Archives pour la catégorie christinophobie

Ils n’ont pas que la haine du Juif !

 · Résultat de recherche d'images pour "photos des musulmans qui crient leur haine de la France"

Peu importe la qualification sémantique de leurs actes intolérables et criminels antijuifs perpétrés en France, les nouveaux français , comme certains les appellent, n’ont aucune représentation du concept antisémite.

Ils détestent à mort les Juifs , les Chrétiens, et tous les incroyants en leur prophète et ses abjurateurs.  Ils sont pour eux des traîtres de la pire espèce, des vendus à l’Occident mécréant auquel ils vouent une haine indicible.

Ils ne s’aiment pas non plus eux-mêmes ni entre eux. Ils affichent une unité de façade mais divisés et minés par des luttes claniques, tribales et nationales.

Imprégnés de la culture de la haine et de l’intolérance depuis leur conception, ils ne voient le monde qu’à travers leur prisme socio-religieux et culturel et n’existent que dans la néantisation de l’autre en tant qu’entité humaine.

Ils sont le bien et les autres sont le mal qui est en réalité leur propre mal qui réfléchit sur le miroir d’autrui. Ils croient l’exorciser en détruisant ce miroir tant honni.

Ils n’ont de respect et encore que pour la loi de leur religion, et ne sentent pas tenus par les lois de la République pour incompatibilité avec la leur. s’aiment pas eux-mêmes.

Elevés dans le rejet de leur véritable identité et dénigrement de leurs propres racines. Ils se veulent plus arabes que les Arabes eux-mêmes.

Conditionnés et endoctrinés par une éducation ultra-nombriliste , ils n’ont pas conscience de ce qu’ils sont réellement et le comportement et les conduites à adopter pour vivre en conformité avec les lois de leurs pays d’accueil. Ils font de leur transgression et leur piétinement leur emblème politique, et leur moyen d’exister.

Ils se veulent le monde et le rédempteur de l’humanité, élus par leur divin pour le façonner selon son modèle.

Plutôt que de se faire violence pour aller de l’avant et y apporter leur contribution à cette société qui leur a tant donné, ils retournent contre elle la violence qui les ronge intérieurement et en font le bouc-émissaire de leurs échecs.

Se réjouissent de ses malheurs à chaque fois qu’un des leurs la plonge dans l’horreur. Ils vivent dans le refus de l’altérité car le vivre avec l’autre c’est lui nier le droit d’être différent d’eux et qui n’a son salut que de leur ressembller.

On dit qu’ils sont antisémites alors qu’ils sont surtout des ennemis dogmatiques du genre humain.