Archives pour la catégorie barbarie musulmane

L’Occident sourd et aveugle n’a toujours pas retenu la leçon iranienne

Il n’y a pas d’islam des islamistes et d’islam des musulmans. L’islam n’est pas un pot d’harissa que l’on accommode à ses goûts. Soit on est musulman et on le consomme entièrement sans rechigner jusqu’à ne plus en finir soit on l’est pas et on fait l’impasse.  Il y a simplement  des musulmans qui constituent la masse du troupeau d’Allah et qui se mentent à eux-mêmes et croient que l’islam est adaptable alors qu’ils sont tenus à s’y adapter ou ils l’abandonnent mais ils en ont pas le courage et qui peuvent se trouver un jour ou l’autre en situation de passage à l’acte pour affirmer leur islamité et des musulmans appelés abusivement islamistes qui sont les fers de lance de l’islam jusqu’au boutistes et qui ne reculent devant rien pour imposer sa loi de  partout dans le monde et alléchés par l’érection éternelle, les beaux éphèbes et les rivières de vin de datte.

Les escadrons de la mort qui prolifèrent dans le monde dit musulman et dans les enclaves islamisées en Occident sous la bannière noire de d’islam ne sont pas des hérétiques ou des impies.  Ils suivent à la lettre la feuille de route de Mahomet et obéissent parfaitement aux commandements coraniques.  Armés par les pays de l’OTAN   pour embaser l’Irak et la Syrie ne sont en réalité que des pions dans cette guerre qui ne dit pas son nom entre les grandes puissances.  Ils sont leur nouvelle chair à canon sous prétexte qu’il s’agit de guerre civile au sein de la même population.  Une grosse couleuvre pour endormir l’opinion publique occidentale particulièrement à qui on fait croire que le soutien de leurs gouvernements est surtout humanitaire et diplomatique.

L’OTAN crée le chaos partout dans la région tout en cherchant à se donner le bon rôle du défenseur de la veuve et de l’orphelin victime de la tyrannie du régime criminel du pouvoir en place. Comme si leurs « poulains » appelés pour le besoin du casting des rebelles étaient un parangon de démocratie et d’humanité.

Des « poulains » recrutés  dans le monde entier grâce à l’argent saoudien et qatarien à travers les réseaux islamistes locaux comme c’est le cas en Tunisie premier pays pourvoyeur au monde de combattants-mercenaires-terroristes et dont certains d’entre eux sont sortis tout droit de ses prisons au lendemain de la guignolesque révolution du Jasmin qui est en réalité un stratagème pour créer des viviers terroristes dans ce pays avec une jeunesse sans horizon que la mort. 

Ces despérados  mus par des desseins idéologiques, cosmiques, vénaux et lubriques ont trouvé dans cette politique suicidaire de l’Occident un moyen pour sortir de l’ombre et donner enfin du sens à leur rêve de l’Arche perdue  du Califat musulman. Condition première en vue d’un gouvernement mondial sous la loi de l’islam.

Un idéal cher aux Frères musulmans qui sont convaincus qu’un jour la charia sera une loi universelle.  L’OTAN a cette fâcheuse manie de faire souvent le choix des forces obscurantistes qui ne jurent que par sa perte plutôt que favoriser la consolidation des forces du progrès dans le monde dit musulman.

Le problème des pays musulmans est moins le despotisme politique garant d’une certaine stabilité politique et de climat sécuritaire comme c’etait le cas avant 2011 en Egypte, Syrie, Lybie et Tunisie, voire en Iran du Chah et en Irak de Sadam, le vrai problème est l’entêtement de l’Occident à marcher sur un terrain miné et mortel pour lui à terme.

Là où il devrait adopter une position de neutralité et de prudence  il fait tout le contraire et épouse la cause pour islamistes.  Un choix qu’il paye cher depuis la chute du Chah d’Iran.  Peut-être pense-t-il que sa richesse dépend de l’état d’infantisalisation des masses musulmanes ?  Moins les peuples sont éduqués et instruits moins ils sont souverains et capables de gérer leurs ressources minières et naturelles au plus grand profit des vautours capitalistes.

L’Occident a peut-être peur du partenariat gagnant-gagnant. Ce qu’il veut c’est un modèle de pays comme l’Arabie Saoudite pour tout le monde musulman. N’a-t-il pas été justement celui qui avait sorti ce royaume du sable et lui a ouvert les portes des cités en lui laissant les coudées franches pour inoculer le virus wahhabite dans les cerveaux des immigrés musulmans dans les années 80  ?

Devenus depuis pour la majorité d’entre eux des citoyens occidentaux et donc électeurs et dotés de grandes capacités d’influence et de nuisance ils ont toute la latitude désormais de baliser le terrain à l’islamisation des sociétés occidentales à l’exception des E.U.

