Archives pour la catégorie génocide

Pourquoi tant de haine du Juif ?

Pourquoi tant de haine pour un peuple dont la particularité est de n’avoir jamais courbé l’échine devant les maîtres du monde tout au long de l’histoire ?

Pour le discréditer on le couvre d’infamie en l’accusant de tous les maux de la terre. On a fait de lui l’ennemi de l’ombre,  le conspirateur qui oeuvre à plonger l’humanité qui est la sienne dans l’horreur alors que depuis 5000 ans il est offert en Holocauste par ses ennemis pour étancher leur soif insatiable du sang du juif et se repaître de sa chair.

A chaque épreuve il s’en sort de plus en plus fort et  le coeur plus que jamais rempli d’amour de son semblable humain.

Toujours la tête hors de l’eau rayonnant de savoir et d’intelligence.  Aucune amertume ni rancune il n’a qu’un dessein le droit à la vie et irriguer cette humanité qui a tout à perdre sans lui. Ceux-là -mêmes qui ne jurent que par son anéantissement sont les premiers à  profiter de ses bienfaits

A la haine et l’ingratitude il répond par la compassion et la générosité. Il a compris avant tout le monde que pour avancer dans la vie la meilleure réponse pour vaincre les sables mouvants dans lesquels ses ennemis veulent l’y plonger est l’éducation, l’éducation et l’éducation.

Plus les hommes sont empêtrés dans leur haine du juif plus ils perdent leur humanité et  se murent dans le monde des ténèbres.

Le silence coupable des musulmans sur le génocide des chrétiens d’orient

Les chrétiens d’Orient comme partout dans le monde musulman sont persécutés, chassés de chez eux, massacrés, violés, rançonnés, humiliés, leurs maisons et églises brûlées, leurs femmes et enfants violés et vendus comme du bétail, tout cela se passe sur la terre funeste de l’islam et avec la bienveillance complice de tous les musulmans du monde.

Ils sont les premiers à revendiquer des droits pour eux en Occident chrétien et à lui imposer leurs mœurs rétrogrades et barbares et à mener une politique criminelle de purification religieuse de leurs pays de toute présence chrétienne.

Ces gens qui eux-mêmes étaient christianisés et judaïsés avant l’islam en ce qui concerne les musulmans de cette région, ne savent pas que les chrétiens sont leur mémoire historique, présents sur cette terre polluée par l’islam depuis 2000 ans, et en les condamnant à la mort et à l’exil, ils s’amputent de leur mémoire, et que sans elle, ils ne sont que des corps sans âme, des êtres sans passé et leur avenir sera un cimetière pour des morts vivants.

Ils disent que Daech n’est pas l’islam qu’attendent-ils alors de le prouver sur le terrain et nous épargner leurs jacasseries infâmes ?

Chose qu’ils ne feront jamais car ils ne vont pas désavouer leurs frères qui appliquent à la lettre ce que Mahomet a prescrit et commis lui-même ce qu’on peut qualifier aujourd’hui de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité et dont le nom devrait figurer à la première ligne sur la liste des plus grands monstres d’inhumanité de tous les temps. N’a-t-il pas fait subir lui-même aux juifs, aux nazaréens et aux polythéistes, ce que Daech fait subir aux chrétiens d’Orient aujourd’hui dans le silence complice de la communauté internationale et l’Eglise romaine ?

Leur litanie favorite de « c’est pas ça l’islam » qui est la pire offense faite à la mémoire des victimes de l’islam veut dire en réalité, vous n’avez qu’un avant-goût du programme de la question de la solution finale pour l’humanité conçu par le Coran.

