La Tunisie a creusé sa propre tombe le jour où elle a fait d’Ennahdha une pilote du pays

Plus de 40% de tunisiens ont voté pour une organisation fasciste, terroriste et raciste, pourquoi s’étonner alors de la mise à mort de leur pays?

La secte criminelle et nazislamiste d’Ennahdha n’a jamais fait mystère de son aversion du tourisme, et aujourd’hui les tunisiens nous font le coup: la main d’Allah sème la mort partout dans le monde.

Allah tue de plus en plus en Tunisie et mieux que ça, ce pays est devenu le premier vivier terroriste au monde.

Le mal est endémique à la Tunisie. Quand à ceux qui mettent le monde à feu et à sang ce sont des musulmans originaires des pays du Sud de la Méditerranée comme Sid Ahmed, Sehli, Merah, Abdesslam, et il faudrait une encyclopédie entière pour répertorier les grandes figures nord-africaines du terrorisme musulman.
Plutôt que de dire que les autres pays sont eux aussi touchés par le virus mortel islamique, il faut dire que la Tunisie est un des principaux foyers de ce virus dont elle est la première productrice et dont elle subit les soubresauts de temps à autre.

Il faut bien qu’elle récolte ce qu’elle sème d’une part et d’autre Ennahdha met tout en oeuvre pour contaminer tout le corps tunisien. Elle a promis 517 000 emplois, elle en a créés autant dans le djihad et en train d’en détruire plus que le double avec l’effondrement de l’économie nationale.

Le ramadan, ce mois maudit du djihad, des excès en tous genres et de la luxure

Le ramadan, ce mois-culte des orgies gargantuesques et cauchemardesque pour les économies nationales et les porte-monnaies  des ménages vient de se terminer comme il a commencé sur un bain de sang.

Est-ce que les musulmans auront la sagesse et la lucidité intellectuelle de se poser les bonnes questions sur le niveau record des attentats terroristes, des actes d’incivisme, de délinquance, d’accidents de circulation et de violences en tous genres  pendant la période du ramadan ?

Pourquoi ce mois censé apaiser les tensions et les conflits comme ils serinent semblent être un catalyseur de leurs pulsions mortifères et bestiales ?  Le mois des désinhibitions des interdits et du laisser-aller à la concupiscence et la prostitution  par excellence.

Plus mois malsain que saint. Où le haram, l’illicite prend toute sa saveur et objet de toutes les ferveurs. Mois de tous les péchés et les excès.  Les musulmans sont pris dans un tourbillon de folie dépensière et comportementale.

« Selon le géo-politologue Frédéric Encel, la période du ramadan est une période propice pour des raisons symboliques pour le combat et les attentats. En 2016, l’organisation terroriste État islamique demande d’être particulièrement actif pendant cette période, vantant le djihad et le martyre. Selon Thomas Hegghammer, mourir en martyr pendant le ramadan ou le jour de Laylat al-Qadr semble important pour leur biographes.« Il semblerait que la croyance à la valeur du martyre pendant le Ramadan ait affecté les modes de recrutement de Saoudiens pour l’Irak »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ramadan

Il a beau être le 2 e pilier de l’islam, il est surtout le mois du ramdam, du barouf et du tapage assourdissant. Du vacarme la nuit et de l’inertie le jour. Dépourvu de toute spiritualité et d’ascétisme. C’est le mois de la gourmandise, du faux-semblant, de la tartufferie-reine, du plaisir de la chair et du palais, de la course effrénée à la surconsommation et ses conséquences médicales, du gaspillage alimentaire, de l’absentéisme au travail, de l’inconscience et l’inconséquence. Le mois qui fait perdre la tête aux musulmans et de tout sens de la mesure. Frappés par une véritable montée de l’adrénaline comme des joueurs patentés sur des champs de course perdant leurs mises sans compter nourris des illusions de se refaire à la prochaine course.  Le ramadan agit sur eux comme une drogue sur un toxicomane.

Le jour ils sont comme des corps sans vie, état de manque, (hachichat ramadan), irritables, agressifs,  impulsifs et colériques, prêts à s’embraser à la moindre étincelle pour devenir des véritables volcans en irruption.  où ils ont juste la force d’exhiber leur islam de façade comme un butin de guerre  du début du crépuscule au coucher complet du soleil et la nuit tombante ils sont comme des fauves lâchés sur leurs proies qu’ils dépècent à pleines dents.

Le ramadan réconciliant les musulmans avec eux-mêmes et leurs prochains est une vue de l’esprit. Il est révélateur de leurs incapacités à vivre en paix entre eux et le reste du monde.

Il est le mois de la terreur érigée en dogme religieux et des larmes plutôt qu’une trêve des confiseurs. Mahomet a fait couler le sang des Juifs à la bataille de Badr pendant le ramadan, les musulmans ne peuvent que s’inscrire dans toute sa continuité.