En favorisant la naissance de l’hydre wahhabite et oeuvrant à son expansion l’Occident s’est pris les pieds dans le tapis.

 

 

Les 230 morts et les centaines de blessés de la barbarie musulmane depuis Charlie sont la France n’en déplaise aux collabos

Afficher l'image d'origine

Pourquoi dans cette cérémonie d’hommage de ce jour aux Invalides aux victimes françaises de la barbarie musulmane les médias mettent en avant seulement les morts musulmans et comme si la France comptait pour une pisse de chameau  ?

Y a-t-il des morts plus honorables que d’autres et qui méritent plus de compassion et d’honneurs dus à leur rang ou cherche-t-on à nous faire croire que la barbarie n’est pas musulmane puisque la preuve elle tue aussi les musulmans ?

Mais ceux qui tuent sont musulmans et que leurs actes criminels n’ont jamais été condamnés par leur propre communauté et qu’ils ont pu être enterrés selon le rituel funéraire musulman.

Ce qui dénote aisément de l’existence des liens de causalité entre l’islam et le terrorisme d’une part et d’autre part les exterminateurs musulmans cherchent surtout à frapper la France dans sa chair indépendamment de la croyance et les origines des victimes.
Quand ils tuent ils ne se posent pas de questions sur l’appartenance religieuse supposée ou avérée des victimes c’est la France qui est pour eux l’ennemie à abattre, leur cible prioritaire.

Et si jamais il se trouve des morts musulmans dans le carnage ils font partie pour eux des dommages collatéraux et qu’après tout leur place ne doit pas être dans ces lieux de déperdition selon les propos du cerveau présumé du massacre du Bataclan.

Il est déplorable et indécent que l’on fasse une hiérarchie entre les victimes des horreurs musulmanes alors que l’islam lui-même n’en fait pas. Il lui importe peu de savoir qui est musulman ou non il veut imposer son ordre par tous les moyens en cherchant avant tout à affaiblir le pouvoir étatique jusqu’à son effritement total et lui laisser le champ libre pour ses desseins hégémonique s et dictatoriaux.

Les 230 morts depuis Charlie sont les vies que l’islam à ôtés à la France et auxquels on doit associer les centaines de blessés qui porteront à tout jamais dans leurs chairs et leurs âmes les séquelles indélébiles de la barbarie musulmane.

C’est quoi et c’est qui l’islam ?

« Ce n’est pas ça l’islam et ceux qui tuent en son nom ne sont pas musulmans » répètent en choeur les musulmans, connus pour ne jamais être pourtant d’accord entre eux.

S’ils ne sont pas musulmans qui sont-ils ? Quelle religion professent-ils  s’ils en ont une ?  A quel enseignement doctrinaire se référent-ils pour accomplir leurs forfaits ? Quel est leur modèle d’homme, est-ce Hitler, Jésus, Bouddha, Gandi, Mandela, Staline, Marx, Mao ou l’Abbé Pierre ?

Des questions qui resteront sans réponses en toute évidence car pour eux l’humanité tout entière doit suivre l’exemple de Mahomet alors que sa sira le fait classer au hit-parade des pires ennemis du genre humai. Ce qui est vérité pour eux est une vérité opposable à l’humanité tout entière. La parole d’un musulman est elle-même vérité, nul besoin pour son auteur de la démontrer ni de l’étayer et elle n’a pas à être débattue avec des contradicteurs qui sont dans l’erreur.

C’est pourquoi on doit accepter leur vérité sur l’islam comme l’on accepte leur vérité sur les vertus thérapeutiques de l’urine du chameau.  On doit avaler leurs grosses couleuvres son rechigner. Dire amen à toutes l’islam leurs allégations des plus insensées aux plus mensongères sans jamais en discuter car ils ont une hantise obsessionnelle de se prendre les pieds dans le tapis de leur mauvaise foi dogmatique.

Personne n’a de grâce à leurs yeux. Leur verdit est sans appel et pas besoin d’être motivé et explicité. Nous devons savoir que Daech, acronyme arabe de l’Etat islamique n’est pas l’islam, les coranistes ne sont pas l’islam, l’Arabie Saoudite n’est pas l’islam, Boko Haram n’est pas l’islam, la Qaïda n’est pas l’islam, les Frères musulmans ne sont pas l’islam, les Shebabs somaliens ne sont pas l’islam, Ennahdha n’est pas l’islam, le FIS n’est pas l’islam, les Talibans ne sont pas l’islam, les salafistes ne sont pas l’islam, le soufisme n’est pas l’islam, Hezballah n’est pas l’islam, l’Iran des Ayatollahs n’est pas l’islam, les sunnites ne sont pas l’islam, les chiites ne sont pas l’islam, les musulmans tièdes ne sont pas l’islam, mais alors c’est qui et c’est quoi l’islam ? Quesaco ? A-t-il un visage, une identité propre ? Une religion qu’il n’est pas ? Est-il un serpent de mer ? Est-il un serpent de marais ? Est-il un avatar ? Est-il un virus mortel ?  Est-il une idéologie politique qui se sert du sacré pour avilir les hommes ? Est-il un suicide mode d’emploi ? Est-il un une idéologie totalitaire ?