Quand on a une once d’humanité en soi et de raison, on ne se fait jamais l’avocat de l’islam. Sauf qu’en tant que musulmans ils doivent soutenir leurs frères qu’ils soient coupables ou victimes dans le pur respect de la Tradition mahométane qu’il leur recommande de venir en aide à leurs frères qu’ils soient opprimés ou oppresseurs. Des musulmans qui massacrent des chrétiens ne peuvent essuyer la colère des leurs car ils sont dans la logique des préceptes coraniques qui nourrissent leur haine viscérale des chrétiens qualifiés d’associateurs et falsificateurs et ordonnent de les combattre jusqu’à ce qu’ils se plient aux lois de l’islam :

Le Coran, Al-Baqarah 190 :  » Et tuez-les, où que vous les rencontriez; et chassez-les d’où ils vous ont chassés : l’association est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez pas près de la Mosquée sacrée avant qu’ils ne vous y aient combattus. S’ils vous y combattent, tuez-les donc. Telle est la rétribution des mécréants.  »

Le Coran, Al-Baqarah 193 :  » Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association et que la religion soit entièrement à Allah seul. S’ils cessent, donc plus d’hostilités, sauf contre les injustes.  »

Le Coran, An-Nisa 56-57 :  » Certes, ceux qui ne croient pas à Nos Versets, (le Coran) Nous les brûlerons bientôt dans le Feu. Chaque fois que leurs peaux auront été consumées, Nous leur donnerons d’autres peaux en échange afin qu’ils goûtent au châtiment. Allah est certes Puissant et Sage ! Et quant à ceux qui ont cru et fait de bonnes œuvres, bientôt Nous les ferons entrer aux Jardins sous lesquels coulent des ruisseaux. Ils y demeureront éternellement. Il y aura là pour eux des épouses purifiées. Et Nous les ferons entrer sous un ombrage épais.  »

Contrairement aux allégations mensongères de la majorité silencieuse musulmane pour draper l’islam dans ses vertu pacifistes et humanistes, il n’y a pas de contexte qui tienne car la parole d’Allah pseudo incréée ne connaît ni temps ni lieux, intemporelle et immuable et qui légitime la persécution et le combat armé contre les chrétiens qui sont pour le Coran les ennemis de l’islam contre lesquels le combat est prescrit et que Daech applique fidèlement en Syrie et en Irak.

Le Coran Al-Maïda V, la Table, dans ses versets ci-après :

33. La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s’efforcent de semer la corruption sur la terre, c’est qu’ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu’ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l’ignominie ici-bas; et dans l’au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment,

34. excepté ceux qui se sont repentis avant de tomber en votre pouvoir : sachez qu’alors, Allah est Pardonneur et Miséricordieux.

35. Ô les croyants! Craignez Allah, cherchez le moyen de vous rapprocher de Lui et luttez pour Sa cause. Peut-être serez-vous de ceux qui réussissent!

36. Si les mécréants possédaient tout ce qui est sur la terre et autant encore, pour se racheter du châtiment du Jour de la Résurrection, on ne l’accepterait pas d’eux. Et pour eux il y aura un châtiment douloureux.

37. Ils voudront sortir du Feu, mais ils n’en sortiront point. Et ils auront un châtiment permanent.

C’est le déni des évidences qui rend les musulmans autant coupables que leurs frères djihado-terroristes de Daeach.

