France : La grande mutation démographique est en marche

Personne ne remplace personne.  Il ne s’agit pas de mettre une personne à la place d’une autre pendant que l’une est sur le banc de touche et l’autre occupe sa place sur le terrain, on est loin de ce cas de figure. Il n’y a pas d’inversion de rôle où le titulaire est évincé au profit du remplaçant. Ce qu’on appelle le grand remplacement est en réalité une vue de l’esprit, un travestissement de la vérité démographique et pas seulement, car on assiste à une véritable mutation, ethnique, biologique, culturelle.

En effet, le paysage démographique français n’estpplus ce qu’il était il y a deux ou trois décennies, autrement en une génération la population traditionnelle du pays, de racines européo-chretiennes semble de moins en moins visible dans l’espace public français au profit d’une autre population plus hétérogène et diversifiée aux origines plurielles à dominante musulmane comme le laisse croire le nouveau mode vestimentaire des femmes donnant l’impression que la femme française est celle qui se voile comme en Afghanistan ou dans tout autre pays musulman.

 

La consanguinité est la première cause des retards abyssaux des pays musulmans

En faisant de la consanguinité, mariages entre cousins au premier degré banni pourtant pour les deux autres religions, la norme des mariages dans les sociétés musulmanes Mahomet a réussi la prouesse de créér une véritable « race » musulmane, l’Oumma biologique, en 50 générations du Pakistan en passant par l’Arabie Saoudite et les pays du Golfe jusqu’au cœur de l’Europe occidentale avec son lot d’immigrés musulmans qui brillent plutôt pour leur comportement transgressif et leur mode de vie d’un autre temps et régressif.

La « plus belle communauté qu’Allah ait  jamais fait surgir sur terre » est celle qui présente les plus forts taux de désordres génétiques et intellectuels au monde.

13 à 16 points de retard de Q. I. sur la moyenne mondiale, larguée dans tous les domaines. 7 Turcs sur 10 n’ont jamais lu un livre dans leur vie. 330 livres scientifiques traduits par an soit 20 fois moins que la Grèce, part insignifiante dans la production scientifique mondiale.

Une Espagne musulmane aujourd’hui serait la dernière de la classe humaine et n’aurait pas écrasée à plate couture tous les pays musulmans réunis qui sont à 100 000 ouvrages et publications scientifiques traduits depuis 1492 soit l’équivalent de ce que cette première traduit en une année.

Les musulmans au Danemark ont 300 fois plus de chance d’échouer aux tests psychotechniques d’admission à l’armée.

La communauté la plus touchée par l’échec scolaire, l’illettrisme et les difficultés d’apprentissage en Occident. 

Il y a certainement une corrélation entre le terrorisme et la consanguinité.  Plus les individus sont ignorants plus ils sont manipulators et sont un terrain favorable à l’inoculation du virus de la haine de l’autre par les marchands de l’utopie musulmane. Plus le virus de la haine prolifère en eux  plus ils sont enclins à la violence qui mène au terrorisme.

Sans le terreau de l’ignorance nourrie par la consanguinité l’islam aurait vécu.

 

Un ex-musulman est celui qui a été contaminé par le Coranvirus et qui s’en est sorti

Un ex-musulman est par définition celui qui était dans la pratique rigoureuse de l’islam et vénérait Allah et Mahomet plus que lui-même. Un musulman fidèle, un abd, esclave fier de son statut de soumis à son maître et pour lequel il mettrait la terre entière à feu et à sang pour le préserver.

Avant d’ôter le carcan de l’islam il vivait dans l’observation stricte de ses préceptes et le respect de ses piliers à savoir, la chahada (la profession de foi), la prière, le jeûne, le pèlerinage et la zakat (l’aumône).

Un individu né dans un milieu catholique mais qui n’a pas été baptisé n’est pas considéré comme catholique et encore moins quand il demande l’annulation de son baptême, il n’est pas pour autant stigmatisé ou menacé de mort, à l’antipode du sort réservé au musulman censé être musulman à vie. Partant du principe que l’humanité tout entière serait née musulmane et qu’il n’y a de salut que dans l’islam. Nul ne peut échapper à son destin musulman diraient les musulmans orthodoxes et celui qui ose couper le cordon ombilical avec la matrice islamique est pour eux un kaffer, un égaré, un renégat, un mécru, un traître à l’Oumma, un apostat qui ne vaut pas mieux qu’un porc qu’il va falloir saigner pour s’en débarrasser. Il s’expose à la double peine, la mort sociale et physique.

C’est pourquoi l’appellation ex-musulmans ne doit convenir qu’aux musulmans qui ont vécu par et pour l’islam. Mais quelqu’un qui n’a jamais témoigné de son attachement à cette religion et qui n’a jamais été fidèle à son enseignement qui laisserait apparaître le nazisme comme un hymne à la vie ne doit pas être qualifié comme tel.