Tout le monde en parle mais personne ne connaît que même celui qu’on appelle Allah ignore tout de lui. Quant à celui que l’on présente comme la figure sublime de cette espèce d’homos islamicus-erectus- obscurantus, il ne pourra pas plus que ses congénères éclairer notre lanterne sur l’islam qui n’a plus de mystère pour personne sauf pour les musulmans intoxiqués par les émanations de ses gaz toxiques.

Musulmans, vous en faites trop avec vos délires de grandeur

Si le christianisme est falsifié selon des plantigrades mahométans c’est que l’islam l’est encore plus. N’est-il pas lui-même une pâle copie du judaïsme et du christianisme ?
Vous n’êtes pas meilleurs que ceux n’adhèrent pas à votre croyance,  pires vous l’êtes certainement, car à force de vous égosiller depuis 1436 que vous êtes la plus belle communauté jamais envoyée sur terre sans absolument rien connaître de l’histoire des civilisations et de la géographie humaine vous semez vous-mêmes le doute sur vos capacités mentales et intellectuelles.
C’est la preuve que vous êtes dans les catacombes de l’histoire et vous fantasmez sur l’absence de lumière dans cette obscurité opaque dans laquelle vous êtes plongés. Les êtres de lumière ne se voient pas dans les habits des lumières puisqu’ils les portent, il n’y a que ceux qui comme vous qui en sont dépourvus qui les revendiquent.
C’est quand on est laid, moche, monstrueux,  cauchemardesque, ténébreux, et répugnant qu’on se voit beau, merveilleux et sublime. Vous êtes défavorisés par la vie et vous n’êtes pas les seuls mais vous n’avez pas l’intelligence pour compenser votre handicap en cherchant à  faire un bon usage de vos capacités intellectuelles et humaines, d’oeuvrer pour le bien-être commun de l’humanité, plutôt que de la parasiter et lui nuire.
Animés par des sombres desseins pour l’asservir alors que vous êtes les premiers à profiter de ses bienfaits. Que feriez-vous le jour où le monde finira par vous ressembler pour devenir une Arabie Saoudite planétaire votre modèle parfait, un cimetière à ciel ouvert ?
Ce sera fini de  la joie de vivre, de la gaieté, de la réflexion, de la création, de l’innovation, de la recherche, de la culture, de la philosophie, de l’art, de la musique, de la poésie, de la morale humaine, du contrat social, des droits humains, de la protection de la petite enfance, des droits des étrangers, de l’égalité entre les sexes,  des régimes matrimoniaux garantissant les droits de la femme, etc… Un monde coulé dans le même moule et guidé par la voix d’Allah. Est-cela votre projet politique et civilisationnel pour l’humanité ? Pourquoi avez-vous tant peur d’un monde pluriel ?
La richesse humaine n’est pas dans le sectarisme et l’uniformisation de la pensée, elle est et le restera que cela vous en déplaise dans sa variété et sa diversité.  Saint- Exupéry  disait « Celui qui diffère de moi, loin de me léser, m’enrichit » Il est douter que vous connaissiez de cette citation. Vous êtes trop centrés sur votre nombril dont vous voulez en faire le nombril de l’humanité tout entière.  Au lieu de la régénérer par le savoir et le progrès vous cherchez à l’anéantir et faire des humains une race de dégénérés à l’image de ces masses frustes, avachies, des corps sans âme, et inertes,  au Q.I. de crevettes,  lobotomisées et abêties des pays musulmans.
Epargnez-nous votre vantardise et vos fanfaronnades et prouvez-nous sur le terrain le niveau de vos performances.  Vous ne serez jamais des médaillés olympiques tant que vous n’avez pas foulé les terrains de la compétition mondiale et travailler d’arrache-pieds pour y arriver.
De grâce  cessez de vous faire passer pour des champions alors que vous êtes très sincèrement des vauriens. Soyez humbles et modestes et vous aurez notre estime et considération.
Vous ne sauriez nier que vous en queue du peloton, plus il roule à vive allure plus vous êtes largués. Ce n’est pas avec votre lecture du Coran que vous allez pouvoir parvenir à combler les retards abyssaux qui vous sépare des autres.
Regardez ce que la Corée du Sud a fait en 60 ans, pour ne pas citer Israël et tant d’autres pays, des millions  de brevets industriels et technologiques, et ce que vous avez fait en 1436 ans. Rien ! Zéro apport à l’humanité sauf le terrorisme et l’obscurantisme érigé en dogme.
Peu importe ce que vous auriez soi-disant inspiré à l’Occident, ce qui est loin d’être avéré. et les quelques savants qui ont osé briser les chaînes de l’ignorance sacrée furent persécutés et la majorité de leurs oeuvres détruites sachant qu’ils étaient surtout des commentateurs.
Il suffit de comparer l’architecture majestueuse des cathédrales et des églises médiévales avec celle de vos mosquées pour tordre le cou aux idées reçues sur votre supériorité sur le christianisme. Je crois savoir que votre plus belle mosquée était une ancienne basilique. Je sais que vous n’êtes pas capables à cause de votre ignorance aveugle et votre mesquinerie intellectuelle de reconnaître vos faiblesses et vos carences pathologiques.
Je n’ai rien contre vous, c’est votre comportement envahisseur, hégémonique, irrespectueux de l’environnement, incompatible avec le bien-vivre ensemble, ultra-violent, rétrograde, archaïque, arrogant et ethno-nombriliste qui m’indispose et m’insupporte.

