Si la religion est l’opium des peuples l’islam est leur gaz toxique

Pour ruiner les peuples et les rendre indolents et abêtis islamisez-les. Et ce ne sont pas les pays musulmans et les poches urbaines islamisées en Occident qui pourraient l’infirmer.

Là où l’islam est roi l’homme est un pantin. Aucun pays musulman ne brille pour son apport au bien commun  de l’humanité. La jeunesse n’a pour horizon la migration et le djihad.

Partout où sévit ainsi l’islam, c’est la misère et l’arriérisme qui sont le quotidien des musulmans.  économies des pays de l’OCI . Feu Mohamed Arkoun disait que l’islam est le pire frein au développement qui puisse exister. Il est plus que ça c’est un castrateur des énergies créatrices
Innover est un bida’a, une hérésie car seul Allah crée.

Le pire non seulement cette pseudo divinité n’a jamais rien créé, mais surtout elle a plongé les musulmans dans un état de paralysie mentale indicible. Étouffant en eux l’esprit d’initiative et la curiosité intellectuelle. Voilant leur chemin par des nuages opaques d’interdits rendant la visibilité nulle, obligeant les musulmans de rouler en marche-arrière, ayant ainsi pour seule perspective que mettre les voiles sur les temps passés. Comme s’ils étaient pour eux un antidote à leur profond mal-être de vivre au présent et de se projeter dans le futur. Or, le futur musulman n’est pas un futur sur terre, il est après la mort.

Dans leur représentation du monde seul Allah est capable de dessiner ce que sera la vie sur terre demain. L’homme doit s’en remettre à ses choix qui ne peuvent que lui être bénéfiques, en contrepartie il doit lui faire don de ses biens et de sa personne, oeuvrer pour la gloire de l’islam et jamais pour améliorer les conditions de son existence et offrir un monde meilleur aux générations futures.  Le seul futur est la mort et le seul avenir est de sortir le passé de Mahomet de la naphtaline et remettre au goût du jour des moeurs et un mode de vie qui datent de 14 siècles mais qui sont pour lui la condition sine qua non pour s’assurer un futur éternel dont Mahomet lui a dessiné les contours et un contenu contrastant  avec l’environnement aride, lunaire, désertique, violent et  barbare dans lequel vivaient les Arabes au VII e siècle pour s’attirer vers lui le plus nombre de comparses pour satisfaire son appétit féroce de pouvoir.

Jamais une croyance n’a été autant néfaste au progrès humain comme l’islam.

Ce n’est pas par hasard qu’il a fait d’une pierre un objet fétiche des musulmans symbole de l’inertie et du figisme.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s