Personnellement, je n’ai pas choisi de naître dans un milieu musulman et je n’ai jamais non plus été dans la pratique de près ou de loin de cette religion qui m’horrifie. Je n’ai pas passé un pacte avec l’islam pour être son ex. J’ai eu de la chance d’avoir été immunisé contre le Coranvirus grâce à l’éducation laïque de mes parents pour qui l’homme n’est pas ce que sa religion fait de lui mais ce qu’il fait lui-même de sa vie.

Les ex-musulmans intégristes convertis au christianisme sont une insulte à la chrétienté

Je déplore que d’ex-musulmans surtout ceux qui ont été dans la pratique rigoriste de l’islam et qui se sont convertis  au christianisme n’aient fait en réalité que changer la couleur de leur vernis. Ils ont beau porter l’étendard de la chrétienté mais leur agressivité maladive, leur racisme, leur intolérance, leur excès d’animosité envers leurs prochains non-chrétiens donnent à penser qu’ils sont restés musulmans intégristes. Ils se mentent à eux-mêmes en se faisant passer pour les Chrétiens qu’ils ne sont pas.

Comme si la haine envers autrui  qui les anime est leur gage d’allégeance à leur nouvelle religion. Plus royalistes que le roi comme c’est souvent le cas. Ils confondent critique et dénigrement. Ils ont fui paraît-il l’islam à cause de sa nature velléitaire et son hostilité maladive pour les non-musulmans mais pourquoi continuent-ils alors à baigner dans le bain acide de la haine d’autant que c’est absolument incompatible avec la chrétienté? .Et comme le disait un ami, ils ont changé de compagnie d’assurance mais pas de conduite. Un mauvais conducteur reste un brêle au volant quoi qu’il fasse. 
Ils sont chrétiens d’apparence mais ils gardent leur ADN musulmans.  On ne peut pas se défaire de ses vieux démons par le sacrement du baptême. Ce n’est pas en changeant de religion qu’ils vont pouvoir changer de comportement et ouvrir son coeur à son prochain. 

Il n’y a qu’une réalité qui tienne, l’islam est l’idéologie la plus mortifère de tous les temps

 

 

 

 

Qu’importe ce qu’enseigne la Thora,

qu’importe ce qu’enseigne le Nouveau Testament,

qu’importe ce qu’enseignent les livres sacrés des autres religions,

qu’importe la violence qu’on leur impute pour dédouaner le Coran de ses prescrits violents,

qu’importe si le Coran est un verbe incréé,

qu’importe les attributs pacifiques et non-violents dont ils affublent leur religion,

qu’importe si la Chine et l’Inde sont intolérants envers les musulmans selon la bien-pensance droit-hommiste,

qu’importe les gesticulations médiatiques de leurs idiots utiles pour défendre la pureté vaginale de l’hydre musulmane,

qu’importe leur indignation pour des propos tenus par une ado. insultants soit-disant envers leur religion et leur dieu.

qu’importe les pleurnicheries des voilées qui souffrent soi-disant des regards désapprobateurs de leur voile,

qu’importe la montée de l’islamophobie partout dans le monde conduisant à des pratiques discriminatoires à l’égard des musulmans,

qu’importe les têtes de cochon taguées sur les murs des mosquées,

qu’importe l’émotion des musulmans suscitée par l’attaque d’un vieux sénile contre la mosquée de Bayonne,

qu’importe les complaintes des musulmans et leur litanie victimaire,

qu’importe si la majorité des victimes du terrorisme islamique sont les musulmans eux-mêmes,

qu’importe leur dénégation quant à la corrélation entre l’islam et le terrorisme,

Il n’y a qu’une réalité qui saute aux yeux l’islam 35 000 attentats et 150 000 victimes depuis le 11 septembre 2001 et près de 300 millions de morts depuis sa naissance. Des grands peuples et des grandes cultures tombés entre ses griffes anéanties et réduits en cendres à tout jamais.

 

 

Quelle sera la France demain, sera-t-elle une France majoritairement musulmane ?

La rue française et l’école de la République offrent un tout autre paysage démographique que celui de l’institut national d’études démographiques. Dans certaines villes françaises, à  la sortie des écoles et sur les marchés populaires, les Français de type européen se font de plus en plus rares. On a l’impression d’être dans les rues d’Alger ou de Casablanca.

 Entre ce que la réalité du terrain nous renseigne et le panorama statistique de la population française fourni par l’INED il y a un sacré décalage.

L’observation visuelle peut être trompeuse mais elle tord le cou aux chiffres officiels. Même si pour l’INED est Francais celui qui se déclare Français et est répertorié comme tel sans mention de sa véritable origine donnant ainsi l’impression que la France ne connaît pas un effet de décélération démographique comme en Italie et en Allemagne.

Il est important que l’on ait les données démographiques par groupes ethniques quand bien même ils sont Français. 

Au sein de la population française il existe des disparités en matière de naissances, des Français de culture exogène sont plus performants que les Français d’origine européenne.