L’islamisation du monde est en marche et avec elle son corollaire de crimes contre l’humanité

Encore et toujours la même cible, celle des chrétiens qu’Allah voue aux bûchers des feux ardents de son enfer et dont il recommande l’extermination. jugés comme associateurs ayant commis le pire péché aux yeux de l’islam d’associer Jésus à Dieu, Shirk,  des pervers qui ont dévoyé la parole divine  « Après que les mois sacrés se seront écoulés, tuez les polythéistes  [dont les chrétiens] partout où vous les trouverez. »  S. IX, V.5. S 5.

S.5,V.47-48 « Que les gens de l´Evangile jugent d´après ce qu´Allah y a fait descendre.(c’est-à-dire le Coran) Ceux qui ne jugent pas d´après ce qu´Allah a fait descendre, ceux-là sont les pervers. Et sur toi (Muhammad) Nous avons fait descendre le Livre avec la vérité, pour confirmer le Livre (la Bible) qui était là avant lui et pour prévaloir sur lui. (pour que le Coran prenne le dessus sur la Bible). Juge donc parmi eux d´après ce qu´Allah a fait descendre. Ne suis pas leurs passions, loin de la vérité qui t´est venue. A chacun de vous Nous avons assigné une législation et un plan à suivre. »

S. 61, V.9-11 « C´est Lui (Allah) qui a envoyé Son messager (Mahomet) avec la guidée et la Religion de Vérité , pour la placer au-dessus de toute autre religion, en dépit de l´aversion des associateurs. (les associateurs sont les païens mais aussi les Chrétiens parce qu’ils associent Jésus à Dieu. Vous croyez en Allah et en Son messager (Mahomet) et vous combattez avec vos biens et vos personnes dans le chemin d´Allah, et cela vous est bien meilleur, si vous saviez! »

D’autres versets non moins révélateurs de l’aversion d’Allah pour ces associateurs dont il faut purifier la terre musulmane

Le Coran, Al-Baqarah 190 :  » Et tuez-les, où que vous les rencontriez; et chassez-les d’où ils vous ont chassés : l’association est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez pas près de la Mosquée sacrée avant qu’ils ne vous y aient combattus. S’ils vous y combattent, tuez-les donc. Telle est la rétribution des mécréants. « 

Le Coran, Al-Baqarah 193 :  » Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association et que la religion soit entièrement à Allah seul. S’ils cessent, donc plus d’hostilités, sauf contre les injustes. « 
Ses escadrons de la mort forts de leur impunité religieuse donc juridique et alléchés par les perspectives de l’érection éternelle et du vin coulant à flot dans l’au-delà ne font qu’appliquer scrupuleusement son enseignement et nettoyer leur prétendument terre sacrée de tout ce qui est juif, chrétien et incrédule, ces porcs et ces singes  les ennemis à égorger et avec lesquels Allah interdit toute alliance.

Fidèles à aux préceptes coranique les exécutants de basses besognes mahométanes doeuvrent d’arrache-pieds pour protéger et immuniser leur espace territorial contre toute forme de présence non-musulmane susceptible de le polluer.
La pureté de leur religion qu’Allah a placée au-dessus de toutes les autres (S.3, V.10) est au prix du sang des mécréants. Le sang humain, celui des hommes frappés par la malédiction d’Allah et dont le meurtre est licite, devient le sang purificateur de l’Islam lui-même. Comme s’ils cherchaient à nettoyer avec le sang des innocents les traces de leur souillure de leur propre religion.

