France : La grande mutation démographique est en marche

Personne ne remplace personne.  Il ne s’agit pas de mettre une personne à la place d’une autre pendant que l’une est sur le banc de touche et l’autre occupe sa place sur le terrain, on est loin de ce cas de figure. Il n’y a pas d’inversion de rôle où le titulaire est évincé au profit du remplaçant. Ce qu’on appelle le grand remplacement est en réalité une vue de l’esprit, un travestissement de la vérité démographique et pas seulement, car on assiste à une véritable mutation, ethnique, biologique, culturelle.

En effet, le paysage démographique français n’estpplus ce qu’il était il y a deux ou trois décennies, autrement en une génération la population traditionnelle du pays, de racines européo-chretiennes semble de moins en moins visible dans l’espace public français au profit d’une autre population plus hétérogène et diversifiée aux origines plurielles à dominante musulmane comme le laisse croire le nouveau mode vestimentaire des femmes donnant l’impression que la femme française est celle qui se voile comme en Afghanistan ou dans tout autre pays musulman.

 

La consanguinité est la première cause des retards abyssaux des pays musulmans

En faisant de la consanguinité, mariages entre cousins au premier degré banni pourtant pour les deux autres religions, la norme des mariages dans les sociétés musulmanes Mahomet a réussi la prouesse de créér une véritable « race » musulmane, l’Oumma biologique, en 50 générations du Pakistan en passant par l’Arabie Saoudite et les pays du Golfe jusqu’au cœur de l’Europe occidentale avec son lot d’immigrés musulmans qui brillent plutôt pour leur comportement transgressif et leur mode de vie d’un autre temps et régressif.

La « plus belle communauté qu’Allah ait  jamais fait surgir sur terre » est celle qui présente les plus forts taux de désordres génétiques et intellectuels au monde.

13 à 16 points de retard de Q. I. sur la moyenne mondiale, larguée dans tous les domaines. 7 Turcs sur 10 n’ont jamais lu un livre dans leur vie. 330 livres scientifiques traduits par an soit 20 fois moins que la Grèce, part insignifiante dans la production scientifique mondiale.

Une Espagne musulmane aujourd’hui serait la dernière de la classe humaine et n’aurait pas écrasée à plate couture tous les pays musulmans réunis qui sont à 100 000 ouvrages et publications scientifiques traduits depuis 1492 soit l’équivalent de ce que cette première traduit en une année.

Les musulmans au Danemark ont 300 fois plus de chance d’échouer aux tests psychotechniques d’admission à l’armée.

La communauté la plus touchée par l’échec scolaire, l’illettrisme et les difficultés d’apprentissage en Occident. 

Il y a certainement une corrélation entre le terrorisme et la consanguinité.  Plus les individus sont ignorants plus ils sont manipulators et sont un terrain favorable à l’inoculation du virus de la haine de l’autre par les marchands de l’utopie musulmane. Plus le virus de la haine prolifère en eux  plus ils sont enclins à la violence qui mène au terrorisme.

Sans le terreau de l’ignorance nourrie par la consanguinité l’islam aurait vécu.

 

Un ex-musulman est celui qui a été contaminé par le Coranvirus et qui s’en est sorti

Un ex-musulman est par définition celui qui était dans la pratique rigoureuse de l’islam et vénérait Allah et Mahomet plus que lui-même. Un musulman fidèle, un abd, esclave fier de son statut de soumis à son maître et pour lequel il mettrait la terre entière à feu et à sang pour le préserver.

Avant d’ôter le carcan de l’islam il vivait dans l’observation stricte de ses préceptes et le respect de ses piliers à savoir, la chahada (la profession de foi), la prière, le jeûne, le pèlerinage et la zakat (l’aumône).

Un individu né dans un milieu catholique mais qui n’a pas été baptisé n’est pas considéré comme catholique et encore moins quand il demande l’annulation de son baptême, il n’est pas pour autant stigmatisé ou menacé de mort, à l’antipode du sort réservé au musulman censé être musulman à vie. Partant du principe que l’humanité tout entière serait née musulmane et qu’il n’y a de salut que dans l’islam. Nul ne peut échapper à son destin musulman diraient les musulmans orthodoxes et celui qui ose couper le cordon ombilical avec la matrice islamique est pour eux un kaffer, un égaré, un renégat, un mécru, un traître à l’Oumma, un apostat qui ne vaut pas mieux qu’un porc qu’il va falloir saigner pour s’en débarrasser. Il s’expose à la double peine, la mort sociale et physique.

C’est pourquoi l’appellation ex-musulmans ne doit convenir qu’aux musulmans qui ont vécu par et pour l’islam. Mais quelqu’un qui n’a jamais témoigné de son attachement à cette religion et qui n’a jamais été fidèle à son enseignement qui laisserait apparaître le nazisme comme un hymne à la vie ne doit pas être qualifié comme tel.

