L’Europe doit plus que jamais fermer ses frontières

Le grand village du monde ne doit pas rimer avec le grand foutoir du monde.

Être un territoire d’accueil et un lieu de refuge pour les « damnés de la terre » c’est bien mais ça ne doit pas se faire au préjudice de la santé et la sécurité des citoyens européens qui doivent avoir leur mot à dire dans la politique migratoire européenne par la voie référendaire.

Il ne suffit pas de fermer ses espaces terrestres, aériens et maritimes pour quelques mois encore comme l’envisage Macron pour se croire à l’abri de la nocivité l’étale de la pandémie du coronavirus, car tant qu’on a pas trouvé un vaccin contre le virus chinois on en a pas fini avec cet ennemi invisible.

Aux grands maux les grands remèdes, il faut partir du principe « pas d’ouverture de frontières tant que l’on a pas éradiqué de la surface de la terre. » Il n’y a pas de mesures calendaires qui tiennent alors que son spectre continue à se profiler sur le monde. C’est un ennemi transhumant, rebondissant et imprévisible.

Après la Chine et ses mensonges d’Etat qui soit-disant l’aurait contenu à l’intérieur de Huwan, il rebondit en Italie alors qu’on on attendait qu’il se propage dans d’autres régions de son territoire. 

Donald Trump lui-même était sûr que les États-Unis étaient une forteresse imprenable pour le virus pour qui il était une simple grippette chinoise. Muré dans ses certitudes et sa morgue suffisante il était convaincu qu’il allait s’arrêter en Europe occidentale.

Cette Europe de Bruxelles qu’il méprisait tant livrée à l’appétit féroce du virus chinois qu’il fallait abandonner à son triste destin. Plutôt que de lui venir en aide il s’était dépêché de fermer ses frontières aux ressortissants européens à l’exception des Britanniques comme si le virus ne pouvait traverser la Manche ou atterrir par les airs en provenance de la Chine. 

Ironie du sort le virus chinois fait son festin aujourd’hui chez lui et en Grande-Bretagne après avoir failli terrassé Boris Johnson cet autre Iron Man qui se croyait invincible.

Macron doit fermer les frontières pour une durée indéterminée. C’est bien beau de chercher un traitement miracle pour soigner les patients atteints par le virus chinois, mais c’est encore mieux de trouver un vaccin pour immuniser l’humanité contre ses effets.

2 réflexions sur « L’Europe doit plus que jamais fermer ses frontières »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.