L’islamisation du monde est en marche avec la bienveillance passive des grands de ce monde, et avec elle son corollaire de massacre et d’exil forcé.

Les Coptes discriminés et opprimés sont devenus la cible à abattre pour les nazislamistes au pouvoir en Egypte, invités par Mohamed Morsi à choisir entre la valise et l’Islam. Les chrétiens irakiens de rites nestoriens, chaldéens, orthodoxes dont certains appartiennent aux plus vieilles églises chrétiennes au monde, sont en voie d’extinction en Irak.

Pour la plupart ils ont choisi l’exil plutôt que la mort ou la conversion forcée. Les chrétiens syriens qui représentent plus de 10% de la population syrienne, ne vont non plus échapper au triste sort de leurs frères irakiens, sous l’oeil indifférent de l’Occident chrétien qui préfère armer les djihadistes exterminateurs à des fins mercantiles, géostratégiques et énergétique plutôt que les défendre contre ces mêmes terroristes agresseurs du peuple syrien.

Il serait fastidieux de dresser l’inventaire du martyr chrétien dans les pays musulmans de l’Indonésie au Nigéria en passant par le Pakistan, l’Iran voire l’Arabie Saoudite où des femmes et des hommes sont persécutés et risquent la peine de mort pour avoir apostasié l’Islam au profit du christianisme.

Comme si l’Islam était  la seule voie que l’humanité doit emprunter et point de salut en dehors d’elle S. 3.19. « Certes, la religion acceptée d’Allah, c’est l’Islam. Ceux auxquels le Livre (les Juifs et les Chrétiens) a été apporté ne se sont disputés, par agressivité entre eux, qu’après avoir reçu la science . Et quiconque ne croit pas aux signes d’Allah.alors Allah est prompt à demander compte ! »

L’humanité est prévenue l’islam ou la mort. Il ne doit y avoir en Islamie une cohabitation possible avec les autres religions ni .la liberté de culte et de conscience quasi-absentes dans les pays musulmans adhérents à la Charte des droits de l’homme du Caire.

Plus que les textes fondateurs il n’y a pas mieux que la réalité des faits quant à l’état des libertés individuelles dans les pays musulmans où la Charia fait sa loi. Il ne se passe plus un jour au Nord du Nigéria sans que des églises locales ne subissent des attaques terroristes de la part de la secte sanguinaire et fétichiste de Boko Haram ( boko : livre; haram : illicite) qui veut créer un Etat islamiste dans cette partie du Nigéria se revendique des Talibans et de l’islamisme salafiste salafisme mais proche dans son mode opératoire de la Qaïda au même titre que la secte d’Ennhdha en Tunisie rendue coupable le 22 novembre 2012 d’actes antisémites et d’apologie du nazisme.

Tous sont à la poursuite des desseins hégémoniques et messianiques qui nécessitent pour leur réalisation un nettoyage en règle de tout ce qui n’a pas le caractère musulman. Boko Hram qui signifie littéralement l’éducation occidentale est un pêché qui sème la mort dans les églises depuis 2002, plus de 1000 morts, préfigure ce que les nazislamistes réservent pour l’humanité non-musulmane, voire les musulmans eux-mêmes qui restent toutefois les premières victimes de la violence terroriste qui prend de plus en plus aussi les mosquées pour cible de ses méfaits.

Aujourd’hui, en cette mirifique terre musulmane comme si l’islam l’avait créée, havre de paix et sanctuaire de la non-violence, selon les laudateurs zélés de l’Islam humaniste, l’humain n’a plus guère d’autre alternative soit se fondre dans le moule musulman pour sa survie, soit mettre sa vie en péril en traversant la Méditerranée à bord de barques de fortunes qui deviennent la cause bien souvent de son infortune pour finir dans les fonds abyssaux de cette Mer qu’il croyait être la Mer de son salut.

Certains ont tendance à chercher à dédouaner les agissements criminels des extrémistes musulmans on y opposant le passé inquisiteur de la chrétienté. On ne justifie pas ses propres horreurs par les horreurs d’autrui. On devrait plutôt en tirer des leçons pour ne pas infliger des nouvelles blessures à l’humanité. Par décence et humanité, ils doivent cesser de regarder dans le rétroviseur d’autrui et d’affronter la réalité en face. On ne justifie pas ses propres dérives par les dérives d’autrui. On répond de ses actes et on ne les explique pas par les actes d’autrui non plus. C’est pas une raison de voler ou de tuer parce que les autres l’auraient fait. C’est symptomatique de leur état d’immaturité intellectuelle et de leur incapacité pathologique à assumer ses responsabilités. Ni responsable ni coupable comme on l’entend souvent est un faux argument et révélateur surtout de l’état de troubles psychiques de celui qui le tient. En droit, un auteur d’un crime reste son auteur et il doit s’en expliquer et y répondre.

