Sans son fonds de commerce musulman, le Front National ne serait pas aux portes du pouvoir

Sans l’islam est-ce que le FN serait à 25% dans les sondages ? Il est à douter qu’il pût dépasser la barre des 12% s’il ne jouissait pas de préjugés favorables au sein d’une fraction de la population française convaincue qu’il reste son seul recours pour protéger l’identité française et la souveraineté du pays en proie.

Le hic est que ce parti ne propose strictement rien pour endiguer le péril musulman. Silence radio sur ses véritables intentions pour contenir la pieuvre musulmane dans sa poussée expansionniste et hégémonique. Aucun gage à ce jour quant à sa réelle capacité d’être le parti de la situation.

Il se comporte davantage en parti courtisan des musulmans et lèche-babouches des Muftis qu’en parti-rempart contre l’islamisation galopante de la France.

Il parle d’immigration, c’est mettre tous les immigrés dans le même sac, plutôt que de musulmans. Il parle d’islamisme plutôt que d’islam. Il parle des victimes de l’islamisme fondamentaliste(sic) plutôt que des victimes non-musulmanes et qui ont été tuées au nom d’Allah. Il parle de la compatibilité de l’islam avec la démocratie et les valeurs de la République des Lumières plutôt que de son incompatibilité avec les exigences des lois, us, coutumes, mode de vie et culture de la société française.
On se nourrit d’illusions sur un parti timoré et inhibé qui a peur d’aller au charbon.

N’est pas Geert de Wilders qui veut, un homme qui ne se cache pas derrière son petit doigt. Mettre les mots sur les maux et capitaliser sur le rejet massif de l’islam chez les Français,75% lui sont hostiles, est un art qui n’est pas à la portée de ce parti.

Prière de la voilée musulmane

Mon voile, mon calvaire, ma douleur et mon bagne, mon supplice et mon enfer
Mon voile, ma misère affective et mon désespoir
Mon voile, mon spectre, mon ectoplasme pour effrayer les infidèles
Mon voile, mon masque de pestiférée d’Allah
Mon voile, mon état d’animalité exhibée, mammifère et chèvre à la foi
Mon voile, ma néantisation de mon être
Mon voile, ma batterie de poule pondeuse
Mon voile, mon fer rouge de ma condition d’esclave
Mon voile, ma double soumission à mon mâle et à mon divin
Mon voile, ma fausse-pudeur et la marchandisation de mon corps
Mon voile, ma libido inassouvie et ma sexualité refoulée
Mon voile, ma féminité niée et mon humanité occultée
Mon voile, l’emblème infâme de mon culte satanique
Mon voile, ma vertu bafouée et mon déshonneur violé
Mon voile, mon aversion de l’Occident et mon dégoût de mon existence
Mon voile, mon bannissement social
Mon voile, mon enfermement mental
Mon voile, mon refus de me regarder dans mon miroir
Mon voile, mon deuil de ma mort de mon vivant, mon linceul et ma tombe

Le musulman honore sa femme comme un maître respecte sa domestique ou un chamelier sa chamelle

Résultat de recherche d'images pour "le verset la femme est un champ de labour"

 

Voilà à quoi on reconnaît les peuples immatures soumis à la dure loi de l’islam. Jamais vous ne les entendrez dire : nous assumons notre responsabilité dans le traitement inhumain, humiliant et dégradant infligé à nos femmes et nous devons leur accorder les mêmes droits que les hommes.

Ils ont l’art de justifier l’injustifiable et d’excuser l’inexcusable ils brandissent leur sempiternelle à chaque fois qu’on les interpelle sur le sujet, vous croyez que c’est mieux en Occident où la femme est une vulgaire marchandise alors que chez nous c’est une perle dans son écrin. Or, en Occident la femme n’est pas soumise à la dictature des dogmes et ne vit pas sous les contraintes de son groupe d’appartenance. Il n’y pas d’honneur des siens il y a ses choix de vie qui sont les siens. Ni morale ni interdits religieux qui conditionnent son existence elle a la faculté de voler de ses propres ailes.