Personnellement, je n’ai pas choisi de naître dans un milieu musulman et je n’ai jamais non plus été dans la pratique de près ou de loin de cette religion qui m’horrifie. Je n’ai pas passé un pacte avec l’islam pour être son ex. J’ai eu de la chance d’avoir été immunisé contre le Coranvirus grâce à l’éducation laïque de mes parents pour qui l’homme n’est pas ce que sa religion fait de lui mais ce qu’il fait lui-même de sa vie.

Les ex-musulmans intégristes convertis au christianisme sont une insulte à la chrétienté

Je déplore que d’ex-musulmans surtout ceux qui ont été dans la pratique rigoriste de l’islam et qui se sont convertis  au christianisme n’aient fait en réalité que changer la couleur de leur vernis. Ils ont beau porter l’étendard de la chrétienté mais leur agressivité maladive, leur racisme, leur intolérance, leur excès d’animosité envers leurs prochains non-chrétiens donnent à penser qu’ils sont restés musulmans intégristes. Ils se mentent à eux-mêmes en se faisant passer pour les Chrétiens qu’ils ne sont pas.

Comme si la haine envers autrui  qui les anime est leur gage d’allégeance à leur nouvelle religion. Plus royalistes que le roi comme c’est souvent le cas. Ils confondent critique et dénigrement. Ils ont fui paraît-il l’islam à cause de sa nature velléitaire et son hostilité maladive pour les non-musulmans mais pourquoi continuent-ils alors à baigner dans le bain acide de la haine d’autant que c’est absolument incompatible avec la chrétienté? .Et comme le disait un ami, ils ont changé de compagnie d’assurance mais pas de conduite. Un mauvais conducteur reste un brêle au volant quoi qu’il fasse. 
Ils sont chrétiens d’apparence mais ils gardent leur ADN musulmans.  On ne peut pas se défaire de ses vieux démons par le sacrement du baptême. Ce n’est pas en changeant de religion qu’ils vont pouvoir changer de comportement et ouvrir son coeur à son prochain. 

Il n’y a qu’une réalité qui tienne, l’islam est l’idéologie la plus mortifère de tous les temps

 

 

 

 

Qu’importe ce qu’enseigne la Thora,

qu’importe ce qu’enseigne le Nouveau Testament,

qu’importe ce qu’enseignent les livres sacrés des autres religions,

qu’importe la violence qu’on leur impute pour dédouaner le Coran de ses prescrits violents,

qu’importe si le Coran est un verbe incréé,

qu’importe les attributs pacifiques et non-violents dont ils affublent leur religion,

qu’importe si la Chine et l’Inde sont intolérants envers les musulmans selon la bien-pensance droit-hommiste,

qu’importe les gesticulations médiatiques de leurs idiots utiles pour défendre la pureté vaginale de l’hydre musulmane,

qu’importe leur indignation pour des propos tenus par une ado. insultants soit-disant envers leur religion et leur dieu.

qu’importe les pleurnicheries des voilées qui souffrent soi-disant des regards désapprobateurs de leur voile,

qu’importe la montée de l’islamophobie partout dans le monde conduisant à des pratiques discriminatoires à l’égard des musulmans,

qu’importe les têtes de cochon taguées sur les murs des mosquées,

qu’importe l’émotion des musulmans suscitée par l’attaque d’un vieux sénile contre la mosquée de Bayonne,

qu’importe les complaintes des musulmans et leur litanie victimaire,

qu’importe si la majorité des victimes du terrorisme islamique sont les musulmans eux-mêmes,

qu’importe leur dénégation quant à la corrélation entre l’islam et le terrorisme,

Il n’y a qu’une réalité qui saute aux yeux l’islam 35 000 attentats et 150 000 victimes depuis le 11 septembre 2001 et près de 300 millions de morts depuis sa naissance. Des grands peuples et des grandes cultures tombés entre ses griffes anéanties et réduits en cendres à tout jamais.

 

 

Quelle sera la France demain, sera-t-elle une France majoritairement musulmane ?

La rue française et l’école de la République offrent un tout autre paysage démographique que celui de l’institut national d’études démographiques. Dans certaines villes françaises, à  la sortie des écoles et sur les marchés populaires, les Français de type européen se font de plus en plus rares. On a l’impression d’être dans les rues d’Alger ou de Casablanca.

 Entre ce que la réalité du terrain nous renseigne et le panorama statistique de la population française fourni par l’INED il y a un sacré décalage.

L’observation visuelle peut être trompeuse mais elle tord le cou aux chiffres officiels. Même si pour l’INED est Francais celui qui se déclare Français et est répertorié comme tel sans mention de sa véritable origine donnant ainsi l’impression que la France ne connaît pas un effet de décélération démographique comme en Italie et en Allemagne.