C’est un secret de polichinelle que dire que la natalité est en berne depuis quelques décennies mais pour qui l’est-elle justement ? Certainement pas pour les Français d’origine noire africaine  et et nord-africaine.

Peut-on penser que leur taux de natalité serait le triple de ceux que l’on considère français depuis plusieurs générations ?

Il faut arrêter de donner une photographie escamoteé de la démographie française.

Il est grand temps que les Français connaissent l’ampleur du désastre démographique de leur pays.

Le taux de fécondité qui est de 1,81enfants par femme en âge de procréer pour une croissance démographique annuelle de 1% pour la France ne peut avoir du sens s’il n’est pas le reflet de la part de chaque communauté dans le camembert démographique.

La République ne peut continuer à loger tous les Français à la même enseigne démographique. Il est important de connaître que seront les Français de demain seront-ils les héritiers de la France de Voltaire, de Rabelais et de Montesquieu ou la France venue d’ailleurs, une France marquée par le sceau de l’islam ? 

Rachida Dati : Tais-toi, le ventre de la bête immonde nazie est plus que jamais fécond

Neuf morts et plusieurs blessés d’origine kurde dans une attaque au caractère xénophobe et raciste incontestable visant des bars  à chicha dans la ville de Haan en Allemagne et ce juste au lendemain de l’arrestation d’un groupuscule d’extrême droite qui préparait des attaques de grande envergure contre des mosquées.

La bête immonde nazie fait son grand retour depuis le 9 octobre 2019 avec la tentative de carnage dans la Synagogue de Halle qui a fait deux morts suivie par une fusillade contre un kebab turc.

Il est difficile de qualifier ces fusillades barbares de terrorisme réactionnel dans la mesure où les terroristes s’en prennent délibérément aussi aux Juifs.

Contrairement aux propos bassement electoralistes de la sulfureuse Rachida Dati, grande racoleuse patentée et opportuniste notoire, reine de l’entrisme, qui  n’est pas comptable des antécédents judiciaires de ses frères l’attaque ne peut pas être imputée à Mme Merkel. L’ouverture de la vanne migratoire à 1 million de migrants en 2015 n’est pas le facteur déclencheur car l’Allemagne n’a pas attendu leur arrivée pour découvrir l’hostilité maladive envers les non-allemands « souche » d’une certaine frange de sa population. En démocratie, il existe d’autres moyens pour la sanctionner que l’effusion de sang.

Son clin d’œil à l’électorat d’extrême droite qui lui vaut l’absolution de Jean Marie Le Pen ne doit tromper personne. Ses amitiés douteuses passées et présentes (?) avec le Qatar ainsi que ses relations « intimes » qu’on lui avec le procureur général de cet Émirat-voyou ne sont pas des gages de sa loyauté patriotique.

Cela aurait été à à son honneur si elle avait lié islam et terrorisme, un sujet sur lequel elle est restée aphone.

Elle ne défend plus les frontières de l’Europe qu’elle ne défend sa culture sinon elle n’aurait pas prénommé sa file Fatima Ezzahra, en hommage à la fille de son prophète.

De la même façon que l’on aime pas chez elle les non-musulmans, il existe en Allemagne une minorité qui veut nettoyer la terre allemande des Juifs et des étrangers pour empêcher toute « contamination du sang allemand. » Peupler l’Allemagne des seuls « blonds aux yeux clairs ». Le rêve d’Hitler n’est pas mort.

En s’en prenant aux Juifs et aux étrangers les racistes allemands jouent un remake des années nazies.

Tous les individus qui ne possèdent pas le caractère physique aryen » « sont désormais en danger de mort. Ils peuvent être tués partout où ils se trouvent.

Bruns, métis, basanes, noirs, Pakistanais, Indiens, ont tout à craindre pour leur vie.

Hier leurs parents pris dans le tourbillon du nazisme massacraient les Juifs, les Gitans, les homos, les communistes, les Slaves et les syndicalistes parce qu’ils n’étaient pas dans leur moule, aujourd’hui l’histoire se répète. Et l’Allemagne n’en a pas fini avec ses vieux démons nazis. 

On ne peut plus dire que 100% des attentats terroristes sur le sol occidental sont l’œuvre des islamistes, leurs anciens alliés de la deuxième guerre mondiale font une percée en force et qu’il y a tout à craindre d’une éventuelle convergence entre les deux.

 

 

 

 

 

Que peut-on attendre des musulmans qui se haïssent à mort entre eux ?

Ni les Chrétiens, ni les Juifs, ni les athées, ni les agnostiques, ni les apostats, ni les Bouddhistes, ni les Taoïstes, ni les animistes, ni les satanistes, ni aucun non-musulman de quel que bord que ce soit n’appellent au meurtre des musulmans, ne les persécutent, ne tuent leurs imams et ne brûlent leurs édifices religieux contrairement aux musulmans.

Ce n’est pas incitation à la haine des musulmans que de rappeler une vérité implacable que c’est l’islam dont le nom est associé aux attentats terroristes et dont les activistes sèment la mort et la désolation partout dans le monde.