Quand Amnesty International se fait l’avocat du diable islamiste

Selon le site du Monde Afrique dans un article daté du 17 septembre, les « experts » d’Amnesty International et d’International Cris Groupe qui ont brillé par leur silence jusqu’alors sur les exactions indicibles de la secte islamiste de Boko Haram dans le nord du Nigéria et du Cameroun, s’inquiètent de la réaction violente de l’armée camerounaise face à ladite secte .
Ces fameux « experts » qui sortent pour une fois de leur silence pour faire pleurer dans les chaumières sur le traitement inhumain infligé par l’armée camerounaise aux combattants de la cause d’Allah très connus pour leur respect tout particulier de la Convention de Genève sur les conflits armés et la protection de la population civile, souhaiteraient apparemment au nom des principes généraux du droit international que les militaires camerounais s’offrent en Holocauste aux inoffensifs boucher de Boko Haram qui n’ont jamais fait du mal à une mouche mais qui appliquent fidèlement les préceptes de l’islam : Piller, massacrer, incendie, violer, asservir, que des nobles valeurs humanistes.
A leurs yeux d’aveugle, les barbares ne sont pas ceux qu’on croit ce sont les militaires camerounais qui devraient laisser faire ces pauvres militants des droits humains qui ont le souci de la vie humaine comme Mahomet avait le souci des juifs de Médine.
Au nom de l’islam on a le droit de répandre la mort et la terreur et contre les musulmans extrémistes nul n’est en droit de se défendre bien au contraire on doit leur faciliter le sale boulot pour se livrer à leurs exercices favoris es brûler les églises, égorger les chrétiens par milliers, enlever les collégiennes, commettre des attentats terroristes sur les marchés, réduire en amas de cendres des villages entiers, afin d’éviter soi-disant toute recrudescence de la violence..
Ainsi à la violence des extrémistes musulmans, il est interdit de riposter dans les mêmes proportions. Il faut être charitable et humaniste.
Boko Haram (https://fr.wikipedia.org/wiki/Boko_Haram) fidèle à l’islam des sources originelles dans sa conception wahhabite doit avoir les coudées franches aidé par ses mentors qatariens pour mettre la région à feu et à sang jusqu’à ce qu’il ait exterminé les derniers chrétiens, animistes voire des pauvres musulmans inoffensifs.
Selon leur logique troublante, on ne doit pas combattre l’horreur par l’horreur et le sang par le sang, le Cameroun ne doit pas assurer la défense de l’intégrité physique de sa population en proie aux attaques incessantes meurtrières depuis plus d’une dizaine d’années de la part du groupe salafo-djihadiste sunnite de Boko Haram, ni avoir une politique de représailles pour ne pas envenimer la situation à moins que pour ne pas troubler leur bonne conscience.
Il y a tout à parier qu’ils seraient ravis de voir l’armée camerounaise se comporter le plus lâchement du monde à l’image de l’armée nigérienne et dérouler le tapis rouge aux pattes de ces meutes de prédateurs avides de la chair humaine.

Je salue le talent et le courage de Salem Ben Ammar

Je tiens à remercier l’auteur de cet article pour son éclairage sur la tragédie du peuple berbère décimé par les arabes.

Publié le 11 juin 2015  dans Riposte Laïque – par Thamer Trabelsi 

bravoA Salem Ben Ammar,

Cher ami, bonjour ; permettez-moi de vous appeler ainsi parce que j’ai l’impression d’avoir moi-même écrit vos articles tant ils sont en parfaite symbiose avec mes propres pensées. Je salue aussi votre courage pour oser défier ouvertement l’hydre islamiste. Votre article « Je n’ai jamais rien eu à voir avec l’Islam » fera date. En effet, comme vous l’affirmez, on ne naît pas musulman même si on est né dans un pays dominé par cette religion mortifère. Sans la terreur, l’Islam aurait depuis longtemps disparu de la surface de la terre. En tout état de cause, il ne lui reste pas beaucoup à vivre. Récuser les commandements de cette secte inhumaine à laquelle on n’a pas volontairement adhéré, ne fait pas de nous des apostats. Pour ma part, étant un berbère, je n’ai jamais reconnu cette religion. Mon athéisme inné a été conforté par la découverte de la philosophie grecque au lycée puis à l’université.

La barbarie de l’Islam étant posée, la question qui m’a toujours taraudé l’esprit est celle de savoir pourquoi mes ancêtres ont fait leur cette « religion ». En Afrique du Nord, le christianisme rayonna pendant plusieurs siècles mais s’effondra quelques années à peine après l’arrivée des envahisseurs arabo-musulmans. Dix ans après la décapitation sauvage de la Kahina par les hordes musulmanes, son lointain cousin, l’indigne Tarik Ibn Ziad, partait à l’assaut de l’Espagne. Ce zèle ne lui épargnera pas pour autant une mort aussi atroce que celle de la reine des Aurès. Puisque les Berbères semblent volontaires pour tendre leur cou à leurs égorgeurs, pourquoi les épargner.

