Mon commentaire de l’acte héroïque de Gassana Mamoudou

Je suis le premier à me réjouir de l’acte héroïque de jeune migrant illégal malien Gassana Mamoudou, devenu héros malgré lui et que M.Macron a, pour le remercier fait citoyen français de plein droit après une période probatoire. Quel que soit son mérité, il n’est ni le premier ni le dernier à avoir accompli de tels actes.

C’est à son honneur d’avoir sauvé la vie de ce petit bout de chou de 4 ans, mais il est indécent que les médias en manque de sensationnel en fassent leurs choux gras et les politiques en profitent pour récupérer son geste à des fins peu louables afin de plaider la cause de la migration illégale dont le danger ne va pas se volatiliser comme par enchantement.

On ne va pas pour autant lui ériger un statut à sa gloire et que la patrie lui soit éternellement reconnaissante.

Des dizaines de milliers de citoyens anonymes sauvent tous les jours leurs semblables humains mais on n’en parle jamais.

Est-ce que parce qu’il est clandestin qu’on fait un tel tapage politique et médiatique autour de lui afin de préparer l’opinion publique à une régularisation massive des sans papiers comme le laisse supposer l’empressement de SOS Racisme qui immédiatement demanda à la France de délivrer un titre de séjour, jetant ainsi une ombre sur son geste admirable ? C’est du donnant-donnant avec les organisations droits-de-l’hommisme…

Si j étais Macron, je n aurais pas reçu Gassana Mamoudou à l’Elysée pour commencer, je l’aurais fait recevoir par un membre de mon secrétariat qui lui aurait remis un billet d’avion aller-retour Paris -Bamako payé sur mes deniers personnels. Histoire de lui rappeler que malgré son geste héroïque nul n’est au-dessus des lois et que la France serait heureuse de l’accueillir dignement à son retour du Mali, d’autant plus qu il n est pas en danger chez lui. C’est ainsi que l’on marque l’histoire et qu’en tant que premier magistrat le droit doit prévaloir sur tout le reste.

Après l’épisode de migrants djihadistes fossoyeurs-tueurs d’innocents, aujourd’hui débute l’épisode de clandestins sauveurs de vies humaines.

J’espère qu’il n’en sera jamais le cas. Il est certain que Mamoudou, qui va intégrer en tant que stagiaire le corps des Sapeurs de Pompiers de Paris, n’ait pas un seul instant pensé à sa personne et aux risques qu’il faisait encourir à sa propre vie alors qu’il se propulsait tel une fusée vers le 4ème étage .

Son intention première est de sauver cet enfant vaille que vaille sans chercher à en tirer la moindre once de gloire personnelle ou toucher les dividendes de son action.Il était là au bon moment et a su répondre présent. Ce qui aurait pu être tragique s’est terminé en conte de fées.

Un dénouement heureux pour tout le monde qui ne doit pas alimenter le fonds de commerce des migrationnistes.

A un geste extraordinaire, la réponse ne peut qu’être qu’à la hauteur de son geste quand bien même j’aurais souhaité qu’il revienne sur le territoire français par la grande porte. Gassana Mamoudou mérite d’être salué pour son formidable courage et son don de soi. Je ne puis que joindre ma voix à celles et ceux qui ont salué sa vaillance et sa bravoure incommensurables en espérant que le renvoi de l’ascenseur que vient de lui faire la France meurtrie dans sa chair par des jeunes migrants illégaux et issus de l’immigration ne fasse pas l’effet d’un boomerang pour elle.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info.

La peur de l’enfer a complètement tétanisé les musulmans

Voici une citation d Averroes qui est plus que jamais d’actualité : « L’ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine mène à la violence » que j aurais remplacé volontiers par le terrorisme

Quand on est le produit d’une culture nombriliste, où le savoir religieux est sacré et le savoir scientifique est un sacrilège, fondée sur l’exaltation de l’Arche perdue et le rejet de l’autre et de sa diabolisation de jour comme de nuit et dans les prières. Où l’on ne lit qu’un seul livre et encore faudrait-il savoir lire et digérer ses insanités.

