Archives pour la catégorie 3 e guerre mondiale

Ce n’est pas le retour des années 30 qui est à craindre, c’est la politique trop complaisante envers l’Arabie Saoudite et le Qatar

Résultat de recherche d'images pour "images de DAECH EN SYRIE"

Les pays responsables du chaos en Irak et en Syrie sont-ils conscients qu’un jour ou l’autre ils auront à récolter chez eux ce qu’ils ont semé en Irak et en Syrie, dont les attentats du 13 novembre 2015 en sont le prélude,  pour avoir joué la carte de leurs vrais ennemis que sont les islamistes comme ils l’ont fait en Iran à la fin des années 70 ?

Ils ont vraiment la manie de ne pas s’instruire de l’histoire car trop préoccupés certainement par leurs desseins géopolitiques, géo-énergétiques, et mercantilistes.

Faire des islamistes véhicule de la démocratie au Proche-Orient et dans le monde dit arabe c’est comme si l’on faisait de l’Arabie Saoudite symbole de la libération de la femme, une grosse ficelle qui ne doit tromper personne quant à la réalité du jeu machiavélique auquel auquel se livre les pays occidentaux et à leur tête les E.U.

Quand on veut faire pousser la semence démocratique dans cette région du monde qui est par nature inféconde pour ce type de semence on choisit d’autres jardiniers pour la faire fleurir que des interlocuteurs pour qui une bonne terre est une terre lunaire comme celle du désert d’Arabie.

Un choix de casting troublant qui pourrait se retourner contre ses maîtres d’oeuvre auxquels  les maîtres d’ouvrage irakiens et syriens ne leur ont rien demandé.

Des imposteurs qui s’immiscent dans les affaires d’Etats souverains  et ce indépendamment de leur régime politique. Et ce est d’autant plus grotesque et insensé que les supplétifs régionaux que sont le Qatar et l’Arabie Saoudite sont les pires régimes autocratiques qui puissent exister et mes exemples-types des Etats racistes et esclavagistes.

Il faut être naïf pour croire par exemple que la rébellion syrienne  soit une émanation du peuple syrien alors qu’elle est composée de plus de mercenaires venus de plus de 70 pays dans le monde dont une bonne partie d’entre eux sont sortis tout droit des geôles tunisiennes et saoudiennes ainsi que des jungles urbaines  islamisées en Occident, recrutés par les rabatteurs islamistes et formés par des instructeurs occidentaux en Turquie et en Jordanie.Résultat de recherche d'images pour "images de DAECH EN SYRIE"

Plutôt que d’engager leurs propres forcées armées dans un conflit qui néo-colonialiste et qui est forcément désavoué par leur opinion publique, les stratégistes de la Maison Blanche et leurs alliés ont conçu un subterfuge où les mercenaires sont multinationaux  sunnites sont affublés du maque des rebelles syriens.

« Des combattants syriens pour libérer leur peuple du joug de Bachar Al-Assad » selon la propagande médiatique en Occident.  Comme si les djihadistes tunisiens et tchétchènes, premiers contingents étrangers dans cette coalition guerrière transnationale sous la houlette des mondialistes impérialistes pouvaient être syriens ou engagés volontaires  dans cette « guerre civile » mus par un idéal républicain comme les Brigades internationales antifascistes qui s’étaient battus en 1936 et 38  au côté des républicains espagnols contre les  forces rebelles nationalistes.  Ils sont des criminels payés, sponsorisés et endoctriné par l’Arabie Saoudite et le Qatar qui ont financé la plus grosse entreprise terroriste de tous les temps avec l’aval de leurs protecteurs occidentaux.

https://www.investigaction.net/fr/L-Arabie-Saoudite-le-Qatar-et-la/

Des créatures monstrueuses saoudiennes et qatariennes coupables de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité qui avaient réduit en amas de cendres la richesse patrimoniale de la Syrie.

Pour dégager Bachar Al-Assad on a plongé son pays dans les limbes de l’histoire.

Les populations occidentales se plaignent de l’explosion des flux migratoires mais se sont-elles inquiétées du sort de ces populations victimes d’un véritable génocide initié et orchestré par leurs propres dirigeants élus démocratiquement et donc avec leurs as- sentiments en les laissant faire ?

Ces populations mises sur la route de l’exil n’ont rien demandé à personne. Elles étaient chez elles en toute sécurité et un jour les dirigeants occidentaux avec la complicité de leurs protégés wahhabites ont fomenté un complot contre leurs gouvernements au nom de la liberté.

Un cynisme crasse que ces populations ont payé au prix de leurs vies.

Le pire est que l’opinion publique occidentale dans sa majorité plutôt que de condamner les crimes contre l’humanité de leurs gouvernements ait pris pour cibles les syriens et les irakiens pour satisfaire ses pulsions xénophobes.

Qu’elle se rassure leur exil a servi d’appel d’air aux clandestins maghrébins et africains d’une part et d’autre part ils ne sont pas nombreux à s’être réfugiés en Occident ils se trouvent majoritairement en Jordanie, le Liban et la Turquie.

Car c’est tellement facile de faire de l’autre son bouc émissaire plutôt que de faire son examen de conscience et de faire son autocritique.

Les vrais artisans de la tragédie du Levant sont les dirigeants occidentaux et leur allié turc, facilitateur du passage des djihadistes et partenaire de leur instruction militaire, ainsi que leurs valets  saoudiens et qatariens qui en encourageant et adoubant les organisations du crime terroriste  se sont pris les pieds dans leur calcul sordide et pervers et qui sont acharnés sur Bachar Al-Assad dont ils voulaient la peau, après avoir eux les peaux de Sadam et de Khadhafi pour les résultats qu’on connaît,  comme si l’alternative proposée, leur marionnette du Conseil National Syrien, était crédible et répondait aux attentes du peuple syrien.

Si cette opinion publique avait pris ses responsabilités historiques par des manifestations populaires et la voie des urnes en 2012 en France et aux E.U. elle aurait peut-être infléchi le cours de l’histoire et aidé à stopper l’hémorragie.

Quand on confie un mandat à son représentant on doit avoir le pouvoir de lui faire comprendre qu’il en un simple dépositaire de la volonté des électeurs.

Un peuple occidental souverain et mûr politiquement aurait fait entendre sa voix avec fermeté et virulence et ne pas rester les bras croisés face à la politique criminelle et irresponsable de ses dirigeants envers les islamistes et leurs bailleurs de fonds et mentors turcs, saoudiens et qatariens qui bénéficient d’une véritable impunité pour propager leur virus létal dans les banlieues islamisées que rien ne semble enrayer jusqu’au jour où il finira de contaminer le reste du territoire.

Il n’y a pas de sauveur du peuple qui tienne car il sera rattrapé par la Realpolitik à moins qu’il ne se laisse aller à une guerre civile avec des risques de déflagration mondiale, il y le respect absolu de la souveraineté des peuples  qui prévaut d’une part et à laquelle sont tenus les dirigeants occidentaux et d’autre part il faut une véritable politique d’indépendance énergétique pour ne plus céder aux caprices de grandeur de leurs affidés wahhabites.

Si le grand remplacement est un mythe c’est pour qui ces milliers de mosquées ?

 

Publié par Salem Ben Ammar le 4 juillet 2018

Le grand remplacement n’est pas une fable d’extrême droite – qui a eu le mérite toutefois de tirer la sonnette d’alarme sur la déferlante démographique qui menace la France –  sans pour autant  qu’elle ait le monopole de la photographie des réalités du terrain.

N’étant pas féru moi-même de cette thèse, en tant qu’observateur des phénomènes sociaux et démographiques, il est difficile de voiler la vérité, et force est de constater que le grand remplacement est en train de se faire jour.

La seule pensée politique qui m’anime est le bien de l’homme et son droit à la dignité, à la liberté, à la justice et au respect de son particularisme.

Aujourd’hui, on est train de l’écraser sous les babouches de la tyrannie d’une pensée unique à forte connotation religieuse, nihiliste et liberticide, faisant l’effet d’un puissant soporifique. Il faut étouffer en lui toute velléité de révolte. L’empêcher de remettre en cause les privilèges exorbitants de la caste dominante, qui a compris tout l’intérêt qu’elle peut tirer de l’avènement sur son territoire d’une idéologie religieuse agressive, expansionniste et castratrice.

Après avoir tourné la page du christianisme, son alliée naturelle, la France ouvre celle d’un autre, qui lorgnait sur son territoire depuis 14 siècles et auquel elle ouvre grand les portes au nom de « l’immigration du travail », pour alimenter ses entreprises d’une main d’œuvre peu qualifiée, malléable et corvéable.

La France préfère les savoir dans les salles de prières que de les voir militer à la CGT.

Le processus de contamination de la France est enclenché depuis cette époque, et les résultats, seuls les aveugles ne veulent pas les voir. Et les inconscients, qui sont dans leur déni.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info.

Musulmans, remettez-vous en question et respectez l’humanité qui n’est pas la vôtre

Résultat de recherche d'images pour "photos loufoques de savants musulmans"

SVP je ne vous demande qu’une chose c’est d’être humble, modeste et dans le respect de l’adversaire.

On ne gagne jamais un match en entrant sur le terrain avec la grosse tête et en s’y voyant déjà avant que l’arbitre n’ait donné le coup d’envoi.

On n’achète pas les lustres d’une mosquée avant de l’avoir bâtie ou comme vous le dites vous-mêmes on ne commence pas avec le tapis avant la mosquée.

Vous vous nourrissez d’illusions qui vous font prendre l’urine du chameau pour un antidote contre le cancer.

Vous êtes sans savoir que l’adversaire n’est pas un soldat en carton-pâte et que vous allez le vaincre avec le front collé sur vos tapis de prière.

Vous ne cessez de répéter à qui veut vous entendre que l’islam va triompher de ses ennemis et que vous allez en faire une bouchée alors que votre rafiot prend l’eau de toutes parts.

Mais de quels ennemis parlez-vous, est-ce de vous-mêmes car nous sommes toujours les pires ennemis de soi ou est-ce de ceux qui ne partagent pas avec vous vos délires de grandeur érigés en dogme religieux ?

En quoi sont-ils vos ennemis alors qu’ils suent sang et eau pour le bien commun de l’humanité dont vous êtes les premiers bénéficiaires ?

Ne pas être ce que vous êtes n’est ni un péché ni un crime et malgré tout cela vous les vouez aux gémonies.

Et sans eux comment allez-vous vous y prendre pour piloter le train de l’humanité surtout que vous voulez emprunter la voie à contresens ?

Du passé qui n’a existé que dans les esprits tourmentés et psychotiques vous voulez en faire un avenir pour l’humanité tout entière et quels en seront les contours et la trame ?

Comment peut-on faire ressusciter ce qui appartient aux temps passés et qu’y gagne-t-on à reproduire les normes sociales et culturelles des sociétés arabes du VIIème siècle ? Et si nous vivons tous à l’heure des Arabes d’autrefois qu’allez-vous faire des acquis techniques, industriels, technologiques, cybernétiques nanotechnologiques, éducatifs, intellectuels, mécaniques, médicaux, …qui marquent une rupture totale entre le monde protohistorique dans lequel vous végétez depuis la chute de Grenade voire depuis le Xème siècle et la fin du mau’atazilisme ?

Ne croyez-vous que la plus belle victoire est d’en finir avec votre narcissisme néfaste pour vous-mêmes et pour vos semblables qui ne sont pas en odeur de sainteté dans votre livre pas plus sacré que les hadiths de votre prophète ?

Ce n’est pas avec un coup de voile que l’on va stopper l’islamisation de la France

Résultat d’images pour photos de marine le pen voilée

Marine Le Pen n’est pas Hercule qui avait vaincu l’hydre de Lerne. Il est à rappeler que son geste de refus de porter n’a rien d’exceptionnel. Il n’y a pas de quoi en faire un fromage médiatique.