L’étude du passé de mes ancêtres montre que ceux-ci réservaient le meilleur accueil aux envahisseurs venus de l’Est. Les Phéniciens, devenus Carthaginois, furent les premiers à venir s’installer en Berbèrie. Les Arabes puis les corsaires Ottomans n’eurent eux aussi aucune difficulté à s’y établir. Par contre, les conquérants issus du Nord, Romains, Vandales, Byzantins, puis Français furent systématiquement combattus. Et pourtant l’apport civilisationnel des seconds l’emporte largement sur celui des premiers nommés. Massinissa fut le premier à inaugurer cette politique schizophrénique. Bien qu’allié des Romains, il refusa de promouvoir une civilisation berbéro-romaine à l’instar de la civilisation gallo-romaine. Il préféra s’enticher de culture grecque délaissant sa propre culture. Cette ambivalence est patente à ce jour. C’est ainsi que les Berbères préfèrent aujourd’hui se vautrer dans les ténèbres orientales que de s’abreuver aux lumières occidentales. En Algérie, le FIS remporta haut la main les premières élections libres du pays. En Tunisie post Ben Ali, Ennahda domine la scène politique. Au Maroc, qui a connu plusieurs attentats islamistes, le Roi est encore assez puissant pour maintenir la mouvance islamiste dans certaines limites, mais jusqu’à quand ? En France notamment, les terroristes musulmans sont presque tous d’origine maghrébine, donc berbère.

En Algérie, les Kabyles furent les plus acharnés à combattre la France. Etouffés aujourd’hui par le joug islamiste, ils pleurent l’ancienne puissance coloniale. Cette dernière aurait d’ailleurs tort de remettre les pieds dans l’ex-régence car aussi paradoxal que cela puisse paraitre, elle susciterait le même rejet. Pourtant en 1830, la France n’était pas venue agresser une nation industrieuse et paisible mais elle s’était donnée pour mission d’éradiquer le cancer des pirates ottomans qui rongeait la Méditerranée. Ce grand « lac » ne connut la paix et la prospérité qu’après la disparition de ces barbares qui laissèrent derrière eux une contrée vide de toute industrie et de toute culture. Il me semble que les Français se seraient retirés du guêpier algérien s’ils avaient trouvé des élites indigènes aptes à gouverner le pays. La preuve, après cinquante d’indépendance, ce pays est  menacé d’effondrement.

Les Français de souche comme les Français d’adoption doivent tirer les leçons de l’histoire pour éviter de tomber dans le même piège que nous. Riposte Laïque est l’un des fers de lance de ce combat contre l’ennemi mahométan. Surtout ne vous laissez pas intimider ou berner par les champions de la Taqya dont le seul but est de faire tomber la France et les autres pays d’Europe dans le giron musulman. A Dieu ne plaise que cela puisse arriver un jour. Combattez sans merci les frères Ramadan, les Guemriche, Bencheikh, Oubrou et consorts. TOUS  les Imams, TOUS les hommes de mosquées et TOUS les musulmans vivant en Europe poursuivent le même objectif. Faites valoir l’éminente personnalité de Charles Martel dont la victoire à Poitiers sauva l’Occident d’une mort certaine.

Si les Berbères étaient restés païens ou chrétiens, leur histoire aurait été tout autre. Nous aurions fait partie de l’aire occidentale et nous aurions évité toute cette haine et toutes ces guerres avec la rive Nord de la Méditerranée. Nous aurions nous aussi produit outre d’autres Saint-Augustin, des Galilée, des Copernic, des Newton, des Voltaire, des Rousseau et autres savants et philosophes. Au lieu de quoi, la présence musulmane nous a évacués de l’histoire. De nos jours, les mahométans essaient d’y retourner en semant la mort, donnée souvent de manière atroce. Les adeptes de cette secte n’ont d’existence que par la faucheuse. Cette sauvagerie leur sera fatale. Et le plus tôt sera le mieux.

Musulmans : cessez de faire du juif et du chrétien votre alibi pour justifier les crimes abominables de l’islam

Comment peut-on justifier l’injustifiable en cherchant à noyer le poisson, à faire diversion à chaque fois qu’on vous interpelle sur les horreurs  en arguant des antécédents judiciaires d’autrui ?

Est-ce pour autant une raison pour donner une légitimité aux crimes portant la signature de l’islam au motif que les autres religions ne sont pas blanches comme neige ?

C’est l’islam qui est  mis en accusation et non pas les autres religions. C’est lui qui est actuellement la source première de l’insécurité dans le monde et le cauchemar de l’humanité.

