Je n’ai plus rien à voir avec le site de Riposte Laïque

A partir d’aujourd’hui j’arrête toute forme de collaboration avec le site de Riposte Laïque pour des divergences fondamentales et tout particulièrement à cause de son positionnement politique trop marqué FN.

J’ai pris trop de risques en y associant mon nom ce qui m’a valu beaucoup d’inimitiés de la part de très nombreux amis et du discrédit pour mon image.
Mon combat n’est pas le leur et mes choix politiques n’ont rien non plus en commun avec les leurs. J’avais cru que nous avons associés nos énergies pour combattre l’islamisme et la sauvegarde de la laïcité il s’avère que le site a pris parti pour Marine Le Pen. Tout sauf elle en ce qui me concerne pour des raisons explicitées dans un article paru sur Dreuz, pourquoi je ne soutiens pas Marine Le Pen

Mes publications n’ont pour finalité à nourrir la haine des musulmans ni à servir à des fins propagandistes.

Depuis le mois de novembre 2016 voire bien avant je ne cesse de faire l’objet de la part des partisans de Marine Le Pen d’une véritable campagne de dénigrement et de calomnie blessante et offensante pour ne pas avoir pris position publique en sa faveur, il est plus qu’urgent pour moi de clarifier la situation et lever en fin toute ambiguïté quant à ma collaboration avec un site qui ne fait plus mystère de sa couleur politique qui n’est pas la mienne et qui ne le sera jamais.

On ne peut donc me faire un procès en inquisition pour avoir trahi une cause qui n’est pas la mienne et actée dans un pacte déontologique qui me dicte le choix de mon candidat.
Je ne puis ainsi être un vilain petit canard et un social-traitre.

Autant collectionner les étiquettes qui sont symptomatiques la psychose qui règne entre les deux tours que de me faire un dhimmi du FN.

Je ne combats pas que l’idéologie musulmane, je suis en lutte contre toutes les idéologies extrémistes, haineuses, négationnistes, racistes, antisémites et totalitaires. Comment puis-je décemment voter pour une candidate qui est dans le déni du martyr juif sur le son français sous Pétain dont quelques uns de ses thuriféraires furent par la suite les fondateurs historiques du FN.

Certains se demandent pour qui je travaille ? Je ne roule pour aucun parti ni ne suis au service de quiconque.

Inutile de fantasmer et de se laisser aller à des élucubrations mensongères et immondes sur ma personne je me connais mieux que mes détracteurs me connaissent.

Mon parti est ma liberté de pensée

Dr Salem Ben Ammar : « Pourquoi je ne soutiens pas Marine Le Pen »

Résultat de recherche d'images pour "photos de marine le pen au bal nazi de VIENNE"

Notre ami Salem Ben Ammar, Français d’origine tunisienne, est un courageux combattant contre l’islam qu’il connaît mieux que personne (sa vie est menacée par les islamistes sur le sol français). Il publie aujourd’hui un article pour mettre en garde les électeurs du Front national : «si Marine Le Pen est élue par des électeurs qui s’attendent à ce qu’elle les débarrasse de l’islam et de l’immigration, ils vont se réveiller avec la gueule de bois».

Je comprends et conçois fort bien l’hostilité de certains partisans de Mme Marine Le Pen à mon égard, mais sont-ils conscients du fossé idéologique et politique qui nous sépare :
je ne fais pas la cour aux musulmans,
je ne prône pas le «pas d’amalgame»,
je ne fais pas de différence entre l’islam et la charia,
je ne proclame pas que l’islam est soluble dans la République,
je ne cherche pas à laïciser l’islam,
je ne suis pas favorable à la création de l’Etat palestinien,
je ne soutiens pas l’armement nucléaire de l’Iran,
je ne suis pas allé quémander l’absolution des doctes musulmans d’Al-Azhar,
je ne me fais pas l’avocat des musulmans victimes de l’islamisme «fondamentaliste» -un pléonasme stupide et dangereux comme si l’islamisme n’est pas fondamentaliste,
je n’invite pas Mezri Haddad à la convention sur les banlieues le 15 novembre dernier, car ce cacique de l’ex-despote tunisien Ben Ali est fier de revendiquer haut et fort son islam et idolâtrer Mahomet.

Son camp est celui des islamo-compatibles par pur calcul électoral, mon camp est celui des lanceurs d’alerte sur sa haute toxicité.

