Archives pour la catégorie fanatisme musulman

Les musulmans sont autant coupables que l’islam lui-même

Afficher l'image d'origine

Pendant que des musulmans tuent pour la grandeur d’Allah sans que jamais ils soient condamnés par les tribunaux de la foi islamique, d’autres nous font le coup du Poker menteur avec leurs fameux atouts-maîtres pour embrouiller leurs adversaires, point de contrainte en religion lâ ikrâha fî-d-dîn ( S, 2, v. 256) , et celui qui tuerait un innocent tuerait tous les hommes5.32. C’est pourquoi Nous avons prescrit pour les Enfants d’Israël que quiconque tuerait une personne non coupable d’un meurtre ou d’une corruption sur la terre, c’est comme s’il avait tué tous les hommes. Et quiconque lui fait don de la vie, c’est comme s’il faisait don de la vie à tous les hommes. En effet Nos messagers sont venus à eux avec les preuves. Et puis voilà, qu’en dépit de cela, beaucoup d’entre eux se mettent à commettre des excès sur la terre.

Deux versets dignes de la propagande nazie. Hautement trompeurs et dénués de toute vérité. Dans un cas, il ne s’agit nullement de tolérance ou de libre-arbitre, car en arabe, le mot la ikrah ne se traduit guère par contrainte mais par rejet, dégoût et aversion, et qu’un musulman n’a pas à exprimer des ressentiments vis-à-vis de sa religion. Dans :le deuxième cas, ils ont escamoté complètement le verset qui s’adresse en réalité au peuple d’Israël auquel il était prescrit de ne pas tuer les hommes non-corrompus.

Ce qu’on doit garder dans l’esprit ce sont les sourates violentes  qui portent en elles toutes les germes destructrices de l’humanité qui ne se plie pas aux lois de l’islam. Ils peuvent toujours continuer à chanter en choeur mais la vérité des textes fondateurs de l’islam est le meilleur démenti que l’on puisse apporter à des allégations  purement fantasmagoriques et de mauvaise foi.

Traiter les juifs et les  Chrétiens de singes et de porcs en dit long sur la volonté de l’islam de purifier la terre tout entière de toute présence non -musulmane.

Les écrits et les faits sont têtus comme en témoignent le Coran, les Hadiths et la Sira et l’histoire de l’expansion musulmane faite au prix des larmes et du sang des peuples conquis  et ce ne sont pas les belles paroles des brigades propagandistes musulmanes qui vont muer l’islam en ange de la vie.

Les musulmans doivent définir une autre stratégie de communication que de proclamer à hue et à dia l’innocence de l’islam et ses supposées vertus pacifistes.  A supposer que ce soit vrai,  les appels au meurtre et à la discrimination des non-musulmans devraient les inciter à faire preuve de distance intellectuelle  et d’objectivité et non pas de jouer aux arracheurs de dents.

S’ils avaient un minimum de lucidité et de rigueur morale ils devraient citer les sourates non-abrogés et sans équivoques quant à cette violence consubstantielle  à l’islam. L’islam est incompatible avec les valeurs de la vie. C’est une idéologie qui veut régner sans partage sur le monde. Il ne reconnaît pas le droit à la différence, il n’a d’amour que pour lui-même et même pas pour ses fidèles qui tuent et se font tuer pour lui.

Il est pire qu’un mari jaloux qui a beau déclarer par écrit votre flamme à à dulcinée mais au passage il lui  glisse des mots menaçants et intimidants.

A votre avis que retiendront les juges ? Si le Coran se contredit c’est son problème, le nôtre est de s’en tenir aux appels à la mort et à la haine de l’autre. Qu’il n’y ait pas de contrainte dans la foi, cela n’a aucun sens quand on interdit à une musulmane de choisir l’élu de son coeur. µ

Peu importe qu’il soit meilleur que le prétendant musulman, c’est un infidèle et donc un ennemi de l’islam.Si un musulman veut tourner le dos à l’islam, il devient l’homme à abattre, la peste à éradiquer.
Mahomet n’a jamais appelé au respect des juifs et des chrétiens auxquels ils vouent une haine viscérale, sauf s’ils sont des dhimmis, sous contrat, une source de revenus qu’il ne faut pas tarir. Si la vie humaine avait du sens dans l’islam, certains musulmans n’auraient pas fait de leur corps une bombe humaine.
L’islam n’est pas un hyper marché où l’on vient s’approvisionner selon ses besoins, c’est tout le supermarché que l’on doit mettre dans son caddie sans discuter de la nécessité de tous les produits.C’est Allah qui les a choisis pour eux, en faire le tri c’est offenser Allah.

Seuls les djihadistes sont les vrais musulmans. Ils ne se posent guère de questions, ils doivent exécuter la feuille de route mahométane qui ne tolère aucun écart et promet le pire châtiment aux transgresseurs.

 

La descente aux enfers nazis de la Tunisie

Tunisie-croix-gammee

Article du 4 janvier 2013

Tout laisse à penser  que les événements du 31 décembre 2012 insultants à la morale humaine où des manifestants islamistes arboraient fièrement des drapeaux floqués de la croix gammée marquent le prélude de la nazification de la Tunisie et son entrée dans le cercle fermé des pays de l’axe du mal.