Que ses groupies ne s’en réjouissent pas trop et crient cocorico à tue-tête. Beaucoup d’autres femmes et de loin plus illustres qu’elle ont refusé de le porter dans ces terres hostiles aux droits humains où les droits de la femme sont anecdotiques. Elle ne fait que suivre les exemples d’Angela Merkel à la Grande Mosquée d’Alger et de sa Ministre de la Défense en Arabie Saoudite, de la Princesse Mary du Danemark et de Michelle Obama dans ce même pays ainsi que ceux la Reine Rania de Jordanie, la Princesses Lala Salam du Maroc .

Son geste aura certainement plus de retentissements et d’échos sur la scène mondiale quand elle le fera en Iran ou en Arabie Saoudite et surtout quand elle aura le courage de dénoncer les violations des droits de l’homme dans les pays musulmans.

Il ne semble pas que cette question soit inscrite à l’ordre du jour de son programme électoral. Idéologiquement il serait surprenant qu’elle se découvre soudainement des vertus militantes pour une cause qui n’a jamais été la sienne. Elle aurait pu profiter par exemple de l’occasion pour témoigner de sa solidarité aux femmes musulmanes contraintes de le porter et en lutte pour leurs libertés les plus élémentaires comme ces femmes saoudiennes. Elle aurait fait d’une pierre deux coups et aurait gagné haut la main la notoriété internationale qui lui fait cruellement défaut.

Quand on veut entrer dans l’histoire on ne doit pas rater son rendez-vous avec elle. Qu’attend-elle d’une audience avec le Mufti du Liban ? Quel impact peut-il avoir sur les électeurs musulmans en France ? Elle n’est plus de surcroît à sa première rencontre avec les Mufti dont le plus prestigieux d’entre eux celui de l’Université d’Al-Azhar sans qu’elle ait besoin de se couvrir la tête. Pourquoi le Mufti du Liban qui a accordé dans le passé des audiences à des femmes non-voilées veut lui imposer cet affront ? A t-il cherché à la piéger histoire de lui signifier publiquement qu’elle serait une persona non grata au Liban ? Comme il n’est pas exclu que son geste ne soit pas improvisé et qu’il ait été parfaitement calculé pour retourner la situation en sa faveur et créer le buzz après les ratés médiatiques du Trump Tower et le refus de Merkel de la recevoir.

Pour ses partisans elle a touché son Graal grâce à un geste qui n’est pas plus glorieux qu’il en a l’air, sans se poser les bonnes questions sur la portée politique d’une telle visite et ses dessous qui sont des plus troubles et qui sont autant de preuves que le FN n’a pas rompu avec ses vieux démons ultraréactionnaires passés.

http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2017/02/18/au-liban-marine-le-pen-se-cherche-une-stature_5081646_4854003.html

Une femme qui aspire à la magistrature suprême et à acquérir une stature internationale doit savoir que l’on gagne pas en crédit en accourant dans les cabinets des Muftis qui sont les officines officielles de la propagande islamique.

L’Occident pris entre l’autel des musulmans et le glaive des islamistes

 Il n’y a pas plus un islam des islamistes qu’un un islam des musulmans. Il y a des musulmans aliénés à dogmes stupides, barbares, rétrogrades,inhumains, liberticides, mortifères autant de freins au développement économique et intellectuel et avilissants pour la condition humaine. L’islam n’est pas un habit taillé sur mesure pour chacun de ses fidèles. C’est une taille unique pour tous avec interdiction formelle de le personnaliser. Soit on l’endosse tel qu’il est soit on le rejette et on est donc apostat.
La dichotomie islam musulman est une vue de l’esprit et un distinguo en trompe l’œil. En effet, ce qu’on appelle musulmans ce sont des islamistes qui s’affublent du masque du « taiseux » et du « meskine », celui qui aiguise son couteau en silence, et les islamistes, en réalité des musulmans qui exhibent leurs crocs comme des charognards prêts à tout pour imposer la loi de l’islam partout dans le monde. Ni les uns ni les autres ne sont égarés dans la voie de la mécréance.
En tout état de cause les escadrons de la mort tels les daéchiens sous la bannière noire de d’islam ne sont pas des hérétiques ou des impies bien au contraire. Ils suivent à la lettre la feuille de route de Mahomet et obéissent parfaitement aux commandements coraniques.
Armés par les pays de l’OTAN et financés par les oligarques des monarchies pétrolière pour embraser l’Irak et la Syrie ne sont en réalité que des pions dans cette guerre qui ne dit pas son nom entre les grandes puissances. Ils sont leur nouvelle chair à canon sous prétexte qu’il s’agit de guerre civile au sein de la même population.
Une véritable duperie, un enfumage scandaleux pour endormir l’opinion publique occidentale tout particulièrement à laquelle on fait croire que le soutien de leurs gouvernements est surtout humanitaire et diplomatique.
L’OTAN crée le chaos partout dans la région tout en cherchant à se donner le bon rôle du défenseur de la veuve et de l’orphelin victime de la tyrannie du régime criminel du pouvoir en place. Comme si leurs « poulains » appelés pour le besoin du casting des rebelles étaient un parangon de démocratie et d’humanité.
Des poulains recrutés dans le monde entier grâce à l’argent saoudien et qatarien à travers les réseaux islamistes locaux comme c’est le cas en Tunisie premier pays pourvoyeur au monde de combattants-mercenaires-terroristes.
Ces combattants sans foi ni loi, mus par des desseins idéologiques, cosmiques, vénaux et lubriques ont trouvé dans cette politique suicidaire de l’Occident un moyen pour sortir de l’ombre et donner enfin du sens à leur rêve de l’Arche perdue  du Califat musulman. Condition première en vue d’un gouvernement mondial sous la loi de l’islam.
Un idéal cher aux Frères musulmans qui sont convaincus qu’un jour la charia sera une loi universelle.
L’OTAN a cette fâcheuse manie de faire souvent le choix des forces obscurantistes qui ne jurent que par sa perte plutôt que favoriser la consolidation des forces du progrès dans le monde dit musulman.
Le problème des pays musulmans est moins le despotisme politique garant d’une certaine stabilité politique et de climat sécuritaire comme c’était le cas avant 2011 en Egypte, Syrie, Lybie et Tunisie, voire en Iran du Chah et en Irak de Saddam, le vrai problème est l’entêtement de l’Occident à marcher sur un terrain miné et mortel pour lui à terme.
Là où il devrait adopter une position de neutralité et de prudence  il fait tout le contraire et épouse la cause pour islamistes.  Un choix qu’il paye cher depuis la chute du Chah d’Iran.  Peut-être pense-t-il que sa richesse dépend de l’état d’infantisalisation des masses musulmanes ?  Moins les peuples sont éduqués et instruits moins ils sont souverains et capables de gérer leurs ressources minières et naturelles au plus grand profit des vautours capitalistes.
L’Occident a peut-être peur du partenariat gagnant-gagnant. Ce qu’il veut c’est un modèle de pays obscurantiste et théocratique comme l’Arabie Saoudite pour tout le monde musulman. N’a-t-il pas été justement celui qui avait sorti ce royaume du sable et lui a ouvert les portes des cités en lui laissant les coudées franches pour inoculer le virus wahhabite dans les cerveaux des immigrés musulmans dans les années 80  ?
Devenus depuis pour la majorité d’entre eux des citoyens occidentaux et donc électeurs et dotés de grandes capacités d’influence et de nuisance pour conquérir le pouvoir par la voie des urnes. A cause du laxisme des pays occidentaux qui « nationalisent » les musulmans à une vitesse-éclair iles ont toute la latitude désormais de baliser le terrain à l’islamisation des sociétés occidentales à l’exception des E.U.
En favorisant la naissance de l’hydre wahhabite et oeuvrant à son expansion l’Occident s’est pris les pieds dans le tapis.

L’Occident sourd et aveugle n’a toujours pas retenu la leçon iranienne

Il n’y a pas d’islam des islamistes et d’islam des musulmans. L’islam n’est pas un pot d’harissa que l’on accommode à ses goûts. Soit on est musulman et on le consomme entièrement sans rechigner jusqu’à ne plus en finir soit on l’est pas et on fait l’impasse.  Il y a simplement  des musulmans qui constituent la masse du troupeau d’Allah et qui se mentent à eux-mêmes et croient que l’islam est adaptable alors qu’ils sont tenus à s’y adapter ou ils l’abandonnent mais ils en ont pas le courage et qui peuvent se trouver un jour ou l’autre en situation de passage à l’acte pour affirmer leur islamité et des musulmans appelés abusivement islamistes qui sont les fers de lance de l’islam jusqu’au boutistes et qui ne reculent devant rien pour imposer sa loi de  partout dans le monde et alléchés par l’érection éternelle, les beaux éphèbes et les rivières de vin de datte.

Les escadrons de la mort qui prolifèrent dans le monde dit musulman et dans les enclaves islamisées en Occident sous la bannière noire de d’islam ne sont pas des hérétiques ou des impies.  Ils suivent à la lettre la feuille de route de Mahomet et obéissent parfaitement aux commandements coraniques.  Armés par les pays de l’OTAN   pour embaser l’Irak et la Syrie ne sont en réalité que des pions dans cette guerre qui ne dit pas son nom entre les grandes puissances.  Ils sont leur nouvelle chair à canon sous prétexte qu’il s’agit de guerre civile au sein de la même population.  Une grosse couleuvre pour endormir l’opinion publique occidentale particulièrement à qui on fait croire que le soutien de leurs gouvernements est surtout humanitaire et diplomatique.

L’OTAN crée le chaos partout dans la région tout en cherchant à se donner le bon rôle du défenseur de la veuve et de l’orphelin victime de la tyrannie du régime criminel du pouvoir en place. Comme si leurs « poulains » appelés pour le besoin du casting des rebelles étaient un parangon de démocratie et d’humanité.

Des « poulains » recrutés  dans le monde entier grâce à l’argent saoudien et qatarien à travers les réseaux islamistes locaux comme c’est le cas en Tunisie premier pays pourvoyeur au monde de combattants-mercenaires-terroristes et dont certains d’entre eux sont sortis tout droit de ses prisons au lendemain de la guignolesque révolution du Jasmin qui est en réalité un stratagème pour créer des viviers terroristes dans ce pays avec une jeunesse sans horizon que la mort. 

Ces despérados  mus par des desseins idéologiques, cosmiques, vénaux et lubriques ont trouvé dans cette politique suicidaire de l’Occident un moyen pour sortir de l’ombre et donner enfin du sens à leur rêve de l’Arche perdue  du Califat musulman. Condition première en vue d’un gouvernement mondial sous la loi de l’islam.

Un idéal cher aux Frères musulmans qui sont convaincus qu’un jour la charia sera une loi universelle.  L’OTAN a cette fâcheuse manie de faire souvent le choix des forces obscurantistes qui ne jurent que par sa perte plutôt que favoriser la consolidation des forces du progrès dans le monde dit musulman.

Le problème des pays musulmans est moins le despotisme politique garant d’une certaine stabilité politique et de climat sécuritaire comme c’etait le cas avant 2011 en Egypte, Syrie, Lybie et Tunisie, voire en Iran du Chah et en Irak de Sadam, le vrai problème est l’entêtement de l’Occident à marcher sur un terrain miné et mortel pour lui à terme.

Là où il devrait adopter une position de neutralité et de prudence  il fait tout le contraire et épouse la cause pour islamistes.  Un choix qu’il paye cher depuis la chute du Chah d’Iran.  Peut-être pense-t-il que sa richesse dépend de l’état d’infantisalisation des masses musulmanes ?  Moins les peuples sont éduqués et instruits moins ils sont souverains et capables de gérer leurs ressources minières et naturelles au plus grand profit des vautours capitalistes.

