Un jour la France aura le visage de l’islam du monde des horreurs

Douce France je ne suis pas sûr, mais pauvre France, aucun doute n’est permis.

Je plains ce pays que j’aime tant d’avoir déroulé le tapis rouge à l’hydre islamique qu’elle a prise pour une bête inoffensive.

La France héritière des Lumières est en train de mourir pour laisser la place à une France cauchemardesque toute revêtue de noir comme si elle portait son propre deuil.
Ses cités peuplées de femmes et d’hommes sortis tout droit des temps des cavernes.

A travers leur tenue vestimentaire et leur style afghan, tout indique qu’ils sont candidats à la médaille du non travail.

De quoi vivent-ils ? Seul Allah le sait qui les a comblés de ses faveurs en faisant d’eux des enfants de la République.

Tous ces visages d’une tristesse indescriptible croisés sur mon chemin quand je suis en Région parisienne me dépriment et m’effraient.
Où est cette France de la vie qui a bercé mon enfance et qui a rayonné sur le monde, séduisant artistes, peintres, poètes, chercheurs, écrivains, et tous les amoureux de la liberté ?

La République se voile plus que jamais et Marianne est au stade final de sa métastase cancéreuse. Je suis trop pessimiste quand à ses chances de rémission.

Je vois plutôt une population française de plus en plus vieillissante vivant dans des maisons collectives médicalisées et une population importée, jeune et nombreuse, la France de demain.

Le futur de la France s’écrira de droite à gauche, ses manuels d’histoire enseigneront l’histoire de nos ancêtres la tribu de Qoreish, celle qui a enfanté le pire criminel sanguinaire de tous les temps, l’ignoble pédophile et incestueux Mahomet.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info.

Et si les ouvertures des bouches à incendie étaient un acte de guérilla urbaine ?

Aujourd’hui, j’ai vu de mes propres yeux ce que c’est que d’ouvrir une bouche à incendie à des fins criminelles ou plutôt tenter de le faire car sans mon intervention des milliers de m3 cubes d’eau auraient été déversées criminellement.

Il était 7 h du soir quand j’ai vu un groupe de gamins en plein centre ville d’une bourgade de la proche banlieue de Paris, dont 2 jeunes adultes et dont l’un d’eux armé d’une clé à molette chercher à ouvrir le robinet d’arrivée d’eau de la bouche à incendie sous le regard absent voire approbateur de deux chibanis et l’indifférence des passants et des automobilistes arrêtés au feu à la hauteur de ladite bouche.

Je n’ai pas pu m’empêcher de les interpeller vigoureusement à mes risques et périls en leur rappelant que cette eau inutilement gaspillée peut avoir des graves conséquences pour la circulation outre son  coût énorme pour la collectivité et qu’elle est répercutée sur nos impôts et qu’un jour ils en manqueront eux-mêmes comme c’est le cas dans les pays d’origine de leurs parents. « Et ce n’est que de l’eau » m’a répondu leur chef de meute.

En en parlant après avec une employée du supermarché à proximité du lieu j’ai appris qu’ils ont bien réussi leur sale coup hier soir.

Je tremble a postériori à l’idée que cela aurait pu mal se terminer pour moi

A mon sens c’est une forme de guérilla urbaine qui ne dit pas son nom.

PS je me garde d’indiquer le nom de la ville pour ma sécurité.

La haine du Juif est le reflet de la haine de soi

 

Pourquoi tant de haine pour un peuple dont la particularité est de ne pas avoir jamais courbé l’échine devant les maîtres du monde tout au long de l’histoire ?

Pour le discréditer, on le couvre d’infamie en l’accusant de tous les maux de la terre.

On a fait de lui l’ennemi de l’ombre, le conspirateur qui œuvre à plonger l’humanité qui est la sienne dans l’horreur alors que depuis 5000 ans il est offert en Holocauste par ses ennemis pour étancher leur soif insatiable du sang du juif et se repaître de sa chair.

A chaque épreuve, il s’en sort de plus en plus fort et le cœur plus que jamais rempli d’amour de son semblable humain. Toujours la tête hors de l’eau rayonnant de savoir et d’intelligence.

