Au purgatoire de FB pour avoir traité les musulmans de mécréants

Le Tribunal inquisitorial chariatque de Facebook vient de prononcer ce matin de manière arbitrale, inique et sans appel, une peine de purgatoire de 30 jours à mon encontre.

Selon les motivations de son jugement dignes des tribunaux afghans, turcs ou saoudiens, j’aurais contrevenu aux standards communautaires. Un règle fourre-tout et abscons pour justifier la décapitation de la liberté de pensée et d’expression.

En quoi ai-je atteint aux normes de bonne conduite et des principes de bienséance en employant l’adjectif mécréant emprunté à la lexicographie musulmane ? A moins qu’il ne s’agisse d’un délit d’un blasphème pour avoir outragé les musulmans dans leur convictions religieuses ?

Ils n’ont que le mot koffar, incroyants, dans leurs bouches pour désigner les non-musulmans. Comme s’ils étaient des humains à part. Des êtres porteurs d’impuretés susceptibles de les contaminer.  Le mécréant est leur intouchable hibdou frappé d’une malédiction divine.

Tout donne à croire qu’ils sont les seuls à être en droit de jeter l’anathème sur les non-musulmans et de les traiter de mécréants.  Quiconque ose leur rendre la monnaie de leur pièce est aussitôt cloué au pilori pour avoir commis un crime de lèse-majesté à leur égard.

Quel aurait été le verdict de cet ignoble Tribunal si j’avais qualifié les cancres de la classe humaine de tous les noms d’oiseaux dont sont abreuvés les Juifs et les Chrétiens dans le Coran ?

3 réflexions sur “ Au purgatoire de FB pour avoir traité les musulmans de mécréants ”

  1. Il ne faut pas sous-estimer la puissance des croyants chrétiens et leurs z’amis islamiques, sbires et adeptes des royautés, les croyances au dieu, paradis, enfer et tribunal, ( ou bordel cosmique c’est selon ) et, leurs fables. Le délit de blasphème est caché derrière la loi. Invisible mais présent.

    Le tribunal de l’inquisition existe toujours au vatican sous une autre appellation, -saint -office machin…..

    «  » La création de la congrégation du Saint-Office, en 1542, est consécutive à la réforme protestante4. C’est en ces lieux que se tiennent les procès en hérésie (polygamie, sodomie, sorcellerie) ou ceux de Galilée, Giordano Bruno ou Tommaso Campanella «  »

    Quant à l’islam et son bouquin en rien révélé, il révèle pour qui veut s’informer que c’est un concept extrêmement dangereux même pour les mécréants que nous sommes croyants ou non.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s