L’Occident a peut-être peur du partenariat gagnant-gagnant. Ce qu’il veut c’est un modèle de pays comme l’Arabie Saoudite pour tout le monde musulman. N’a-t-il pas été justement celui qui avait sorti ce royaume du sable et lui a ouvert les portes des cités en lui laissant les coudées franches pour inoculer le virus wahhabite dans les cerveaux des immigrés musulmans dans les années 80  ?

Devenus depuis pour la majorité d’entre eux des citoyens occidentaux et donc électeurs et dotés de grandes capacités d’influence et de nuisance ils ont toute la latitude désormais de baliser le terrain à l’islamisation des sociétés occidentales à l’exception des E.U.

En favorisant la naissance de l’hydre wahhabite et oeuvrant à son expansion l’Occident s’est pris les pieds dans le tapis.

 

 

Musulmans : si l’islam était lumière vous ne seriez pas vous-mêmes dans le monde des ténèbres

Afficher l'image d'origine

Il est grand temps de briser le mythe de l’islam des lumières et que les historiens écrivent la vraie histoire de l’islam , celle écrite avec le sang, les larmes, la ruine et les cendres des peuples tombés sous son glaive.

Regardez l’Egypte, regardez l’Irak, regardez la Syrie, regardez la Perse, regardez l’Arabie elle-même, regardez les pays nord-africains, regardez la corne de l’Afrique, regardez le contraste terrible, le fossé béant entre ce qu’ils étaient avant l’islam et ce qu’ils sont devenus depuis.

Aucun pays islamisé ne brille dans le concert des nations. Faites un parallèle entre l’Inde et le Pakistan ainsi que le Bangladesh c’est le jour et la nuit. Faites un parallèle entre le Brésil et l’Egypte c’est la différence entre le Réal de Madrid et une équipe de district. Comparez la Corée à l’Algérie.

Comparez encore le Taïwan à la Turquie. Comparez les systèmes d’éducation d’Israël, de la Finlande et de la Suède avec les leurs. Ni l’Indonésie, ni la Malaisie ne font le poids dans la compétition économique mondiale.

Que l’on fasse l’inventaire des apports des pays de l’O.C.I. au bien-être commun de l’humanité. Qu’ont-ils inventé, produit et créé ? Comparons la part de la RD dans leur PIB avec celle d’Israël par exemple. Faisons de même avec leurs budgets d’éducation., santé, transport, logement, sécurité sociale. Ils préfèrent construire des mosquées pharaoniques, comme c’est le cas présentement de l’Algérie et laisser leurs populations dans la misère noire. Tout pour l’islam, Allah et Mahomet et jamais rien pour l’humain. Ils vivent l’enfer sur terre pour gagner soi-disant le paradis  qui nourrit leurs fantasmes d’êtres tourmentés et frustrés.

Pourquoi leurs dirigeants politiques ne se font jamais soigner chez eux ? On a jamais vu un homme politique français se rendre en Algérie par exemple pour faire un check-up médical.  Afficher l'image d'origine

Ils se disent les meilleurs et que sans eux le monde végéterait dans les ténèbres alors qu’ils y sont depuis 1437 ans. Ils excellent surtout dans les délires mégalomaniaques et mythomaniaques.  Ils sont à l’origine de rien mais la cause de tous  les malheurs actuels du monde.

Les seuls domaines où ils excellent véritablement sont la science de la sottise, le terrorisme, l’archaïsme, le fanatisme, l’arriérisme, le négationnisme, l’inculture, l’ignorance sacrée, la relégation de la femme, l’illettrisme, l’analphabétisme, les ségrégations sociales, sexuelles et religieux, fausse pudibonderie, la sclérose mentale, le terrorisme, le parasitisme,  le charlatanisme, le maraboutisme, la violence faite aux femmes et aux enfants, le racisme, l’antisémitisme, l’intolérance, le fatalisme, le bigotisme, le nihilisme, les inégalités, les injustices, la corruption, le népotisme, les abus de privilèges.le despotisme, le fascisme, l’intolérance, l’immobilisme, la haine des chrétiens, l’homophobie, la tartufferie, la perfidie,

Et comme le résume fort bien  un proverbe nord-africain, ils sont comme cette grand-mère emportée par la crue de la rivière et qui crie c’est de bon augure pour la culture de l’année prochaine.

Est-ce qu’il faudrait des millions de Salah Abdeslam pour que l’Occident réalise que l’islam veut l’anéantir

Salah Abdelslam, âge 26 ans, _
-nationalité française, la France est très généreuse avec sa nationalité, recordwoman du monde de fabrication des Français de papier,
-métier Ange de la mort,
-employeur Thanatos Allah,
-références avérées et vérifiées,  Paris le 13 novembre 2015 : 130 morts et 300 blessés;  une des têtes pensantes des attentats de Bruxelles, : 31 morts et plus de 200 blessés,
– compétences, logisticien et organisateur d’attentats terroristes, braquage, voyoucratie, transporteur,
-évènement marquant dans sa vie, rencontre avec Thanatos Allah en prison,
-hobbies, lecture assidue du Coran et des hadiths,
-idéal de vie, mourir et faire mourir pour Thanatos Allah,
-son modèle d’Archange de la mort, Mahomet;
-avenir judiciaire, il sera condamné probablement à une peine maximale incompressible de 22 ans, la prison à vie n’est pas française, à 46 retour à ma case djihadiste. Celui qui tue aujourd’hui ne tuera pas demain,on a qu’à regarder les statistiques de la récidive, or, un djihadiste reste djihadiste à la vie, à la mort, c’est comme pour l’islam musulman un jour, musulman pour toujours. Dans 22 ans, il recommencera car il n’a pas fini le travail commencé le 13 novembre 2015, il n’ aura pas le choix non plus pour ne subir le sort des mécréants que son commanditaire leur promet.

Il est à douter que cet Ange de la mort puisse passer le restant de ces jours en prison. En effet, la première mesure législative qui aurait dû être prise dès le lendemain des attentats de Charlie, c’était de voter une loi dans ce sens. La voter aujourd’hui, elle ne pourra que s’appliquer aux crimes terroristes à venir.
L’Ange de la mort sera de retour dans la vie normale quand il aura purgé sa peine au non de la règle de non-rétroactivité de la loi. C’est son assurance tout risque et l’Etat ne va pas aller à l’encontre de sa constitution qui lui garantit tous ses droits et libertés. Il va échapper à la prison à vie.

Comme tout Ange de la mort, il a le double privilège de jouir de son le droit à la vie et le droit de disposer de la vie de ses victimes sans que l’on puisse lui appliquer la même peine qu’il a infligée à ses victimes.
Et dire que lui et ses semblables veulent détruire cet Etat de droit jugé trop imparfait à leurs goûts alors qu’ils sont les premiers à bénéficier de ses bienfaits et de son laxisme judiciaire et juridique.

Espérons que pendant son séjour 3* aux frais des contribuables, il aura tout le loisir de faire une étude de droit comparé entre le droit pénal français et celui d’Allah.

Autant croire comme lui que la terre est plate et que le soleil gravite autour d’elle que d’imaginer un Ange de la mort musulman se livrer à un tel exercice trop épuisant pour ses neurones. Il ne les fait travailler que lorsqu’il doit actionner sa ceinture d’explosifs.

Prison à vie ou pas, classer le terrorisme au chapitre des crimes contre l’humanité, cela ne fera pas réfléchir les anges de la mort de son espèce sur les conséquences pénales de leurs actes, ils n’ont qu’un but tuer et se tuer pour Thanatos Allah.

Hilary Clinton et Alain Juppé, les nouveaux Chamberlain et Daladier capitulant devant le nazislamisme

Article rédigé le 7 mars 2012

Hilary Clinton et Alain Juppé,les nouveaux Chamberlain et Daladier ont inventé en 2011, année du chaos apocalyptique des pays des rivages méridionaux de la Méditerannée,ont inventé un nouveau concept l’islamisme modéré.

L’appât du gain et l’odeur alléchante des hydrocarbures n’ont pas de prix pour promouvoir l’arrivée au pouvoir de leurs protégés nazislamistes. C’est au « nom de la conscience universelle » selon la formule consacrée que ces deux VRP de luxe de la Kommandantur de la propagande nazislamiste s’étaient employés avec un zèle rare à vanter auprès des populations locales tous les charmes de leur islamisme modéré http://www.gnet.tn/revue-de-presse-nationale/hillary-clinton-la-semaine-prochaine-en-tunisie/id-menu-958.html
http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2011/04/17/2468833_alain-juppe-prone-un-dialogue-sous-conditions-avec-les-islamistes.html

Il y a fort à parier que ces figures de la capitulation occidentale face au nazislamisme en costume-cravate, qu’ils avaient dû rendre vert de jalousie Qaradhaoui, Tareq Ramadan, Malek Chebel,Dalil Boubakeur et son ami Tareq Toubrou, son futur Vizir aux affaires de l’islam en France, auquel il avait remis personnellement les insignes du grade de Chevalier de la légion d’honneur, fervent admirateur de Hassan Al-Banna nazillon notoire, fondateur de la Confrérie nazislamiste des Frères musulmans et grand-père maternel du caméléon Tareq Ramadan.

Plutôt que de chercher à se prémunir du pitbull nazislamiste, ils avaient fait fait délibérément son choix aux dépens des forces laïques et démocratiques en Tunisie et en Egypte, comme si elles étaient des pestiférées pour les deux VRP de la propagande nazislamiste. Un peuple souverain est celui qui est maître de ses ressources naturelles entre autres d’où leur hantise de la démocratie. Alors que des peuples soumis à la dictature de l’islam n’ont que faire des richesses sur terre tant qu’ils ont les mosquées pour leurs prières sur le modèle des saoudiens.

Contribuer à l’aliénation de ces peuples aux dogmes de l’ignorance et l’obscurantisme est autrement plus payant pour leurs desseins géostratégiques, géopolitiques, géo-économiques, géo-énergétiques, peu importe les dégâts incommensurables pour ces peuples et les leurs.

Les vrais femmes et hommes politiques sont ceux qui s’instruisent de l’histoire et de leurs propres échecs. Hilary Clinton et Alain Juppé ont oublié les épisodes de Munich 1938 et l’Iran 1979, comme ils n’ont pas compris qu’on ne fait jamais d’un nazislamiste un démocrate, lui dont la devise il n’y a de constitution que le Coran, tout au moins un nazislamiste modéré et reste donc fondamentalement nazi.

Ils avaient endossé leur tenue de dresseurs de fauve tout fiers d’exhiber leur brosse à reluire et complètement indifférents aux inconséquences de leur politique qui est en réalité l’expression de leur propre aveu de faiblesse que l’on peut considérer comme un acte de reddition et une déclaration d’allégeance au nazislamisme. Ils ne se rendent pas compte qu’en les courtisant, ils offensent la mémoire des dizaines de millions de victimes du nazisme hitlérien dont les nazislamistes sont les héritiers naturels et ses continuateurs.

On peut croire aussi bien qu’lls sont dans un jeu de rôle mus par des raisons géo-sécuritaires dont le scénario est inspiré par les traumatismes des morsures meurtrières que ce pitbull leur a infligées dans le passé et dont ils cherchent à s’immuniser contre sa férocité et sa cruauté en voulant canaliser ses pulsions terroristes en lui trouvant de nouvelles proies plus compatibles avec son milieu naturel qu’ils s’efforcent de rassurer en drapant le pitbull islamiste de toutes les vertus.

N’hésitant pas à s’afficher ouvertement à ses côtés, le couvant de tous les regards, ne manquant pas à manoeuvrer en coulisses pour persuader les futures proies tunisiennes, égyptiennes voire libyennes, que le pitbull est devenu inoffensif et paisible.

