Sans la haine du Juif la cause palestinienne ne serait pas le pain quotidien des musulmans

Résultat de recherche d'images pour "images des manifestations hostiles aux juifs"

Cette histoire mythifiée de la cause palestinienne érigée en dogme quasi-religieux dans tous les pays musulmans et pas seulement est l’exemple-type du contre-feu où le non-sens a du sens.

En effet, elle me fait penser à un navire qui est en train de couler corps et bien et son capitaine au lieu de s’affairer avec son équipage pour le sauver du naufrage veut voler au secours d’un autre navire qui serait en détresse a 3000 milles marins.

Comme si la survie de ce navire est plus importante que la sienne alors que lui-même est condamné à une mort certaine s’il ne remet pas le sien à flot. Il ne veut rien savoir de tout cela. Il a besoin de se mettre dans la peau du sauveur pour camoufler occulter ses propres échecs à l’origine directe de son sinistre.
S’il était dans une logique constructive il n’aurait pas cherché à faire d’une cause qui n’est pas la sienne son idéal de vie. La Palestine prime sur tout le reste. Elle est sa raison d’être et de vivre après l’islam et Mahomet. Il raisonne avec pulsions antijuives et jamais avec intelligence et lucidité.

Image associée

On détourne l’attention de l’équipage et donc des masses musulmanes frustes, incultes, ignorantes de sa propre histoire, convaincues que l’histoire universelle est née avec l’islam, désoeuvrées, résignées à son sort, sans perspectives ni espoir que la mort et abêties des vrais problèmes du quotidien. Elle occupe et remplit leur existence inscrite en toutes lettres dans leurs constitutions nationales. Une véritable loi fondamentale plus que les droits humains et de la femme.

Au-delà de la controverse historique quant aux vraies origines du « peuple » palestinien, on baigne dans un subjectivisme pathologique, négateur de l’autre, et obscur.

La cause palestinienne est pour eux, un antidote à leur souffrance mentale et leur misère matérielle, un mirage dans leur désert lunaire et une sorte de spectre lumineux qui travers leur ciel obscurci par les nuages opaques du fanatisme et du misérabilisme intellectuel.

L’exemple de la Tunisie illustre parfaitement cet état d’idéalisation d’une cause qui ne transcende pas les foules dans des pays développés mais qui pour les Tunisiens est leur première cause nationale. Pour mériter de la reconnaissance de leurs maîtres arabes ils doivent fournir des gages de leur palestinisme inconditionnel sans se poser des questions quant aux bien-fondés historiques et politiques de cette cause.

Le simple fait d’exprimer des simples doutes sur son authenticité est en soi un sacrilège, un crime de haute trahison aussi grave que la caricature de Mahomet.

A se demander si les premiers concernés que sont les Palestiniens sont autant jaloux que les Tunisiens par cette cause. On ne peut être Tunisien sans prendre faits et cause pour la Palestine qui serait en réalité le masque de la haine du Juif. Peu leur importe de savoir qu’elle est le premier facteur de la destruction de leur propre identité nationale dont la finalité est de les fondre dans le moule de l’arabo-islamité, nocif aux libertés humaines et aux droits de l’homme et du citoyen.

Une réflexion sur “ Sans la haine du Juif la cause palestinienne ne serait pas le pain quotidien des musulmans ”

  1. Je suis un inconditionnel de vos écrits,aussi je me délecte à vous lire,toujours plein de bons sens et de justesses.
    Merci de ne pas vous arrêtez.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s