Un djihadiste mort en martyr est la garantie pour les siens d’une place au paradis

A cette mère condamnée à 2 ans pour avoir fait le choix à tort ou à raison d’avoir favorisé par son attitude ambiguë et son soutien logistique et financier les desseins djihadistes de son fils je lui dirais que la meilleure preuve d’amour parental est de ne pas entraver le travail de la justice et lui dissimuler des preuves qui auraient pu sauver la vie de son fils et de ses probables victimes innocentes syriennes.

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/la-mere-d-un-djihadiste-condamnee-a-deux-ans-de-prison_1947711.html

Faire le choix de la justice républicaine était le seul moyen de préserver la vie de son enfant et celle des autres. À choisir entre un fils en prison et un fils mort dans le sentier d’Allah qu’il avait abreuvé de sang humain, c’est la première option qui doit prévaloir à moins que les parents soient motivés par des arrière-pensees idéologico-religieuses. S’assurer eux aussi une place au paradis en ayant un fils mort dans le djihad fi sabil Allah.

Aucune autre explication sensée est à donner pour expliquer l’aspect irrationnel en ce qui concerne l’aide de cette mère à son fils.

L’amour a des limites que la loi humaine lui impose. Il n’y a pas de bons et de mauvais parents. Il y a des parents républicains et d’autres qui le sont moins. On ne peut pas lutter contre le virus djihadiste sans la collaboration responsable du foyer familial et non pas pour faire de lui un délateur de la justice mais le premier rouage de la lutte contre la pire métastase cancéreuse de tous les temps. Pire encore que le nazisme. Ces parents pourraient être aussi un jour victime de la folie meurtrière de leurs propres enfants pour ne pas avoir des bons musulmans.

Deux mille familles françaises ou supposés telles qui seraient parentes de djihado-terroristes en Syrie et en Irak et qui pourraient subir les affres de la justice selon l’avocat de cette mère qui joue sur le registre de la victimisation mais combien des dizaines de milliers de victimes violées, tuées, blessés, humiliées et traumatisées à leurs actifs ?
Cette affaire est l’art de faire des responsables les vraies victimes et des malheureuses victimes des dommages collatéraux.

Encore heureux que son avocat qui a lynché comme rarement la justice républicaine qui pour une fois elle a fait son travail de justice n’a pas mis en cause la société française d’avoir engendré ces fous d’Allah

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.