Balayer toutes les peurs et les angoisses suscitées par cette bête féroce. Eux dont les pays veulent relocaliser de Chine d’ailleurs les unités de production de leurs entreprises nationales pour relancer leur appareil économique désespérément en panne. Ils se mettent aujourd’hui à pratiquer une politique de délocalisation du pitbull islamiste en lui trouvant de nouveaux enclos plus adaptés à son milieu naturel avec le dessein inavoué d’en faire un nouveau chien de garde de leur sécurité intérieure et extérieure.

Ils s’imaginent ainsi qu’avec les nouveaux enclos apparus depuis la chute des anciens despotes à laquelle ils ne sont pas totalement étrangers, surtout en ce qui concerne le Département d’Etat et la célérité rare dont a fait preuve Obama pour féliciter le peuple tunisien pour la réussite de sa révolution qui est surtout une expression de sa propre autosatisfaction pour la réussite du premier palier de sa nouvelle stratégie géo-sécuritaire.

L’Administration américaine au lieu d’agir directement sur les vraies causes de la prolifération du pitbull islamiste, se borne à faire des effets la source de la cause et fait du pitbull nazislamiste qui rêve à la dépecer un jour son allié.

Après avoir inventé l’islam modéré, les dirigeants occidentaux créent l’islamisme modéré

Pourquoi il est temps de regarder la vérité en face : s’il existe des musulmans modérés, il n’existe pas d’islam(isme) modéré

La modération chez les islamistes est ce que fut l’humanisme chez les nazis: un crime contre la conscience universelle.
28 novembre 2011, 19:26

Salem Benammar

Des gouvernements et des médias des pays des rivages septentrionaux de Mare Nostrum ainsi que la Maison Blanche continuent de faire preuve d’un angélisme béat et d’une mansuétude surprenante à l’égard des extrémistes de confession musulmane appelés communément les islamistes. Ceux qui prônent un islam fondamentaliste et rigoriste dont ils veulent faire un mode d’organisation totalitaire de la vie des hommes et de la cité . Fasciste et théocratique.

En effet, malgré les expériences tragiques de Munich 38, d’Iran 79 , les attentats du 11 septembre 2011 et ceux perpétrés sur leurs propres  territoires à un rythme récurrent et soutenu, les dirigeants occidentaux sont réellement atteints de cécité  mentale et continuent à occulter  le danger de l’islamisme polymorphe et anthrompomorphe.  Ils s’en font ses courtisans, et  le laissent semer ses graines toxiques dans leurs cités. Des quartiers entiers des  villes comme Londres, Bruxelles et les banlieues françaises,  sont devenus des enclaves islamiques voire des zones de non-droit soumises à la charia.  transformant ses rues en véritables lieux de culte et les attaques répétées contre les symboles de la démocratie, persistent à draper les extrémistes musulmans dans les habits vertueux de la modération et l’ apaisement.

Comme si les extrémistes pouvaient avoir le sens de la modération. Eux qui ont fait de l’exaltation et de l’immodération la colonne vertébrale de leur corps politique. S’ils sont sur la ligne médiane c’ est qu’ils ne sont pas à l’extrême.

Pourquoi fait-on preuve de retenue à leur égard alors que les extrémistes n’ ont aucun sens de la réserve et du juste mesure ? Eux qui pour imposer leurs idées ne manquent jamais l’occasion de recourir aux solutions radicales et ultra-violentes et qu’ils ne s’embarrassent pas de scrupules pour donner la pleine mesure à leurs revendications idéologiques au mépris de la sécurité des biens et des personnes.

Est-on devenu sourd et aveugle à ce point pour faire croire que l’islamisme ne doit pas nourrir les peurs et les inquiétudes et qu’ il est devenu aussi honorable que n’importe quel autre système de pensée politique républicain ? Alors qu’ il est aux antipodes des valeurs de la république et de la démocratie.

Au lieu de le combattre politiquement et juridiquement, on préfère l ‘enjoliver et l’ encenser pour lui donner un visage apaisant et le rendre plus fréquentable. L’ islamisme se trouve ainsi malgré lui paré de toutes les vertus en gratifié d attribut synonyme de modération. Connaissent-ils pas le sens de ce mot et surtout le contenu idéologique des thèses propagées par les islamistes ?

Savent-ils que l’ islamisme est une idéologie impériale, coloniale, hégémonique, liberticide, négationniste, ultra-violente, ultra-réactionnaire, mortifère, pédophile, ultra-machiste, sexiste, prédatrice, ségrégationniste ? Une idéologie régressive, désuète, qui prône la pédophilie et la polygamie, nécrophile, fondamentalement raciste, xénophobe, esclavagiste, inégalitaire, belliciste. Qu’ est-ce qu’ ils en savent de la nébuleuse islamiste, de ses desseins politiques et de son action propagandiste ? Apparemment rien ou tout au moins ce que leurs caniches islamiques leur ont raconté !

Un simple rapprochement entre l’ idéologie nazie et l idéologie islamiste les auraient certainement éclairés sur la vraie nature de l’ utopie islamiste et le danger qu ils présentent pour l’ humanité ? Ils sont les vers venimeux dans le fruit humain et constituent une réelle menace pour la paix et la sécurité dans le monde. L’ occident du Triumvirat Sarkozy, Obama et Cameron les entourent de toute son attention en leur jetant des oeillades amourachées.

Se transformant au besoin en VRP de luxe afin de faire leur promotion comme on a pu le voir sur la scène libyenne. La modération semble plus se situer au niveau du regard et de la perception que l opinion publique semble avoir d’eux que du changement de comportement ou de renonciation à leur idéologie par les islamistes. Un islamiste est comme un nazi sans son idéologie extrémiste, il perd son âme d’ islamiste. En conclusion, il n’ y a d islamisme modéré comme il n’ y a pas de nazisme modéré.

Tout est question d’illusion d’otique et un mirage pour nourrir les fantasmes de certains sur la modération des utopistes islamistes qui se considèrent toujours dans la voie du jihad et en croisade continue contre Dar al Harb, les pays non-islamisés.

Le silence coupable des musulmans sur le génocide des chrétiens d’orient

Les chrétiens d’Orient comme partout dans le monde musulman sont persécutés, chassés de chez eux, massacrés, violés, rançonnés, humiliés, leurs maisons et églises brûlées, leurs femmes et enfants violés et vendus comme du bétail, tout cela se passe sur la terre funeste de l’islam et avec la bienveillance complice de tous les musulmans du monde.

Ils sont les premiers à revendiquer des droits pour eux en Occident chrétien et à lui imposer leurs mœurs rétrogrades et barbares et à mener une politique criminelle de purification religieuse de leurs pays de toute présence chrétienne.

Ces gens qui eux-mêmes étaient christianisés et judaïsés avant l’islam en ce qui concerne les musulmans de cette région, ne savent pas que les chrétiens sont leur mémoire historique, présents sur cette terre polluée par l’islam depuis 2000 ans, et en les condamnant à la mort et à l’exil, ils s’amputent de leur mémoire, et que sans elle, ils ne sont que des corps sans âme, des êtres sans passé et leur avenir sera un cimetière pour des morts vivants.

Ils disent que Daech n’est pas l’islam qu’attendent-ils alors de le prouver sur le terrain et nous épargner leurs jacasseries infâmes ?

Chose qu’ils ne feront jamais car ils ne vont pas désavouer leurs frères qui appliquent à la lettre ce que Mahomet a prescrit et commis lui-même ce qu’on peut qualifier aujourd’hui de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité et dont le nom devrait figurer à la première ligne sur la liste des plus grands monstres d’inhumanité de tous les temps. N’a-t-il pas fait subir lui-même aux juifs, aux nazaréens et aux polythéistes, ce que Daech fait subir aux chrétiens d’Orient aujourd’hui dans le silence complice de la communauté internationale et l’Eglise romaine ?

Leur litanie favorite de « c’est pas ça l’islam » qui est la pire offense faite à la mémoire des victimes de l’islam veut dire en réalité, vous n’avez qu’un avant-goût du programme de la question de la solution finale pour l’humanité conçu par le Coran.

Quand on a une once d’humanité en soi et de raison, on ne se fait jamais l’avocat de l’islam. Sauf qu’en tant que musulmans ils doivent soutenir leurs frères qu’ils soient coupables ou victimes dans le pur respect de la Tradition mahométane qu’il leur recommande de venir en aide à leurs frères qu’ils soient opprimés ou oppresseurs. Des musulmans qui massacrent des chrétiens ne peuvent essuyer la colère des leurs car ils sont dans la logique des préceptes coraniques qui nourrissent leur haine viscérale des chrétiens qualifiés d’associateurs et falsificateurs et ordonnent de les combattre jusqu’à ce qu’ils se plient aux lois de l’islam :

Le Coran, Al-Baqarah 190 :  » Et tuez-les, où que vous les rencontriez; et chassez-les d’où ils vous ont chassés : l’association est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez pas près de la Mosquée sacrée avant qu’ils ne vous y aient combattus. S’ils vous y combattent, tuez-les donc. Telle est la rétribution des mécréants.  »

Le Coran, Al-Baqarah 193 :  » Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association et que la religion soit entièrement à Allah seul. S’ils cessent, donc plus d’hostilités, sauf contre les injustes.  »

Le Coran, An-Nisa 56-57 :  » Certes, ceux qui ne croient pas à Nos Versets, (le Coran) Nous les brûlerons bientôt dans le Feu. Chaque fois que leurs peaux auront été consumées, Nous leur donnerons d’autres peaux en échange afin qu’ils goûtent au châtiment. Allah est certes Puissant et Sage ! Et quant à ceux qui ont cru et fait de bonnes œuvres, bientôt Nous les ferons entrer aux Jardins sous lesquels coulent des ruisseaux. Ils y demeureront éternellement. Il y aura là pour eux des épouses purifiées. Et Nous les ferons entrer sous un ombrage épais.  »

Contrairement aux allégations mensongères de la majorité silencieuse musulmane pour draper l’islam dans ses vertu pacifistes et humanistes, il n’y a pas de contexte qui tienne car la parole d’Allah pseudo incréée ne connaît ni temps ni lieux, intemporelle et immuable et qui légitime la persécution et le combat armé contre les chrétiens qui sont pour le Coran les ennemis de l’islam contre lesquels le combat est prescrit et que Daech applique fidèlement en Syrie et en Irak.

Le Coran Al-Maïda V, la Table, dans ses versets ci-après :

33. La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s’efforcent de semer la corruption sur la terre, c’est qu’ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu’ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l’ignominie ici-bas; et dans l’au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment,

34. excepté ceux qui se sont repentis avant de tomber en votre pouvoir : sachez qu’alors, Allah est Pardonneur et Miséricordieux.

35. Ô les croyants! Craignez Allah, cherchez le moyen de vous rapprocher de Lui et luttez pour Sa cause. Peut-être serez-vous de ceux qui réussissent!

36. Si les mécréants possédaient tout ce qui est sur la terre et autant encore, pour se racheter du châtiment du Jour de la Résurrection, on ne l’accepterait pas d’eux. Et pour eux il y aura un châtiment douloureux.

37. Ils voudront sortir du Feu, mais ils n’en sortiront point. Et ils auront un châtiment permanent.

C’est le déni des évidences qui rend les musulmans autant coupables que leurs frères djihado-terroristes de Daeach.

C’est l’Occident qui a fait lui-même le lit au péril migratoire

Qu’on le veuille ou non et les statistiques le confirment aisément sans la tempête de sable que les dirigeants occidentaux ont fait déferler sur les peuples du Croissant fertile on en serait pas là aujourd’hui.

Obama, Sarkozy et Cameron ont oeuvré à la chute de Ben Ali, M’Barek, Khadhafi, Bachar pour leur substituer leurs chiens de garde wahhabo-islamistes comme Ennahdha et les Frères Musulmans égyptiens, sans évaluer les conséquences de leur jeu à la roulette russe. Ils ont fait le malheur de ces peuples et les leurs qui se trouvent aujourd’hui pris dans le tourbillon migrationniste.

