Le ramadan, ce mois maudit du djihad, des excès en tous genres et de la luxure

Le ramadan, ce mois-culte des orgies gargantuesques et cauchemardesque pour les économies nationales et les porte-monnaies  des ménages vient de se terminer comme il a commencé sur un bain de sang.

Est-ce que les musulmans auront la sagesse et la lucidité intellectuelle de se poser les bonnes questions sur le niveau record des attentats terroristes, des actes d’incivisme, de délinquance, d’accidents de circulation et de violences en tous genres  pendant la période du ramadan ?

Pourquoi ce mois censé apaiser les tensions et les conflits comme ils serinent semblent être un catalyseur de leurs pulsions mortifères et bestiales ?  Le mois des désinhibitions des interdits et du laisser-aller à la concupiscence et la prostitution  par excellence.

Plus mois malsain que saint. Où le haram, l’illicite prend toute sa saveur et objet de toutes les ferveurs. Mois de tous les péchés et les excès.  Les musulmans sont pris dans un tourbillon de folie dépensière et comportementale.

« Selon le géo-politologue Frédéric Encel, la période du ramadan est une période propice pour des raisons symboliques pour le combat et les attentats. En 2016, l’organisation terroriste État islamique demande d’être particulièrement actif pendant cette période, vantant le djihad et le martyre. Selon Thomas Hegghammer, mourir en martyr pendant le ramadan ou le jour de Laylat al-Qadr semble important pour leur biographes.« Il semblerait que la croyance à la valeur du martyre pendant le Ramadan ait affecté les modes de recrutement de Saoudiens pour l’Irak »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ramadan

Il a beau être le 2 e pilier de l’islam, il est surtout le mois du ramdam, du barouf et du tapage assourdissant. Du vacarme la nuit et de l’inertie le jour. Dépourvu de toute spiritualité et d’ascétisme. C’est le mois de la gourmandise, du faux-semblant, de la tartufferie-reine, du plaisir de la chair et du palais, de la course effrénée à la surconsommation et ses conséquences médicales, du gaspillage alimentaire, de l’absentéisme au travail, de l’inconscience et l’inconséquence. Le mois qui fait perdre la tête aux musulmans et de tout sens de la mesure. Frappés par une véritable montée de l’adrénaline comme des joueurs patentés sur des champs de course perdant leurs mises sans compter nourris des illusions de se refaire à la prochaine course.  Le ramadan agit sur eux comme une drogue sur un toxicomane.

Le jour ils sont comme des corps sans vie, état de manque, (hachichat ramadan), irritables, agressifs,  impulsifs et colériques, prêts à s’embraser à la moindre étincelle pour devenir des véritables volcans en irruption.  où ils ont juste la force d’exhiber leur islam de façade comme un butin de guerre  du début du crépuscule au coucher complet du soleil et la nuit tombante ils sont comme des fauves lâchés sur leurs proies qu’ils dépècent à pleines dents.

Le ramadan réconciliant les musulmans avec eux-mêmes et leurs prochains est une vue de l’esprit. Il est révélateur de leurs incapacités à vivre en paix entre eux et le reste du monde.

Il est le mois de la terreur érigée en dogme religieux et des larmes plutôt qu’une trêve des confiseurs. Mahomet a fait couler le sang des Juifs à la bataille de Badr pendant le ramadan, les musulmans ne peuvent que s’inscrire dans toute sa continuité.

Avez-vous des Juifs et des Chrétiens se tuer pendant leurs fêtes et quand cela leur arrive ce sont des bons musulmans qui viennent la gâcher comme c’est souvent le cas aux fêtes de Noël au Pakistan, le Nord du Nigéria et quelques fois l’Egypte ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s