Il est important que l’on ait les données démographiques par groupes ethniques quand bien même ils sont Français. 

Au sein de la population française il existe des disparités en matière de naissances, des Français de culture exogène sont plus performants que les Français d’origine européenne.

C’est un secret de polichinelle que dire que la natalité est en berne depuis quelques décennies mais pour qui l’est-elle justement ? Certainement pas pour les Français d’origine noire africaine  et et nord-africaine.

Peut-on penser que leur taux de natalité serait le triple de ceux que l’on considère français depuis plusieurs générations ?

Il faut arrêter de donner une photographie escamoteé de la démographie française.

Il est grand temps que les Français connaissent l’ampleur du désastre démographique de leur pays.

Le taux de fécondité qui est de 1,81enfants par femme en âge de procréer pour une croissance démographique annuelle de 1% pour la France ne peut avoir du sens s’il n’est pas le reflet de la part de chaque communauté dans le camembert démographique.

La République ne peut continuer à loger tous les Français à la même enseigne démographique. Il est important de connaître que seront les Français de demain seront-ils les héritiers de la France de Voltaire, de Rabelais et de Montesquieu ou la France venue d’ailleurs, une France marquée par le sceau de l’islam ? 

Rachida Dati : Tais-toi, le ventre de la bête immonde nazie est plus que jamais fécond

Neuf morts et plusieurs blessés d’origine kurde dans une attaque au caractère xénophobe et raciste incontestable visant des bars  à chicha dans la ville de Haan en Allemagne et ce juste au lendemain de l’arrestation d’un groupuscule d’extrême droite qui préparait des attaques de grande envergure contre des mosquées.

La bête immonde nazie fait son grand retour depuis le 9 octobre 2019 avec la tentative de carnage dans la Synagogue de Halle qui a fait deux morts suivie par une fusillade contre un kebab turc.

Il est difficile de qualifier ces fusillades barbares de terrorisme réactionnel dans la mesure où les terroristes s’en prennent délibérément aussi aux Juifs.

Contrairement aux propos bassement electoralistes de la sulfureuse Rachida Dati, grande racoleuse patentée et opportuniste notoire, reine de l’entrisme, qui  n’est pas comptable des antécédents judiciaires de ses frères l’attaque ne peut pas être imputée à Mme Merkel. L’ouverture de la vanne migratoire à 1 million de migrants en 2015 n’est pas le facteur déclencheur car l’Allemagne n’a pas attendu leur arrivée pour découvrir l’hostilité maladive envers les non-allemands « souche » d’une certaine frange de sa population. En démocratie, il existe d’autres moyens pour la sanctionner que l’effusion de sang.

Son clin d’œil à l’électorat d’extrême droite qui lui vaut l’absolution de Jean Marie Le Pen ne doit tromper personne. Ses amitiés douteuses passées et présentes (?) avec le Qatar ainsi que ses relations « intimes » qu’on lui avec le procureur général de cet Émirat-voyou ne sont pas des gages de sa loyauté patriotique.

Cela aurait été à à son honneur si elle avait lié islam et terrorisme, un sujet sur lequel elle est restée aphone.

Elle ne défend plus les frontières de l’Europe qu’elle ne défend sa culture sinon elle n’aurait pas prénommé sa file Fatima Ezzahra, en hommage à la fille de son prophète.

De la même façon que l’on aime pas chez elle les non-musulmans, il existe en Allemagne une minorité qui veut nettoyer la terre allemande des Juifs et des étrangers pour empêcher toute « contamination du sang allemand. » Peupler l’Allemagne des seuls « blonds aux yeux clairs ». Le rêve d’Hitler n’est pas mort.

En s’en prenant aux Juifs et aux étrangers les racistes allemands jouent un remake des années nazies.

Tous les individus qui ne possèdent pas le caractère physique aryen » « sont désormais en danger de mort. Ils peuvent être tués partout où ils se trouvent.

Bruns, métis, basanes, noirs, Pakistanais, Indiens, ont tout à craindre pour leur vie.

Hier leurs parents pris dans le tourbillon du nazisme massacraient les Juifs, les Gitans, les homos, les communistes, les Slaves et les syndicalistes parce qu’ils n’étaient pas dans leur moule, aujourd’hui l’histoire se répète. Et l’Allemagne n’en a pas fini avec ses vieux démons nazis. 

On ne peut plus dire que 100% des attentats terroristes sur le sol occidental sont l’œuvre des islamistes, leurs anciens alliés de la deuxième guerre mondiale font une percée en force et qu’il y a tout à craindre d’une éventuelle convergence entre les deux.