Réquisitoire d’un enfant tunisien de 14 ans contre l’arabo-islamisme, ce virus létal

Heureusement qu’il y a encore des jeunes pousses en Tunisie non-contaminées par le virus de l’arabo-palestino-islamisme, comme en témoigne mon neveu de 14 ans incroyablement lucide et censé pour un garçon de son âge et à la maîtrise du français remarquable.

Je ne prendrai pas les paris quant à savoir si l’avenir de la Tunisie s’inscrit avec des jeunes de sa trempe, car un peuple miné par l’obscurantisme, le fanatisme, l’ignorance et la haine du non-musulman ne pourrait s’identifier qu’à ses semblables qui savent exalter ses instincts primaires et grégaires et surfer sur son mal-être profond, sur ses frustrations, ses sentiments de peur et d’angoisses, de manque et de résignation.

C’est avec plaisir que je me permets de partager cet échange édifiant sur son constat ô combien juste quant aux vrais maux qui gangrènent la Tunisie, de la nécessité impérieuse de réformer l’islam,  ainsi que ses pistes de propositions pour sortir le pays de l’impasse dont le salut passe à ses yeux par la laïcité et la séparation des pouvoirs.
 N.Ben AMMAR:
Les arabes n’aiment pas ceux qui disent la vérité sur leur religion.
Salem Ben Ammar:
Nous ne sommes pas des Arabes, il est grand temps qu’on arrête de faire de la Tunisie un pays arabe qu’elle n’est pas. On ne peut pas le diluer dans le bain acide de l’arabité. Génétiquement, anthropologiquement, historiquement tout au moins jusqu’à sa colonisation par les Arabes elle ne l’était pas.
N. Ben Ammar:

ils n’apprennent jamais de leurs erreurs, au lieu de cela, ils en font quelque chose dont ils peuvent être fiers au lieu de regarder vers l’avenir, ils espèrent toujours retourner dans le passé. Si l’islam ne s’adapte pas à son siècle il y a peu d’espoir de progrès dans nos pays.

Salem Ben Ammar:

On ne peut pas faire des lois du VIIème siècle des lois pour les temps présents et à venir. L’homme a changé et les religions doivent accompagner le changement et non pas le figer dans un modèle archaïque et dépassé.

Tu es plein de sagesse mon petit neveu les vrais peuples sont ceux qui se remettent en cause et acceptent d’assumer leurs erreurs et en tirer les leçons pour repartir de l’avant. On s’enrichit de ses expériences bonnes et mauvaises et pas des préceptes coraniques et des hadiths apocryphes dont la finalité est d’entraver leurs marches en avant.

N. Ben Ammar:

Nous devrions séparer la religion de nos vies, nous ne progresserons plus si nous continuons à rêver de revenir en arrière et de regarder notre passé pendant que d’autres pays avancent parce qu’ils ont retiré la religion de leur vie et c’est ce que nous devons faire si nous voulons vivre comme eux
La religion ne doit pas interférer dans la politique, comme la politique ne doit pas interférer dans la religion. La religion ne doit pas être utilisée comme moyen de contrôler les gens, car elle est devenue une arme utilisée par les clercs pour établir des règles qui interfèrent avec tout ce qui se passe dans nos vies, de la même manière que nous devons nous comporter pour dormir.S’ils veulent que leur religion continue, elle doit évoluer pour s’adapter aux normes de notre époque. 

Salem Ben AMMAR
très bonne analyse la cité est aux hommes et à tous les hommes sans distinction, la gérer au nom de la religion c’est la mort de la cité; Une cité d’intégration et non pas d’exclusion. L’homme ne doit pas être jugé par rapport à sa religion mais par rapport à ses mérites et sa contribution au bien commun.. La religion ne doit pas polluer l’espace public.

N. Ben Ammar
Nous ne pouvons pas utiliser les règles d’il y a 1400 ans pour contrôler les peuples modernes dans le passé. Peut-être était-il facile de contrôler les gens, mais si jusqu’à présent ils veulent toujours une république islamique et des règles religieuses, il est certain que nous ne durerons pas tellement et bien sûr, nous n’allons jamais plus loin.

 

PS. Pour une question de sécurité je me garde de citer son prénom.

2 réflexions sur « Réquisitoire d’un enfant tunisien de 14 ans contre l’arabo-islamisme, ce virus létal »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.