C’est en son nom qu’on atteint les sommets de la barbarie. On tue, on décapite, on profane, on purifie la terre musulmane de toute présence chrétienne et autre, on viole, on kidnappe, on réduit à l’état d’esclaves et on détruit et profane la mémoire des peuples.

Vous défendez l’islam c’est votre droit mais là où vous êtes complètement hors sujet et de mauvaise foi, ce qui est dans votre nature en tant que musulmans  pour qui mentir est un précepte religieux,  quand vous faites de la violence avérée ou supposée du judaïsme et de christianisme un alibi pour justifier les dérives violentes de l’islam.

Si l’islam est soi-disant une religion de rupture venue pour mettre de l’ordre dans la mise en oeuvre de la feuille de route messianique pourquoi a-t-il perpétué la violence inhérente à ses prédécesseurs ? Ce qui laisse clairement entendre qu’il n’a pas su ou pu se doter d’une personnalité propre en ayant pas réussi à se démarquer de ses prédécesseurs et se frayer un chemin non-violent.

Si l’islam est violent c’est dû pour vous à son héritage « génétique » et c’est donc la faute au legs judéo-chrétien. 

Chez vous ce n’est jamais la faute à l’islam ni à vous-mêmes puisqu’ Allah vous a déchargé de toute responsabilité dans ce que vos mains peuvent commettre comme mal.

 Vous n’êtes jamais responsables et encore moins coupables d’où votre propension à se servir de l’autre comme paravent, un écran de fumée, pour esquiver le débat.

On vous pose des questions ciblées et bien précises sur les crimes passés et présents de l’islam et de ses desseins hégémoniques et génocidaires et non pas ce qu’auraient commis les deux autres dans le passé qui pour l’instant et ça vous ne devez pas l’ignorer ne sont pas mis en cause dans les tourments actuels de l’humanité.

Quant à vos souffre-douleurs qui sont les premières victimes de votre violence ils ont tourné officiellement la page de leurs crimes mais est-ce que c’est le cas de l’islam toujours en guerre contre l’humanité tant qu’elle ne se plie pas à ses lois ?

Pourquoi considère-t-il les de pays non-islamisés comme dar-al-harb, des terres de conquête ? Tant que vous n’aurez pas fait le ménage dans le Coran, qui est mission impossible, vous ne saurez nous convaincre que l’islam oeuvre pour le bien commun de l’humanité.

Votre excès de violence est symptomatique de votre impuissance à argumenter et à débattre.
Vous maniez l’insulte pour intimider vos contradicteurs comme vos frères activistes manient le couteau de boucher pour décapiter leurs pauvres victimes.

L’humanité attend que l’islam tue le dernier chrétien avant de sortir de son silence

2012102125435651734_20

Le monde entier est aussi coupable que l’islam et les musulmans de tous bords  dans les crimes de guerre et les crimes pour génocide dont sont victimes les chrétiens dans le monde musulman et tout particulièrement les chrétiens d’Orient.

Que l’islam y soit pour beaucoup dans ces exactions barbares qui ciblent les chrétiens car c’est lui qui arme idéologiquement les mains des bourreaux et leur promet des ruisseaux de vin et l’érection éternelle cela ne fait  guère l’ombre d’un doute, que les musulmans se cachent derrière leur petit doigt et se bouchent les oreilles pour faire semblant de ne rien voir ni entendre cela est symptomatique de leur acquiescement des opérations de purification religieuse qui remontent aux premiers jours de l’islam, ce que je déplore c’est notre attitude passive à l’égard de la barbarie musulmane.

Ces crimes portent la signature du Coran et des Hadiths, en adéquation avec la Sira mahométane elle-même. Les juifs de la tribu des Banu Qurayza n’ont pas été massacrés par les disciples de Confucius ni par des animistes. C’était Mahomet et ses sbires qui les ont exterminés et réduits les femmes et les enfants à l’état d’esclaves et domestiques sexuelles. Guerre ou pas guerre ils étaient désarmés.

