La supercherie du verset « nulle contrainte en religion »

Évidemment l’islam n’a jamais invité personne à s’y soumettre, il lui a laissé juste le choix entre la vie ou la mort. L’islam ou rien. Et aux siens de lui caresser aimablement le cou si elle reste dans la voie de la mécréance ou envisage de tourner le dos à l’islam si elle est estampillée musulmane avec des perspectives pour le moins pas très réjouissantes .

Des châtiments qui font froid au dos, une double peine, sur terre être confiné au statut de dhimmis ou passer sous les fourches caudines du traitement coranique prévu dans le cas d’espèce, avant de servir de combustible pour le bûcher d’Allah. Si jamais le jugement dernier existe, il y a fort à parier que c’est Mahomet et les siens qui devraient cramer en enfer.

Plus pervers que leur fameux verset « nulle contrainte en religion » tu meurs qui est de surcroît mecquois autrement dit annulé par les versets médinois qui ne sont pas une ode de paix et de tolérance d’une part et d’autre part ce verset s’inscrit dans un processus propagandiste. Mahomet n’était pas en position de force pour dévoiler ses intentions belliqueuses et la nature haineuse et mortifère de son message. Il se devait d’être rassurant pour endormir la vigilance du public en flattant en même temps ses bas instincts.

Si l’islam était une source d’égalité entre les hommes le Coran n’aurait pas appelé à tuer les « infidèles »

« Dieu n’aime pas les transgresseurs (nom des chrétiens qui croient en La Trinité),TUEZ LES où que vous les trouviez…TUEZ LES, c’est le salaire des incroyants »Sourate V v. 72:

 

Si les pays du dogme musulman étaient un modèle du vivre ensemble où les non-musulmans ont les mêmes droits que les musulmans en ont avec eux en Occident pourquoi tous les « gens du Livre » s’y font rares et y sont persécutés et massacrés, outre les apostats, les agnostiques et les athées ?

Si la démocratie avait du sens dans ces pays, pourquoi un non-musulman ne peut être candidat aux élections présidentielles ?

Pourquoi les musulmans préfèrent voter pour un des leurs et jamais pour un non-musulman quand bien même il est porteur d’un projet qui peut les sortir de leur misère noire ?

Pourquoi l’islam ne reconnaît pas l’égalité de droits entre les musulmans et les non-musulmans, stigmatisés et discriminés, jugés comme la pire bête aux yeux d’Allah, qu’il est permis d’exterminer pour purifier la terre de leur présence ?

Pourquoi quand un musulman abjure l’islam c’est un mal absolu susceptible de la peine de mort, « celui qui quitte l’islam tuez-le » ordonna Mahomet (Muslim XVI 4152-55  & Bukhari 9.83.17 )et quand un non-musulman se soumet à l’islam en deux tours trois mouvements c’est une grâce d’Allah ?

Pourquoi une musulmane ne peut pas se marier à un non-musulman à condition qu’il se plie aux exigences du dogme musulman et en quoi le fait qu’il le devient est garant du bien-être du couple ?.

Si les pays musulmans étaient respectueux des droits humains ils ne seraient pas dotés de leur propre charte  des droits de l’homme dans l’islam qui est une insulte à la liberté de conscience et une négation des droits de l’homme et du citoyen de 1948.

Les vrais droits sont ceux qui n’aliènent pas les humains aux dogmes et n’interfèrent pas dans leurs choix de vie ?

La dignité de l’homme est dans sa liberté de croire ou de ne pas croire.
Il est du droit de chaque homme de couper le cordon de dogme qu’il n’a pas choisi.

On ne naît pas avec une religion on est malaxée dans son moule

Le mythe des hadiths

En gros si Mahomet devait libérer sa parole ce serait après l’Hégire car pendant sa période mecquoise il n’avait pas voix au chapitre. Il était un cave qui n’osait pas l’ouvrir devant Khadija.

Qu’est-ce qu’il aurait pu dire en onze ans pour remplir quelques centaines de volumes de recueils de 600 000 hadiths ? Qu’importe leur authentification même ceux qui seraient-soi-disant authentiques sont loin de l’être.

Mais comme l’islam est le culte de l’insensé et de l’irréel où le doute n’est pas permis. On se doit d’avaler la grosse couleuvre desdits 600 000 soit plus de 90 000 hadiths par an et près de 2700 hadiths par jour. Hallucinant alors qu’il a passé son temps à piller, à razzier les siens, à persécuter, massacrer, humilier, violer les femmes captives, réduire en esclavage et chasser les Juifs, les Chrétiens, les polythéistes de chez eux.