Elle jouit des mêmes droits que les hommes et citoyenne de plein droit. Les hommes n’ont pas des droits sur elle comme chez eux et personne ne peut bafouer ses droits sous peine de s’exposer aux lois répressives en vigueur en Occident.

Une femme violée chez eux est coupable de son viol en Occident on punit le violeur et on accompagne la victime judiciairement et psychologiquement.
Dans un pays musulman une femme mariée et victime de violence conjugale n’a aucun moyen légal pour agir contre son mari seul maître de son corps et de sa vie auquel elle doit obéissance absolue si elle ne veut pas subir la double peine la répudiation et les feux de l’enfer comme le promet le Coran aux femmes rebelles. Et comme le dit Mahomet il n’y a pas pire calamité que la femme.

Dans un pays comme l’Arabie Saoudite gouvernée par la Charia, pays exemplaire du fondamentalisme musulman et dont le modèle sociétal se propage à une vitesse éclair dans les pays musulmans, la vie d’une femme ne vaut pas mieux que celle d’un chameau.

Si j’étais femme je préférerais et de très loin vivre ma condition féminine et d’être humain à part entière en Occident et jamais dans les pays de la Charia qu’elle soit douce pu dure.

Des monstres d’inhumanité comme Ben Laden, Ghannouchi, Bel Haj, Omar Bachir, al Zawahiri, al Baghdadi ont tous les égards et les honneurs et les femmes sont des portions congrues.

C’est une insulte à la dignité humaine de comparer les femmes musulmanes dépossédées de leur droits sur leur vie et leurs corps et assujetties au statut de domestiques sexuelles sous couvert des préceptes religieux et des hadiths misogynes et scélérats aux femmes occidentales qui ne sont discriminées et ostracisées en raison de leur sexe ni assimilées à des poules pondeuses.

Le poids de la religion est le vrai ennemi de la femme. La démocratie, l’ennemie viscérale des geôliers des femmes dans les pays musulmans a le mérite d’avoir libéré la femme de la tutelle de l’homme et de lui avoir reconnu le droit de ne pas rester spectatrice de son destin humain. Ce n’est certainement pas cette sinistre religion qui peut en dire autant. La femme est une majeure incapable dépourvue de foi et de raison et elle ne peut donc agir dans le sens de ses intérêts personnels et quoi qu’elle fasse sa place serait en enfer selon le prophète qui n’a jamais rien prophétisé :Résultat de recherche d'images pour "le verset la femme est un champ de labour"

Les lois des hommes valorisent la femme et la respectent, les lois musulmanes créent les conditions de son asservissement et son assujettissent en faveur de l’homme. C’est anthropologique et juridique.

Le mirage des musulmans modérés

Je ne puis être m’empêcher de m’incliner devant la compassion des musulmans du monde entier aux morts et blessés de Londres. Ils ont été jusqu’à dédier leur grande prière du vendredi dernier. Prier pour des mécréants c’est inédit dans l’histoire de l’islam. Ils ont osé enfreindre les préceptes coraniques qui légitiment le meurtre des non-musulmans pour exprimer leur condamnation de cet acte abominable commis au nom d’Allah.
 
Qui a dit que les musulmans ne prient jamais pour la mémoire des non-musulmans ? Ils viennent de prouver au monde entier qu’ils sont capables de laisser parler leurs cœurs et de pleurer les morts qui ne sont pas les leurs.
Nous devons tous nous en réjouir malgré notre tout le mal que nous pensons d’eux. Ils ont montré qu’ils peuvent être mus par des sentiments humains et se démarquer ainsi de leurs frères qui répandent la mort dans le sentier d’Allah.
Un sacrifice inouï de leur part car en mettant un point d’honneur à se désolidariser de leur frère djihadiste ils prennent le risque de finir cramés en enfer.

Les voilà désormais pêcheurs parmi les pêcheurs, égaré parmi les égarés et mécréants parmi les mécréants pour avoir pris enfin conscience que la vie humaine prime sur l’islam.

Je serai désormais le dernier et non pas le premier à ne plus faire l’amalgame entre un musulman modéré et un musulman exterminateur mais seulement quand tous les non-musulmans sur cette terre l’auraient fait avant moi..