Les musulmans à toutes les sauces crient au complot alors qu’ils sont les premiers à comploter contre la paix et la sécurité dans le monde.

Il n’ existe aucun cas ou presque dans le monde où les musulmans sont victimes de crimes contre l’humanité.

Qui massacre qui ? Pourquoi il n’y a quasiment plus de traces de Juifs et de Chrétiens dans les pays musulmans alors qu’ils étaient sur ces terres dites musulmanes des milliers d’années avant l’islam pour les Juifs et plusieurs siècles pour les Chrétiens ?

Pourquoi les apostats de l’islam sont menacés de mort et croupissent en prison dans les pays musulmans ?

Pourquoi un musulman n’est pas en droit d’exprimer publiquement son apostasie de l’islam ?

Pourquoi un musulman qui se convertit au christianisme doit se cacher pour vivre sa nouvelle foi alors que lorsqu’un ex chrétien se soumet à l’islam est très bien accueilli par les musulmans ?

Pourquoi le racisme et l’antisémitisme ne sont pas criminalises dans les pays musulmans ? Certainement ils sont en conformité avec les préceptes coraniques.

Pourquoi ces pays sont les seuls au monde à être en guerre ouverte entre  eux, en conflits larvés et se détestent mutuellement ? 

De la même façon que l’on accepte les nouveaux arrivants on doit accepter que des musulmans quittent leur religion sans mettre leur vie en péril.

Quand on se veut une religion tolérante on doit le prouver par les actes et appliquer le principe de réciprocité.

L’usage de la force et les menaces de mort pour réprimer la liberté de conscience est symptomatique de la vacuité de cette religion et qui pense pouvoir brider les siens par la violence et s’imposer sur l’échiquier mondial par la terreur. Comme disait Qaradhaoui, la figure la plus sinistre de l’islam sunnite, sans la mise en mort des apostats l’islam aurait vécu. 

Lettre ouverte aux musulmans de France

Vous vous considérez musulmans d’abord.  arabes ensuite et ressortissants des pays d’origine de vos parents enfin et qui ont mis vos parents sur la route de l’exil pour fuir la misère noire qui y sévit.

Vous ne vous sentez jamais français, vous ne ratez jamais une occasion de siffler son hymne national ni brûler son drapeau. Vous avez une haine viscérale pour ce pays qui a donné sa dignité à vos parents et qui a fait de vous des citoyens de plein droit.

Qu’est ce que l’islam, Allah et Mahomet pour lesquels vous mettez le monde à feu et à sang font pour vous ? Comme si une religion avait vocation à subvenir aux besoins des ses disciples.

Qu’est-ce les pays d’origine de vos parents que vous vénérez tant et pour lesquels vous embrasez la France notamment dans le cas des algériens en marge des matches de football de vos équipes nationales  font pour vous ?

Si vos parents ont migré, c’est la preuve que rien ne va dans ces pays depuis le jour où ils sont tombés sous le joug de l’islam et auxquels la France a apportés les lumières de la vie mais qui ont raté lamentablement le virage de leur indépendance où l’on préfère dépenser sans compter pour des mosquées pharaoniques comme en Algérie et au Maroc plutôt que pour les écoles, les routes et les logements. Les derniers de la classe humaine qui cumulent à eux trois 800 brevets d’invention en 2017 contre 15 600 à Israël. Absents de la compétition mondiale sauf pour exporter leurs terroristes dans le monde. Barcelone, Nice, Madrid, Londres, le Bataclan, Charlie-Hebdo, Vincennes, le Petit Cambodge, Toulouse-Montauban, Bruxelles,  sont tous vos oeuvres

Vous êtes la première source d’insécurité en Occident, vous êtes les premiers locataires de de ses prisons.

 

Vous dites souvent : « Là-bas c’est mieux qu’ici », il fait bon dans vos bleds et pas en France, parce que chez vous vous êtes le symbole de la réussite sociale et matérielle quand vous y allez en vacances où vous pouvez jouer au roi de la frime suscitant envies et jalousie. Plus de 90% de vos vrais compatriotes rêvent de venir profiter de l’Eldorado occidental aux prisons 3 étoiles.

Vos pays n’ont jamais des pays de Cocagne comme peuvent en témoigner vos frères qui traversent tous les jours la Méditerranée au péril de leur vie. J’ai toujours en mémoire cette manifestation monstre à Alger où 600 000 Algériens étaient descendus dans la rue pour réclamer la suppression des visas au Président Chirac à l’occasion de sa première visite d’Etat en Algérie, comme cette interview de jeunes en marge de cette manifestation qui préféreraient la vie des prisons françaises plutôt que leur liberté en Algérie

En France on vous soigne d’abord avant de vous faire acquitter de la facture des soins quand vous n’êtes pas couverts médicalement.