Résultat de recherche d'images pour "photos de marine le pen au bal nazi de VIENNE"

Marine Le Pen peut être une chance pour la France, c’est tout le bien que je souhaite à ses partisans, mais elle ne le sera jamais pour moi, car nous n’appartenons pas au même camp : j’ai horreur des cireurs de babouches.
Son camp est celui des négationnistes et des islamo-compatibles par pur calcul électoral, ce qui n’est pas à son honneur, et mon camp est celui des lanceurs d’alerte sur sa haute toxicité.

http://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/propos-n%c3%a9gationnistes-jean-fran%c3%a7ois-jalkh-remplac%c3%a9-par-steeve-briois-%c3%a0-la-t%c3%aate-du-fn/ar-BBAtt2l?ocid=spartanntp

Je ne puis approuver la position d’une femme prête à tout pour le pouvoir comme son déni de la Rafle du Vel d’Hiv véritable crime contre l’humanité. En ce qui me concerne, ma vie est en péril à cause de mon combat incessant contre l’hydre musulmane. Je vis avec la mort au quotidien, je ne me sens rassuré qu’une fois que je referme la porte derrière moi.
L’amie déclarée de ceux qui ne jurent que par la mort des opposants à leur idéologie liberticide et intolérante, et contre le vivre ensemble, ne sera jamais ni une amie ni une alliée.
Elle a ses raisons, mais je ne puis admettre qu’on louvoie face à l’hydre musulmane.

Marine Le Pen doit savoir que le vote musulman est aussi un vote opportuniste et qui n’est accordé qu’à celui qui leur paraît le mieux drapé dans son costume de collabo-capitulard.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info.

Ce n’est pas en semant les graines de la discorde que le FN va pouvoir reconquérir les territoires islamisés

·

Le 9-3 et pas seulement est à forte dominante étrangère. Comment celle qui promet tout mais oublie de dire l’essentiel va t-elle s’y prendre pour faire y revenir les citoyens de la République qui les ont déserté à cause de son islamisation marquante ?

Lutter contre le communautarisme c’est d’abord casser les ghettos afin que partout où l’on aille ça fleurit la France et non pas avoir peur de siroter sa bière sur un banc public car ça risque de troubler l’ordre public pas républicain mais musulman.

La lutte contre le communautarisme est aussi que pendant le ramadan des quartiers entiers ne soient pas soumis à la rigueur de la Charia et que les non-jeuneurs ne se cachent pas pour manger.

La lutte contre l’islamisation passe par la fin des répartitions spatiales des populations en raison de leurs origines ethniques

Il faut changer le paysage urbain mais en a t-elle les moyens et la volonté ?
L’Apartheid social et ethnique de caractère religieux est inévitable si l’on continue dans la voie politique actuelle héritée de de Gaulle et ses cités de transit et les effets d’annonces pour nourrir d’illusions une frange de l’électorat convaincue que la reconquête des cités perdues est dans le bannissement, l’exclusion, la taxation de l’embauche des salariés étrangers, la stigmatisation et la répression de ses habitants. Comme si la lutte contre le communautarisme qui est surtout musulman passe par l’attisement des foyers de feu aux conséquences désastreuses pour tout le territoire de la République.
Il n’y a pas de solution au communautarisme sans la mise en oeuvre d’un véritable projet urbain pour les cités et l’apaisement des tensions entre les composantes humaines de la communauté nationale.

Seule une République forte et humaine peut éviter à la France le sort de l’Afrique du Sud des Afrikaners

J’aime ma France, j’aime ma Tunisie, je meurs de les voir faire les catins de l’islam wahhabite

J’ai deux amours dans ma vie la France et la Tunisie.
Pays de mon coeur et pays du premier sourire de ma vie.
Je les aime comme jamais je ne peux aimer.
Je souffre comme rarement on peut souffrir pour l’être aimé.
Je les aimerai jusqu’au dernier souffle de ma vie et au-delà de ma mort.
Je meurs de chagrin de voir les amours de ma vie faire les catins des ennemis de la vie.
Je n’ai pas à choisir entre elles si demain elles sont en guerre.
Je leur ferai don de ma vie pour ne pas vivre ce dilemme.
Je les aime tellement toutes les deux, car sans elles je n’aurais jamais été le rebelle et l’insoumis que je suis.
J’aime ma France, j’aime ma Tunisie elles sont ma vie et je leur suis fidèle.
J’ai perdu ma Tunisie où je ne pourrais plus y aller pour ne pas y laisser ma vie.
Je suis en train de perdre ma France qui m’a condamné pour mes écrits en gage de sa soumission à l’islam.
Je suis voué au même destin que mes vrais aïeux que l’islam a fait d’eux des musulmans malgré eux.
Je serai le juif errant jusqu’à ce que les ailes de la mort l’emportent dans un monde d’où il ne reviendra plus jamais.
Je serai enfin soulagé d’avoir quitté cette humanité où l’infamie fait la gloire de ses hommes.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info.

