Tous les articles par Salem Ben Ammar

Docteur en Sciences politiques, Diplômé de l'Institut des Hautes Etudes Internationales de l'Université de Paris 2, en Anthropologie Sociale et en uùuùù.

Honte à cette députée Insoumise qui refuse de prononcer « Vive la France »

« Vive la France » et « la France éternelle »  dans la bouche d’un de Gaulle et d’un Jean Moulin n’a certainement pas la même intonation que dans la bouche de Mélenchon, de Sarkozy et de Hollande.

Il y a « Vive la France » pour faire croire qu’on l’aime pour abuser de la crédulité de son peuple, il y a « Vive la France » qui sort des tripes, cri d’amour pour un pays qui vit en nous et qui coule dans nos veines. Un « Vive la France » qui veut dire je serai toujours là pour toi, je me battrai pour toi  et quel qu’en soit le prix à payer pour que tu restes debout et fière à tout jamais.

Qu’une élue de la République issue de la diversité avale sa langue pour prononcer son « vive la France » j’en ai rien à fiche d’elle et cessons de lui tendre le crachoir. Il faut simplement lui rappeler que c’est grâce  à « Vive la France » qui écorche sa langue qui a fait de toi ce que tu es aujourd’hui et que de l’ombre tu es passée à la lumière. Et cerise sur le gâteau et même dans tes rêves les plus fous tu ne t’es jamais imaginée mériter des honneurs de la République pour présenter un peuple dans lequel tu ne te reconnais pas. Grâce à ton mentor Mélenchon tu as touché ton Graal inespéré pour devenir une faiseuse des lois faute d’être une faiseuse de roi.

https://www.sudouest.fr/2017/06/23/video-une-deputee-des-insoumis-rechigne-a-dire-vive-la-france-et-suscite-une-polemique-3558510-710.php

Nombreux sont les Français voire aussi des étrangers qui ont l’amour de ce pays en eux et qui n’ont pas la chance de siéger au Palais Bourbon et qui sont au moins autant méritants que toi. C’est la République ingrate et aveugle qui doit être déférée devant le tribunal de l’histoire. Il est vrai aussi que le vrai amour pour la partie a besoin d’actes et pas de paroles. Mais quand on soutient les nique la France il est difficile de croire que l’on ait de l’amour pour elle. Elle n’a pas besoin d’être aimée elle exige de tous ceux qui vivent sur son sol de la respecter.

Une femme inconnue du grand public et désormais médiatisée par la fachosphère parce qu’elle a créé juste un buzz avec une verrue sur la langue.

Le wahhabisme au service du nouvel ordre mondial

9 septembre 2012, 08:21 ·
Le drame que vivent actuellement les peuples tunisien, syrien, libyen, yéménite, égyptien, n’est pas inhérent à ces peuples, il concerne les peuples du monde entier.

Ils sont victimes d’enjeux géostratégiques, géo-impérialistes et géo-économiques qui les dépassent et dont ils ne sont qu’une quantité négligeable. Aucun peuple au monde n’est à l’abri n’est en droit de dire, cela n’arrive qu’aux autres. Quels autres justement alors que l’autre c’est aussi soi.

Quand la terreur islamiste a déferlé sur l’Algérie avec la complicité active de la Maison Blanche, personne ne s’est souciée du sort du peuple algérien. Plus de 300 000 et des centaines de milliers de blessés ainsi que le traumatisme de tout un peuple dans l’indifférence criminelle de la communauté internationale. F. Mitterrand s’indignait par la rupture brutale du soi-disant processus démocratique en Algérie qui n’était rien d’autre que son processus de wahhabisation que les patriotes algériens avaient su enrayer enrayer au prix de nouvelles années de braise .

Curieusement, malgré les appels de mise en garde réitérés des algériens meurtris par la terreur wahhabite, on a fait comme si la tragédie algérienne n’avait jamais existé et qu’elle relève d’un pur fantasme. ce qu’il ne l’est pas, c’est que si l’Algérie n’avait pas résisté farouchement au wahhabisme, il y a tout au lieu à penser qu’il y longtemps qu’un pays comme la Tunisie aurait pu tomber sous son colonial. à leurs amis tunisiens et autres.