Avez-vous des Juifs et des Chrétiens se tuer pendant leurs fêtes et quand cela leur arrive ce sont des bons musulmans qui viennent la gâcher comme c’est souvent le cas aux fêtes de Noël au Pakistan, le Nord du Nigéria et quelques fois l’Egypte ?

L’islam est l’anti-lumière par excellence

Plus le soleil tourne autour du tapis terrestre plus les musulmans sont convaincus que sans leurs apports  l’humanité serait toujours en train de végéter dans le monde des ténèbres. Alors qu’ils y sont depuis 1438 ans. Comment auraient-ils pu irriguer le monde de leurs savoirs et connaissances  alors qu’ils ont raté absolument tous les grands rendez-vous des révolutions politiques, industrielles, économiques, culturelles, éducatives, scolaires, sanitaires, médicales, scientifiques, technologiques, nanotechnologiques,  informatiques, etc… Toujours spectateurs impuissants de l’histoire et jamais acteurs dans les progrès humains.

https://www.medias24.com/tr15206420012015Les-Musulmans-ont-ils-rate-leur-rendez-vous-avec-les-Lumieres.html

Passons, ils ont peut-être raison s’ils  démontrent que pendant les 3 siècles où ils auraient « brillé si l’Andalousie était le centre du monde et qu’ils avaient réellement impacté par leurs apports les autres aires de civilisation ?

Que connaissent-ils de la civilisation chinoise qui régnait sur le monde depuis la chute de l’Empire romain jusqu’à la Révolution industrielle et l’avènement de l’Angleterre et à côté de laquelle leur pseudo civilisation ne faisait pas le poids ?

Je veux bien croire que quelques noms de commentateurs perso-berbère-musulmans sont sortis du lot malgré les persécutions dont ils faisaient l’objet et la quasi destruction de leurs oeuvres mais connaissent-ils au moins leurs sources d’influence et d’emprunts ?

J’ajoute enfin et les juifs, les hindous et les Syriaques qui ont joué un rôle clé dans la « splendeur » de cette civilisation appelée abusivement arabo-musulmane comptaient-ils pour la pisse de chameau ?

L’islam est l’anti-lumière par excellence. Il est surtout plongé les peuples tombés sous joug dans l’obscurantisme, l’ignorance  et le fanatisme religieux.

Un jour la France aura le visage de l’islam du monde des horreurs

Douce France je ne suis pas sûr, mais pauvre France, aucun doute n’est permis.

Je plains ce pays que j’aime tant d’avoir déroulé le tapis rouge à l’hydre islamique qu’elle a prise pour une bête inoffensive.

La France héritière des Lumières est en train de mourir pour laisser la place à une France cauchemardesque toute revêtue de noir comme si elle portait son propre deuil.
Ses cités peuplées de femmes et d’hommes sortis tout droit des temps des cavernes.

A travers leur tenue vestimentaire et leur style afghan, tout indique qu’ils sont candidats à la médaille du non travail.

De quoi vivent-ils ? Seul Allah le sait qui les a comblés de ses faveurs en faisant d’eux des enfants de la République.

Tous ces visages d’une tristesse indescriptible croisés sur mon chemin quand je suis en Région parisienne me dépriment et m’effraient.
Où est cette France de la vie qui a bercé mon enfance et qui a rayonné sur le monde, séduisant artistes, peintres, poètes, chercheurs, écrivains, et tous les amoureux de la liberté ?

La République se voile plus que jamais et Marianne est au stade final de sa métastase cancéreuse. Je suis trop pessimiste quand à ses chances de rémission.

Je vois plutôt une population française de plus en plus vieillissante vivant dans des maisons collectives médicalisées et une population importée, jeune et nombreuse, la France de demain.

Le futur de la France s’écrira de droite à gauche, ses manuels d’histoire enseigneront l’histoire de nos ancêtres la tribu de Qoreish, celle qui a enfanté le pire criminel sanguinaire de tous les temps, l’ignoble pédophile et incestueux Mahomet.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info.

Et si les ouvertures des bouches à incendie étaient un acte de guérilla urbaine ?

Aujourd’hui, j’ai vu de mes propres yeux ce que c’est que d’ouvrir une bouche à incendie à des fins criminelles ou plutôt tenter de le faire car sans mon intervention des milliers de m3 cubes d’eau auraient été déversées criminellement.

Il était 7 h du soir quand j’ai vu un groupe de gamins en plein centre ville d’une bourgade de la proche banlieue de Paris, dont 2 jeunes adultes et dont l’un d’eux armé d’une clé à molette chercher à ouvrir le robinet d’arrivée d’eau de la bouche à incendie sous le regard absent voire approbateur de deux chibanis et l’indifférence des passants et des automobilistes arrêtés au feu à la hauteur de ladite bouche.