Quand des terroristes dûment identifiés commettent des attentats aux voitures piégées, ils sont des terroristes et doivent être condamnés en tant que tels. Quelqu’un qui comment un crime est criminel point et ne peut se prévaloir des faits criminels commis par autrui en d’autre temps et lieu pour s’exonérer de sa propre culpabilité.

Depuis 20 ans, il y a une véritable recrudescence des attentats meurtriers contre les édifices religieux et les chrétiens un peu partout dans le monde et tout particulièrement en Egypte, l’Irak, la Syrie et le Nigéria et ce sans que ni le Vatican, ni la communauté internationale plus préoccupée à couvrir le carnage du peuple syrien ne s’en émeuvent et ne désapprouvent.

Toujours ce silence complice angoissant et inquiétant quand au péril de la barbarie islamiste qui menace dangereusement notre devenir humain.

Quoi dire et quoi en penser ? Ces attentats ne sont pas l’oeuvre d’une religion mais celle des hommes qui s’en réclament et qui suivent ses préceptes.

N’est-il pas temps que des voix unanimes s’élèvent pour les condamner et désapprouver les agissements barbares de ces brebis galeuses ? S’offenser parce que l’image de la religion a été bafouée est une chose mais ne pas s’indigner, compatir, se révolter et réagir contre les agissements criminels de ses coreligionnaires n’est pas digne d’un pratiquant. Et qui ne condamne pas cautionne et souscrit ? Daté du 01 janvier 2013

Dénoncer le racisme de l’islam n’est pas du racisme, mais un acte citoyen

A ce que je sache les musulmans ne sont pas une race pour se prévaloir en tant que telle des lois anti-racistes en vigueur en France. Mais il y a tout lieu de penser que c’est le cas. En effet, ils ont tendance de plus en plus à se plaindre du racisme dès que l’on fait tomber le masque de l’islam et de leur envoyer à la figure la nature ethnocentrique de leur religion. A moins qu’ils ne soient dotés de 47 chromosomes plutôt que de 46 si l’on considère que l’islam soit un marqueur génétique et qui confère à ses fidèles des qualités extra-humaines faisant d’eux des supermen, ne disent-ils pas justement qu’ils sont la plus brillante communauté jamais façonnée par Allah et le denier musulman est meilleur que le plus brillants des « impies », pour pouvoir réclamer, en réalité c’est leurs larbins droits de l’hommisme qui le font pour eux l’application de la loi de 1881 sur la Presse pour bâillonner la liberté d’expression et la condamnation de leurs détracteurs en vertu des lois antiracistes en vigueur en France.
Ils se servent de l’arsenal juridique répressif pour tuer les libertés publiques et occulter les débats sur l’islam aidés par les islamo-collabos.

N’ayant jamais le courage d’affronter la réalité en face, ils préfèrent porter le débat sur le terrain judiciaire où ils sont convaincus d’avoir gain de cause à cause de l’ignorance et la méconnaissance des textes fondateurs de l’islam et qui sont leurs vrais codes juridiques et leur seule école de pensée.
Obtenir à bon compte la condamnation de ceux qui se battent contre l’islamisation galopante de la France et dénoncent au péril de leur vie les crimes de l’islam, les prêches haineux et ultra- violents des prédicateurs, les injonctions coraniques et des hadiths à la violence, l’exaltation du suprémacisme, l’antisémitisme et le racisme du coran ainsi que la perversité morale de l’islam.