Un prophète est censé propager la bonne parole avec son verbe et non pas son épée. Un prophète doit répandre l’amour dans le coeur des hommes et non pas l’effroi dans celui qui ne croit pas en lui. Un prophète doit promouvoir des valeurs humanistes et non pas sexistes, racistes et ségrégationnistes. C’est Mahomet qui est le vrai père-fondateur de l’Apartheid sexuel et ethnique. Il prétendait que le dernier des musulmans se place au-dessus du plus brillant des non-musulmans. Autrement dit le plus débile des musulmans est meilleur que le plus intelligent que ce raciste de prophète appelle mécréant. Un prophète capricieux, pervers, haineux, dépourvu de sensibilité humaine, cynique, intolérant, cruel, méprisant pour ceux qui ne lui font pas allégeance n’est pas un prophète, il fait partie de la catégorie de la catégorie des figures les plus effroyables de toute l’histoire humaine.

Ces femmes et ces hommes qui sèment la mort partout dans le monde, tuent, massacrent, violent, décapitent, détruisent, pillent, saccagent, profanent, ne défigurent aucunement son message, ils ne font que le réactualiser fidèlement dans le pur respect des lois et des traditions islamiques, l’humanité n’est pas au bout de sa peine avec eux tant qu’elle continue à séparer le grain de l’ivraie et qu’elle refuse d’éradiquer la cellule souche de ce cancer métastasé qui engage son pronostic vital.

Notre silence n’est pas seulement un acte de complicité de crime contre l’humanité, il est aussi un aveu de notre propre inhumanité. Quand on a un fond d’humanité en soi on combat l’islam en le laissant faire et agir à sa guise c’est qu’il nous fascine et séduit.

Si l’islam est paix pourquoi les chrétiens sont-ils victimes d’un génocide dans les pays musulmans ?

Zéro musulman tué par un chrétien alors que des millions de chrétiens massacrés, déportés, expulsés de chez eux, persécutés, mutilés, réduits à l’état d’esclaves sexuels ou vendus sur les marchés comme une vulgaire marchandise.
Zéro mosquée détruite par des chrétiens, des milliers d’églises incendiées et vandalisées par des musulmans.
Aucune attaque chrétienne contre les mosquées pendant les heures de prière et en dehors, des milliers de chrétiens tués pendant la messe.
Aucun cimetière musulman profané par des chrétiens, des milliers de cimetières chrétiens saccagés et souillés par des musulmans.
Jamais des chrétiens n’ont kidnappé des fillettes et des femmes musulmanes contrairement aux musulmans dont c’est l’exercice favori.
Qui mène sa Guerre Sainte c’est l’islam ou le christianisme et commet les pires atrocités contre les chrétiens qui sont autant de crimes contre l’humanité?
Qui menace l’autre de mort s’il ne se convertit pas à sa religion ou veut le racketter s’il s’y refuse est-ce l’islam ou le christianisme ? Qui vit un réel martyr est-ce le musulman ou le chrétien ?
Qui traite l’autre d’infidèle et de porc est-ce l’islam ou le christianisme ?
Qui interdit à ses ouailles de se mélanger avec les autres est-ce l’islam ou le christianisme ?
Qui tue ses fidèles qui veulent l’apostasier est-ce l’islam ou le christianisme ?
Qui met en péril la paix et la sécurité dans le monde est-ce l’islam ou le christianisme ?
Qui veut imposer sa loi au monde entier et se proclame comme la plus belle religion jamais donnée à l’homme est-ce l’islam ou le christianisme ?
Qui ne reconnaît pas l’égalité entre les hommes indépendamment de leur horizon religieux et la couleur de leur peau est-ce l’islam ou le christianisme ?
Qui lapide, excise, ampute, mutile, abandonne les cadavres des victimes aux chrognards, discrimine, décapite, légalise le pillage et l’appropriation des biens de celui qui est différent de soi est-ce l’islam ou le christianisme ?
Qui répand la terreur et se rend coupble de plus de 95% d’attentats terroristes dans le monde depuis le 11 septembre 2001 est-ce l’islam ou le christianisme ?
Qui massacre les autres à cause de leurs origines ethniques et leur appartenance religieuse et se rendant ainsi coupable de crimes contre l’humanité est-ce l’islam ou le christianisme ?
Qui fait de la culture de la mort de la vie un culte religieux est-ce l’islam ou le christianisme ?
Qui dénie à l’autre le droit à la différence est-ce l’islam ou le christianisme ?
Qui pervertit et dévoie la morale humaine est-ce l’islam ou le christianisme ?
Qui se vante d’être une religion d’amour et de paix et fait souffler le vent de siroco de la mort et sème les graines de la haine et du racisme est-ce l’islam ou le christianisme ?
Qui veut renvoyer l’humanité dans le monde des ténèbres est-ce l’islam ou le christianisme ?
Qui ne cesse d’enfanter des monstres de la barbarie humaine dignes héritiers d’Attila, de Gensis Khan et de Mahomet est-ce l’islam ou le christianisme ?
Qui est de la famille du nazisme est-ce l’islam ou le christianisme ? Qui récompense et sanctifie l’effusion du sang humain est-ce l’islam ou le christianisme ?
Qui des deux est l’image de l’Apocalypse est-ce l’islam ou le christianisme ?
Des questions qui resteront à tout jamais sans réponses de la part des soumis à Allah qui plutôt que condamner les crimes abominables de leur religion ont cette manie pathologique de renvoyer à l’Inquisition chrétienne pour justifier l’injustifiable. Or, le Moyen Age chrétien serait le paradis pour les musulmans.