Toute ressemblance entre la sémantique frontiste avec la musulmane est fortuite

Les musulmans disent que la Charia est une loi parfaite pour l’humanité
Les frontistes disent qu’en dehors du FN point de salut pour la France
Les musulmans disent que l’islam est la religion agréée par Allah
Les frontistes disent que l’islam est compatible avec la démocratie et les valeurs de la République
Les musulmans disent que l’islam est défiguré par l’islam
Les frontistes disent que les musulmans sont victimes du fondamentalisme islamiste
Les musulmans disent que la France et le monde n’échapperont à leur destin musulman
Les frontistes disent qu’ils sont les sauveurs de la France
Les musulmans disent qu’il ne faut pas faire l’amalgame entre l’islam et l’islamisme
Les frontistes disent qu’il ne faut pas confondre le FN de l’héritière avec celui de son père
Les musulmans disent que la Terre d’Israël est une terre palestinienne
Les frontistes disent par la voix de Philippot : « L’honneur de la France est de reconnaître un Etat palestinien »
Les musulmans disent que leurs Muftis sont des puits de savoir religieux et juridique
Les frontistes disent que leur idole a raison de les consulter
Les musulmans disent qu’ils sont la plus belle communauté qu’Allah ait fait surgir sur terre
Les frontistes disent que le FN est le vrai parti des patriotes en France
Les musulmans disent que Mahomet est le seigneur de l’humanité
Les frontistes disent que leur idole est une chance pour la France
Les musulmans disent que l’islam est l’avenir de l’humanité
Les frontistes disent qu’avec le FN au pouvoir l’islam n’aura qu’ à bien se tenir
Les musulmans disent que tous les non-musulmans sont des égarés et les pires bêtes aux yeux d’Allah
Les frontistes disent que ceux qui ne votent pas comme eux sont des mauvais français.

Mais qui des musulmams et des frontistes est dans le vrai ?
Aucun des deux ne l’est car ils se prennent trop pour le nombril du monde.
Quand on se veut les meilleurs on ne le crie pas sur les toits et on laisse le soin aux autres de nous apprécier à notre juste valeur.
A force d’être dans les a priori négatifs on finit par se disqualifier soi-même.
Jamais ils ne sauront se remettre en question et chercher les causes de leurs échecs.
Pourquoi 80 % des Français sont méfiants envers l’islam et autant envers le FN ?
Signé par un islamo-incompatible dogmatique qui ne croit pas au sauveur

Qu’est-ce que la tolérance musulmane ?

La belle culture musulmane de la tolérance et de l’équité est : viole et tu deviens maître absolue du corps de ta victime; profane les lieux de culte non-musulmans pulvérise les avec tes bombes si nécessaire( mosquées chiites, églises, synagogues etc. ) et tu seras un héros. Tu es en droit de vomir les lois de la république et de vitrioler ses femmes et tu en seras le roi car tu es un musulman fidèle à l’enseignement de ta religion un véritable culte de la haine de l’autre, mais ne commets pas de sacrilège tel que caricaturer l’image hideuse de Mahomet, de douter de la véracité des dogmes et de la révélation de ses textes, renoncer à ta foi, ne pas fouler le grand livre avec tes pieds alors que tu peux le brûler quand tu incendies les mausolées soufis, cela t’expose à la décapitation, l’embastillement, en attendant le jugement dernier qui te voue aux feux de l’enfer.

Condamner un pauvre gars pour avoir soi-disant caressé un livre avec ses pieds plus que kafkaïen, c est un ouvrir les portes à l’inquisition et son lot de pogroms et un permis de tuer sous couvert du sacré.

Ben Laden, le pire criminel qui soit est un héros, un gars qui n a tué personne devient un bagnard. C’est ça la justice rendue au nom d’Allah. Cette affaire a le mérite d’apporter la preuve cinglante que le droit canon était en vigueur sous Ben Ali, qui n a jamais un modèle de laïcité contrairement aux allégations de la mafia des terroristes au pouvoir. Les petits juges tunisiens n’ont fait qu’appliquer la loi.