Est-ce que la menace migratoire avait été aussi forte qu’avant leurs numéros d’illusionnistes de faiseurs de révolution populaire et démocratique qui n’étaient en réalité que de grossiers subterfuges pour favoriser l’arrivée au pouvoir des pays en question des pires ennemis de la liberté comme s’ils avaient promu le nazisme en son temps ? Il n’en reste pas moins qu’on était loin d’être au bord de l’asphyxie présente.

Savez-vous qu’en 2010, on était à 861 migrants clandestins syriens, aujourd’hui plus de 5 millions de syriens sont mis sur la route de l’exil dont quelques dizaines de milliers d’entre eux ont trouvé refuge en Occident, alors que la Turquie abrite plus de 2 millions de réfugiés autant que le Liban ?

Cette forte poussée migratoire devrait être analysée objectivement et sans parti pris, chiffres à l’appui et en prenant en compte les bouleversements géopolitiques que connaît le bassin méditerranéen, et pas nourrie par des élucubrations fantasmagoriques.et des réflexes xénophobes alors que nos dirigeants politiques ont joué aux pyromanes dans les pays d’origine des migrants. Encore heureux pour l’Occident que Sissi est arrivé au bon moment contre son gré et à son grand dam et a l’a sauvé d’un véritable Tsunami migratoire où il y aurait eu des millions de migrants égyptiens.

Il faut regarder la réalité des chiffres en face qui sont les meilleurs indicateurs quant à l’explosion exponentielle du nombre des migrants clandestins depuis 2010, année de stabilité politique relative de la Tunisie, Libye, Syrie à nos jours en tenant compte des effets induits de la chute de Khadafi sur le Mali et le Niger.

Pour ceux qui ne le savent pas, un clandestin meurt toutes les deux heures en moyenne en Méditerranée aujourd’hui.à comparer aux 2 morts par noyade par jour en 2007, considérée comme l’année la plus mortifère par l’UNHCR ( L’Agence des Nations Unies pour les Réfugiés). http://www.unhcr.fr/4f280ad3c.html.

La majorité des migrants n’auraient pas demandé à venir et si l’opinion publique occidentale s’inquiète à juste titre de la forte poussée migratoire c’est moins leur faute des migrants que celle des nos gouvernants.

On a voulu se débarrasser de Bachar Al Assad, garant de la protection des minorités ethniques et religieuses en Syrie et son corollaire l’exil forcé, et on a Daech partout en Occident.

Triste record pour les traversées de la Méditerranée par les migrants et les réfugiés en 2011
Ceci est un résumé des déclarations du porte-parole du HCR Sybella Wilkes – à qui toute citation peut être…
unhcr.fr|Par L’Agence des Nations Unies pour les réfugiés

Le monde doit combattre le wahhabisme, cet islam des sources originelles

25 septembre 2012, 21:41

Afficher l'image d'origine

Le wahhabisme doit être classé comme crime et incitation de crimes contre l’humanité au sens de l’article 7 du Statut de Rome qui définit les 12 actes constitutifs de crimes contre l »humanité. En effet, il possède tous les caractères du nazisme et en pire. C’est la pire idéologie de tous les temps. Il ne se compare qu’à lui-même. Comparable à l’hydre de Lern combattue et vaincu par Hercule.

Il faut en finir avec cette capitulation criminelle dont fait preuve la communauté internationale lourdement frappée dans sa chair et son âme le 11 septembre 2001 dont les auteurs n’avaient guère fait mystère de leur appartenance à cette idéologie sectaire dont la finalité est de gouverner un jour le monde au nom de l’Islam. Elle ambitionne d’islamiser le monde et de ré-islamiser les pays musulmans en simulant des scénarios révolutionnaires comme en Tunisie, l’Egypte, la Libye, La Syrie après avoir échoué en Algérie en prônant un islam dépollué de toutes les influences extérieures, débarrassé des pratiques telles jugées comme hérétiques, al bida’a, que l’intercession, le culte des saints, la visite de la tombe de Mahomet, al Omra,la commémoration de la fête de naissance de Mahomet, un islam fidèle aux préceptes coraniques.

Telle une pieuvre tentaculaire, elle essaye de prendre dans ses tentacules tout ce qui peut assouvir sa soif insatiable de pouvoir. En occident, elle se présente sous un visage avenant et rassurant, investissant dans tous les secteurs de la vie sociale, sportive, économique, industriel et surtout dans le luxe et le de l’art contemporain où le Qatar est devenu un acteur majeur

http://www.rfi.fr/france/20120927-le-qatar-s-impose-comme-acteur-majeur-marche-art-contemporain.

Le wahhabisme déploie ses ailes de faucon pour attraper ses proies dans ses griffes acérées et empoisonnées et les étouffer jusqu’à ce que mort s’en suive comme c’est présentement le cas en Syrie après avoir mis à mort le régime de M. Khadhafi auquel il lui avait fait subir une mort des plus cruelles et atroces. Ne manquant pas de violer et profaner son corps sous le regard complice et bienveillant de leurs mentors occidentaux et les encouragements du philosophe va-t-en guerre B.H. Lévy, le nouvel apôtre de l’islamisme hégémonique avec son alter ego le caméléon Trek Ramadan fier de porter l’héritage nazillon de son grand-père maternel Hassan Al Bana, servent de V.R.P.  de luxe du wahhabisme en Occident. Afficher l'image d'origine

Nul ne peut douter un seul instant que l’activisme débordant dont a fait preuve B.H.L., le nouveau citoyen libyen et fer de lance diplomatique du Qatar, est aussi désintéressé que l’investissement du Qatar dans les banlieues parisiennes laissées à l’abandon par les différents pouvoirs politiques en France entre les mains des prédicateurs wahhabites depuis une vingtaine d’années. D’autant plus que pour les wahhabites qui sont allergiques à la gratuité du geste qui est à leurs yeux un sacrilège, tout s’achète. Il est improbable que l’engagement virulent et velléitaire de B.H.L. dans le cadre de cette mission ne soit pas guidé par l’appât du gain. Il ne faut pas tomber dans le jeu de l’angélisme béat pour croire que B.H.L. sert juste de caution morale au wahhabisme pour le rendre fréquentables et vertueux. En faisant office de relations publiques et de lobbyiste, il y a fort à parier que son implication personnelle tant sur le terrain que dans les médias, soit rétribuée à son juste prix. Nonobstant les enjeux géopolitiques et idéologiques sous-jacents à son action.

Il peut toujours alléguer qu’il oeuvre à sa manière pour la sécurité territoriale d’Israël et de sa pérennité, il est fort douteux que les princes des ténèbres wahhabites aient la même vision des choses que lui et se bornent à lui serrer juste la main pour ses bons et loyaux services. Surtout que chez les pétromonarques, la gratuité du geste est jugée comme suspecte, voire un sacrilège.

Dans leur culture vénale, tout s’achète et rien ne doit résister au pouvoir attractif de l’argent. Et gare à ceux qui refusent la main dorée 18 carats tendus. B.H.L. ne peut pas être l’exception qui confirme la règle.

Au lieu de dénoncer la haute nocivité du wahhabisme, il s’est mu en agent spécial de la propagande wahhabite, en exploitant son aura médiatique qui devrait plutôt lui valoir un rôle de figurant dans les western spaghettis, il a préféré prêter son nom au wahhabisme arrogant et impérial. Il ne devrait pas ignorer qu’en s’affichant à côté des islamistes libyens qu’il se rend complice de cette idéologie nazie.

Avait-il cherché à établir un parallèle entre le wahhabisme et l’islamisme ? Il est à douter qu’il se doit donné la peine de démêler les liens idéologiques entre ces deux faces du miroir l’islam fondamentaliste. Il ignore que le fondateur du wahhabisme Muhammad Ibn ‘Abdelwahhab Annadjdi auteur du livre-culte des wahhabo-islamistes, Traité de l’Unicité divine, Kitâb al Tawhid, était un fervent disciple d’Ibn Taymmia, le père-fondateur de l’islamisme moderne.

Fort de sa puissance financière et de l’adoubement-bienveillant et actif de l’Occident, le wahhabisme a pu essaimer en partout dans le monde à travers ses filiales locales sous couvert d’oeuvres caritatives, écoles coraniques, organisations para-militaires sur le modèle de Boko Haram et les Talibans, ou en tant que bailleur de fonds occulte des Frères musulmans et toute la mouvance islamiste en Tunisie, Algérie, Maroc, Soudan, Pakistan, etc… qui constituent sa force de frappe politique et idéologique pour la conqute du pouvoir, première étape dans le cadre du processus d’unification du monde dit musulman sous la bannière wahhabite. Ré-instaurer un Califat sous la houlette du wahhabisme avant de faire du wahhabisme un le futur maître du nouvel ordre mondial.

Toutes ces révolutions ubuesques étaient en réalité un coup de Poker menteur né dans les arcanes de la Maison Blanche, pour faire tomber subrepticement ces pays dans son escarcelle.

Mais il n’y a pas que BHL qui a servi d’agent propagateur du virus wahhabite, il y a aussi Obama, Cameron, Sarkozy, Hilary Clinton, Juppé, qui ont mené une campagne publicitaire d’une rare intensité, vantant le mérite de ce produit impropre pourtant à la consommation humaine une idéologie à cause des toutes ses avanies et ses défauts visibles aux aveugles. On a vendu à ces populations le pur produit qui puisse exister qui n’auraient même pas séduit les électeurs nazis en leur temps. On a vendu l’invendable malgré son caractère hautement totalitaire, raciste, messianique, ethnocidaire, pédophile, concentrationnaire, ultra-réactionnaire, désuète, ultra-violente,complotiste, ouvertement ségrégationniste, belliciste,impérialiste, terroriste, xénophobe, périlleuse pour la paix et la sécurité, esclavagiste, meurtres ciblés, grossesse forcée sous couvert de la religion, incitation à la haine religieuse,oppressive et répressive sur la base des critères religieux, culturels et politiques, cosmique, ultra-réactionnaire, nécrophile, profanatrice, négationniste, négatrice de la vie humaine, biblicide, antisémite, homophobe, mémoricide.Afficher l'image d'origine

L’Occident n’a toujours rien appris de ses échecs passés. Plutôt que couper les deux têtes de l’hydre wahhabite que sont le Qatar et l’Arabie Saoudite, il se fait leur protecteur-promoteur, leur garde-de-corps et leur vitrine, le plus zélé et leur laissent diffuser à coups de milliards de dollars, leur virus létal dans le monde y compris sur son propre territoire. La Grande-Bretagne qui avait soutenu de toutes ses forces la création du wahhabisme au XVIII e siècle pour contrecarrer l’expansion de l’Empire Ottoman, en favorisant sa dissémination idéologique dans le monde dit musulman, ne se rendait pas compte que ce virus censé infecter le seul corps musulman est devenu aujourd’hui une pandémie planétaire et laisser peser de sérieuses menaces sur l’humanité tout entière.

L’Occident n’a plus le choix, soit éradiquer l’islamisme soit la fin de sa civilisation

Si l’Europe ne combat pas l’islamisme, elle en sera la prochaine victime et deviendra elle-même une nouvelle terre du djihad.
28 mars 2013, 17:15

Comprendre l’islamisme pour mieux le combattre

Certains laudateurs zélés de l’islamisme djihadiste et les islamo-collabos me reprochent et vilipendent ma vision apocalyptique de la société islamisée.

En réalité, elle est nourrie par leur propre leur idéal religieux, à l’humanisme douteux et inquiétant et de ces image synonymes du Grand Fracas du Coran et de la Saint Barthélémy dont ils nous abreuvent au quotidien qui ont atteint leur paroxysme avec les attentats du 11 septembre 2001.

