Un dieu qui veut mettre les hommes à ses bottes n’est pas un dieu, c’est un tyran

Pourquoi suis-je traité de tous les noms et promu aux pires châtiments pour le simple fait que je ne crois pas en ce dieu exclusif, jaloux, possessif, intolérant, haineux, diabolique, tyrannique et totalitaire ?

 

En quoi l’ai-je offensé et atteint dans son intégrité morale, psychique et physique ?
Que je sois incroyant en quoi est-ce son problème et trahi un quelconque pacte avec lui ?

Je ne suis pas un infidèle alors que je n’ai jamais non plus exprimé le moindre voeu de fidélité à son égard. Par définition, un infidèle est celui qui viole ses engagements.

Que j’emprunte un autre chemin que le sien, c’est mon choix que cela lui en déplaise, et il doit, s’il est vraiment, ce qu’il prétend être juste et impartial, ce qui reste à prouver, le respecter comme je respecte le choix de ses ouailles. 

J’en ai que faire de ses supposés choix pour ma personne car il me connaîtrait mieux que je ne me connais moi-même. S’il se connaissait lui-même, il devrait savoir que les vrais choix sont ceux que l’on fait en toute connaissance de cause, réfléchis, pensés et raisonnés et le fruit de nos expériences passées.

Un dieu n’a pas pour rôle à se substituer à ses prétendues créatures pour agir à leur place.

Il n’y a pas de croyants et d’incroyants, chacun est libre de ses convictions tant qu’elle ne porte pas préjudice à la liberté de conscience d’autrui.

Un dieu qui jette l’opprobre et appelle à la mort de ceux qui ne croient pas en lui ne peut qu’être une vulgaire créature humaine qui traduit les ressentiments de ses chefs-marionnettistes.

Dis-moi quel est ton dieu et je te dirai qui tu es.

Plus les humains versent dans le fanatisme plus ils dotent leurs dieux d’attributs aux accents belliqueux et effrayants.

2 réflexions sur « Un dieu qui veut mettre les hommes à ses bottes n’est pas un dieu, c’est un tyran »

  1. Les Sumériens et surtout les Pharaons ont avec leurs traîtres de prêtres inventé les dieux afin de satisfaire des désirs personnels, puis par la même occasion, ils ont compris qu’avec leurs fables et leurs désirs, ils pouvaient dominer, piller et tout et tout.

    Le clergé a ensuite transformé cela en un parcours spirituel sans fond ni fondement afin de mélanger le savoir des autres, et ainsi, manipuler les inconscient très consciemment.
    En s »accaparant des sciences et des techniques, ils ont fait croire que c’était –eux– qui détenaient la vérité en étant en contact avec leur dieu hibou.

    Cela fait plus de 6000 ans que ça dure mais c’est bel et bien fini.

    Le paradis et l’enfer sont sur terre tout comme l’idéal de vie loin, très loin des religions. Le communisme et autres socialisme dérivés s’appuient sur les mêmes croyances.

    Mieux vaut être un -révolté évolutionnaire- bien informé qu’un croyant en quête de la carotte ou du bâton des despotes et autres royautés..

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.