A quel moment a-t-il pu débiter sa bonne parole telle une diarrhée sans fin alors qu’il passait ses nuits à assouvir sa libido insatiable ?

Ce qu’il a dit est plus que sujet à caution car on lui a surtout fat dire des choses qu’il n’a jamais dites deux siècles après sa mort. Enjolivées et embellies pour rendre le maître de la pensée et de la parole des musulmans vertueux et fréquentable. On l’a affublé du masque du sage.

Mais ce qu’il a fait, sa sira, c’est ce que l’histoire retient. Et le peu que l’on connaît de son histoire réelle, il est loin d’être un modèle de probité morale, un homme à la conduite irréprochable, un homme de loi et de foi.

On peut toujours faire de lui le prophète qu’il n’est pas mais il est loin de ressembler de par son vécu à cette image idyllique véhiculée par les siens qui vont même plus loin dans leur déni des évidences en le faisant passer pour victime des siens, des Juifs et des Chrétiens.

Pour eux il n’avait pas le choix pour sa propre survie que de leur déclarer une guerre punitive.

Si les Juifs ne l’avaient pas accueilli à Yathreb l’histoire du monde aurait changé. Il leur aurait suffi de ne pas lui tendre la main et les Quraïchites lui auraient réglé son compte.

C’est le Coran qui arme les mains des terroristes

Depuis plus de deux décennies la France avec l’Angleterre est devenue le premier théâtre des attentats terroristes réussis et avortés en Occident.

Leurs auteurs que les autorités politiques et judiciaires veulent faire passer pour des déséquilibrés sont majoritairement originaires d’Afrique du Nord issus de la deuxième génération et de migrants clandestins comme le Tunisien de Nice.

Pourquoi la France est-elle leur cible privilégiée et comment expliquer une haine aussi intenable à son égard ?

Il faut chercher les causes ailleurs que dans l’histoire tumultueuse entre la France et ses anciennes colonies.

Il est à douter que les terroristes jouent au justicier de l’histoire et que leur but est de venger leurs ancêtres pour l’affront infâme d’avoir été colonisés par des « infidèles ».

Une thèse gaucho-islamiste pour occulter les vrais facteurs déclencheurs des attentats terroristes qui sont à la fois idéologiques et religieux et en aucun non plus l’expression de l’exclusion sociale dont seraient victimes les terroristes dont la plupart étaient intégrés socialement et professionnellement comme c’est le cas de ceux du Bataclan.

Quel reproche peut-il faire à un pays dont le seul tort si c’en est un que d’avoir accueilli sur son territoire leurs parents et grand-parents privés de leurs droits fondamentaux chez eux comme il l’a fait avec d’autres communautés qui sont loin d’avoir aiguisé leur couteau envers ?

Plutôt que de victimiser les auteurs des attentats terroristes, il faut chercher les liens de causalité entre leur système de pensée idéologique et religieux et les attentats terroristes ?

Les Tunisiens jouent à un remake de Tchernobyl en étant dans le déni du choléra chez eux

Que l’on me donne une seule raison pour laquelle le choléra doit s’arrêter aux portes de la Tunisie dont la majorité de ses eaux de ruissellement proviennent des montagnes algériennes d’une part et d’autre part les dernières pluies diluviennes qui se sont abattues sur le pays pourraient avoir contaminé les puits et les bassins de rétention en se mélangeant avec les eaux de ruissellement charriant des milliards de bactéries. Nonobstant que des centaines de milliers de Tunisiens en état de désoeuvrement dramatique vivant dans les zones frontalières avec l’Algérie n’ont pas accès à l’eau potable, se fournissent en eau dans des puits et des sources non-contrôlés.
Comme si le virus ne peut pas non plus traverser la frontière avec le mouvement de populations de part et d’autre.

Vu l’état sanitaire du pays depuis sa funeste mascarade révolutionnaire et son incapacité à lutter efficacement contre les vecteurs du choléra, on ne voit pas comment la Tunisie peut rester épargnée par le choléra qui fait des ravages chez son voisin ?

Ce sont les plus vulnérables  socialement et fragiles économiquement qui sont les plus exposés à l’infection.

Pour chauffer l’eau et laver les aliments c’est un luxe qu’ils ne peuvent pas s’offrir.
Désinfecter les sanitaires à l’eau de Javel faudrait-il qu’ils en soient équipés chez eux.

Consommer des légumes chauds et cuits faudrait-il qu’ils aient les moyens d’en acheter au marché ?

Se laver les mains à l’eau chaude et au savon, de la pure démagogie car combien de Tunisiens vivant dans les milieux ruraux sont en mesure d’observer cette règle d’hygiène élémentaire ?