Aucune amertume ni rancune, il n’a qu’un dessein, le droit à la vie et irriguer cette humanité qui a tout à perdre sans lui. A lui tout seul il en a apporté à l’humanité autant que le reste du monde. En comparaison les musulmans sont inexistants sur la scène mondiale sauf par leur violence terroriste.

Ceux-là mêmes qui ne jurent que par son anéantissement sont les premiers à profiter de ses bienfaits. A la haine et l’ingratitude, il répond par la compassion et la générosité.
Il a compris avant tout le monde que pour avancer dans la vie, la meilleure réponse pour vaincre les sables mouvants dans lesquels ses ennemis veulent le plonger est l’éducation, l’éducation et l’éducation.
Plus les hommes sont empêtrés dans leur haine du juif, plus ils perdent leur humanité et se murent dans le monde des ténèbres.
Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info.

Pour sa survie l’humanité n’a plus le choix que de dessoucher l’islam

Le terrorisme musulman n’aura pas vécu avec la disparition de la nébuleuse islamo-terroriste, il perdurera tant que perdure sa source doctrinale et théologico-juridique, à savoir l’islam qui est sa sève nourricière, son liquide amniotique, sa racine. Il n’est pas le sixième pilier de l’islam, il est son moteur de propulsion et son carburant à la fois qui sans lui l’islam ne serait jamais sorti de son bourbier arabique.

L’islam est une hydre à plusieurs têtes qui portent chacune  d’elles pour les besoins du djihad, vecteur de l’expansionnisme musulman, « ceux  qui croient combattent sur le chemin d’Allah » (S.4, V.76), des noms de guerre différents pour donner l’impression qu’elles n’ont rien en commun entre elles alors que leur souche est commune.

Elles contiennent la même substance venimeuse. Peu importe qu’elles sont protéiformes et se  présentent au grand public sous des aspects différenciés sous les noms de  Daech, la Qaida, Talibans, Hamas, Wahhabisme, Frères musulmans, Ansar Al-Charia, Front de la Nosra ou Hazb Allah, elles sont reliées toutes par le même cordon ombilical et ce n’est en leur déclarant la guerre que l’on en aura fini avec le poison mortel qu’elles diffusent.  A supposer que l’on arrive à les éradiquer elles ressurgiront demain comme un diable de sa boîte sous d’autres appellations du style Honneur des musulmans, les Justiciers de l’islam, les brigades de la bataille de Badr,  ou Hazb al-islam.

Le problème continuera donc à persister et à proliférer comme des plantes hautement toxiques mortelles pour l’homme car  la racine du mal a tout le loisir de se régénérer et se nourrir de son propre venin qu’elle recrachera à chaque  trop plein d’indigestion sous forme d’images apocalyptiques.

Il n’y a pas d’autre alternative  pour en finir avec le plus grand mal de tous les temps, bien pire que le nazisme et le bolchevisme réunis, est de dessoucher  l’islam en y employant le fluoroantimonique, l’acide  le plus puissant au monde.

La Tunisie n’est pas la France comme si l’on compare un chameau à un Airbus

  • Si l’ignorance et le mépris pouvaient avoir une nationalité elle serait tunisienne ou ne le serait pas.
  • En effet, je viens d’apprendre que l’histoire de la France ne fait pas le poids face à celle de la Tunisie. Mais comme les cons ont toujours raison contre la raison elle même je leur fais seulement remarquer que l’histoire de la Tunisie comme celle de ses voisins n’a jamais été l’oeuvre de leurs propres enfants .

Les Phéniciens qui avaient sorti la Tunisie du néant de l’histoire étaient aussi leurs occupants au même titre que les Romains, les Turcs , les Arabes et les Français. Pas de quoi être fiers d’être des éternels dominion.

Cela ne confère pas à la Tunisie une quelconque supériorité historique sur la France à supposer que ce soit le cas le présent de la Tunisie ne fait guère le poids face à celui de la France.

Point de comparaison entre le pays des droits de l’homme et le pays qui tue l’homme pour les droits du divin.