Tous les ingrédients pour précipiter les hommes dans le gouffre de l’obscurantisme où la mort est une libération du fardeau de leur existence misérable et l’on se réjouit quand elle vient chercher leurs âmes.

Vivant dans la néantisation de leurs êtres, dépourvus de leur libre-arbitre, infantilisés et abêtis, sans perspectives d’avenir où le passé est leur seul présent et l’avenir voilé par le voile épais et sombre de leur dogme.  N’existant que par et pour leur Allah et son créateur, où les simples joies de la vie leur sont prohibées sur terre mais promises dans une autre vie. Une vie fantasmagorique.

La pensée verrouillée, l’imaginaire castré et l’esprit critique annihilé, sans le droit de se poser des questions sur le sens de leur existence et chercher les moyens de la faire évoluer.

L’homme est-il né pour subir la volonté de son divin et agir en tant qu’acteur de ses choix de vie ?  Se questionner est une hérésie. On ne cherche pas et on ne crée pas, c’est le privilège du divin.

Ne pouvant imaginer le monde et le concevoir en dehors de leur référent religieux qui est leur source et leur phare.

Plutôt que de se libérer des chaînes qui les entravent et ôter le carcan qui  devient comme un tremplin pour toucher son Graal. Leur chemin de félicité pour un monde meilleur.

Plus les hommes sont abrutis, plus les risques de violence sont importants surtout quand ils sont conditionnés idéologiquement.

Le fascisme ne peut prospérer que sur l inculture, l’islam a compris tout l intérêt qu’il peut en tirer d’ une éducation dépourvue de sens critique et sans libre-arbitre.

On cultive les certitudes insensées et on déclare la guerre à leur remise en question promettant les pires châtiments aux contrevenants.

Une vérité une seule et tous les musulmans sont tenus à en faire la leur. Vivant dans la peur permanente de la violer de peut de servir de combustible aux feux de l’enfer de leur Allah de malheur.

Musulmans, vous devriez vous en prendre qu’à vous-mêmes

Oui les Juifs et les Chrétiens auraient « dévoyé le message divin » puisque vous le dites et je ne peux qu’y souscrire pour ne pas vous offusquer mais en attendant ils sont très loin devant, ils vous ont semés comme un crack avec un tocard, donnant le meilleur d’eux-mêmes pour le bien commun de l’humanité. Jamais à se lamenter sur leur sort ni faire de quiconque le bouc-émissaire de leurs échec échecs et surtout vous en vouloir pour vos inimitiés dogmatiques à leur égard ponctuées par des persécutions sanguinaires.

Ils n’ont ni haine ni rancœur envers vous contrairement à vous. Ils n’ont pas les yeux rivés dans les rétroviseurs de la locomotive de tête du train humain.
J’ai beau chercher la voiture dans laquelle vous auriez pris place impossible de vous trouver. Ils brillent par leurs performances pendant que vous invoquez votre dieu nuit et jour pour qu’il les foudroie de sa colère. S’il était aussi omniscient que vous ne le croyez il aurait fait de vous leurs vrais rivaux plutôt que des envieux qui passent leur vie à ravaler leur rancoeur contre des humains qui n’ont pas le choix de votre foi.

A quoi ça sert de leur jeter la pierre et les abreuver d’insultes et d’opprobres alors qu’ils ont déjà franchi la vitesse du son et de dégainer votre litanie favorite de la prétendue splendeur passée de votre « civilisation »?

On ne gagne pas la course  le nez plongé dans le Coran qui obstrue votre horizon mental et intellectuel avec ses fumées toxiques.

Vous ne cessez de répéter inlassablement que votre dieu vous ait gratifié de la première place à l’échelle humaine, que votre Mahomet soit un être des lumières et un exemple parfait pour tous les hommes, que votre Coran et votre religion soient des oeuvres sublimes, que vous soyez à l’origine de tout et que le monde soit à vous, c’est seulement en théorie et un pur fantasme et cela vous vous en doutez fort bien car il n’y a qu’une vérité qui n’est pas la vôtre mais celle de la vérité du terrain. Force est de constater est qu’ils sont les forces vives de la compétition mondiale.