Ce que je combats personnellement ce ne sont pas les musulmans, qui sont des pauvres individus égarés dans la jungle inhospitalière et effrayante de l’islam et comme le disait fort bien Ernest Renan, qu’ils sont ses premières victimes et qu’il faudrait les arracher des ses griffes, mais l’idéologie barbare, inhumaine et porteuse de tous les ingrédients de crimes contre l’humanité. Depuis les attentats du 11 septembre, il ne passe pas un jour sans qu’elle n’endeuille notre humanité. La seule idéologie  au monde qui exalte les crimes sexuels  appelle à  la transgression des tabous et des interdits sexuels.
Un chiffre qui résume tout, plus de 9O% des crimes d’honneurs dans le monde sont l’œuvre des musulmans. Il ne suffit pas de dire qu’ils ne sont pas musulmans, mais en quoi leur islam n’est pas celui du prophète lui-même dans son code social, culturel politique et dogmatique ?
Le vrai islam a fini par dévoiler son visage hideux au monde contrairement à leur tentative désespérée de se voiler la face de peur d’affronter le regard de l’autre qui les renvoie à leurs propres mensonges, même si son nom dans le passé n’avait été dans les faits un hymne à la paix et à l’amour bien au contraire, il était le cauchemar des peuples. Hindous,Berbères, Nubiens, Arméniens, Coptes, Assyriens, Juifs, Egyptiens, Africains, les chrétiens arabes d’Orient.  Qu’ont-ils fait les musulmans de tous les non-musulmans d’Arabie par exemple  ?
Quand on arrive pas à assumer l’héritage nauséabond de sa foi et pour esquiver le débat, on accuse ses contradicteurs  de mauvaise foi, de racisme et leur cracher dessus le poison venimeux inoculé par l’islam dans le corps musulman.
On ne fait pas de la passion hystérique un mode d’argumentation   et de dialogue.

L’islam est bien la religion la plus violente et mortifère jamais donnée à l’homme

