Pourquoi le vivre ensemble avec les musulmans est mission impossible

Les musulmans sont incapables de cohabiter entre eux. Ils ont beau afficher une unité de façade à la couleur de l’islam mais ils n’ont toujours pas dépassé leurs clivages claniques, villageois, tribaux, ethniques, régionaux et nationaux.

Si cela ne tenait qu’à eux,  chaque groupe national tout au moins aurait aimé avoir sa propre mosquée.  Et c’est déjà le cas avec les Turcs, les Algériens et les Marocains qui règnent en maîtres dans certaines mosquées en France et pas des moindres et qui sont des machines à cash d’une part et d’autre des officines politiques de caractère cultuel,  soumises directement à leurs autorités nationales à l’instar de la Grande Mosquée de Paris dont le recteur est un fonctionnaire de l’État algérien  avec le statut de diplomate et celle de Courcouronnes dans l’Essonne rattachée au Royaume chérifien du Maroc.

Il y a même eu des cas où dans certaines communes on a assisté et on assiste encore à des conflits exacerbés  entre les Marocains et les Algériens qui se disputent le contrôle de la mosquée locale.  Comme si la mosquée était un fonds de commerce juteux et la vitrine de leurs États d’origine.

Il serait intéressant que des communes rendent public les cas de dépôts de demande simultanés émanant d’associations aux couleurs des pays d’origine des résidents musulmans dans la commune pour le même projet de mosquée.

Chaque pays musulman cherche à travers ses ressortissants à se doter de sa propre mosquée.

Quant aux soi-disant autofinancements des mosquées par les fidèles musulmans eux-mêmes autant croire aux vertus curatives de l’urine de chameau. En effet, les collectes faites dans ce sens n’obéissent à aucune logique de rationalité comptable. Opérées de manière sauvage sur les marchés et chez les commerçants musulmans il est difficile de croire que les dons couvrent les frais de construction des mosquées voire si tout l’argent collecté sert à cet usage comme on a pu le voir dans certaines affaires où des imams ont détourné les deniers du culte à leurs profits personnels.

L’islam est loin d’être un facteur de rapprochement entre les musulmans.  Parler d’eux comme un bloc monolithique et homogène c’est faire fi des rivalités et des divisions qui les minent. Ils se disent frères entre eux mais la réalité des faits démontre tout le contraire. Les mêmes qui se battent à mort pour l’islam sont capables de se tuer entre eux pour une banale affaire de scooter comme à Gafsa, au centre de la Tunisie,  où deux clans s’étaient livrés à une véritable bataille d’une violence inouïe pour un mort et des dizaines de blessés.

L’image de l’islam cimentent l’unité de ses fidèles est un leurre.   Paradoxalement il sert plutôt de catalyseur  de tensions entre eux. Un Algérien et un Marocains ont beau être le produit de la même histoire unis par la fraternité islamique mais en cas de guerre demain entre leurs pays respectifs ils seront les pires ennemis entre eux.

Pour envisager le vivre ensemble avec les musulmans il faudrait éduquer les musulmans à la culture de la citoyenneté et aux valeurs de la République. Or, avec leur mode de pensée rétrograde et archaïque où l’islam n’est qu’un alibi pour leur donner une illusion d’unité, on ne peut attendre des miracles de leur part.

Ils ne peuvent exister que dans les rejets mutuels entre eux et le rejet ded non-musulmans qui sont pour eux fes porcs, des singes, des vaches, des ânes, des chèvres et bien pire encore les pires bêtes sauvages aux yeux de leur divinité satanique.

La  » fraternité républicaine » n’a de sens que si elle est réciproque et un sentiment partagé sinon on tombe dans le fayotage et le lèche-babouches.

La main tendue d’aujourd’hui qu’il fait semblant de serrer sera celle qu’il coupera demain.

Un vrai musulman ne doit jamais de surcroît saluer un non-musulman en premier, il doit juste répondre à son salut et si jamais il lui serre la main.  il doit jeter l’anathème sur Satan et se laver les mains après.

Les musulmans se veulent des êtres purs et ne peuvent se résoudre à fraterniser avec des êtres qui portent en eux toutes les impuretés dont ils doivent s’en prémunir.

Nous sommes pour eux ce que les Intouchables sont aux Brahmanes.
Ils passent leur vie à maudire les impies que nous sommes et n’ont que haine et mépris pour nous.

De quelle fraternité parle-t-on est-ce que de celle du sang de nos victimes ou celle de leur indifférence et de leur absence de compassion ?

Ne soyons pas dupes de leurs grands airs de sainte ni touche. Ils proclament la paix et aiguisent sous leurs kamiss leurs coûteux de bouchers.

Une réflexion sur « Pourquoi le vivre ensemble avec les musulmans est mission impossible »

  1. C’est exactement ça, la croyance en une divinité n’est qu’un leurre afin de rassembler pour conquérir le mental des simples et la planète. Quant à l’urine de chameau, bon nombre pratiquent cette médecine, les vidéo ne manquent pas sur internet.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s