On ne peut pas lutter contre le péril islamiste en faisant du péril extrémiste un moyen pour le juguler

Comment croire que ce parti a changé alors que beaucoup d’entre nous sont salis et calomnies parce qu’ils sont allergiques au FN ?
Comment croire que ce parti s’est véritablement républicanise alors que plutôt de discuter du programme de leur adversaire préfère l’attaquer au-dessous de la ceinture ?

Comment croire que ce parti s’est humanisé et devenu par la magie de son relooking grotesque un parti républicain alors qu’un journaliste d’origine algérienne s’est fait traiter de bougnoule le 1 er mai par un militant FN ?

Comment croire que ce parti qui une constellation de l’extrême-droite poujadiste, l’extrême-droite souverainiste, l’extrême-droite traditionaliste, l’extrême droite antisémite et l’extrême-droite raciste va impulser un souffle nouveau en France dans le respect absolu des valeurs de la République et sans que cela ne nuise à l’image du pays dans le monde ?

Comment va t-il s’y prendre pour dynamiser l’activité économique du pays et résorber la crise chronique de l’emploi et le déficit de la balance commerciale ?

Un parti qui prospère sur le désarroi des gens incapables de résilience et qui s’en remettent à lui comme s’il était dieu le père ne peut leur offrir d’autres horizons que l’aggravation de leurs maux. Il ne propose jamais rien. Aucune perspective, ni alternative nouvelle. Critiquer pour critiquer.

Il veut sortir de l’euro mais sans pouvoir en chiffrer ni le coût ni les avantages pour finir par tout abandonner conscient qu’il s’est pris les pieds lui-même dans le tapis. Il n’existe que dans le dénigrement et la calomnie de ses adversaires. Toujours prompt à faire de l’Europe le bouc émissaire des difficultés pathologiques de la France à se réformer.

A l’ère de l’internet et de la cyber mondialisation où les frontières politiques, culturelles, ethnologiques, linguistiques, physiques sont en train de d’estomper il prône le repli sur soi et le ré-enracinement dans une identité frileuse et apeurée. Plus que jamais Faurissonien. Négationniste et fidèle à ses racines idéologiques nauséabondes.

Certains se nourrissent de fantasmes sur ses capacités à endiguer la montée du péril islamiste comme les Allemands autrefois convaincus que le nazisme était la solution aux maux qui les rongeait avec les conséquences tragiques qu’on connaît. On a jamais réglé les problèmes des hommes en faisant de l’autre son bouc-émissaire. Et l’exemple des musulmans en est la parfaite illustration. Pendant qu’ils ruminent leur rancoeur envers les non-musulmans le monde poursuit son envol sans eux.

Les électeurs du FN qui prennent leurs bulletins de vote pour un permis de sévir contre ceux en qui ils voient les causes de tous leurs malheurs parce qu’ils sont incapables de se remettre en question et se livrer à leur propre examen de conscience sont ignorants des méfaits de l’aventure populiste sur eux-mêmes d’abord.

Ils ne doivent pas non plus savoir qu’on ne lutte pas contre une métastase par une autre.

Une réflexion sur « On ne peut pas lutter contre le péril islamiste en faisant du péril extrémiste un moyen pour le juguler »

  1. Puisqu’aucun personnage politique ne semble trouver grâce à vos yeux, chacun étant à son tour critiqué, essayez donc, pour une fois, de vous montrer constructif en nous proposant un ou des noms. Cela vous évitera de jouer sans cesse les Jean-Marie dont la préoccupation principale était le dénigrement systématique. Dans ce registre vous avez beaucoup d’affinités.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s