          Zéro attentat  terroriste en Irak au temps de Saddam qui apparaît de plus en plus aux yeux des irakiens comme leur âge d’or malgré la réputation tyrannique de leur ancien Raïs.
Plus de 120 000 morts et des centaines de milliers de blessés  depuis sa chute et des dizaines de milliers d’attentats dont sont l’objet majoritairement les chiites qui sont  à mettre  essentiellement à l’actif des sunnites qui appliquent à la lettre les prescrits de l’islam
Une question, une seule pourquoi tue-t-on à ce point au nom de l’islam ? Celui qui dit que l’islam est étranger à cette boucherie doit savoir que le Coran offre les conditions propices à la terreur dont il fait son premier pilier et offre le paradis et univers de débauche, de beuverie et de luxure à tous ceux qui traduisent par les actes le message du prophète autoproclamé qui était loin d’être lui-même un modèle de non-violence, qui avait fait du glaive la clé de voûte pour y accéder.
Une question, une seule qui s’adresse aux musulmans qui affublent l’ogre musulman du masque de la belle au bois dormant si le Coran avait explicitement condamné la violence dans toutes ses formes et l’avait rendue illicite et synonyme de bûchers de l’enfer est-ce que la violence serait-elle devenue aujourd’hui le symbole de l’islam, ou tout au moins serait-elle accolée à ce point à l’image de l’islam ?
S’il l’avait déclaré comme un péché mortel et promettait les pires châtiments  à ceux qui volent la vie des innocents et qui s’acharnent sur les corps sans vie de leurs victimes est-ce  que les musulmans fanatiques  auraient accompli leurs forfaits en toute liberté dogmatique ?
C’est l’impunité théologique que leur  procure l’islam et son encouragement à emprunter sa voie pour propager, sévir, terroriser, et imposer son message qui la rend légitime.
Une religion non-violence ne recommande pas le meurtre des non-musulmans et condamne à mort ceux qui veulent l’abjurer, ni n’appelle pas à faire couler le sang des impies.
Une religion qui se veut être une loi équitable  pour tous, ne doit pas racketter pas les juifs et les chrétiens s’ils veulent avoir la vie sauve et ne leur octroie pas le statut de dhimmis, une sous-espèce humaine digne du statut des non-aryens dans les années 30 en Allemagne nazie.
A  supposer que le Coran n’en soit pas la source pour ne pas froisser la susceptibilité des musulmans dont la colère latente peut se transformer en volcan en éruption balayant tout sur son passage, aucun des pays musulmans qui appliquent fidèlement les lois canoniques, la charia, ne sont un modèle de non-violence et d’humanisme. Ils sont plutôt un crématorium pour les droits humains.
Tous ces pays accordent une véritable immunité aux violeurs, innocentent les pédophiles et blanchissent les pères incestueux et les maris bourreaux et maîtres de la vie de leurs femmes.
Dans aucun pays au monde, on aurait élu des terroristes qui n’ont de surcroît pas fini de répondre de leurs actes devant  la justice humaine sauf dans les pays musulmans à l’exemple de la Tunisie où il avait suffi à ces criminels de couvrir leurs actes d’un verni religieux pour que le peuple les absolve de leurs forfaits.
Tant que la violence criminelle est accomplie sur le sentier d’Allah personne ne peut s’en faire juge sauf Allah lui-même.
Ben Laden est un héros aux yeux des masses musulmanes, les humanitaires sont maudits.
L’islam ne prône pas l’amour de son prochain indépendamment de sa foi ni d’ailleurs l’amour des musulmans entre eux au vu du jeu de massacre qu’ils se livrent quotidiennement entre eux, il prescrit  la violence raciste et antisémite  pour en faire un dogme religieux telle que la définit le Coran qui assimile les juifs à des singes et les chrétiens à des porcs.
 L’islam n’est pas victime des excès de violence des musulmans, il en est l’instigateur et le commanditaire. Il conditionne théologiquement, idéologiquement et psychologiquement ses fidèles.
Sans aucun doute l’islam est la seule religion au monde qui offre une prime à ses croyants qui tuent en son nom. Il pousse au meurtre et le sanctuarise.
Bientôt le monde musulman  sera envahi par la violence à l’irakienne qui finira par l’ensevelir.
A force de diffuser le poison de la violence, l’islam tel un scorpion périra de son propre poison.
Et s’il est instrumentalisé par ses ennemis, c’est parce  que le terreau musulman s’y prête, qu’il leur suffit juste d’y réinjecter les propres  germes de l’islam afin d’exploiter cette substance organique pour en faire une arme autodestructrice pour les musulmans.
L’Occident sait mieux que quiconque que pour abattre l’islam, il faut accélérer l’état de dépérissement de ses cellules cancéreuses.
Qu’est ce qu’il y a de plus aisé que d’attiser le vent de la haine et de la discorde meurtrière  chez un ennemi qui entretient un rapport nihiliste et suicidaire  avec sa propre vie ?
 L’Occident ne fait qu’utiliser les cartes prises dans le jeu de son ennemi.
Sa force est la faiblesse de cet ennemi déchiré, divisé, émietté, désuni, complètement désorienté, sans capitaine, angoissé par les tourments de la tombe, obsédé sexuel, dépourvu de principes moraux,  sans savoir-faire ni savoir,  fantasmant sur le monde des ténèbres, ergotant depuis 1434 ans sur le nombre des houris promises par Allah, seront-elles des mutantes ou des humaines ?
On ne peut diaboliser un adversaire futé et qui a l’art de s’engouffrer dans la brèche béante ouverte dans le mur poreux de cet ennemi qui avance à contre-courant de l’histoire qui fait de la violence la voie de la félicité, comme on ne peut pas lui faire un procès en inquisition pour avoir attisé le vent de la haine endogène entre les musulmans, sunnites-chiites  et les sunnites entre eux. divisés en obédience et en sectes au point que le monde musulman est devenu un véritable capharnaüm livré à des meutes de loups avec des apparences humaines qui ne connaissent comme pouvoir que celui de la force destructrice et négatrice de la vie humaine.
Le monde musulman est à l’agonie et c’est lui-même qui écrira ses derniers mots de la fin.
Inconscient qu’à force  d’exalter la violence comme si elle était le salut des âmes de ses fidèles , il creuse sa tombe de ses propres mains.
Toutes les idéologies qui ont fait de la violence un modèle de société humaine sont mortes de leur propre mort.
L’islam n’y échappera pas non plus s’il ne s’apaise pas et se pacifie. Ce dont il est douter car il est intemporel et irréformable.
Il doit savoir qu’n corps humain où prolifère une gangrène est condamné à une mort inéluctable, de même que pour le corps musulman si les  musulmans ne font rien pour l’extraire  des sources de leur foi  qui sont les racines de leur mal.
Ils se doivent de s’amputer de cette nécrose qui est en train d’évoluer s un cancer à l’état de métastase rendant tout espoir de guérison impossible.
Ils doivent dépouiller le coran de ses versets racistes, sexistes, inégalitaires et antisémites, cesser  de prendre le prophète comme un modèle de vertu alors que son comportement et ses idées sont des plus immondes et immoraux, le mettre en adéquation avec les exigences de la paix internationale et le respect absolu de la vie humaine, analyser son éligibilité dans les sociétés démocratiques, en partant du principe que si Allah est lui-même vérité comme il l’affirme sans pouvoir le démontrer et qu’il aurait créé les hommes à son image, qu’il accepte alors que sa vérité fasse l’objet de confrontation avec d’autres vérités d’origine humaine.
Si l’on s’en tient à la  seule vérité enseignée par le coran qui ne tolère aucun doute  est que l’humain est né pour tuer l’humain différent de lui  s’il veut bénéficier des faveurs de son créateur.
Que les musulmans comprennent que toute vérité quelle qu’elle soit qui se refuse à l’examen d’une autre vérité est qu’elle n’est pas elle-même vérité.
Une vérité non confirmée  continuera à être sujette à caution et frappée de suspicion.
De la même façon qu’ils font de leur coran une vérité absolue, ils doivent admettre une autre vérité aussi absolue : l’islam et la terreur font bon ménage.