Les musulmans vivent dans le monde des certitudes

Le miracle est de ne rien comprendre à l’origine et au déroulement des événements. C’est miraculeux, phénoménal, incompréhensible, divin et insensé, il y a forcément une main invisible qui les a conçus et réalisés soutiennent les croyants.

Toute tentative  d’analyse et de décorticage de ces événements est jugée comme étant un crime de lèse-vérité, un sacrilège, une hérésie, car pour eux seul celui qui les a créées est en mesure de les expliquer mais pour pouvoir l’entendre il faut lui ouvrir son coeur et croire en lui.

De l’inexpliqué, autrement dit de l’absurde,  on fait une vérité absolue, une certitude qui n’a pas besoin de preuves,  compréhensible et accessible seulement par ceux qui sont habités par la foi et ont le privilège d’être touchés par la grâce divine,  ils ne se posent pas de questions, la réponse est en eux, elle ne se verbalise pas, ne s’énonce pas et ne se démontre pas. Pour être dans les secrets de celui qui crée il  faut s’en remettre à lui et être fidèle aux mystères qui entourent et fondent son dogme.

L’irréel et l’irrationnel deviennent une sorte de postulat scientifique irréfutable qui échappe à l’entendement humain.  Le sentiment prévaut sur la raison.

Tout est attestation de l’immanence divine qui échappe  quel qu’il soit n’est en mesure de percer le mystère de leur existence et leur survenance, et si jamais il ose le faire, il ne peut être qu’un suppôt du diable, un insolent, un impie, un égaré, un blasphémateur selon les créationnistes, ou plutôt les crétinistes qui s’acharnent à verrouiller la pensée critique partout dans le monde et tout particulièrement sur sa terre de prédilection où ils se posent comme les artisans majeures de son avènement.

Et à ce titre ils se font passer comme les seuls à pouvoir lui définir un nouveau champ intellectuel pour sa survie qui ne peut être que le fruit de leur système de pensée, autrement dit de leur dogme. Le même qui aurait sorti le monde des ténèbres à une certaine qui pourrait aujourd’hui lui insuffler un nouveau souffle de vie.

Une supercherie historique et intellectuelle comme le monde n’en a jamais connu dans son histoire, mais qui instille son poison dans les sphères du pouvoir et de l’intelligentsia au point qu’elle s’impose comme une vérité inaliénable et indiscutable et doit être admise par tous. Son rejet et sa démystification sont voués aux gémonies et susceptibles de valoir aux outrecuidants les affres de la justice et des procès en sorcellerie.

Le monde occidental est en train de s’inscrire dans le sillage de la société musulmane figée depuis toujours dans la pierre tombale de la Ka’aba, ce haut symbole du calvaire de la raison humaine.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.