L’indifférence et la politique de l’autruche restent les meilleurs alliés de la wahhabisation du monde arabophone. Il est plus que temps de tirer enfin la leçon des 20 ans d’une guerre qui ne dit pas son nom mais qui n’est pas une guerre civile, elle est une guerre anti-coloniale. Celle-là même qui menace dangereusement les pays du Printemps arabe comme les qualifient les stratèges de la Maison Blanche, passés maîtres dont l’art de flatter l’ego des musulmans, leur laissant croire qu’ils sont enfin passés de peuples dominions au statut des peuples majeurs.

Forts de leur connaissance des structures mentales et culturelles de ces peuples, ils savent mieux que quiconque que le meilleur moyen d’endormir leur vigilance et de gagner leur sympathie est de les habiller des habits de lumière. Au lieu d’une attaque frontale et un passage en force comme ils ont voulu le faire en Algérie, ils ont retenu les leçons de leurs échecs passés.
Autrement dit, au lieu de réveiller l’hostilité de ces peuples vis-à-vis de leur pion wahhabite, ils se sont placés en meilleurs amis et alliés de ces peuples afin de pouvoir fixer leurs jalons islamistes sans que l’on y prenne garde. N’hésitant pas à jouer à la mère-poule de ceux qui sont supposés être ses pires ennemis, comme si les anglos-saxons étaient étrangers à l’émergence du wahhabisme depuis 1744.

Les mouvements djihadistes ne sont en réalité que les ennemis de façade des grandes puissances qui savent que le wahhabisme et son corollaire l’obscurantisme est le meilleur atout politique pour maintenir les peuples arabophones en marge du concert des nations. Seul l’abrutissement religieux de ces peuples est garant de leur propre pérennité énergétique et prospérité économique et financière.

Le drame de ces peuples n’est pas seulement la résultante de leur propre histoire arabo-musulmane négatrice des libertés et qui n’est en aucun cas une fatalité contrairement aux idées reçues, il est également mais surtout l’expression d’une nouvelle politique impérialiste dont la finalité première est de dépouiller ces peuples de leurs richesses minérales, gazières et pétrolières.

Avec les anglos-saxons, les W.A.S.P., il ne peut et ne doit y avoir un partenariat gagnant-gagnant. Interdire par tout moyen, tel qu’on le voit en Syrie actuellement, l’accès de ces peuples à l’âge adulte, celui qui fait d’eux des peuples maîtres de leur destin politique et humain avec des dirigeants responsables et patriotes, soucieux des intérêts de leur nation que de ceux de leurs commanditaires.

La stratégie des W.A.S.P. n’est pas diviser pour mieux coloniser, obstruer la pensée de ces peuples en tirant profit de la religion dans sa variante la plus obscurantiste et violente. Wahhabiser pour mieux surexploiter ces peuples, tel est le sens caché de la Realpolitik américaine pour les pays du Croissant arabophone

L’islam est un uniforme mahométan taille unique

Les « modérés », les nouveaux -nés de l’orthodoxie musulmane enfantés pour les besoins du film les chevaux de Troie de l’islam,  se veulent plus musulmans que les que les Wahhabites.

C’est comme si un enfant d’une madrassah coranique, école, veut donner la leçon à son imam. Mais un âne ne peut jamais savoir qu’il l’est.

La différence entre les 2 est que les Wahhabites les versets coraniques coulent dans leur veine, ils vivent et respirent l’islam. Du lever au coucher et pendant leurs nuits, il est leur drogue quotidienne. Shootées à la parole d’Allah jusqu’à ce qu’ils en perdent la raison. Ils vivent sous son emprise tout au long de leur existence. Ils ne peuvent s’en désintoxiquer sous peine de mort.

C’est l’islam tel que Mahomet a dessiné aux musulmans et que les mouvements islamistes et leurs deux fers de lance la Qaïda et Daech, créatures abominables du régime saoudien, veulent essaimer partout dans le monde à travers  les mosquées construites à grands frais et plus de 500 000 centres de propagation de la peste islamique, sous couvert de l’apprentissage de la langue arabe et le Coran.

Il est difficile de soutenir la comparaison avec le wahhabisme et sa puissance de feu au propre comme au figuré, sauf que les cons des modérés, pour paraphraser Audiard, ça ose tout et c’est même à ça qu’on les reconnaît. Ils sont persuadés que l’islam wahhabite est un islam dévoyé et hérétique, le pire qu’ils sont les seuls à ne pas connaître la définition même du mot islam.