La vraie question que vous devriez vous poser que devrions- nous sans eux et dans quelle ère serions-nous ? S’il n’y avait pas leurs inventions est-ce que vous auriez le privilège de profiter des avantages de leur technologie ?

Si vous voulez leur tenir la dragée haute il vous faut travailler d’arrache-pieds et investir dans l’éducation plutôt que dans votre dévotion à votre dieu.

L’islam n’est une chance pour personne

Résultat de recherche d'images pour "IMAGES DE LECHE BABOUCHES DE L ISLAM"

Arrêtons de caresser l’islam dans le sens du poil, de le flatter et de se prosterner devant lui pour lui lécher les babouches.

Y en a que pour lui, on ne parle que de lui, l’encre ne coule que pour lui comme le sang de ses victimes.

Il est unique et indispensable mais pour qui l’est-il alors que rien ne plaide en sa faveur et devrait être traité comme ses congénères nazis et communistes ?

Les autres religions n’existent pas à côté de lui et malgré tout son mépris pour elles, elles ne lui témoignent d’aucune défiance. L’une d’entre elles va même jusqu’à lui tenir le crachoir alors que ses fidèles sont persécutés et massacrées sur ses terres.

On braque les lumières sur lui, drapé dans des habits de lumière, alors qu’il est le tourment de l’humanité et son cauchemar.

L’Occident qui plutôt que de s’en méfier comme de la peste lui déroule le tapis rouge et flatte son ego comme si son salut dépendait de lui.  Il a péché par excès de naïveté, d’imprudence et de vénalité chez ses leaders politiques, économiques, financiers et d’opinion. Il a creusé sa propre tombe le jour où il avait accueilli ses  femmes et ses hommes porteurs d’une culture rétrograde et passéiste, n’a d’yeux que pour lui.

On le cajole, on le choie, on lui pardonne tout, on satisfait tous ses caprices comme si on a peur de lui. On ferme les yeux  sur ses tueries de masses au nom de son divin malsain, on les tait, on nie ses dérives ultra-violentes fondées sur ses précpetes, on banalise, on occulte ses menaces.

On loue ses vertus de paix, d’amour, de tolérance et de justice au mépris du principe élémentaire de précaution.

Qu’est qu’il a apporté à l’humanité et qu’est ce qui lui apporte encore ? Que l’on me donne le nom d’un seul pays musulman qui contribue au bien commun de l’humanité ?

Tout ira pour le meilleur des mondes le jour où les réserves d’or noir seront totalement asséchées.

Pour une fois, je tiens à féliciter les pays « arabes » de ne pas être tombés dans le panneau du Hamas

Résultat de recherche d'images pour "photos des émeutes du 14 mai 2018 à Gaza"

Pour une fois, je tiens à féliciter les pays « arabes » pour avoir fait preuve de perspicacité et discernement en évitant d’avaler la grosse couleuvre du Hamas comme à l’accoutumée.

Une attitude inédite qui tranche avec leurs communiqués enflammés dans le passé empreints d’une surenchère verbale qui frise le ridicule et la haine du Juif.

Ont-ils enfin compris que le Hamas est un innocent aux mains sales et qu’il n’est pas le résistant qu’il prétend être se servant de la « cause » palestinienne pour alimenter son fonds de commerce anti-juif et servir les desseins hégémoniques de l’Iran qui se verrait bien prendre Israël en tenailles à ses frontières avec la Syrie et Gaza.

Le cinéma du Hamas a trop duré et vient l’on vient d’assister peut-être au clap de fin au regard du retour du bâton qu’il vient d’essuyer en se trouvant totalement lâché par ses soutiens naturels sunnites « arabes » en raison de son annexion par l’Iran.