Nonobstant, celles moins spectaculaires mais plus pernicieuses devenues le lot quotidien des populations civiles musulmanes. En Irak, au Pakistan, en Afghanistan, en Syrie et son lot quotidien de victimes, en Algérie depuis la tentative avortée de prise de pouvoir par le F.I.S. se chiffrant à des centaines de milliers de victimes,   le Soudan ou la guerre civile fait rage depuis 1989 avec le coup d’Etat islamiste qui avait débouché sur le génocide des populations chrétiennes et  animistes du sud du pays.

Ma perception et mes représentations sont le fruit de ces images apocalyptiques  véhiculées au quotidien  par les islamistes depuis 2001 sur leur religion.

Des actes qui mériteraient d’être qualifiés de crimes contre l’humanité afin qu’ils soient imprescriptibles comme cela aurait pu être le cas des actes de terrorisme commis par les intégristes tunisiens et leur Chef-djihadiste Ghannouchi Rached, sergent-recruteur de terroristes et pourvoyeur de prostituées d’Allah pour la Syrie.

Leur sectarisme religieux est le vrai moteur de leur comportement et conduites périlleux pour la paix et la sécurité dans le monde. Mus par un idéal religieux, qui n’est pas sans rappeler l’idéal nazi qui est une négation du respect de la vie humaine et du droit fondamental à la différence.

Seuls ceux qui sont islamisés sont élus membres de droit de l’Oumma islamique, reléguant les chrétiens et les juifs au rang de Dhimmis, quant aux autres soit la conversion ou la mort. Une sorte de Reich musulman où la foi fait office de nationalité.

C’est cet idéal religieux, poison mortel pour l’humanité, qui va à l’encontre de l’universalisme que la communauté internationale s’efforce de mettre en place depuis 1948 pour en faire le dénominateur commun à tous les peuples.

Un idéal qui porte en lui tous les germes de violence et de bellicisme et c’est d’autant plus inquiétant qu’il puise ses sources dans le Coran lui-même, lui conférant un caractère transcendantal.

Laissant augurer ainsi un avenir sombre et pour l’humanité, et notamment l’Europe Occidentale, laxiste complaisante, veule et cupide, embourbée dans une crise économique endémique et en mal de liquidités, qui s’ingénie à faire le lit au radicalisme musulman, comme si elle était aux ordres des monarchies pétrolières rétrogrades et fascistes, qui l’instrumentalisent et le manipulent à des fins de propagande idéologique.

C’est cet idéal qui doit être dénoncé et combattu, car il fait l’apologie de l’antisémitisme, du racisme et qui justifie les assassinats et l’anéantissement de tous ceux qui ne soumettent pas à la volonté d Allah dont ils se veulent des vaillants combattants pour lui paver le sentier de gloire sur terre, irrigué du sang des non musulmans et les musulmans eux-mêmes, ceux qui concilient humanisme et culte.

Il serai fastidieux de faire le bilan des victimes de la terreur islamiste de par le monde qui dépasserait le million fort probablement si on inclut celles des pays précités.

Il est inadmissible et criminel que l’on puisse en faire des gens fréquentables et les draper dans la vertu alors qu’ils n’ont pas renoncé à leurs desseins cosmiques de coloniser la terre et de la purifier de tous les mécréants jusqu’à ce qu’elle devienne le Royaume d’Allah.

On ne peut en aucun cas dissocier leurs actes criminels de leur religion. C’est elle qui les ordonne, les légitime et les récompense..

Une idéologie fondée sur la cruauté et la haine qui en sont la foi et la terreur et la mort en sont la loi.

Mais comment dissocier l’islamisme défini abusivement comme islam politique, de l’islam lui-même alors que ce dernier est foi et loi à la fois ?

Il revient aux musulmans eux-mêmes de séparer les deux faces d’un même miroir et réformer l’islam.  Autant pour eux l’abjurer que de s’atteler à cette tache impossible.

Les islamistes  qui se veulent les inquisiteurs de l’islam ont systématiquement recours à l’anathème, takfir, pour culpabiliser leurs propres coreligionnaires. Se positionnant ainsi comme des purs et durs musulmans  et se faire passer pour les vrais gardiens des dogmes et les bergers pour ramener le troupeau des fidèles  égarés  dans l’enclos de l’hydre islamique.

Quand bien même ils n’ont pas qualité de représenter l’islam qui n’est pas doté d’une structure cléricale à l’image du christianisme et sont habilités à parler en son nom, ils restent les meilleurs témoins de ce que l’islam doit être, intransigeant, inflexible et radical,et non pas ce que l’on fait comme leurs coreligionnaires « modérés ».

L’islamisme qui se veut l’islam des sources originelles, est hostile comme l’islam lui-même à la réforme des dogmes, réfractaire à la modernité et au changement, figeant les musulmans dans le marbre de l’immobilisme. Il est certes  loin de faire l’unanimité parmi les fidèles musulmans même s’il gagne de plus en plus de terrain, qui ont du mal à se reconnaître dans cette vision archaïque de leur religion au point qu’ils le considèrent comme anti-islam. A tort justement, car c’est bel et bien l’islamisme qui est l’islam authentique et qui traduit le mieux la feuille de route mahométane.

Contrairement à leurs dénégations fantaisistes, il n’ instrumentalise pas l’islam et lui fait perdre son caractère « sacré », pour en faire une banale idéologie politique.

L’islamisme quel que soit le masque dont on l’affuble est un et indivisible, les musulmans se nourrissent des mêmes textes et convergent vers le même but, présente un réel danger pour le monde.

C’est pourquoi compromis avec l’hydre islamiste n’est pas simplement synonyme de compromission mais surtout une véritable allégeance grave et coupable. Une capitulation comme celle de la France et la G.B. en Syrie.

Il provoquera une onde de choc considérable pire que celle du dernier tremblement de terre au Japon. Il aura des répercussions néfastes pour notre humanité pire encore que celles des années noires qu’avait connues l humanité à l époque de l’Allemagne nazie.

Les sociétés gouvernées par l’islamisme ne sont pas humaines. Elles sont un mouroir à ciel ouvert. Un camp concentrationnaire.  Elles sont nazies ! Portant en elles toutes les prémisses de la fin de l’islam lui-même.

Eradiquer l’islamisme est une véritable mission sacrée de civilisation.

C’est un combat pour la survie même de l’humanité et un devoir de salubrité publique mondiale.

Et tant pis si cela doit provoquer l’ire des politiquement corrects et des idiots utiles atteints de cécité mentale et aveuglés  par leur lâcheté et leur naïveté maladive.

Il n y a pas pire complicité que le silence. Dénoncer et combattre le nazislamisme est un acte de salubrité humaine.

Ne pas le faire est la pire capitulation. Minimiser sa dangerosité revient à abdiquer devant lui, lui servir de victimes expiatoires. Comme en 1938 où la France et la G.B. étaient tombés dans le piège de leur pacifisme béat, confondant le loup nazi avec la colombe de la paix.
Le monde ne doit pas retomber dans les travers passés de ces 2 pays et se doit d’appréhender l’islamisme comme une idéologie extrémiste, totalitaire, raciste, antisémite, ultra-violente et génocidaire apparenté au nazisme avec lequel il avait collaboré en 39-45.

L’islamisme se veut un ordre nouveau mondial. Cela n’a rien d’utopique, il peut y arriver pour deux raisons essentielles : le mondialisme propagandiste transnational et la démographie galopante profitant de la générosité sociale des pays « mécréants ».
L’arme démographique est une arme redoutable dans le cadre de leur processus de conquête du monde et en premier chef l’Europe occidentale trop bienveillante à son égard. Ils en font même leur fer de lance politique.

Ca prendra peut être plusieurs générations mais entre leur dynamisme démographique et le vieillissement de la Vieille Europe, il y a une forte probabilité pour qu’ils valident cette hypothèse. Dr Benammar

S’il y a un péril migratoire, c’est la faute à la politique suicidaire des gouvernements occidentaux

·Afficher l'image d'origine

Je ne défends pas ces êtres venus d’ailleurs, perçus comme des intrus,  des violeurs en puissance, des pique-assiettes qu’on n’attendait pas mais qui sont là et dont la présence agace et horripile une bonne partie de l’opinion publique et objet de tous les préjugés fondés ou pas.

Les uns les appellent migrants les autres réfugiés ce qui juridiquement n’a pas le même sens, peu importe ce qu’ils sont comment on-ils fait pour être là et qui les a laissé entrer ? Et une autre question que personne ne pose ou se pose ces êtres venus de cet ailleurs-qui-nous-veut-du-mal n’étaient pas là avant.

Ils avaient bien un chez eux où ils menaient une vie paisible, tout ce qu’il y a de plus normale. travailleurs, étudiants ou chômeurs, n’avaient guère le projet de prendre un jour le chemin de l’exil contre leur gré. Loin des remous qu’ils suscitent chez nous aujourd’hui et demandons-nous qu’est ce qu’il les à fait sortir de chez eux parfois au péril de leur vie ?

Avant que nos gouvernants aillent faire la guerre à leurs Etats pour les faire tomber dans l’escarcelle de leurs alliés turcs et wahhabites personne n’entendait parler d’eux.

Les mêmes qui crient aux loups à leur vue étaient ailleurs quand Bush Jr et après lui Sarkozy, Obama. Cameron et Hollande avaient mis le feu chez eux ont-ils pensé un seul instant aux dommages collatéraux de leurs pyromanes qu’ils avaient laissé faire en toute impunité démocratique et pour qui ils s’apprêteraient à nouveau pour leur témoigner de leur confiance dans cette politique suicidaire pour eux-mêmes et pour ces peuples qu’ils accusent de tous les maux de la terre ?

Ces pompiers de la dernière heure qui veulent éteindre le feu après qu’il ait tout réduit en cendres se plaignent surtout de leur propre impuissance et indifférence de ne pas à avoir agi en amont des problèmes et s’inquiéter du sort de ces peuples.

Avant les guerres en Afghanistan, Irak. Syrie, Libye, la chute de Ben Ali il n’y avait pas cette explosion exponentielle des flux de populations venues de cet ailleurs- qui-les-hante tant. Comme on a jamais mesuré les effets d’aubaine de ces flux pour les mouvances terroristes et les migrants clandestins algériens, marocains, tunisiens et africains.

Il ne suffit pas de faire tomber les « despotes » et faire passer leur chute pour des révolutions à des fins de communication politique sans avoir  mesuré au préalable les conséquences désastreuses sur la sécurité de ses citoyens n’est-ce pas M. Sarkozy ?

Ce n’est pas en faisant d’eux des bouc-émissaires que l’on va régler le problème des vagues migratoires qui continueront à venir se fracasser sur les côtes européennes, il faudrait agir sur nos gouvernants et les obliger de cesser de s’ingérer dans les affaires intérieures de leurs pays.

Aider à rétablir la paix chez eux afin qu’ils puissent regagner leurs foyers. Ils sont aussi victimes comme nous des calculs sordides et morbides géo-stratégiques, géopolitiques géo-énergétiques.

Nous sommes autant responsables que nos dirigeants pyromanes

Bientôt on dira aux Français : l’islam ou la mort

Afficher l'image d'origine

On demande aux Français d’être compréhensifs avec les musulmans et de compatir pour eux à chaque fois que les bombes humaines d’Allah les plongent dans l’horreur car les vraies victimes ne sont pas celles qu’on croit mais celles qu’un déplorable concours de circonstances leur a fait endosser l’uniforme du bourreau et que sont les Français qui sont de surcroît les vrais responsables car ils n’ont rien fait pour favoriser leur intégration sociale et économique. En ayant nourri leurs frustrations, ils doivent assumer les conséquences de ces actes commis contre le plein gré de ces pauvres musulmans. On requiert avec virulence et véhémence  contre les Français qui deviennent les accusés et on plaide la cause des musulmans faibles et sans défense.