Mais plus on est ignorant plus on se mure dans le bunker de son ignorance et on exhibe ses âneries comme si c’était un trophée gagné haut la main.  Des ignares qui croient tout savoir de l’islam sans jamais avoir ouvert un Coran dans leur vie et si jamais ils s’étaient donnés la peine de lire le Coran dans le texte ils auraient eu le choix entre le wahhabisme et le rejet de l’islam. Car de tous les courants de l’islam, seul le wahhabisme et son dérivé salafiste qui sont le substrat religieux de l’islamisme  appelle à purifier l’islam de toutes les influences extérieures et prône à un retour aux sources originelles. Faire du mode de vie de la société arabe et ses moeurs au temps de Mahomet et ses compagnons la norme commune à tous les musulmans du monde fédérés sous la bannière de l’islam de l’épée

De leur islam qui n’est pas plus vrai que la prophétie de Mahomet sur la fin du monde,  ils en font le vrai islam et se considèrent en droit de dénigrer l’islam tel que Mahomet a légué en héritage aux musulmans.

S’ils veulent être en cohérence avec l’islam immuable et intemporel tel que celui propagé au prix des attentats et à coups de milliards de dollars  par les wahhabites, ils  doivent tirer un trait sur leur islam « modéré » et cesser de s’épancher dans les médias pour jouer leur litanie « de ce n’est pas ça l’islam », sans jamais donner le tempo sur ce que c’est l’islam et en quoi cet islam qui sert de carburant doctrinaire aux poseurs de bombes et les Terminators d’Allah n’est pas l’islam.

Les « modérés »  sont autant dangereux que les terroristes au service du wahhabisme à cause de leur fausse vérité sur l’islam qui enfume l’opinion publique et la rend moins prudente quand à la haute nocivité de cette idéologie mortifère et rétrograde qui veut figer le monde dans la météorite noire de la Ka’aba.

Le terroriste tunisien jamais repenti Rached Ghannnouchi s’est fait un devoir de leur rappeler que l’islam « modéré »  est à la limite blasphémateur. S’ils ne partagent pas son avis il lui suffit de lui prouver en quoi il a tort ?

L’islam est un et indivisible, c’est un uniforme mahométan taille unique. Ni retouches ni réajustements, il est à prendre ou à laisser.

Pour dominer le monde, les musulmans devraient commencer par ouvrir les écoles et fermer les mosquées

 · Image associée

Jamais l’islam ne dominera le monde tant que les Hindous, les enfants de Confucius, les Juifs, les Évangélistes, les orthodoxes, les bouddhistes, les Latinos, les athées, les agnostiques, les irréligieux sont encore de la partie. Je ne vois pas non plus comment l’islam miné par des dissensions internes depuis sa naissance peut dépasser ses clivages politiques, théologiques, liturgiques, voire ethniques pour imposer sa dictature à l’humanité tout entière. Les musulmans peuvent toujours gausser sur la prétendue vitalité de leur idéologie mais ils oublient le climat de rejet massif qu’elle suscite.

L’islam est certainement aujourd’hui le système politico-religieux le plus haï au monde. Il fait le lit lui-même à ses propres ennemis. Sa vraie victoire sera le jour où les musulmans offriront de lui une image apaisée et pacifique et comprendront que le monde appartient aux Hommes qui ont foi en lui et qui donnent le meilleur d’eux-mêmes pour le bien commun de l’humanité. La terre n’est pas la propriété des idéologies elle est un legs que nos ancêtres nous ont transmis et que nous devons protéger et faire prospérer pour le bien-être demain des générations futures.

D’autres dictateurs délirants mégalomanes ont voulu faire d’elle leur royaume et qui ont fini par avoir une fin tragique. Mahomet le premier avait connu une triste fin ainsi que la majorité de ses successeurs ainsi que ses propres petits enfants et ses proches. Il est grand temps que les musulmans révisent leurs ambitions démesurées qui pourraient un jour se retourner contre eux avec pertes et fracas.

Pour régner sur le monde il faut d’abord se libérer de la tutelle politique, économique, financière, technologique, médicale, technique, industrielle de ceux qui sont aux commandes de son train. Or, ils en sont encore à des années-lumière. Qu’ils retroussent les manches et chercher à combler le gouffre qui les sépare de la dernière locomotive plutôt que de prendre les vessies pour lanternes.