Chez vous on vous demande de passer à la caisse que vous soyez médicalement couverts ou non et même si vous êtes à l’agonie. Payer d’abord et on vous soigne après et encore; Votre système de santé est parmi les pires au monde dont les hôpitaux sont de véritables cours de miracles où l’on distribue des médicaments périmés aux malades, où les morts-nés sont mis dans des boîtes à chaussures.

Il n’y a pas de quoi glorifier des pays où les hommes sont privés de leurs droits humains les plus élémentaires où règne le népotisme, la corruption érigée en mode de gouvernement, les injustices, les inégalités les plus criardes, la pauvreté, l’analphabétisme, l’obscurantisme,le fanatisme, la misère sexuelle, la violence faite aux femmes, la pédophilie, les viols, les mariages forcés, l’insécurité, les vols à l’arraché, les braquages,….

Ce que la France fait pour vous vous ne l’auriez jamais imaginé dans vos rêves les plus fous. Elle vous soigne, vous éduque, vous loge, verse à vos parents les allocations familiales et de rentrée scolaire, vous verse des bourses d’études,vous offre des séjours à la mer et à la montagne. La vie de château aux frais de la princesse France. Des fortunes sont englouties pour pour votre bien-être.

Plutôt que de lui témoigner de la reconnaissance et du respect vous oeuvrez à sa destruction  comme si vous a. Vous ne l’aimez pas, c’est votre droit mais vous n’avez plus rien à faire chez elle dans ce cas-là. La cohérence est incompatible avec votre dogme.

C’est cette France que vous appelez à « niquer » dans vos chansons des caniveaux qui a fait de vos parents des humains à part entière et leur a reconnu leurs droits fondamentaux, mais ceci ne change rien pour vous car vous êtes élevés dans la culture de la haine de l’autre et de ce qui est à l’autre est à moi.

Pourquoi vous ne retournez pas dans les pays de Cocagne imaginaire de vos parents ? Mais vous le savez bien que tous ceux qui sont là bas rêvent d’être ici et vous envient cette chance que vous avez de vivre votre humanité en toute liberté et de vous engraisser de sa politique sociale.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info.

L’attitude pitoyable des musulmans de France dans l’affaire Mila en dit long sur la violence de l’islam

PUBLIÉ PAR SALEM BEN AMMAR LE 9 FÉVRIER 2020

Les musulmans de France ont perdu la tête pour des mots qui ne tueraient pas une mouche, au point d’appeler à la mort d’une adolescente de 16 ans.

Ce n’est guère rassurant sur leur état de santé mentale et psychique. Quand on a pas d’argument à faire valoir, il reste les menaces, les intimidations et les armes qui tuent pour faire taire ses contradicteurs.

Mila n’a pas appelé à la haine des musulmans, elle a dit crûment ce qu’elle pense de l’islam. Il fallait lui répondre avec flegme et pédagogie, lui expliquer en quoi elle a tort, et que l’islam n’est pas ce qu’elle croit.

Mais en s’emportant comme des forcenés en pleine crise d’hystérie, ses inquisiteurs ne font que lui donner raison. Ils apportent de l’eau à son moulin et sont les premiers témoins à charge de la violence de l’islam.

Rien ne justifie leur réaction démesurée et disproportionnée par rapport à des mots qui n’auraient pas dépassé le stade de l’anonymat s’ils ne leur avaient pas donné autant de publicité. Alors qu’on ne les a jamais entendus condamner les propos haineux du Coran et surtout les attentats terroristes autrement plus ravageurs et dévastateurs.

Ils ont l’indignation à géométrie variable. Ils s’enflamment pour rien juste pour se faire passer pour des pauvres victimes et plus victimes que les vraies victimes dont le sang irrigue le chemin de l’islam depuis 1441 ans. Toutes ces victimes sont des quantités négligeables pour eux, c’est l’islam qui est offensé m outragé et blessé dans sa chair et son âme.

Par ses mots, Mila aurait commis le crime absolu. Si elle était dans un pays musulman, ils lui auraient valu la prison ou la décapitation.

Mila a commis un délit de blasphème pour eux. Qu’importe sa suppression en France depuis le 29 juillet 1881, elle doit payer pour venger l’affront fait à l’islam et à Allah. Ils sont au-dessus de la loi de la République. Tout le monde doit s’y plier.

Ils saisissent la justice de la République pour se la jouer légaliste malgré les menaces de mort qu’ils ont proférées à son encontre, et qui tombent sous la loi sur le fondement de l’art. 222-18 du Code pénal.

La faire condamner pour pouvoir bénéficier ainsi d’une jurisprudence favorable pour mener une croisade contre les détracteurs de l’islam.

Cette une adolescente nourrie des images apocalyptiques que les islamistes véhiculent de l’islam, elle ne fait pas la différence entre islamistes et musulmans et à juste titre.
C’est aux musulmans eux-mêmes de lever le voile sur cette confusion. Les deux professent l’islam. Et c’est islam qui la hante et l’effraie.