On sait de source égyptienne digne de foi que le Hamas a tout orchestré et mis en scène et qu’il avait payé les manifestants pour venir faire la figuration dans cette « marche du retour » organisée à la lisière de la clôture de sécurité séparant Israël de Gaza.Résultat de recherche d'images pour "photos des émeutes du 14 mai 2018 à Gaza"

Le fait même que l’organisation terroriste du Hamas qui s’est empressée à la surprise génrale d’annoncer qu’il y aurait 50 de ses membres parmi les victimes est en soi une preuve de la bonne foi d’Israël et ne devrait pas laisser planer l’ombre d’un doute sur ses intentions prédatrices d’aller « bouffer » du Juif et ses manoeuvres provocatrices pour enfumer l’opinion publique mondiale et souffler sur les braises de la haine du Juif.

Toutefois, il s’est gardé si ces membres tombés en martyr selon un de ses hauts responsables appartenaient à sa branche armée.

Tout indique que les pays »arabes » sont en train de négocier un nouveau virage dans le conflit israélo-palestinien en faisant montre de neutralité, fût-elle feinte qu’elle n’en a pas moins le mérite de voir le jour, qui ne peut que les honorer, contrairement à la France et l’Allemagne qui sont tombée comme des aveugles pieds et mains liés dans le piège du Hamas emportés dans leurs élans par leur palestinisme aigu qui leur fait perdre leurs facultés de discernement. Ils ont commis une vraie faute morale et politique en se jetant comme des affamés sur le leurre du Hamas. Il est impardonnable que ces pays aient joint leurs voix au concert des antisémites qui s’étonnent et regrettent qu’il n’y ait pas eu des morts israéliens.

Les 50 morts sont-ils d’ailleurs des vrais morts et surtout le volte-face du Hamas est-il spontané ou contraint ?

Un aveu déroutant de la part d’une organisation terroriste qui a fait de la désinformation et de l’intox ses boules puantes pour enfumer l’opinion publique mondiale et surtout palestino-compatibles qui dégainent leur haine d’Israël plus vite que leurs propres ombres sans jamais se poser la question  et si Hamas n’en faisait pas trop et qu’il joue sa partition de pyromane et de l’agresseur qui se fait passer la victime du méchant loup israélien.

Il y a fort à parier qu’Israël, via le canal égyptien, véritable monsieur bons offices entre les deux parties, ait clairement fait comprendre à ses dirigeants qu’ils seront les prochaines cibles de ses représailles s’ils n’arrêtent pas leur mascarade mortifère.

ttps://fr.timesofisrael.com/le-chef-du-hamas-dit-avoir-un-accord-avec-legypte-pour-calmer-les-emeutes/

Défendre son territoire est un droit légitime et inaliénable, le crime est de vouloir l’envahir et plus en utilisant sa population dont un nourrisson de 8 mois comme chair à canon à des fins propagandistes.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info.

Pourquoi les centaines de milliers de morts syriens et yéménites n’émeuvent personne ?

Quel est le bilan humain et économique des guerres interminables et sauvages contre les peuples syriens et yéménites qu’on est en train de renvoyer à l’âge de bronze ?

Mais dès qu’il s’agit de la Palestine, un vecteur plus porteur, les loups sortent dans la ville et hululent comme des putois, pour les autres point d’indignation comme s’ils n’existaient pas. L’indignation à géométrie variable.

Et pourtant depuis 7 ans dans le cas de la Syrie et 3 ans pour ce qui est du Yémen, deux pays-témoins de l’histoire universelle, on est fort probablement à des centaines de milliers de morts et des blessés, des millions d’êtres humains sans abris et souffrant de maladies en tous genres et de séquelles psychologiques et physiques, handicapés pour la vie, affamés, des villes entières détruites, des monuments historiques réduits en cendres, des manuscrits brûlés, des dizaines de milliers d’enfants tués, des dizaines de milliers de femmes violées et réduites à l’état d’esclavages, des milliards de dollars partis en fumée sous l’effet des bombes, qui s’en soucie et s’en préoccupe ?

Les mêmes qui pleurent sur le sort des Gazaouis victimes en premier lieu de la barbarie et de la cupidité de leurs dirigeants qui les utilisent comme boucliers humains ont totalement les yeux asséchés pour les victimes des lâches agressions des Saoudiens, des Turcs et des mercenaires venus du monde entier que l’on fait passer pour des rebelles, assoiffés de sang humain et obsédés sexuels payés généreusement par le Qatar.