L’utopie est un mal quand elle est le pain quotidien des damnés de la terre. Pour dominer me monde il faut ouvrir les écoles, s’affranchir de la main mise du pouvoir religieux sur la vie de la cité, donner leur dignité aux hommes et traiter les femmes comme leurs égales. Dominer le monde c’est aussi arrêter de discriminer l’autre différent de soi parce qu’il est juif, chrétien ou apostat. Le monde a survécu au nazisme comme il survivra à ceux qui veulent le détruire pour se le soumettre.

Croire y arriver par l’effroi et la terreur c’est ne faire que renforcer les forces hostiles à l’islam qui contrairement aux musulmans sauront s’unir pour défendre la pérennité de l’humanité avec des arguments autrement plus redoutables et convaincants.

Pourquoi y a t-il des musulmans à toutes les sauces ?

C’est quoi un musulman ?

C’est quoi un salafiste ?

C’est quoi un islamiste  ?

C’est quoi un musulman terroriste ?

C’est quoi un musulman coraniste ?

C’est quoi un musulman radical ?

C’est quoi un musulman fondamentaliste ?

C’est quoi un musulman sufi ?

C’est quoi un musulman wahhabite ?

C’est quoi un musulman tablighiste ?

C’est quoi un musulman ibadhiste ?

C’est quoi un musulman modéré ?

C’est quoi un musulman djihadiste ?

C’est quoi un musulman chiite ?

C’est quoi un musulman sunnite ?

C’est quoi un musulman ismaélien ?

C’est quoi un musulman kharijite ?

C’est quoi un musulman moderniste ?

C’est quoi un musulman daoudi ?

C’est quoi un musulman duodécimain ?

C’est quoi un musulman sunnite ?

C’est quoi un musulman chiite ?

C’est quoi un musulman alaouite ?

C’est quoi un musulman non pratiquant ?

C’est quoi un musulman hypocrite ?

C’est quoi un musulman takfiriste ?

C’est quoi un musulman tawhidiste, unitariste ?

C’est quoi l’islam au juste ?

Se décline-t-il en plusieurs variantes  où chacune d’elles pratique un islam qui lui est propre avec une interprétation du Coran qui la distingue des autres, or, nul ne peut interpréter le Coran qu’Allah lui-même ?

Si l’islam est un et indivisible pourquoi autant de voies empruntées par les musulmans  alors que leur Allah dans le verset 153 de la Sourate Al-An’am affirme que sa voie est la meilleure de toutes  : « Telle est Ma Voie dans toute sa rectitude. Suivez-la ! Ne suivez pas les pistes tortueuses qui ne feront que vous éloigner de la Voie du Seigneur ! » (Ce sont, les Juifs, les Chrétiens, et autres hérétiques ayant quitté le droit chemin, ne vous divisez pas comme eux!).?

Tunisie : triste bilan

 

Résultat de recherche d'images pour "photos des drapeaux nazis en Tunisie"Ce ne sont pas mes critiques qui nuisent à l’image de la Tunisie et qui risquent de lui faire perdre un crédit qu’elle n’a plus depuis ce jour funeste du 14 janvier 2011 voire depuis la déchéance de Bourguiba avec l’arrivée de Ben Ali et sa clique mafieuse au pouvoir.

C’est l’invasion de l’île italienne de Lumpedusa de 5000 âmes par une armée d’occupation de 20 000 migrants clandestins tunisiens.

C’est les centaines de jeunes tunisiens qui meurent noyés tous les ans en Méditerranée pour fuir la Tunisie.

C’est les attentats terroristes de Sousse et du Bardo qui étaient évitables et qui portent la signature des islamistes tunisiens.

C’est l’incapacité de l’armée tunisienne de déloger les djihadistes du Jebel Chaambi truffé de tunnels creusés par les rongeurs du Hamas.

C’est les attentats terroristes commis par des Tunisiens en France et en Allemagne.

C’est l’incurie politique et intellectuelle du pays.

C’est la chute vertigineuse du dinar et la misère noire qui sévit dans le pays.

C’est le désordre et le chaos qui règnent dans ses espaces publics.

C’est l’état de délabrement de ses hôpitaux et ses écoles.

C’est l’embrigadement de sa population prise dans l’étau des mosquées qui prolifèrent comme des champignons vénéneux depuis 2011.

C’est l’incapacité du pays à réclamer à l’Arabie Saoudite et au Qatar l’extradition de Ben Ali et ses complices pour les juger pour crimes de sang et crimes économiques.