Elle ne pouvait pas imaginer que l’on puisse tuer au nom de son dieu.
Elle n’a pas lu le Coran, elle sait peu de choses sur cette religion dont le nom remplit la rubrique des faits divers et première source d’insécurité dans le monde.
Le peu qu’elle a appris sur cette religion est suffisant à ses yeux pour la disqualifier et douter de son innocence.

Mila n’a fait que verbaliser ses peurs et se inquiétudes nourries par l’islam lui-même.

Pas besoin d’en savoir plus sur l’islam, les faits et les attitudes des musulmans ne plaident guère en sa faveur.

Ayant vécu comme nous tous les traumatismes des attentats de Charlie, l’épicerie Casher, Bataclan, le Petit Cambodge, Nice, elle avait 11-12 à l’époque. Un début d’adolescence sous le signe du sang et de l’effroi. Le sang des innocents dont elle aurait pu faire partie.

Elle a réagi avec ses mots qui ne sont en rien comparables avec les mots du Coran sur les non-musulmans.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info.

L’islam de France, c’est la France dissoute dans le bain acide de l’islam

C’est ridicule et ubuesque de demander à un inadapté congénital de s’adapter à son environnement.

Dépourvu du moindre bon sens et de discernement et incapable de regarder le monde autrement qu’à travers son nombril encrassé, il ne peut imaginer et concevoir un monde différent du sien.

Le monde est le sien et on doit s’y adapter sous peine de le blesser dans son amour propre et le faire sortir de ses gonds.

N’arrivant pas à se faire à l’idée que le monde ne peut pas ressembler au sien, il se met à le détruire pour le faire disparaître afin qu’il n’y ait un autre monde en dehors du sien et le conforter dans son sentiment égotique.

C’est pourquoi l’islam de France ne peut être qu’une France à l’heure de l’islam comme n’importe quel pays de la plus extraordinaire oumma à contre-temps du temps.

Allah aurait créé un monde sur mesure aux musulmans, le meilleur des mondes pour la meilleure communauté qu’il n’ait fait surgir sur terre. On ne peut demander à des individus murés dans leurs certitudes mégalomaniaques et suprémacistes de se changer pour un monde vil et imparfait et dont la mission est de le façonner à l’image du leur.

On adapte pas l’islam on s’adapte à lui, on s’y dilue et on est plus soi on est musulman qui vit que par et pour l’islam. C’est se soumettre ou se démettre. Un islam de France est une manœuvre dont la finalité est de créer les conditions d’une islamisation douce et sournoise de la France.

Quand vous accueillez quelqu’un chez vous et de plus en plus il vient contre votre plein gré, ce n’est pas à vous de prendre en compte ses spécificités culturelles et cultuelles, les règles de bienséance s’ imposent à lui.

Le code de bonne conduite ne doit pas être modifié pour lui complaire. Soit il se comporte dans le respect total et absolu des lois et du mode de vie de ce pays qui semble l’avoir séduit soit il y a certainement des destinations mieux adaptées à sa personnalité.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info.

 

L’islam ou le « racisme » fait dogme

Traiter quelqu’un d’égaré ce n’est pas flatteur pour lui. Autant le traiter de fou, d’aliéné mental, d’aveugle, de paumé, de décérébrée, d’ahuri, de dévoyé, de corrompu, de renégat, de perdu, de pécheur, de perverti. Un sous-homme, une bête sauvage, un impur, un pestiféré dont il faut rester à l’écart

17 fois par à implorer dans leurs prières leur Dieu à « les guider dans le droit chemin, le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés. » (S.1, V.7).

Le bon chemin est l’islam et le mauvais est celui des Juifs et des Chrétiens. Quand bien même ils ne sont explicitement désignés dans ledit verset, il dénote du mépris du Coran pour tous ceux qui ne sont pas dans la soumission à l’islam. Le simple fait qu’il ne le soit pas leur vaut le courroux de Dieu et sa malédiction.

Sans être exégète du Coran La sourate de la Fatiha fixe les frontières entre les musulmans et les non-musulmans et met en garde les premiers sur les risques de contamination auxquels ils s’exposent s’ils se laissent tenter par une autre voie que l’islam.

On ne peut s’asseoir à la même table avec un individu bourré de préjugés crasses à notre égard. Il a beau multiplier les bonnes intentions et tenir un discours apaisant style Chalghoumi mais il reste marqué par la pensée nauséabonde de sa croyance. Le respect qu’il peut avoir pour nous est celui qui lui est dicté par le Coran, c’est-à-dire en réalité aucun.

Aucune confiance en ces gens qui prêchent les versets de haine dans les mosquées et viennent jouer aux pharisiens dans les médias. Je leur ferai confiance le jour où ils auront tiré leurs propres conclusions de l’enseignement du Coran en s’éloignant de l’islam. Dr Jeckill et Mister Hyde.

Le terroriste Rached Ghannouchi, l’homme de tous les malheurs de la Tunisie

Dans les pays démocratiques on ne vote pas pour gagner sa place au ciel on vote pour ses convictions politiques et l’amélioration de la vie de la cité contrairement à la Tunisie où la secte nazislamiste d’Ennadha instrumentalise les bulletins de vote à des fins eschatologiques. Voter pour elle c’est voter contre l’islam.