Fillon, l’arroseur arrosé

Tout justiciable a le droit à une justice équitable mais prendre parti pour un homme en l’occurrence François Fillon de plus en plus pathétique dans son argumentaire de défense qui instrumentalise la mémoire des morts pour apitoyer les Français sur son est le pire crime moral qui puisse exister et comme le dit si bien un ami on appelle jamais les morts à notre secours. Bien plus grave encore que les faits qui lui sont reprochés.

Un homme aux abois, pris au piège de ses propres contradictions, acculé dans les cordes et plutôt que de s’avouer vaincu il se met à assener des coups les plus purulents et nauséabonds pour se trouver une porte de sortie.
On reconnaît l’étoffe d’un leader dans ses capacités à ne pas tomber au ras des pâquerettes quand il est mis en difficulté. Or,il en est loin très loin même.

Cette affaire Fillon aurait pu être une affaire mineure si l’intéressé n’a pas joué dans le registre victimaire et s’est comporté dignement et honorablement. Il aurait pu faire sa mea culpa et proposer de remboursemer les sommes indûment versées aux siens. Au lieu de chetcher à désamorcer la bombe il a continué à souffler sur la braise des présumées accusations qui lui valent une mise en examen et sans s’en rendre compte de lui-même il a tendu à ses accusateurs les armes avec lesquelles ils sont en train de l’achever en allant déterrer d’autres affaires autrement plus répréhensibles pénalement pour lui tel que le travail présumé fictif de sa femme au sein de la Revue des deux Mondes royalement rémunéré où elle aurait pondu deux notes de lecture entre mai 2012, date de son départ de Matignon et décembre 2013.

http://www.lexpress.fr/actualite/affaire-penelope-fillon-la-revue-des-deux-mondes-perquisitionnee_1873683.html

On n’imagine pas le Général de Gaulle faire employer Geneviève chez des amis pour l’équivalent de 9 années de SMI chez un ami milliardaire ni se faire payer ses costumes par des avocats sulfureux.

Il aurait dû mesurer ses paroles et réfléchir au retour du bâton quand il avait attaqué Sarkozy sur ses déboires judiciaires et Juppé pour son passé judiciaire.

C’est lui-même qui avait creusé sa propre tombe. Après s’être réjoui des malheurs des siens le voilà aujourd’hui au coeur de la pire crise morale de l »histoire de la République.

Daéchiens, terroristes, djihadistes, islamistes ou modérés ils sont tous musulmans

 Qu’il soit assaillant, islamiste, djihadiste, loup solitaire ou terroriste il est musulman dans le sentier d’Allah qu’il doit irriguer du sang des mécréants. Ne jouons pas sur les mots.

 

C’est un musulman qui applique fidèlement la feuille de route mahométane. Tous les musulmans sont censés être fidèles aux préceptes coraniques et ceux qui ne le sont pas sont tout simplement des hypocrites auxquels Mahomet réserve les pires châtiments:

« Les hypocrites seront, certes, au plus bas fond du Feu, et tu ne leur trouveras jamais de secoureur, sauf ceux qui se repentent, s’amendent, s’attachent fermement à Allah, et Lui vouent une foi exclusive. Ceux-là seront avec les croyants. » (S4/V145 ET 146)

Mais tant qu’ils se proclament de l’islam quand bien même ils n’ont pas du sang humain sur les mains ils restent responsables moralement des crimes contre l’humanité de leurs coreligionnaires activistes.

S’ils se considèrent comme étrangers aux crimes des leurs qu’ils se désengagent alors de l’islam sinon ils en sont les premiers complices. Ils ne font qu’apporter leur caution morale à leurs terroristes ils les encouragent par leur silence aporobateur à persévérer dans la voie de l’an destruction de l’humanité qui n’est pas la leur qu’ils sont tenus en tant musulmans à la réduire en cendres.

Pour le Coran tout non-musulman est le mal incarné pourquoi ne doit-on pas juger les musulmans de la même façon ?

