De tous les groupes humains au monde, les musulmans sont les seuls qui veulent que le monde s’adapte à eux

Les Italiens, les Russes blancs, les ex-Yougoslaves, les Romains, les Polonais, les Chinois, les Vietnamiens, les Juifs, les Hindous, les Cambodgiens, les Laotiens, les Grecs, les Espagnols, les Chrétiens d’Orient, les Portugais voire les Chrétiens noirs africains ont, pour certains d’entre eux, toujours su se greffer sur la culture française sans pour autant perdre leurs âmes.

Ils ont tous fait preuve de reconnaissance envers la France et respectueux de ses lois et de son mode de vie. Ils lui ont apporté un plus dans de nombreux domaines tels que les Juifs, les Russes, les Polonais et les Espagnols ou les Grecs mais pourquoi ce n’est pas le cas des autres qu’on ne peut plus désigner par leurs origines comme si c’était un sujet tabou.

On ne leur demande pas de s’intégrer ou de s’assimiler, mais d’être conscients qu’ils ne sont pas chez eux et qu’ils sont dans l’obligation de ne pas se comporter en pays conquis.Ils ne sont pas là pour changer les moeurs de leur pays d’accueil, la façon d’être et de vivre de ses habitants ils devraient savoir qu’avant de fouler leur territoire que leur culture est de nature très différente de la leur et s/qu’ils ne vont pas renoncer à ce qu’ils sont pour ne pas heurter leurs convictions religieuses.
C’est aux nouveaux arrivants de changer leurs habitudes de vie et de se faire accepter et non pas l’inverse.  Si on y arrive pas la porte est toujours ouverte pour rentrer chez soi. 
Que les Français se montrent réticents à leur égard nul n’est en droit de leur faire un procès en sorcellerie, ils sont chez eux et ils ne vont leur ouvrir les bras comme s’ils étaient leurs sauveurs alors qu’ils se sont sauvés chez eux dans l’espoir de trouver leur dignité humaine.
Il leur donne le sentiment d;agir comme des envahisseurs et qu’ils sont là pour récupérer leur dû. Se faire payer leur créance de l’époque coloniale qui aurait permis à la France de se développer et de prospérer. Vivre de la rente que la France devrait leur verser. Un discours assez fréquent dans les milieux immigrés nord-africains et noirs africains.
Ils ne sont pas à Rome pour faire comme les Romains ils sont venus pour façonner la France à l’image du modèle de société qu’ils ont laissé derrière eux ou plutôt qu’ils ont fui pour la majorité d’entre eux, car invivable et inhospitalier.
Majoritairement analphabètes et illettrés à leur arrivée en France, issus bien de milieux défavorisés et campagnards de leurs pays d’origine ils ne perçoivent le monde qu’à travers le prisme de leur religion qui classe le monde en maison de paix et en maison de guerre, que leur importe de cette dernière est leur planche de salut pour un nouveau départ dans la vie. D’autant qu’elle les a colonisés, un sacrilège, un affront que tôt ou tard ils devraient laver. Ils ne sont pas là pour témoigner de leur volonté de se comporter en invités soucieux des règles de convenance de leur pays d’accueil.

 

On peut penser qu’ils ont fuit la misère noire qui sévit chez eux et sont attirés par une politique sociale généreuse, mais ce n’est pas ce qu’ils pensent eux-mêmes, car leur dessein est d’exploiter les lois humanistes de ce pays pour préparer l’avènement de l’islam.

Si ce pays avait franchi le Rubicon du développement et est à la pointe du progrès humain ce n’est certainement pas  grâce à son passé colonial, qu’ont fait leurs dirigeants du legs de la France ? Une question saugrenue pour des êtres pour qui le mot raisonnement est illicite et qui se représentent le monde à travers ce que l’imam de leur village leur a dessiné.

Ils ne sont pas venus pour apprendre et s’instruire de l’histoire de la France mais pour effacer son histoire de la mémoire de l’histoire.

Autant prêcher dans le désert que de leur dire que de leur apprendre le code de savoir-vivre et de leur dire quand on vient chez l’autre ce n’est pas pour se faire son procureur et son détracteur et le couvrir de mépris et d’invectives. Comme si on lui reprochait de ne pas être à l’image du modèle d’homme dessiné par notre religion. Et dans ce cas-là pourquoi ne pas être allé là où l’homme est censé sortir du même moule que soi. Sauf que cet homme en question ne souhaite pas que l’on vienne le troubler dans son quotidien et que certainement il ne vous offre pas des conditions de vie matérielles et une qualité de soins et de protection sociale attrayantes et idoines.

Et en venant chez c’est aussi la preuve qu’on est soi-même en situation d’échecs chez soi que l’on a pris le large pour fuir la misère et les injustices. Parce que chez cet homme tant honni par votre religion il y a de place pour tout le monde et personne n’est à la rue.

On ne migre pas pour changer le monde on migre parce qu’on a pas le choix et que l’on a des avantages à en tirer.

Au lieu d’apprendre de vos sociétés d’accueil et de vous inspirer de leur exemple dans l’espoir qu’un jour vous pourrez transposer leur expérience chez vous vous jouez à leurs juges et bourreaux.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.