Dr Salem Ben Ammar : « Pourquoi je ne soutiens pas Marine Le Pen »

Résultat de recherche d'images pour "photos de marine le pen au bal nazi de VIENNE"

Notre ami Salem Ben Ammar, Français d’origine tunisienne, est un courageux combattant contre l’islam qu’il connaît mieux que personne (sa vie est menacée par les islamistes sur le sol français). Il publie aujourd’hui un article pour mettre en garde les électeurs du Front national : «si Marine Le Pen est élue par des électeurs qui s’attendent à ce qu’elle les débarrasse de l’islam et de l’immigration, ils vont se réveiller avec la gueule de bois».

Je comprends et conçois fort bien l’hostilité de certains partisans de Mme Marine Le Pen à mon égard, mais sont-ils conscients du fossé idéologique et politique qui nous sépare :
je ne fais pas la cour aux musulmans,
je ne prône pas le «pas d’amalgame»,
je ne fais pas de différence entre l’islam et la charia,
je ne proclame pas que l’islam est soluble dans la République,
je ne cherche pas à laïciser l’islam,
je ne suis pas favorable à la création de l’Etat palestinien,
je ne soutiens pas l’armement nucléaire de l’Iran,
je ne suis pas allé quémander l’absolution des doctes musulmans d’Al-Azhar,
je ne me fais pas l’avocat des musulmans victimes de l’islamisme «fondamentaliste» -un pléonasme stupide et dangereux comme si l’islamisme n’est pas fondamentaliste,
je n’invite pas Mezri Haddad à la convention sur les banlieues le 15 novembre dernier, car ce cacique de l’ex-despote tunisien Ben Ali est fier de revendiquer haut et fort son islam et idolâtrer Mahomet.

Son camp est celui des islamo-compatibles par pur calcul électoral, mon camp est celui des lanceurs d’alerte sur sa haute toxicité.

Résultat de recherche d'images pour "photos de marine le pen au bal nazi de VIENNE"

Marine Le Pen peut être une chance pour la France, c’est tout le bien que je souhaite à ses partisans, mais elle ne le sera jamais pour moi, car nous n’appartenons pas au même camp : j’ai horreur des cireurs de babouches.
Son camp est celui des négationnistes et des islamo-compatibles par pur calcul électoral, ce qui n’est pas à son honneur, et mon camp est celui des lanceurs d’alerte sur sa haute toxicité.

http://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/propos-n%c3%a9gationnistes-jean-fran%c3%a7ois-jalkh-remplac%c3%a9-par-steeve-briois-%c3%a0-la-t%c3%aate-du-fn/ar-BBAtt2l?ocid=spartanntp

Je ne puis approuver la position d’une femme prête à tout pour le pouvoir comme son déni de la Rafle du Vel d’Hiv véritable crime contre l’humanité. En ce qui me concerne, ma vie est en péril à cause de mon combat incessant contre l’hydre musulmane. Je vis avec la mort au quotidien, je ne me sens rassuré qu’une fois que je referme la porte derrière moi.
L’amie déclarée de ceux qui ne jurent que par la mort des opposants à leur idéologie liberticide et intolérante, et contre le vivre ensemble, ne sera jamais ni une amie ni une alliée.
Elle a ses raisons, mais je ne puis admettre qu’on louvoie face à l’hydre musulmane.

Marine Le Pen doit savoir que le vote musulman est aussi un vote opportuniste et qui n’est accordé qu’à celui qui leur paraît le mieux drapé dans son costume de collabo-capitulard.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info.

3 réflexions sur “ Dr Salem Ben Ammar : « Pourquoi je ne soutiens pas Marine Le Pen » ”

  1. Il n’y eu aucun déni de la part de Marine Le Pen concernant la » rafle du vel ‘d’hiv ». Elle a simplement dit, à juste titre ,que tous ceux qui a divers échelon ont participé cette action criminelle ne représentaient pas la France. La France était à Londres avec le Général De Gaulle.

    Aimé par 1 personne

      1. Votre philojudaïsme vous aveugle. Autant que votre idéalisme adolescent. Dommage, votre anti-islamisme radical est sain,mais vous ne composez plus avec la réalité des forces en présence. La réalité politique a du sale, du tordu, du vice, et c’est une prouesse, pour Marine de tenir le gouvernail en navigant parmi ces tumultes. Vous préférez rester sur la berge à attendre que la mer soit totalement calme, plate, sans vent, pour aller tout droit à la rame, mais ce n’est qu’un rêve, car à tout moment la météo peut changer. Votre idéalisme ruine votre première impulsion. Lire « Par de-là le bien et le mal » de Nietzsche, pourrait peut-être vous faire aborder la politique autrement que par l’idéalisme, qui n’est au fond qu’une maladie de la volonté, voire pour certains une fourberie de l’esprit déguisée en habits de sainteté.

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s