On leur demande  d’être généreux, d’ouvrir leurs coeurs et leurs portes aux réfugiés une nouvelle chance pour la France clament les « migrationnistes » pathétiques et félons, issus majoritairement des pays du glaive et du croissant qui pour la plupart ne sont pas en proie à des guerres civiles  déferlant sur eux comme  des nuées de sauterelles qui ne sont pas sans rappeler les sauterelles dévastatrices islamo-arabisées qui s’étaient abattues naguère sur l’Afrique du Nord qui avaient fait d’un peuple fier et bâtisseur un peuple indigne, sans âme, ni foi ni loi, pour l’envoyer au tréfonds de l’histoire.

On demande aux Français de ne point ménager leurs efforts pour que la déferlante migratoire produit de la peste verte se déroule sans couacs ni ambages et promettant les pires châtiments aux sentinelles de la République.

On leur demande d’observer l’Omerta sur leurs comportements hérités d’un autre temps où la femme était un butin parmi d’autres où un cheval valait mieux qu’elle, de fermer l’oeil sur les dérives et atteintes en tous genres, violences et voies de faits sur leurs policiers, troubles sur la voie publique,  attaques des trains comme dans les films western, mises en danger de la vie d’autrui, agressions, occupations illégales de l’espace public, qu’ils leur laissent toutes les coudées franches pour donner libre-cours à leurs pulsions bestiales à l’image de ce qui s’est passé à Cologne mais en réalité dans 16 lands sur 18.

Que demande-t-on justement aux Français ? Plutôt que de leur demander de doubler de vigilance, leur intelligentsia préfère minimiser ces actes odieux pour les qualifier d’une péripétie de l’histoire et que les violeurs doivent bénéficier des circonstances atténuantes et qu’au fond ils n’ont fait du mal à personne comme ce Monsieur Thierry Pech  de Terra Nova, un think thank pour la mise à mort de la morale républicaine qui n’a que faire des violeurs et qui rend justice aux victimes, mais cela n’est pas de son avis : « Les agresseurs de Cologne ont toujours connu chômage et misère sexuelle, c’est pour cela qu’il ne faut pas les juger hâtivement »

On demandera bientôt aux Français de leur offrir les couteaux de boucherie à la lame bien aiguisée et leur tendre le pour qu’ils soient décapitées dans la pure tradition mahométane ( Sourate 8, Versets 4, 12 et 47) où il est recommandé de frapper au cou les infidèles.

Comme leurs gouvernants et leurs élites collabo-capitulardes trouvent qu’ils ne font pas assez pour le bien-être des musulmans et  le bonheur de cette religion de paix,  d’amour et de tolérance dont elle ne cesse de gratifier les siens et l’humanité tout entière depuis le jour où un gourou sanguinaire, mégalomaniaque, haineux, en mal d’affection, pervers sexuel, narcissique,  avait planté sa semence mortelle en terre d’Arabie,  ils leur demande le plus benoîtement du monde d’aider l’islam à grandir. Apparemment il n’est pas assez grand à leurs goûts malgré tous le dégâts qu’il lui inflige au quotidien, pendant qu’ils sont ils devraient leur demander  d’aider le nazisme à renaître ses cendres.

Fasciné à la folie par l’islam et vouant une admiration béate aux musulmans, M. Valls qui doit avoir mieux à faire en défendant la république mise à mal par le péril hégémonique et « invasionniste »  musulman leur demande tout bêtement de rendre l’islam compatible avec la démocratie.

Pourquoi est-ce aux Français d’y mettre du leur et ce n’est pas à l’islam qui n’est même pas compatible avec lui-même de s’en tenir à son champ cultuel sinon il s’expose à la déclassification de son statut en tant que religion et on lui déclare la guerre comme à son clone nazi naguère ?

On doit aussi rappeler aux musulmans que la France ne leur a pas demandé de venir et qu’elle ne retient personne contre son gré. Soit ils se plient à ses lois et respectent ses us et coutumes soit ils sont mieux ailleurs que chez elle. L’ Arabie sera toute heureuse de leur faire l’honneur de les accueillir chez elle.

On  ne demande jamais rien aux légionnaires-esclaves d’Allah ne serait-ce de respecter les lois de leur pays d’accueil et leur faire comprendre que ce n’est jamais à l’hôte de se plier aux moeurs et coutumes des « invités » dont la majorité d’entre eux s’étaient introduits dans les lieux par la ruse comme des pique-assiettes aux banquets.

Il est étrange que l’on puisse demander aux maîtres des lieux de mettre du leur et de payer de leurs personnes pour servir de relations publiques pour améliorer l’image de marque du pire système idéologique que l’humanité ait jamais connu depuis que le monde est monde.

Personne ne sait où va la France qui demande trop aux siens et rien aux musulmans. Ils sont traités comme des seigneurs avec tous les privilèges dus à leur rang alors qu’ils ne sont que des pauvres esclaves incapables d’assumer leur destin humain et qui préfèrent rester entravés par les chaînes de leur asservissement éternel que de se battre pour leur dignité.

Veut-on réduire les Français à plus esclaves que les esclaves choyés et adulés par leurs gouvernants ? A se demander si l’on ne veut pas faire d’eux des sous-hommes de ceux-là-mêmes qui sont loin d’être des hommes au sens littéral du terme.

C’est quoi cette France qui se renie elle-même et se couvre de honte et de ridicule chaque jour au lieu d’aller au combat contre le Grand Mal musulman ? La France a-t-elle peur à ce point de l’islam et du choc frontal inévitable avec cette culture proto-historique  qu’elle se cherche une issue de secours la plus honorable possible pour s’épargner une débâcle qui signifiera sa fin ?  Qui peut préjuger de l’issue d’un combat tant qu’il n’a pas été réellement livré ?

Le déshonneur est dans les concessions et les compromissions. Le déshonneur est cette culture pusillanime de démission et de permissivité qui  caractérise sa politique intérieure. Le déshonneur est cet esprit de courtisanerie devenu le trait d’union de toute sa classe politique dont le FN lui-même. Le déshonneur est son fayotage pathétique et son déhanchement langoureux devant l’islam.

Mais à force de trop demander aux Français de faire la courbette devant les musulmans et que l’on doit traiter comme des seigneurs, alors qu’il semble que l’ère du servage était révolue à moins qu’on les prépare pour la dhimmitude, et de donner à l’ogre musulman des apparences de Blanche Neige, le réveil est inéluctable le jour où le seuil de tolérance est véritablement franchi et plus personne ne pourra contenir leur colère.

 

L’islamisme est un avant-goût de ce que l’islam mijote pour l’humanité

Afficher l'image d'origine

« Sr5.33. La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s’efforcent de semer la corruption sur la terre, c’est qu’ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu’ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l’ignominie ici-bas; et dans l’au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment, »

Pour les musulmans de tous bords et de toutes les étiquettes quand bien même il n’y a qu’un islam pour tous, sauf ceux qui sont dans la voie d’Allah et qui sont les vrais musulmans appelés à tort  islamistes pour déresponsabiliser l’islam pour incitation aux crimes de guerre et crimes contre l’humanité , et leurs idiots utiles, l’islam est dévoyé par l’islamisme mais en quoi l’est-il ? Juste dans les délires fantasmagoriques de ses illusionnistes-affabulateurs.

Pourquoi alors les islamistes, ces « transgresseurs » de l’islam, n’ont jamais été condamnés pour hérésie voire apostasie ? Ils ne peuvent pas l’être et ne le seront jamais. Ils appliquent ce qu’Allah ordonne. Ils ne trahissent aucun enseignement coranique. Il n’existe aucune base théologique ou juridique, chariatique, pour motiver leur mise à mort pour atteintes aux fondements de l’islam d’une part et d’autre part, ils sont ceux qui vivent à 100% l’islam, dévoués jusqu’à la mort et que contrairement aux musulmans hypocrites, ils sont les mieux instruits des commandements de l’islam et savent parfaitement le bon usage qu’il faut en faire.

C’est eux qui donnent un sens réel aux préceptes coraniques et  traduisent le mieux dans les faits la Tradition mahométane, la sunna, qu’aucune autorité religieuse telle qu’Al-Azhar, la gardienne du temple de l’orthodoxie musulmane, ne saurait leur jeter l’anathème et crier au sacrilège de peur de se trouver elle-même en porte-faux avec les textes fondateurs de l’islam.

L’islamisme promeut par le feu et le sang l’islam pur et authentique, celui de la foi qui fait loi régi par la Charia, irréformable, invariable, fermé sur lui-même,  et immuable, qui est celui-là-même que défend et prône justement Al-Azhar qui ne va pas désavouer ce que ses meilleurs élèves prêchent et répandent au bruit des bombes.  Il n’est pas le loup dans la bergerie musulmane, pas plus que l’islam politique qui est un non-sens un oxymore, un enfumage de l’opinion, une escroquerie intellectuelle grotesque et fantaisiste.

L’islamisme oeuvre activement à l’expansion de l’islam au son des bombes et milite avec un zèle qui ferait la joie de Mahomet pour un retour sans concession  à l’islam des origines et la ré-instauration du Califat  intégrant les musulmans dans l’Oumma, une sorte de Reich sectaire à l’échelle planétaire, placés sous la même bannière politique aux couleurs de l’islam et soumis à la Charia, concentrant entre ses mains tous les pouvoirs.

Il n’est pas l’islam politique, il est l’islam mis à la lumière de jour qui abat toutes ses cartes se sentant  en fin en mesure de reprendre sa marche en avant depuis sa chute à Grenade et sa mise sous tutelle par les puissances coloniales occidentales.  De dominion, il se voit bientôt dominateur surtout que ses ennemis jurés semblent en phase de déclin et ne cessent de lui baliser le terrain chez eux sans contre-partie et comme s’ils avaient peur de lui.

L’islamisme ne marque pas seulement le retour en force de l’islam sur la scène mondiale par la voie du terrorisme, il est l’islam sur les devants de la scène. Celui qui en impose  et veut s’imposer au monde  par la violence extrême. Semant les peurs et frayeurs dans le camp de ses ennemis, un  islam qui ne recule devant rien, jusqu’au- boutiste. Après avoir été spectateur de l’histoire, il veut en devenir l’acteur majeur et ne fait plus mystères de ses velléités hégémoniques et destructrices. il est tel un cave qui se rebiffe si ce n’est la grenouille qui se voit aussi grosse qu’un boeuf.

Il n’en demeure pas moins que l’islamisme qui est la renaissance de l’islam, ce volcan qu’on croyait éteint mais qui se réveille progressivement en crachant ses laves brûlantes laissant des cratères béants à leurs passages.  Sa puissance de feu est en réalité dérisoire et insignifiante sur le plan militaire.  Mais pour compenser son handicap abyssal par rapport à la force de frappe colossale et destructrice de l’Occident, il lui mène une guerre psychologique permanente en le frappant à travers sa population civile vulnérable pour la plonger dans un climat permanent de psychose terroriste. Le harceler jusqu’à l’épuisement et l’effondrement. Un tactique aux résultats aléatoires et qui finira par se transformer en piège mortel qu’il avait créé pour lui-même.

L’islamisme a l’immense mérite de révéler au monde la vraie nature de l’islam et ses projets désastreux pour l’humanité. Grâce à l’islamisme, plus personne ne peut dire que ce n’est pas ça l’islam, il est bien plus que ça, il est incarné par la constellation des mouvements djihadistes opérant partout dans le monde avec des figures médiatiques comme tous ces pseudos « islamologues d’opérettes » et cet essaim de guêpes mortelles affublées du titre d’imams qui sont les véritables colonnes vertébrales des réseaux dormants qu’ils nourrissent à longue de journées de préceptes coraniques, un poison mortel pour l’humanité.

En créant une dissemblance sémantique avec la diptyque islam et islamisme, qui sont l’un à l’autre ce que l’hitlérisme est au nazisme, deux faces d’un même miroir, l’Occident se fourvoie lamentablement et joue le jeu de son pire ennemi. Il ne sait pas qu’en drapant l’islam dans ses vertus pacifistes qu’il lui aiguise le couteau de boucher dont il se servira pour l’égorger avec.

