Et si les ouvertures des bouches à incendie étaient un acte de guérilla urbaine ?

Aujourd’hui, j’ai vu de mes propres yeux ce que c’est que d’ouvrir une bouche à incendie à des fins criminelles ou plutôt tenter de le faire car sans mon intervention des milliers de m3 cubes d’eau auraient été déversées criminellement.

Il était 7 h du soir quand j’ai vu un groupe de gamins en plein centre ville d’une bourgade de la proche banlieue de Paris, dont 2 jeunes adultes et dont l’un d’eux armé d’une clé à molette chercher à ouvrir le robinet d’arrivée d’eau de la bouche à incendie sous le regard absent voire approbateur de deux chibanis et l’indifférence des passants et des automobilistes arrêtés au feu à la hauteur de ladite bouche.

Je n’ai pas pu m’empêcher de les interpeller vigoureusement à mes risques et périls en leur rappelant que cette eau inutilement gaspillée peut avoir des graves conséquences pour la circulation outre son  coût énorme pour la collectivité et qu’elle est répercutée sur nos impôts et qu’un jour ils en manqueront eux-mêmes comme c’est le cas dans les pays d’origine de leurs parents. « Et ce n’est que de l’eau » m’a répondu leur chef de meute.

En en parlant après avec une employée du supermarché à proximité du lieu j’ai appris qu’ils ont bien réussi leur sale coup hier soir.

Je tremble a postériori à l’idée que cela aurait pu mal se terminer pour moi

A mon sens c’est une forme de guérilla urbaine qui ne dit pas son nom.

PS je me garde d’indiquer le nom de la ville pour ma sécurité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s