En France on cultive la culture comme un laboureur cultive son champ. En Tunisie on ouvre des mosquées comme on creuse des tombes dans les cimetières.  Le pays des Lumières ne peut pas être comparé à celui du monde des ténèbres.

La Tunisie est un pays  où le racisme et l’apologie du nazisme ont droit de cité ne peut être une terre des quêtre qu’un pays qui a fait le deuil de sa vie et faire un parallèle entre lui et la France revient à comparer l’obscurité à la lumière et l’ignorance au savoir.

Débat ou pas, un mufle votera toujours pour un mufle et Marine le Pen en est la parfaite illustration

576 duels plus une triangulaire au 2 e tour des législatives. Soit 576 débats à 2 plus un débat à 3. Certains rêvent de faces à faces télévisés entre les candidats histoire de jeter du discrédit sur les candidats du parti présidentiel qui serait à leurs yeux incapables de tenir la route face aux ccandidats des partis de l’Establishment dont le FN qui se gave lui aussi de l »aargent public.

Si l’on compte une heure par débat pendant 5 jours et à raison de 24 heures non-stop sur les 2 chaînes publiques cela nous donnerait 48 débats par jour soit 190 débats au total pour 5 jours. Un scénario improbable. Quid alors des 387 débats restants ?

On aurait pu imaginer un débat entre les chefs de fil des campagnes électorales des partis en lice mais cela n’aurait rien changé à la donne quand on sait que malgré le loupé d’anthologie de la fille du baron de Montretout, elle a réussi à améliorer son score du premier tour de plus de 50 % .

Un idiot vote pour plus idiot que lui. Un mufle vote pour son semblable

La surmédiatisation de l’agression dont a été victime NKM va-t-elle jouer en sa faveur ?

L’agresseur présumé  de NKM  candidate aux élections législatives dans la 2 e circonscription le jeudi dernier sur le marché de Maubert Mutualité est en garde à vue. Il semblerait même qu’il serait maire d’une commune en Normandie sans que l’on ait pour l’instant la moindre indication sur son étiquette politique.

Un dépositaire de service public coupable de violences volontaires sur un  dépositaire de service public en campagne électorale qui serait un fait inédit en France tout au moins sur un candidat de sexe féminin dont on ignore la gravité en termes d’ITT qui décidera du sort judiciaire de l’agresseur ,  est la suite logique de climat délétère  qui a émaillé la dernière campagne présidentielle où une certaine candidate s’est comportée comme une mufle s’illustrant par un langage outrancier et un manque de politesse flagrant à l’égard de ses rivaux.

Comme si ce 2 e tour scrutin avait besoin d’être le théâtre d’une nouvelle scène jetant le discrédit sur la démocratie français  après l’épisode pitoyable du premier tour du voile de Guigou dans une mosquée en Seine Saint-Denis pour courtiser les électeurs musulmans du Département, véritable attentat contre la laïcité et les valeurs de la République.

Espérons que cette lâche agression ne se transforme pas toutefois en une aubaine électorale pour la candidate des Républicains lâchée par les siens et dont les chances de succès sont des plus incertaines au vu du résultat du premier tour où elle a obtenu 18,3% contre 41,8% à son adversaire Gilles Legendre (LEM). Ce serait la pire insulte au jeu démocratique si à chaque fois qu’un candidat aux élections en très mauvaise posture voit sa côte littéralement exploser suite à une altercation qui a mal tourné pour lui.  Rien que tel pour ouvrir la voie aux spéculations les plus troubles et porter le coup de grâce final à la démocratie élective dans un régime présidentiel.

Il revient aux électeurs de faire la part des choses et de ne pas alimenter les doutes de régularité sur le bon déroulement du scrutin en tombant dans le piège de la compassion.

Les urnes ne doivent pas être l’occasion pour les candidats agressés pendant leur campagne électorale un moyen à leur corps défendant de se refaire une santé politique à bon compte.

Les électeurs ne sont pas les juges des agresseurs pour faire payer x autres candidats la réparation du préjudice.

La crainte est que la surmédiatisation de cette agression où  l’émotionnel a totalement occulté les programmes politiques des deux candidats dans la 2 circonscription ne fausse l’issue du scrutin en faveur de NKM.