Un mélange de genres qui lui donne un avantage certain sur les autres partis. Elle nourrit les électeurs d’illusions qu’ils toucheront leur Graal s’ils votent pour elle. Un peu comme Mahomet et ses promesses d’un paradis lubrique. Faire des ratés de la vie des vainqueurs dans l’autre monde. Un monde irréel et imaginaire. Mais elle est la clé de sa porte si les masses tunisiennes gangrenées par une religiosité maladive qui vivent dans la peur de l’enfer en font la reine de la Tunisie.

En effet , comment peut-on accorder le droit de vote à des individus qui confondent le salut de l’âme avec le salut de leur pays et qui conçoivent les urnes comme un guichet de train pour le paradis d’Allah ?

Détourner le jeu démocratique, le dévoyer à des fins de propagande mystico-religieuse est un signe très inquiétant quant au degré de maturité politique des Tunisiens, à leur sens d’éthique, et surtout de l’état de santé mentale d’une grande partie de la population.

Il faut un profil psychologique sain et équilibré. Incontestablement, le terroriste jamais repenti Rached Ghannouchi a réussi à détourner les premières élections libres jamais organisées en Tunisie depuis l’invasion musulmane est le grand vainqueur avant terme de ces élections.

Son nom est sur toutes les lèvres. On a fait de lui le maître factuel de la Tunisie, comme si elle était en manque de figure tutélaire, il est en train de transformer l’esprit de la Révolution en ferveur religieuse et en réveil des esprits bigots et maraboutiques.

Quelle que soit l’issue du scrutin du 23 octobre 2011, le vainqueur sera le gourou illuminé qui aura réussi à ramener les brebis égarées dans le bercail d Allah.

Abusant de la crédulité des pauvres gens, de leur faiblesse d’esprit ainsi que de leur absence de conscience citoyenne, la secte idolâtre d’Ennahdha est toute à son aise pour profiter de terreau de pauvreté et de misère humaine et psychoaffective pour mener une campagne de séduction tambour battant en attendant de brandir le sabre pour sabrer la démocratie en Tunisie.

Au lieu de clouer ces charognards au pilori, les Tunisiens de peur de déplaire au Grand Mentor décident de leur accorder le sésame de la Victoire.

Ainsi, ils auront Allah qui va les gratifier de ses bonnes faveurs paradisiaques et Ennahdha qui va leur faire vivre un remake de l’Apocalypse sur terre. Une nouvelle Saint Barthélémy.

Dans le système idéologique islamiste l’ enfer sur terre le leur et celui qu ils font subir à l’humanité est le passage obligé pour le paradis. Il est évident que ces pauvres malades qui sont dans un état de souffrance psychologique aiguë, se sentant exclus du banquet de la nature terrestre se tournerait vers celui que leur offre gracieusement Allah.

Mais il n’est pas aussi gratuit que cela parce que les émissaires d’Allah se font fort de les séduire à coups de promesses et de monnaies sonnantes et trébuchantes.

Une méthode d’arrosage des pauvres gens très courante chez les mafieux de tous bords. Dans le système de pensée islamiste tout s’achète sans scrupule ni vergogne, la voie d’Allah n’a pas à respecter un code de bonne conduite.

On commence par acheter des voix, qui est un acte juridiquement répréhensible, et ceux qui se laissent corrompre, même s’ils perdent leurs âmes au passage feront un coup double : encaisser l’argent sale des islamistes et acheter sa place au paradis. Un invsetissement doublement bénéfique.

Pourquoi vont-ils s’en priver ? Eux les « sans serouals », l’équivalent des sans culottes mais en plus vils et idiots, qui vont changer la face de l’histoire de la Tunisie alors qu ils sont les benêts de l’histoire depuis l’islamisation de la Tunisie.

Rédigé le 30 avril 2011

Qu’Herr Dogan reconnaisse le génocide arménien plutôt que d’accuser la France de génocide en Algérie

Herr Dogan, héritier des plus grands génocidaires de l’histoire, prétend que Tebboune lui aurait dit que la France aurait massacré 5 millions d’Algériens. Il aurait été plus pertinent que tous les deux établissent un bilan comparatif entre les 3 colonialismes, l’arabe, le turc et le français. Il y a fort à parier qu’il n’y a pas photo entre le dernier et les deux premiers.

Personne ne doute du bilan des morts de cette guerre impitoyable entre l’Algérie et la France dans les deux camps, qui l’a créé dans sa configuration actuelle au préjudice de ses  2 voisins marocain et tunisien, mais qu’a fait l’ Algérie de cet héritage, des pieds-noirs, de ses enfants juifs, des Kabyles persécutés et opprimés dès le lendemain de l’indépendance ?

