Tous les musulmans ne sont pas arabes et tous les arabes ne sont pas musulmans

La pire chose qui m’insupporte est l’amalgame entre arabes et musulmans. Tous les Arabes ne sont pas musulmans et tous les musulmans ne sont pas arabes. Ces derniers représentent 20 à 25%, dont une minorité chrétienne, du nombre total des musulmans dans le monde évalués à 1,6 milliards. Ils ne sont pas non plus tous des buveurs de l’urine de camélidé malgré ses supposées vertus thérapeutiques contre le cancer jamais validée à ce jour mais qui est peut être surtout nuisible à la santé humaine.

http://lesobservateurs.ch/2014/05/09/vallette-15/.

http://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/coronavirus-mers-cov-ou-la-maladie-151234

Pour avoir vécu moi-même pendant les 20 premières années de ma vie en Tunisie, et avoir aussi bien rencontré des musulmans de tous les pays outre mes travaux de recherche en Anthropologie sociale sur l’Islam indien je n’ai jamais rencontré un amateur de ce type de breuvage dont sont férus les fondamentalistes musulmans et les wahhabites par fidélité à Mahomet le maître de pharmacopée charlatanesque traditionnelle musulmane. Mais comme dans toutes les cultures du monde il y a toujours cette propension naturelle chez l’homme à croire aux vertus de la médecine de grand-mère et les musulmans n’échappent pas à cette règle.

Nul besoin de leur faire un procès en sorcellerie pour un produit dont la consommation ne présente aucun danger pour la santé publique de leurs détracteurs. Il n’y a certainement pas plus proportionnellement de musulmans qui se gavent d’un tel remède que de Français qui croient aux bienfaits de la médecine naturelle.

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/la-medecine-naturelle-une-vogue-qui-se-confirme_859479.html

Il est indécent de moquer les hommes pour leur folklore et de les loger tous ainsi à la même enseigne sous prétexte que c’est un trait caractéristique de leur culture. Or, l’urine de chameau ne fait pas partie de la culture nord-africaine par exemple.

Projeter ses élucubrations ethnocentriques sur autrui est symptomatique de ses propres troubles identitaires, de son mépris de l’autre et de soi et de sa misère intellectuelle. On se sert de l’autre comme un exutoire et un paravent pour masquer son ignorance crasse nourrie par des idées préconçues des clichés à vomir fruits des complexes de supériorité et de préjugés aux relents racistes et xénophobes.

Pour vaincre l’obscurantisme musulman,le plus grand péril de notre temps, il faut raison garder et ce n’est certainement pas en répandant sur les musulmans des torrents de boue nauséabonds que l’on va y arriver.

Les musulmans ne sont pas des tous intégristes et caressent le dessein de détruire l’humanité au profit de l’islam ils sont ce témoignage vivant qui rappelle aux Occidentaux le danger qui les guette s’ils ne font rien pour se prémunir contre l’islamisation galopante de leurs sociétés et les collusions coupables entre leurs élites politiques, financières et médiatiques avec les têtes du serpent wahhabite.

En les dénigrant on crache sur leur histoire qui a été en partie bénéfique à la Renaissance de l’Occident. Ils étouffent sous le poids écrasant de leurs dogmes castrateurs, liberticides et archaïques qui paradoxalement séduisent une minorité d’occidentaux qui vient augmenter le nombre des fidèles musulmans et qui doivent les interpeller sur leurs impuissances à ériger des garde-fous contre son offensive tout azimut.

Ces musulmans tant honnis doivent servir d’aiguillon salutaire aux Occidentaux pour qu’ils prennent leurs responsabilités historiques et politiques s’ils ne veulent pas finir comme esclaves de l’islam.

L’Occident n’est pas à l’abri de la décadence où l’on passe du stade des peuples performants et brillants au stade de peuples branquignols à l’instar des musulmans héritiers de l’Egypte, de Carthage, de l’Assyrie, de la Numidie, de Babylone et de beaucoup d’autres grandes civilisations judéo-christianisés des siècles avant la France.

Ils rayonnaient sur le monde tandis que ceux qui les snobent et tirent sur eux des boules puantes aujourd’hui sont les descendants des simples figurants de l’histoire.

Rira bien qui rira le dernier car un jour par leur ressembler comme ces néo-musulmans issus de leurs rangs affublés de noms arabes, habillés à l’Afghan et portant des burqas. On fait en réalité qu’insulter propre image de futur musulman.

C’est dans le respect de l’adversaire que l’on gagne la partie et jamais dans la surestimation de ses forces.

Plus on stigmatise les musulmans plus on nourrit leur aversion de l’Occident.

Attention au retour du bâton.

Une réflexion sur « Tous les musulmans ne sont pas arabes et tous les arabes ne sont pas musulmans »

  1. «Un musulman est une personne qui considère le Coran comme un verbatim écrit de Dieu, révélé au travers du prophète Mahomet. Cela passe par les pratiques d’une des formes de l’islam.» On sait ce que prescrit le Coran à ses fidèles. Il ne peut y avoir de musulmans non intégristes et tous «caressent le dessein de détruire l’humanité au profit de l’islam».
    Qui n’entre pas dans ce cadre ne peut se prévaloir d’être musulman.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s