Plutôt que de s’en prémunir et le combattre, il se fait son avocat le plus farouche au point de faire pâlir de jalousie les musulmans hypocrites. L’islam n’est pas malade de l’islamisme, c’est l’Occident lui-même qui est malade de l’islam et qui souffre d’un véritable syndrome de Stockholm.

La personnalité duale de l’islam n’est pas symptomatique de troubles schizophréniques, il est cohérent  avec lui-même et rusé comme un renard, dans la vie publique il offre le visage du gentil Dr Jeckyll et dans les coulisses où il est à l’abri des regards, il est Mr Hyde, pendant que l’un séduit et endort la vigilance des proies  potentielles pour les attitrer dans son antre, une fois qu’elles sont sous griffes, il a tout le loisir de les dépecer et leur montrer ainsi son vrai visage mais elles ne seront plus là pour en témoigner.

L’islam est le masque de l’islamisme et tant que l’Occident n’en a paris conscience, l’islam continuera à le tuer à petit feu.

A force de jouer avec le feu au Proche-Orient l’Occident est en train de s’embraser lui-même

Afficher l'image d'origine

L’Occident est en train de jouer la sécurité et la pérennité humaine de ses citoyens contre des sombres et sordides desseins géostratégiques, géopolitiques et géo-énergétiques en Syrie. Plutôt que de se coaliser avec les Russes pour éradiquer la peste noire de Daech et pourquoi se débarrasser des deux foyers du terrorisme mondial le Qatar et l’Arabie, il préfère jouer la carte de Deach contre Bachar. Bachar n’est pas le problème, c’est Obama, Hollande et Erdogan qui le sont. L’Occident n’a jamais tiré les leçons de ses échecs passés.

Il s’est débarrassé du Shah d’Iran au profit des islamistes de Khomeiny pour se prendre lui-même les pieds dans le tapis. En cherchant à se débarrasser de Bachar dont certains font un obstacle à la normalisation des relations diplomatiques entre les pays du Golfe avec Israël, alors que la réalité est toute autre comme la question du plateau du Golan par exemple, l’Occident est en train de récolter ce qu’il a semé lui-même avec l’invasion massive de son territoire par des réfugiés de tous bords. Faux et vrais.

L’effet boomerang de sa politique suicidaire ne s’est pas fait attendre.
Sacrifier la paix intérieure chez lui pour une hypothétique paix durable entre Israël et les pays du Golfe qui stratégiquement ne pèsent pas lourds devant l’Egypte d’une part et d’autre part rien ne peut se faire sans un accord de paix entre l’Etat hébreu et l’Autorité palestinienne qui est loin très loin même d’être dans une logique de paix.

L’Occident n’a rien compris à moins qu’il ne soit dans le déni de la réalité pour des raisons mercantilistes et vénales à la versatilité de la mentalité sunnite changeante au gré des opportunités. Aujourd’hui je suis ton « ami » jusqu’au moment où tu t’y attendras le moins je te planterai un coup de couteau dans le d’os.

Bachar Al-Assad, qu’il n’en déplaise à Fabius demeure le seul garant de la pérennité du multiconfessionnelle, multi-éthnique de la Syrie ne saurait être un allié insignifiant pour l’Occident mais qui préfère jouer la carte des meutes de loups sanguinaires et criminelles qui ne rêvent que d’une chose le détruire ainsi qu’Israël. Sa sécurité et celle d’Israël sont tributaires du maintien de Bachar.

L’Occident dont les armes sont dans les mains de Boko Haram, Ansar Charia et l’Aqmi, n’est pas étranger à la création des Talibans, le FIS, Ennahdha, les Frères musulmans, la Qaïda, Daech, le wahhabisme pour arriver au final à créer l’état de chaos partout dans le monde dit arabo-musulman et la chienlit chez lui.

Il es impensable et inimaginable de croire qu’Israël qui a lui-même favorisé l’émergence du Hamas comme contre-poids à l’O.L.P. s’en sortira avec des forces jusqu’au boutistes et extrémistes à ses frontières.

L’Occident doit revoir sa copie de fond en comble avant qu’il ne soit trop tard pour lui. A chaque fois qu’il souffle sur la braise des foyers de feu jamais éteints au Proche-Orient il est le premier à s’exposer aux nuages de fumée.
La France en a déjà fait les frais avec les années de braise en Algérie et la guerre civile au Liban. Elle doit en toute logique s’attendre au pire dont les signes avant-coureurs se font d’ores et déjà sentir.
Il vaut mieux pour l’Occident des despotes éclairés et humains que des alliés illuminés et théocratiques qui veulent exterminer l’humanité au nom de leur religion.

Ça fait 1437 ans que l’islam est en guerre permanente contre le reste du monde

L’histoire humaine a toujours enfanté des monstres de toutes les couleurs et la barbarie n’a jamais été l’apanage de telle ou telle « race ». Il est idiot de réduire le débat sur les dangers néfastes de l’islam radical à un conflit racial. Autant signer notre reddition de suite plutôt que de faire des variantes mélaniques un facteur de rassemblement.

Les djihadistes qui veulent mettre la France à feu et à sang ne sont pas venus d’ailleurs. Ils sont tout aussi « souchiens » que ceux qui sont obsédés par la couleur blanche de la France. Ils auraient pu juguler le phénomène de l’explosion démographique des nouveaux envahisseurs quand il était encore temps. La France n’est pas une couleur c’est des valeurs et des richesses humaines diverses et multiples.

Quand à ceux qui professent l’islam cosmique et impérial sont de couleur multiple et n’ont guère de problème de racisme entre eux.Ces nouveaux cavaliers noirs de l’Apocalypse brandissant le Coran dans une main et la bombe dans une autre qui déferlent comme des rouleaux compresseurs sur nos cités et qui mettent en péril la pérennité de l’humanité tout entière ont dépassé ce clivage de la coloration de l’épiderme, ils sont la nouvelle peste brune de notre temps.
Notre ennemi aujourd’hui n’est ni noir, ni blanc, ni rouge, ni jaune, ni métis, ni cuivré, ni brun, ni olive, il est NAZISLAMISTE.

Continuons à mener une guerre d’arrière-garde et ultra-réactionnaire, il n’y a pas meilleur moyen pour lui offrir demain nos vies en HOLOCAUSTE. Eux au moins qui sont aussi bien Français de « blanche que Nigérians de « race » et Malais de « race » jaunes et de Nord-Africains de « race » basanée ( la bêtise taxinomique est sans limite) sont unis comme les doigts d’une main et n’ont qu’un but instaurer la charia partout dans le monde.

Quand ils tuent, ils ne prennent pas en compte la couleur de la peau, ils tuent parce que nous sommes différents d’eux.

Faire de la couleur de la peau un motif d’évaluation des capacités humaines revient à classifier et exclure et faire le jeu des vrais ennemis du genre humain.

Aujourd’hui ils décapitent les Coptes, les Yazidis, les Chrétiens d’Orient, les apostats de l’islam voire des musulmans qui ne sont pas assez musulmans à leurs goûts, non pas en raison de leurs origines ethniques mais parce qu’ils ne sont pas musulmans comme eux, demain ils nous feront subir exactement la même chose à moins que l’on doive notre salut dans la soumission totale et absolue à l’islam, celle de l’esclave pour son maître.

Le virus létal islamique gagne nos propres foyers plutôt que chercher à le combattre pour l’éradiquer on se plaît à exalter la couleur blanche de notre peau.

L’islam classe l’humanité en musulmans qui ne sont pas un groupe ethnique ou national venant de tous les horizons pour se fondre dans une même et unique communauté et les non-musulmans, ces êtres impurs et infâmes, de la caste des intouchables, qu’il faudrait un jour anéantir ou les convertir. Dotant ainsi les premiers de toutes les vertus pour en faire la caste des seigneurs de nous autres nous en sommes la lie.

La lutte contre l’islam est avant tout humaine et civilisationnelle et ne sera jamais raciste ou racialiste.

L’attentat terroriste contre le TGV Thalys, un nouvel acte de guerre de l’islam à l’Occident

Arras : coups de feu dans un Thalys, deux blessés graves

On a évité le pire hier à Arras dans le TGV Thalys Amsterdam-Paris grâce au courage de 3  Américains deux marines et un civil auxquels nous devons rendre un vibrant hommage, mais le pire est à venir tant que l’islam n’est pas banni de la surface de la terre. On a bien aboli le nazisme, on doit pouvoir en faire autant avec cette idéologie criminelle et génocidaire.
L’islam doit être jugé comme son clone nazi pour crimes contre la paix, crimes de guerre et crimes contre l’humanité devant un tribunal international sur le modèle de celui de Nuremberg.

On ne lutte pas contre le feu en criant au feu et encore moins en léchant les babouches des incendiaires qui enfument l’opinion publique avec leur litanie funeste de l’islam de paix et d’amour. Il faut cesser de leur donner la parole comme si la victime était l’islam et les vraies victimes sont coupables d’avoir eu l’outrecuidance de se mettre sur le chemin de ces malheureux musulmans victimes du système occidental très injuste et discriminatoire à leurs égards. Une rengaine qui ne fait plus florès aujourd’hui.

L’heure n’est plus à l’apaisement, on ne tend pas la main à un cobra comme à une colombe. Il faut d’ores et déjà interdire le Coran en Occident qui est la source nourricière des djihado-terroristes. Il y a suffisamment d’éléments tangibles pour motiver une telle décision d’une part et d’autre part arrêt total de la construction des mosquées, ces hauts lieux de diffusion de la haine, du racisme, de l’antisémitisme, du terrorisme et de la culture de la mort.
La France doit montrer l’exemple s’il en a la volonté politique en décrétant des mesures d’urgence absolue pour rassurer sa population et de ne pas nourrir la peste brune blottie dans l’ombre qui attend patiemment son heure pour en découdre avec la bête immonde musulmane. Ces mesures n’ont absolument rien d’utopiques et d’antirépublicaines si l’on veut circonscrire la pandémie djihado-terroriste avant qu’il ne soit tard:
-fermeture des frontières maritimes et terrestres et arrêt de l’immigration clandestine et régulière
-suspension du regroupement familial,
-arrêt des aides sociales et prestations familiales aux familles des djihadistes et ou dans l’un des membres sont en voie de radicalisation,
-interdiction définitive du port du voile et des signes ostentatoires
-rétablir l’ordre républicain dans les écoles et les espaces publics,
-décréter un moratoire sur les naturalisations,
-interdire les conversions des mineurs à l’islam,
-retrait de la nationalité française à tous les djihadistes, les salafistes et tous ceux qui prêchent l’islam radical,
-limiter l’accès aux emplois aux postes sensibles aux musulmans,
-suppression de la viande halal dans les cantines scolaires,
-expulsion manu militari des imams radicaux et des musulmans qui propagent la haine sur les réseaux sociaux,
-développer les recherches des énergies de substitutions afin d’en finir avec la dépendance énergétique vis-à-vis des pays musulmans,
-bloquer les avoirs des organisations caritatives musulmanes,
-annulation de la légion d’honneur à toutes les personnalités musulmanes,
-déchoir les membres de l’.U.O.I.F. de la nationalité française pour accointances idéologiques avec les Frères musulmans,
-déclarer cette dernière hors-la loi,
Les musulmans n’ont pas à imposer la dictature de leur religion et les pouvoirs publics n’ont pas à leur céder d’un iota, il faut les mettre en face de leurs responsabilités soit le respect total et absolu des lois de leurs pays d’accueil soit qu’ils prennent la direction des pays où l’herbe musulmane est plus grasse.
L’islam ne fait pas dans la dentelle pour massacrer les innocents, pourquoi devrions-nous le traiter alors avec management et civilités ? Aux grands maux les grands remèdes. Nous sommes plus que jamais dans la troisième guerre mondiale et l’Occident continue à faire l’autruche.