L’Occident face au péril démographique noir africain

 Viendra le jour où les Africains  obsédés par le racisme anti-noir n’auront plus à se plaindre du racisme. En effet, s’ils maintiennent leur rythme ahurissant actuel de croissance démographique, soit pour un taux moyen de fécondité 6,2 enfants en moyenne par femme pour 1,8  pour le reste du monde et 2,2 pour l’Afrique du Nord, ils représenteront 40% de la population mondiale en 2100 et seront certainement majoritaires en 2200. Ainsi l’humanité pourra renouer avec ses origines africaines et aura la couleur noire de l’Afrique sub-saharienne. Il naît en moyenne chaque année 5 500 000 enfants en Union Européenne contre 37 000 000 enfants en Afrique noire.

Le planning familial est une hérésie dans ces pays qui ne produisent quasiment rien mais à la machine productrice nataliste tourne à grand régime. Faute de pourvoir eux-mêmes aux besoins alimentaires de leurs populations les pays africains plutôt que de restreindre les naissances en tenant compte de leurs ressources naturelles disponibles se défaussent sur les pays occidentaux en proie à une baisse naturelle de leurs populations où les décès comme en Allemagne excèdent les naissances.

La défaite démographique de l’Occident est inéluctable et dans quelques générations sa civilisation ne sera qu’une Nouvelle Atalantide.

Tout indique que l’Europe avec son faible taux de fécondité de 1,6 en deçà du taux requis de 2,1 pour assurer le renouvellement des générations sera submergée par la forte vitalité démographique noire africaine. Un taux déjà faussé par l’apport démographique de l’immigration africaine.

 

Autant que son islamisation est de plus en plus perceptible autant son africanisation saute aux yeux  dans certains quartiers parisiens et certaines villes de banlieue et il n’est pas exclu que dans un avenir proche elle ressemblera à l’Afrique du Sud où les noirs seront dominants et les blancs minoritaires.

Les perspectives démographiques mondiales ne sont guère favorables aux Européens, Américains et Asiatiques et laissent présager un avenir à un fort accent africain qui serait plutôt musulman que chrétien au vu de la démographie galopante dans les pays africains majoritairement musulmans. cause de leur faible taux de fécondité contrairement aux Africains forts où le taux de fécondité connaît des pics de 7,2 dans des pays comme le Niger.

Quel sera le visage de l’Europe à l’horizon 2100 ?

Une nouvelle colonie africaine comme je l’ai souligné plus haut, où la population traditionnelle fera pâle figure au propre comme au figuré un peu à l’image de l’équipe de France de Football.

Les blancs autochtones seront minoritaires chez eux et qui seront potentiellement les premières victimes de discrimination raciale dont on a déjà un ant-goût avec ces chanteurs de rap noirs suprémacistes et dont quelques uns d’entre eux appellent à la mort du blanc.

Un autre monde est en train de voir le jour où le racisme antiblanc sera la norme.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info.

Une réflexion sur « L’Occident face au péril démographique noir africain »

  1. Les racines africaines de l’espèce humaine n’est pas « supposée, c’est un fait . Et je commence à douter de la partialité de Salen Ben Amar depuis que Riposte Laïque en fait l’éloge…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.