On ne peut pas résoudre la quadrature du cercle du péril musulman sans une action de concert avec tous les États occidentaux ainsi que des pays comme la Russie et l’Egypte avec l’Inde, la Chine et Israël qui sont en première ligne dans le combat contre cette métastase planétaire.

Tout musulman qui n’abjure pas l’islam est un djihadiste en sommeil

  1. Ces musulmans qui arborent le masque de la modération pour dissimuler les stigmates de leur haine de l’autre ont-ils une pensée un seul instant dans leur vie et dans leurs prières  pour les morts et les blessés de Charlie, le Petit Cambodge, le Supermarché Casher de Vincennes, Le Bataclan, le couple de policiers de Magnanville, le prêtre égorgé et Nice ? C’est non ! Non et non ! Ils n’ont d’yeux et de pensée que pour Allah et Mahomet.Ils ne vivent que pour eux et ne jurent que sur eux et par eux. Ils n’ont que haine et mépris pour ceux qui ne sont pas comme eux. Ruminant leur rancoeur contre l’humanité qui n’est pas la leur et jubilant à chaque carnage perçu comme une nouvelle victoire sur les « mécréants ».

Compatir pour les victimes de la terreur musulmane c’est comme si on leur demande de condamner l’islam lui-même.

La vraie question que nous devons tous nous poser est-ce que l’islam est compatible tout simplement avec la vie plutôt que de proclamer comme certains qu’il est soluble dans la démocratie et qu’il fera un bon parti pour la République ?

Ces massacres ne sont peut-être pas en leurs noms comme s’ils avaient leurs mots à dire ne leur en déplaise  ils sont accomplis  au nom de l’islam, ce culte mortifère.  Ils sont autant responsables moralement que leurs frères djihadistes n’en sont coupables de leurs actes.

Ils appartiennent autant les uns que les autres à la même religion professant la même foi en Allah et Mahomet et nourris à la même sève dogmatique.

Avant leur passage à l’acte leurs frères djihadistes étaient des musulmans comme eux affublés du masque de la modération.  Ils sont le pur produit de l’enseignement coranique. Là où des peuples produisent des bienfaiteurs de l’humanité leur modèle d’éducation produit en masse des criminels contre l’humanité.

Djihadistes et modérés sont tous animés du même but répandre l’islam aux quatre coins de la terre afin qu’il devienne un jour une loi pour tous les hommes. Tuer au nom d’Allah est un acte purificateur et nécessaire édifier l’Oumma islamique, une communauté où prendront place les seuls musulmans gouvernée par un Califat mondial.

Un Reich aux dimensions de la terre entière aux couleurs de l’islam.

Forts de leurs convictions hégémoniques et supremacistes ils sont tous dans une logique de conquête sauf qu’ils diffèrent dans leur mode opératoire.  

Le jour où ils seront en position de force pour monter à l’assaut de la citadelle mondiale il n’y aura plus des musulmans en action et des musulmans en retrait. Ils se mettront tous en ordre de bataille obéissant aux mêmes injonctions coraniques :  exterminer tous les Juifs et les égarés insoumis à l’islam.

Tous les musulmans sont des djihadistes au moins 17 fois par jour en récitant la Sourate de la Fatiha. Elle est le premier fondement du djihad dans le sens de la légitimation du mépris de l’autre en raison de son incroyance dans l’islam . 

S’ils avaient un tant soit peu de respect pour leur semblable humain différent de soi ils ne seraient plus musulmans.

Tant qu’ils persistent dans la voie de l’islam ils sont autant musulmans que leurs exterminateurs.

Leur passivité apparente et leur faux-air de victimes affligées  n’est que la preuve explicite de leur adhésion inconditionnelle au projet apocalyptique de leur idéologie mortifère pour l’humanité.

Peu de chance de les voir un jour faire acte de défiance à l’égard de l’islam et couper le lien ombilical qui les relie à leurs frères djihado-terroristes. Autant croire aux inepties scientifiques et à l’originalité frelatée des textes coraniques que d’imaginer la majorité silencieuse musulmane faire tomber le voile de sa tartufferie pathologique.