Je n’ai pas pu m’empêcher de les interpeller vigoureusement à mes risques et périls en leur rappelant que cette eau inutilement gaspillée peut avoir des graves conséquences pour la circulation outre son  coût énorme pour la collectivité et qu’elle est répercutée sur nos impôts et qu’un jour ils en manqueront eux-mêmes comme c’est le cas dans les pays d’origine de leurs parents. « Et ce n’est que de l’eau » m’a répondu leur chef de meute.

En en parlant après avec une employée du supermarché à proximité du lieu j’ai appris qu’ils ont bien réussi leur sale coup hier soir.

Je tremble a postériori à l’idée que cela aurait pu mal se terminer pour moi

A mon sens c’est une forme de guérilla urbaine qui ne dit pas son nom.

PS je me garde d’indiquer le nom de la ville pour ma sécurité.

La haine du Juif est le reflet de la haine de soi

 

Pourquoi tant de haine pour un peuple dont la particularité est de ne pas avoir jamais courbé l’échine devant les maîtres du monde tout au long de l’histoire ?

Pour le discréditer, on le couvre d’infamie en l’accusant de tous les maux de la terre.

On a fait de lui l’ennemi de l’ombre, le conspirateur qui œuvre à plonger l’humanité qui est la sienne dans l’horreur alors que depuis 5000 ans il est offert en Holocauste par ses ennemis pour étancher leur soif insatiable du sang du juif et se repaître de sa chair.

A chaque épreuve, il s’en sort de plus en plus fort et le cœur plus que jamais rempli d’amour de son semblable humain. Toujours la tête hors de l’eau rayonnant de savoir et d’intelligence.

Aucune amertume ni rancune, il n’a qu’un dessein, le droit à la vie et irriguer cette humanité qui a tout à perdre sans lui. A lui tout seul il en a apporté à l’humanité autant que le reste du monde. En comparaison les musulmans sont inexistants sur la scène mondiale sauf par leur violence terroriste.

Ceux-là mêmes qui ne jurent que par son anéantissement sont les premiers à profiter de ses bienfaits. A la haine et l’ingratitude, il répond par la compassion et la générosité.
Il a compris avant tout le monde que pour avancer dans la vie, la meilleure réponse pour vaincre les sables mouvants dans lesquels ses ennemis veulent le plonger est l’éducation, l’éducation et l’éducation.
Plus les hommes sont empêtrés dans leur haine du juif, plus ils perdent leur humanité et se murent dans le monde des ténèbres.
Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info.

Pour sa survie l’humanité n’a plus le choix que de dessoucher l’islam

Le terrorisme musulman n’aura pas vécu avec la disparition de la nébuleuse islamo-terroriste, il perdurera tant que perdure sa source doctrinale et théologico-juridique, à savoir l’islam qui est sa sève nourricière, son liquide amniotique, sa racine. Il n’est pas le sixième pilier de l’islam, il est son moteur de propulsion et son carburant à la fois qui sans lui l’islam ne serait jamais sorti de son bourbier arabique.

L’islam est une hydre à plusieurs têtes qui portent chacune  d’elles pour les besoins du djihad, vecteur de l’expansionnisme musulman, « ceux  qui croient combattent sur le chemin d’Allah » (S.4, V.76), des noms de guerre différents pour donner l’impression qu’elles n’ont rien en commun entre elles alors que leur souche est commune.

Elles contiennent la même substance venimeuse. Peu importe qu’elles sont protéiformes et se  présentent au grand public sous des aspects différenciés sous les noms de  Daech, la Qaida, Talibans, Hamas, Wahhabisme, Frères musulmans, Ansar Al-Charia, Front de la Nosra ou Hazb Allah, elles sont reliées toutes par le même cordon ombilical et ce n’est en leur déclarant la guerre que l’on en aura fini avec le poison mortel qu’elles diffusent.  A supposer que l’on arrive à les éradiquer elles ressurgiront demain comme un diable de sa boîte sous d’autres appellations du style Honneur des musulmans, les Justiciers de l’islam, les brigades de la bataille de Badr,  ou Hazb al-islam.

Le problème continuera donc à persister et à proliférer comme des plantes hautement toxiques mortelles pour l’homme car  la racine du mal a tout le loisir de se régénérer et se nourrir de son propre venin qu’elle recrachera à chaque  trop plein d’indigestion sous forme d’images apocalyptiques.

Il n’y a pas d’autre alternative  pour en finir avec le plus grand mal de tous les temps, bien pire que le nazisme et le bolchevisme réunis, est de dessoucher  l’islam en y employant le fluoroantimonique, l’acide  le plus puissant au monde.