3 pays alliés et protégés de l’Occident et dont l’un deux est membre de l’OTAN, n’en déplaise aux sourds et aux aveugles, ils sont les vrais fossoyeurs de ces peuples avec la bienveillance intéressée de leurs chefs marionnettistes.

Là où le mot massacre n’a pas de sens il est sur les lèvres de tout le monde comme c’est dernièrement le cas avec la énième provocation du Hamas et là où il a hélas du sens on l’entend guère.

La tragédie de ces deux peuples otages de la politique criminelle des grands de ce monde qui se font la guerre par leurs supplétifs interposés ne fait que s’empirer et l’histoire de sa fin ne risque pas de voir le jour de si tôt.

Les tentatives de déstabilisation des régimes en place dans ces pays à des fins géo-énergétiques, géostratégiques, géopolitiques et mercantiles ont rajouté à leurs malheurs en ouvrant grandement la porte à la Russie, au Hezbollah et l’Iran en Syrie et l’Iran au Yémen.

29 jours de calamité ramadanesque !

L’image contient peut-être : texte

 

 

 

 

 

29 jours pendant lesquels 12% du PIB  des pays musulmans s’évaporent dans les effluves malodorantes de leur haleine fétide pour la gloire d’Allah.
29 jours de paralysie totale de l’appareil économique déjà qu’en temps normal on ne produit presque rien et pendant le ramadan c’est le rien qu’on produit.
29 jours où l’on est même pas là pour regarder le train de l’humanité partir sans nous.
29 jours pour engluer encore et encore les peuples dans les sables mouvants de la misère, le fanatisme et l’obscurantisme.
29 jours où l’horloge biologique fonctionne à contre-Coran dormir le jour et s’empiffrer la nuit de mets sucrés et de plats des plus gras et épicés comme des affamés au péril de leur  santé et leurs porte-monnaies.
29 jours à n’avoir d’yeux que pour son estomac et sa tête pour Allah et son prophète.
29 jours d’un mois maudit pour l’économie de leurs pays.
29 jours où la mortalité atteint ses pics mais c’est une chance pour eux de mourir en ce mois béni pour les fossoyeurs de la vie.
29 jours où les non jeûneurs sont persécutés qui doivent la jouer jeûneurs pour ne pas s’exposer à leur courroux sous prétexte qu’ils les  heurtent dans la vacuité de leur foi.
29 jours où l’impose à l’autre la dictature de la loi de sa religion, où les cafés et les restaurants sont fermés.
29 jours où l’on lui dénie le droit d’être différent de soi dans l’espace public et tant pis pour les malades broyés par la machine infernale du tout interdit pendant ce mois malsain pour la santé et les finances publiques.

29 jours où l’administration est aux abonnés absents et les agents des services publics vont aux bureaux pour y finir leurs nuits.
29 jours où les esprits s’échauffent, l’agressivité gratuite et les incivilités deviennent la norme.

29 jours où la  violence dans toutes ses formes et les accidents de circulation et domestiques battent leur plein à cause de la perte de vigilance conjuguée avec la haschicha ramadanesque, de l’arabe haschich, l’herbe, un état de manque propre aux fumeurs, aux alcooliques et aux toxicomanes qui sont légion dans ces sociétés de la tartuferie halal,  qui se caractérise par des anxiétés importantes et accroît leurs mauvaises humeurs, leurs angoisses existentielles, les rendant hyper nerveux, anxieux et irritables et incapables de se contrôler, s’embrasant comme une torche à la moindre étincelle.

29 jours où la vie diurne est un cimetière pour des morts-vivants où les nuits les cités sont peuplées de zombies qui courent comme des ombres vers les mosquées ou s’entassaient comme des sardines en boîte dans les cafés pour fumer la chicha avec du tabac mélangé au valium.

29 jours à dormir le jour et se réveiller 10 minutes avec l’heure de la rupture du jeûne tout fiers et guillerets d’avoir tenu une journée entière sans boire ni manger.