Vive la merveilleuse religion qui asservit et humilie l’ homme et anéantit la femme.

Il n’y a aucune haine de dire la vérité sur l’islam

18 avril 2013 ·

Dès que quelqu’un brosse un tableau fidèle de l’islam et dont les nuances et les couleurs sont inspirées par les musulmans eux-mêmes, tant par leur comportement que par leur discours , on nous oppose la haine de l’islam. En quoi est-ce de la haine quand on écrit que plus de 50% du Coran est un pamphlet anti-juif ? En quoi est-ce de la haine quand on relève l’absence totale du mot amour dans le coran ? En quoi est-ce de la haine que tout tourne autour du sexe, de la terreur djihadiste et de l’intolérance ?
En quoi est-ce de la haine quand on condamne à mort ceux qui veulent exercer leur liberté de conscience ?
En quoi est-ce de la haine quand on cite des extraits des hadiths qui sont loin d’être un hymne à la paix et à la protection de la petite enfance ?
En quoi est-ce de la haine quand on écrit que l’islam n’est pas une religion égalitaire et qu’elle fait du musulman un être supérieur au non-musulman, assimilé à un dhimmi, un intouchable, un être impur ?
En quoi est-ce de la haine de l’islam que de souligner que le coran dote la femme d’un statut peu enviable, considérée comme étant dépourvue de raison et de foi ?
En quoi est-ce la haine de l’islam que de rappeler que le djihad armé est le passage obligé pour toucher le Graal paradisiaque ?
Pourtant, tout cela ne relève aucunement de la calomnie ni d’un quelconque sentiment d’aversion de l’islam qui lui-même instruit le travail critique et analytique qui déplaît fortement aux musulmans.
Au lieu de démonter en quoi le fait de dresser un tableau qui n’est pas à leur goût est-ce de la haine, ils se contentent d’un seul argument en deux syllabes comme si cela pouvait suffire à nourrir le débat et empêcher la poursuite de la recherche d’une autre vérité que la leur. Censurer le débat en culpabilisant son interlocuteur est tout simplement symptomatique de l’état de déni psychotique dont souffre les musulmans.
Avant que l’on accuse son vis-à-vis d’éprouver des ressentiments pour l’islam faudrait-il que ce dernier ait éprouvé au préalable des ressentis pour lui. Ce qui est loin d’être le cas et quand bien même, la liberté de conscience est un droit universel et opposable à l’islam lui-même s’il veut jouer un rôle moteur dans l’édification d’une communauté internationale apaisée.
Qu’il apprenne aussi qu’il n’y a pas de musulmans à vie et qu’il n’est pas en droit de se comporter comme un souverain absolu de leur vie.
Il n’a toujours pas compris que le droit de propriété n’existe pas dans la religion et que c’est moins elle qui doit faire le choix de ses ouailles que l’expression de leur volonté.
Une religion qui se respecte est celle qui respecte la liberté d’opinion, et surtout celle qui lui est la plus défavorable tant qu’elle est fondée. Ce n’est pas en bâillonnant la liberté qu’il va pouvoir séduire ceux qui parmi ses fidèles aspirent à vivre en harmonie avec leur siècle et qui généralement les plus enclins à exercer leur droit de retrait sans pour autant commettre un crime de lèse-majesté qui mérite le châtiment de mort.
Ce n’est pas non plus parce qu’ils l’ont aimé qu’ils ne sont pas en droit de le quitter.
On dit bien qu’il n’y a pas d’amour sans haine. Seren Kierkegaard définit
l’amour comme étant l’amour qui a sombré. Ou comme disait Emile Zola : « La
haine est sainte. Elle est l’indignation des coeurs forts et puissants, le dédain militant de ceux que fâchent la médiocrité et la sottise. »
Cette fâcheuse tendance à censurer le débat en culpabilisant son interlocuteur pour le crucifier est tout simplement symptomatique de l’état de déni psychotique dont souffre les musulmans.
Que les musulmans sachent que ce n’est pas l’émotionnel et les agitations burlesques et incantatoires, propres aux êtres primaires et frustes, qu’on grandit sa religion. C’est leur comportement insensé et hystérique qui nourrit les réflexes de rejet de l’islam. S’ils veulent faire changer l’image déplorable de l’islam, ils doivent changer d’attitude et se laisser guider par la voix de la raison.
Il leur revient de faire naître la lumière dans le débat sur l’islam et le sortir de l’ornière du monde des ténèbres, plutôt que de confirmer l’équation islam=obscurantisme. .