Les préconisations du Ministère tunisien de la santé publique sont inopérantes, irréalistes et inadaptées pour une population démunie,et écrasée par la misère.

Mahomet a dupé les musulmans en leur faisant croire qu’ils sont les meilleurs

Allah a dit mais toi qu’en dis-tu et qu’en penses-tu ? Si on dit à un enfant qu’il est le meilleur de sa classe sans avoir été jamais noté pour ses copies par son maître il va te rigoler au nez et te prendre pour un fou. On évalue un homme sur ses actes et ses performances et ce n’est pas sa croyance qui en fait un champion.

Etre musulman n’est pas un sésame d’épanouissement personnel et intellectuel, de réussite sociale, de compétences professionnelles, de génie créatif et innovant. Seul le terrain de la compétition humaine est révélateur des forces et faiblesses des hommes.

Ce n’est pas parce qu’un dieu a dit et surtout ce qu’on voulu lui faire dire pour manipuler les hommes et exalter leur ego frustré que l’on s’image que l’on est déjà en haut de l’affiche sans avoir donné le meilleur de soi.

On gagne à être humble et modeste et de ne pas se prendre pour les maîtres du monde alors que l’on est incapable de se prendre en charge pour ses besoins les plus élémentaires. Le musulman d’être musulman ne peut faire de soi un gagnant potentiel à la loterie humaine.

Le meilleur d’entre nous est celui qui a le souci du bien commun de l’humanité et qui s’y investit corps et âme.
Le meilleur d’entre nous est celui qui est celui qui cherche à léguer aux générations futures un monde meilleur que celui qui est le sien aujourd’hui.
Le meilleur d’entre nous est celui qui fait de l’arbre du savoir l’arbre de la vie.
Si dieu existe, il n’a pas à promouvoir telle ou telle communauté sur le toit du monde et lui décerner la médaille d’or humaine sous prétexte qu’elle croit en lui.
Croire en dieu c’est d’abord une affaire personnelle et désintéressée. Sans privilège ni contrepartie; Ensuite il ne peut y avoir de croyance sans foi en soi et aux hommes.et certainement pas pour utiliser sa croyance comme une rente de situation et un moyen de l’imposer au reste du monde au nom de sa supposée supériorité.
Une croyance doit surtout enseigner aux siens de ne pas se prendre pour les maîtres du monde en brûlant les étapes des apprentissages et de l’éducation.
.

Mahomet qui a spolié les héritiers de Khadija est trop mal placé pour fixer les règles d’héritage

A table nous étions filles et garçons servis pareil et il ne fallait pas compter sur mes parents pour discriminer entre nous et favoriser les garçons aux dépens des filles.  Chacun devait débarrasser son plat et le laver. Mes soeurs n’étaient pas à notre service. Chacun de nous devait assumer les taches ménagères qui lui incombaient.

Pourquoi à la mort des parents c’est deux fois plus pour les garçons que pour les filles quand c’est bien souvent ce sont les filles qui sont des soutiens de famille ?

Jamais les filles n’ont ruiné les leurs contrairement aux garçons. Jamais les filles n’ont coûté un centime en frais de justice à leurs parents.

Jamais les filles n’ont fait saigner leurs parents à leurs mariages.

Jamais les filles n’ont volé leurs parents pour faire la belle avec les copines.

J’ai connu beaucoup de cas des filles tunisoises dans les années 60 et 70 qui ont payé les études de leurs frères et ont contribué à la construction de toits pour leurs familles.

J’ai plus le souvenir de garçons parasites et prodigues, des fils à papa, contrairement aux filles responsables et dévouées.

Mais la charia mahométane archaïque, misogyne et féminicide a décrété que l’on engraisse les garçons et on affame les filles.

Comment peut-on faire d’une loi née dans la tête d’un homme qui regarde le monde à travers son nombril et incapable de situer les noms de Rome et de Carthage sur une carte géographique une loi universelle et intemporelle ?

Dans l’affaire de l’héritage de sa première femme dont il a vécu à ses crochets pendant 25 ans il est loin d’avoir fait preuve d’équité et de justice en matière d’héritage qu’il semble avoir tout garder à son profit privant ainsi les héritiers légitimes de Khadija dont 3 étaient nés des deux précédents lits de leur part de l’immense fortune de leur mère.

A se demander s’il n’avait pas créé l’islam pour prendre sa revanche sur la femme dont on dit qu’il était enfant abandonné par sa mère et que son père serait mort 4 ans avant sa naissance ?