C’est la collusion entre l’ISIE et de Ben Sedrine avec le mouvement terroriste d’Ennahdha

C’est le drapeau de Daech qui fleurit dans les rues du pays.Résultat de recherche d'images pour "photos des drapeaux nazis en Tunisie"

C’est l’hommage rendu publiquement à Hitler dans des lycées tunisiens.

C’est l’impunité totale dont jouissent la nouvelle mafia islamiste sous la houlette du terroriste jamais repenti Rached Ghannouchi et ses lieutenants de basse besogne qui ont vendu la Tunisie à Herr Dogan et à l’émirat-voyou du Qatar, bailleur de fonds des frères criminels musulmans.

C’est la répression sanglante des manifestants de Siliana sur ordre de Larayedh jamais inquiété à ce jour.

C’est de faire des terroristes la première force politique du pays. C’est l’accueil royal du prince des ténèbres al-Qaradhoui et son alter ego le boucher de Doha Majdi Ghnim.

C’est l’accolade troublante de Djebali, pathétique d’inculture et nostalgique du Califat, avec Mc Caïn comme s’ils étaient heureux de se réjouir de leur victoire.

C’est l’indemnisation colossale des terroristes pour leurs années de prison alors que les caisses de l’Etat sont vides..

C’est les appels au meurtre des Juifs sur la place publique et dans les mosquées.
C’est la condamnation de la victime du viol et la relaxe de son violeur.

C’est de forcer une femme violée d’épouser son violeur.

C’est le vote pro Nahdha de la moitié de la population et l’élection d’une islamiste à la mairie de Ttunis.
C’est l’obscurantisme qui a gagné les bancs de ses universités couronné par une thèse de doctorat affirmant que la terre est plate.

C’est la destruction de la Syrie par des plusieurs milliers de terroristes tunisiens. C’est l’envoi de plusieurs centaines de volontaires du djihad du sexe halal. pour le confort des escadrons de la mort en Syrie.

C’est les assassinats politiques de Chokri Belaid, Brahmi, Negga, Ben Amor, et de beaucoup d’autres jamais élucidés à ce jour et dont les commanditaires et les exécutants sont connus de tous sauf de la justice du pays.

C’est les dizaines de morts de ses forces de l’ordre et ses militaires abattus par les terroristes islamistes.

C’est le refus de taxer les produits trucs par des députés islamistes.

C’est la descente du pays dans les enfers wahhabites.

C’est e l’occupation illégale de l’espace public par des étals des vendeurs à la sauvette de produits de contrefaçon et nuisibles à la santé publique.

C’est les grèves sauvages de soutien à une cause qui n’est pas la leur alors que le pays est à l’agonie.

C’est les gesticulations verbales et hystériques des Tunisiens qui menacent les EU et Israël de représailles;

C’est la menace brandie par des Tunisiens d’expulser le peu de Juifs qui restent encore dans ce pays et de détruire la synagogue de Ghriba.

C’est les attentats commis par des Tunisiens en France et en Allemagne.

C’est le budget du ministère de la propagande religieuse supérieure à celui de la culture.

C’est les pénuries des médicaments et le retour des maladies contagieuse. « De l’Hépatite à la rage en passant par la gale et la malaria, les tristes exemples enregistrés dans certaines régions du pays ne manquent pas. »http://www.businessnews.com.tn/tunisie-de-la-gale-a-lhepatite-des-epidemies-font-leur-grand-retour,519,41382,3

C’est le refus de voter une misérable augmentation du minimum vital par les députés alors que les mêmes venaient de s’octroyer une hausse princière.

C’est la vassalisation par la Turquie et le Qatar du pays.

C’est la charité que leur fait l’Algérie pour payer les salaires des fonctionnaires.

C’est d’avoir fait de l’État gardien du dogme musulman.

C’est d’avoir déclaré l’islam comme religion d’État et l’Arabe comme langue de la Tunisie.

C’est 60 000 fauves échappés de leurs cellules au lendemain de la chute de Ben Ali et toujours dans la nature.

C’est l’absence d’eau courante et d’électricité dans des dizaines de milliers de foyers dans le pays.

C’est l’état de saleté répugnante de ses plages.

C’est les fosses septiques à ciel ouvert dans ses bidonvilles.

C’est la crise aiguë de l’eau et la pollution de ses nappes phréatiques et le golfe de Tunis, des ses mers et du golfe de Gabès.

