Le port du voile est la négation de l’humanité de la femme

·https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/originals/5a/99/91/5a9991236c315ae62af354c1521e09f2.png

Comment le port du voile qui est à sujet à polémique parmi les théologiens musulmans, rendu obligatoire dans de nombreux pays musulmans qui marque l’aliénation et l’assujettissement de la femme à la double dictature de la religion et des hommes peut-il être présenté par les femmes et hommes musulmans en France comme symbole de liberté et synonyme  ?

Pourquoi les hommes musulmans sont les premiers à défendre le port du voile et glorifient les droits de la femme dans l’islam, n’est-ce pas la preuve que la femme musulmane est une majeure incapable comme le stipule clairement le Coran qui a fait de la femme ce que les lois raciales nazies ont fait du juif et des minorités ?

De quelle liberté ces adeptes de l’idéologie la plus liberticide jamais apparue sur terre parlent-ils de celle d’un bagnard qui jouit du bonheur de son bagne ou d’un oiseau en cage ?

Le voile ne peut pas avoir un double sens, un sens en France et un sens ailleurs dans les pays négateurs des droits humains.

Le signifiant de son port n’est pas é géométrie variable. Il traduit la même réalité caractérisé par un signe qui est en l’occurrence le voile.
C’est pourquoi le port du voile devenu le logo commun à toutes les femmes musulmanes partout dans le monde, une marque de fabrique, un indicateur de rejet de la modernité et du refus du vivre ensemble, doit être considéré comme une vitrine idéologico-politique, un ralliement à un modèle dune culture communautariste transfrontalière, et expressément velléitaire, nihiliste agressive, prosélyte et expansionniste.

Ses porteuses couvées par des agents de la propagande islamique sont des faire-valoir, des marionnettes, des laquais qui n’ont aucune emprise déjà sur leur propre destin humain et qui ne vivent que par et pour les éléments masculins de leur ordre socio-religieux, se mentent à elles-mêmes et ne se regardent pas dans le miroir de leurs coreligionnaires féminines traitées comme des infra-humaines dans les pays où l’islam fait loi et foi contrairement en Occident où elles peuvent prétendre que c’est un signe de liberté car en apparence personne ne les y oblige.

Qu’elles le veuilleveuillent ou non ce qui est obligatoire là-bas l’est  ici aussi sauf qu’on use de manoeuvre insidieuse et fallacieuse pour lui donner un verni de libre-choix alors qu’personnellement il a été imposé à la femme musulmane pour la distinguer de la domestique et l’esclave.

Il ne peut donc s’agir que d’une grossière ficelle  communicationnelle. Un coup de bluff pour berner l’auditoire occidental.

Aucune femme musulmane ne peut prétendre que son port est dénué de toute influence doctrinaire et dogmatique.

En l’affichant, elle témoigne de son état d’infériorité vis-à-vis de l’homme auquel elle doit rendre allégeance et lui être totalement soumise.

Derrière son port se révèle la condition féminine exécrable de la femme dans l’islam, tant dans les textes fondateurs de cette idéologie féminicide que dans l’imaginaire et les représentations des hommes qui gouvernent sa vie qui eux-mêmes sont façonnés et conditionnés mentalement et psychologiquement par une éducation ultra-machiste et du mâle dominant et de la femme esclave.

Il n’y a pas non plus de signifiés innocents, il y a son signifiant qui n’est pas neutre et qui renvoie à son mal-être et sa malédiction d’être née femme dans un milieu musulman.

Elle peut se voiler la face mais pas son paradigme cultuel/culturel, les deux se confondent dans l’islam, elle peut donner libre-cours à son imagination castrée et asséchée mais elle ne peut nier les évidences quant à la symbolique du voile. Il n’est que l’acceptation contre son gré des conditions de son assujettissement et de sa privation de ses droits humains.

Le jour où la femme musulmane sera l’égale de l’homme musulman qui lui-même est loin d’être un homme libre, loin s’en faut, il ne vit qu’à travers sa supériorité sur la femme, elle pourra en- fin afficher sa liberté en toute liberté sans avoir besoin de la voiler ou plutôt la violer.

Il n’y a pas liberté sans résilience.

Quand on veut soi-disant perpétuer et faire revivre à travers son port des traditions qui se perdent dans les nuits de la barbarie humaine, on a troqué tout simplement la vie contre la mort, la liberté contre l’aliénation et la dignité humaine contre l’esclavage..

3 réflexions sur « Le port du voile est la négation de l’humanité de la femme »

  1. Bonsoir,
    Je ne suis pas du tout d’accord avec cet article, et je vais défendre chacun des points traités ci-dessus, étant donné que je suis moi-même musulmane, et porteuse de voile dans un pays d’Occident, et très fière.
    Dans l’article ci-dessus vous dîtes plusieurs fois que selon vous une femme porteuse de voile et une femme soumise ? Que d’extérieur elle dit qu’elle est libre, mais que derrière son voile elle est soumise à son mari ? Que c’est l’esclave à son mari ? Que elle a été obligée à mettre le voile ?
    Mais dîtes moi Monsieur, selon vous une femme qui montre son corps à tout les hommes dans la rue, qui ne se cache pas, elle se respecte peut être ? Qu’il y a t’il de plus beau que de garder sa beauté pour soi, et que seul ton mari, ton père ou ton frère peuvent voir tes cheveux et ton corps ? C’est un trésor, une femme préservée des regards mal placés, une femme discernée des autres, une femme qui se respecte elle-même, c’est juste magnifique.
    La belle religion qui est la Nôtre, l’Islam, donne tous les droits à la femme, pour la privilégier et la mettre en valeur, et pour lui accorder tous les privilèges possibles. Je ne vais pas tout vous citer ici, mais si jamais vous êtes intéresser, vous pouvez aller consulter ce site qui explique très bien ce que c’est d’être une femme en Islam : https://www.ajib.fr/51706/
    J’espère sincèrement qu’un jour, vous compreniez l’importance d’une femme en Islam, et sur ce, avec tous mes respects, je vous souhaite une très bonne soirée.
    Une musulmane voilée.

    J'aime

  2. LOL
    Belle religion en effet pour fabriquer autant de cinglés et de frustrés sexuellement attardés. Vite un PSY

    J'aime

    1. Encore une fois, il n y a aucune justification à ce que vous dîtes, vos bonnes sœurs, ce qu’elles portent sur la tête, ce n’est pas un voile ?

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s