[   ] L’assaut sauvage que les militants d’Ennahdha  nourris au biberon de la haine du juif et nostalgiques du Mufti Al Hussseini, frère musulman notoire, avaient donné à l’hôtel où se tenait un meeting pacifique de Nida Tounes donne froid au dos. En effet, il ressuscite dans le conscient de notre humanité, je dis bien humanité, les souvenirs de la nuit de Cristal du 9 au 10 novembre 1938 et dans la journée qui suivit. Le choix de l’Ile de Djerba n’est pas fortuit ni anodin, n’est-elle pas le 3 ème lieu saint du judaïsme et le témoignage vivant de la présence juive en Tunisie, plus de 11 siècles avant l’invasion dévastatrice arabo-musulmane. [   ]

Lâchant ses fauves de la ligue auto-proclamée de la protection des acquis de la révolution, qui n’est rien d’autre que sa section spéciale d’assaut, sa force de police parallèle, sa Gestapo, dont le but n’est pas d’intimider les opposants, qui sont ses juifs, ses mécréants, c’est d’éliminer physiquement tous ceux qui se mettent à travers son chemin. Si pour Hitler aucun juif ne peut être ton frère de race, pour Ennahdha aucun tunisien non-islamiste ne peut être ton frère musulman. [   ]

Contrairement à ce que disait Béji Caïd Essebssi auquel je rends hommage pour son courage politique et son patriotisme chevillé au corps, la Tunisie n’est pas foutue, elle est nazifiée comme en témoignent les croix gammées taguées sur des édifices publics hier à Jerba. Si le nazisme a échoué dans sa tentative de résurgence en Allemagne, il est en train de renaître de ses cendres dans les pays du Croissant islamiste.

Le monde arabe à défaut d’avoir réussi sa révolution humaine et culturelle, va probablement réussir sa révolution nazie. Il n’y a rien d’utopique dans une telle affirmation quand on connaît les accointances et les collusions historiques et idéologiques entre le totalitarisme islamiste, wahhabiste, et le totalitarisme nazi. Ennahdha en prenant pour cible Jerba la juive, veut la purifier de sa judaïté comme Hitler voulait exterminer les juifs pour purifier l’Allemagne. En voulant mettre à mort les militants de Nida Tounès, elle marque l’amorce de l’entrée de la Tunisie dans le monde des ténèbres, du règne de la haine de l’autre et de son extermination licite.

Hommage à Salem Ben Ammar pour son combat intellectuel contre le nazislamisme, le vrai péril pour notre humanité

Un texte de Mouna Daadouche, journaliste tuniso-danoise et Zak Amazigh Ostmane, militant des droits humains et fondateur du Comité algérien de soutien à Amina Sboui
 .
Un éternel libre penseur , un grand homme de plume, un visionaire qui a  su mettre à nu le vrai visage de l’idéologie obscurantiste et  barbare des théocraties fascistes islamistes dans un franc parler qui lui vaut de mettre sa vie en péril, au point qu’il n’a pas pu rendre se rendre en Tunisie au début de cette année pour accompagner sa maman à sa dernière demeure dont il ne fera jamais le dueil tant qu’il ne se recueillera pas sur sa tombe .
Victime depuis le mois d’Avril 2011 d’injures antisémites et de menaces de mort successives  la provenant de la  Tunisie et de plusieurs pays du monde arabo-musulman. Ce grand homme a fait de sa plume libre et indépendante une arme de révolte et un rempart contre le fanatisme envahissant, il est l’un des plus grands militants de l’intelligentsia tunisienne.
Salem est un électron libre, qui ne s’est jamais laissé séduire contrairement à certains par les chants de sirène de la terrible dictature de Ben Ali. Il est de même l’un des premiers à avoir défendu avec force et conviction l’affaire Amina et apporté son soutien inconditionnel à l’ex Femen tunisienne en donnant un contenu intellectuel à son geste. Et pour citer ses propos sur l’une des affaires qui a fait le plus de bruit en Tunisie « Qu’ Amina ne les représente pas ,  que j’écris trop sur Amina et moins sur la Tunisie comme si Amina n’était pas la Tunisie captive de la barbarie islamique.
En mettant Amina en prison ces barbares ont ôté la vie à la Tunisie ».
Salem a un répertoire de  plus d’un millier d’articles, sa plume corrosive, son éloquence verbale, la pertinence de ses propos , son esprit critique et ses dons de visionnaire, sa perspicacité, sa lucidité et son sens inné de l’analyse, font de lui un érudit précurseur qui s’élève de la masse nébuleuse des êtres humains.
Salem défie l’esprit grégaire , et traite tous les sujets d’actualité , il s’engage dans tous les débats de son temps. Comme le tango est un malheur qui se danse,
Salem a fait de cette danse un pas historique pour prêter allégeance au combat démocratique et au front anti-islamo fasciste.