 

C’est la prolifération du voile de la mort dans toutes les couches sociales.

C’est la répression scélérate de l’homosexualité et les tests anaux.

C’est l’injustice dans l’héritage entre les hommes et les femmes et les femmes qui manifestent contre le projet de réforme pour l’égalité des droits successoraux entre les sexes.

C’est les revendications des femmes islamistes pour le ré-instauration de la polygamie et le mariage coutumier, orfi.

C’est la vente du viagra trafiqué et de la pisse de chameau à la sortie des mosquées.’est l’intronisation de la Tunisie sur la liste noire des paradis fiscaux.

C’est le refus des députés de voter pour une loi antiterroriste de peur certainement de condamner ce que l’islam ordonne.

Et bien d’autres stigmates qui défigurent le visage de cette Tunisie, terre de la vie autrefois, devenue depuis sa ré-islamisation à marche forcée sous la houlette de la secte infecte et félonne d’Ennahdha, une terre de la mort et propagatrice du terrorisme dans le monde.

Je ne suis pas la risée de personne en dessinant un visage de la Tunisie fidèle à sa réalité actuelle. N’en déplaise à ses vierges effarouchées la métastase wahhabite l’a totalement minée et guère d’espoir de rémission.

J’aime ce pays où j’ai vécu une enfance et une jeunesse heureuse où l’on m’a appris de dire toute la vérité et rien que la vérité même si je dois y laisser ma peau, et par amour pour ce pays justement je ne vais travestir l’image dévalorisante que son peuple renvoie d’elle pour complaire à ses aveugles.

« Modérés » et djihadistes, deux faces du miroir musulman

Résultat de recherche d'images pour "photos de la barbarie musulmane"

Ont-ils une pensée pour les morts et les blessés de Charlie, le Petit Cambodge, le Supermarché kascher de Vincennes, Montrouge, le Bataclan, Toulouse-Montauban, Carcassonne-Trèbes et Nice ? Se sont-ils indignés par toutes ces attaques au couteau au nom d’Allah Akbar qui rythment la vie des Français depuis plus d’un an ? C’est non ! non et non !

Compatir pour les victimes de la terreur musulmane, c’est condamner l’islam lui-même.

La vraie question que nous devons tous nous poser est-ce que l’islam est compatible avec la vie ? Ce n’est pas les dénégations mensongères et pitoyables de ses pleureuses de service qui ne doivent abuser personne qui vont le dédouaner de ses crimes organisés contre l’humanité.

Les musulmans peuvent toujours crier sur les toits de France et de Navarre que les attentats ne sont pas commis en leurs noms, ce qui est vrai dans un sens, mais ils ne peuvent pas nier qu’ils sont commis au nom de leur Allah qu’ils louent 24 h/24 h et qu’ils prient 5 fois par jour le front collé sur leurs tapis de prières et dont le nom est craché par les hauts-parleurs des mosquées tels des hurlements d’un loup affamé.

Comme s’ils avaient leur mot à dire, ils sont accomplis dans le respect des prescrits coraniques. Le coran ordonne et les terroristes exécutent avec l’espoir de toucher leurs prébendes allahiennes. Le viol des femmes de joie fournies par le grand maquereau d’Allah à ne plus en finir et la piquette jusqu’à plus soif.

Plutôt que d’affubler le démon islam du masque de l’ange ils devraient avoir la décence de nous épargner leur litanie malsaine ce n’est pas ça l’islam. En réalité ils veulent dire par là on est qu’aux prémices de ses horreurs.

N’attendons pas d’eux qu’ils poussent leurs cris d’orfraie et finir par jeter dans les caniveaux leur malsain Coran, ils en ont ni le courage ni la volonté. Mahomet est leur conscience : « Vous ne serez pas de bons musulmans tant que vous ne m’aurez pas substitué à votre conscience personnelle et que vous n’aurez nulle angoisse à vous soumettre totalement à mes décisions » (Coran 4:65). Pour se libérer des chaînes de l’islam il faut qu’ils se libèrent de l’emprise psychologique de Mahomet. Mais autant croire que le soleil tourne autour de la terre que de les imaginer ôter leur carcan mahométan. Ils sont perdus et veulent entraîner l’humanité qui n’est pas la leur dans leur perte.

La porosité des frontières entre eux et leurs frères djihado-terroristes perdurera tant qu’ils continueront à vivre dans le mensonge de l’nocuité de l’islam.