A-t-elle restitué les territoires volés par la France à la Tunisie et au Maroc ? Cette Algérie du FLN soutenue activement par Bourguiba et Mohamed V et snobée par les Turcs qui ne voulaient pas reconnaître son indépendance en 1961 qu’à-t-elle fait à la communauté marocaine d’Oran et de l’est algérien en 1963 ? Elle lui avait fait subir le même sort qu’aux Juifs, expulsée comme une malpropre alors qu’elle était sur cette terre depuis toujours sauf qu’elle n’avait jamais renoncé à ses racines marocaines.

Il revient à l’Algérie de démentir les propos ineptes et fondés sur sa seule haine de la France  de ce Califaillon d’opérette, un clone vivant d’Hitler, dans le cas contraire elle les approuve.

Quand on a rien à vendre à son peuple il reste toujours l’islam l’arabisme, la Palestine et la haine de la France.

Et si le réseau d’islamistes démantelé à Brest avait un autre dessein qu’un banal attentat

Et si la cible du commando islamiste démantelé le 22 janvier 2020 était la base navale de Brest, la 2ème base militaire maritime en France ?

Il y a lieu de le penser car ce coup de filet dans les milieux islamistes brestois n’est pas une banale affaire de démantèlement d’un réseau de pieds- nickelés apprentis terroristes dont l’un des membres est proche du sulfureux imam de Brest.

Le lieu et le timing sèment le trouble. En effet, leur projet ou l’intention qu’on leur prête coïncide avec le Sommet de Berlin sur la Libye où la Turquie est mise en difficulté et qui a besoin de faire diversion vaille que vaille et qu’il lui suffirait de dégoupiller ses bombes humaines islamistes pour frapper la France, son ennemie jurée, en plein cœur.

Herr Dogan, fort de ses taupes islamistes qui prolifèrent en Occident est prêt à tout pour sortir du guêpier dans lequel il s’est fourré lui-même.

Quand au lieu, le choix de la ville de Brest n’est pas anodin, il s’agit d’une place stratégique de grande envergure et les terroristes chercheraient à frapper un grand coup, desserrer l’étau maritime autour de la Turquie dans le bassin méditerranéen où justement le Charles de Gaulle équipé de 26 avions Rafales venait d’être déployé.

Cette affaire serait plus un acte de guerre qu’un acte terroriste. Il est temps que le gouvernement comprenne que les terroristes ne sont pas des criminels ordinaires et qu’ils mènent des opérations militaires non-conventionnelles car plus discrètes, moins coûteuses et plus efficaces à cause de leur impact psychologique sur la population. Ils doivent relever d’une cour martiale qui doit être habilitée à prononcer la peine capitale.

Un jour la France et l’Occident seront la nouvelle Atlantide

37 millions de naissances en Afrique ! 37 millions de nouvelles bouches à nourrir dans un continent où le 1/3 de la population vit avec un dollar par jour. 37 millions soit plus de 3 fois la population du Portugal. Une bombe à retardement.

L’Afrique noire est à dominante chrétienne,63% de la population. Une population qui est passée de 100 millions à 1 300 000 000 en 120 ans malgré les guerres et les famines pourrait très bien atteindre la barre de 10 milliards en 2100 contre 420 millions à l’Union Européenne. Une population vieillissante de laquelle il faudrait retrancher les populations d’origines asiatiques, noires africaines et nord-africaines.

On peut penser que les vrais européens représenteraient moins que la moitié de cette population. Des pays comme l’Italie, l’Allemagne et l’Espagne auront perdu plus que le tiers de leurs habitants à cause de leur déficit démographique naturel et ce en dépit des apports des migrants. Le chiffre de 200 000 habitants évaporés tous les ans en Allemagne serait beaucoup plus important qu’il ne paraît il devrait avoisiner certainement les 300 000 voire plus.

Personne ne remplace personne, une population qui se meurt et une autre en plein boom démographique depuis 1900 et qui prend de plus en plus souche chez leurs anciens colonisateurs et tout particulièrement en France où les musulmans noirs africains et nord-africains sont majoritaires. Nonobstant les Turcs qui avoisinent les 700 000.

Un jour viendra où il n’y aura plus les calvaires, les cloches des églises, les croix, les statues, les beffrois, les villes, quartiers, rues bibliothèques, écoles et villages qui portent les noms des saints, qui seront soit détruits soit remplacés par noms mahométans.

Ne dites pas que cela n’arrivera jamais car vous ne serez plus là pour le vérifier.

Quand un peuple refuse de se perpétuer et laisse prospérer en son sein des populations issues de cultures antinomiques et hégémoniques et très dynamiques sur le plan démographique il ne sera pas seulement remplacé, tout ce qui faisait sa richesse culturelle et historique seront une Arche perdue.

Plus rien ne lui survivra, son mode de vie, sa civilisation, son patrimoine archéologique, ses arts, sa langue, ses monuments, ses édifices religieux, son âme, son identité..

Des mutations se font jour sous nos yeux, il suffit d’aller se plonger dans les cités où l’islam fait foi et loi