Daech pourra toujours faire de la Tunisie son nouveau sanctuaire terroriste

Afficher l'image d'origine

Les jours de Daech sont comptés. Il va finir un jour ou l’autre par rendre les armes en Syrie et en Irak, mais il faut bien trouver des lieux de repli pour ces meutes de charognards. Qui d’autres en dehors de la Libye et de la Tunisie sont susceptibles de les accueillir ? En effet, ces deux pays et tout particulièrement la Tunisie sont les premiers pourvoyeurs au monde de combattants djihadistes. Ils demeurent à ce jour parmi les rares pays au monde ou presque non-dotés de lois antiterroristes et qui sont par conséquent des Etats de non-droit ?

Plutôt que de se projeter dans les échéances électorales  qui seront quoi qu’il arrive un requiem pour la Tunisie et la consécration définitive de l’organisation terroriste d’Ennahdha en tant que secte-Etat à tout jamais. Les tunisiens n’ont guère le choix soit dissoudre l’A.N.C. ce haut lieu du djihad et rétablir la loi de 2003 dont on a pas à se préoccuper de son caractère liberticide avec ces monstres de la cruauté humaine, soit ils devront se préparer à vivre l’enfer syro-irakien qui n’est qu’un juste retour du bâton.

Afficher l'image d'origine

Il faudrait bien que les Tunisiens récoltent le fruit du mal qu’ils ont semé en Syrie payer lr tribut du sang que les leurs ont infligé aux populations des deux pays précités. Lesdits djihadistes sont après tout leurs enfants, « ils ne sont pas des martiens comme dirait Raspoutine Ghannouchi, ils me rappellent ma jeunesse. » Grandis sous le régime de Ben Ali, ce « grand patriote » comme se plaît à l’encenser un de ses ex nervis. Ils sont plus que des hordes sauvages, ils sont les descendants directs de Mahomet; leur modèle suprême.

Il est somme toute logique que ces purs produits de la société tunisienne ré-islamisée par Ben Ali qu’il a façonnée à son image réintègre le giron familial tunisien avec tous les honneurs dus à leurs crimes contre l’humanité.

Ils seront adulés, admirés et chéris comme les nouveaux héros de la Tunisie nouvelle terre d’élection du djihad qui marquera la ré-islamisation définitive du pays et son intégration dans le cercle fermé des pays de la barbarie humaine à l’instar de la Somalie, le Soudan et l’Afghanistan.

Il est difficile d’imaginer ce peuple davantage préoccupé par sa vie dans l’au-delà et de la satisfaction de ses obligations cultuelles que du sort de sa patrie. Quelle once de crédit peut-on lui conférer lui qui préfère investir dans l’édification des mosquées qui lui assure la vie éternelle et des maisons tout en or dans le paradis ?, Aucun. Autant parier sur la résurrection de l’Egypte qui a toutes les chances de renaître un jour de ses cendres que d’imaginer un sursaut d’orgueil de la part du peuple tunisien, si imbu de sa personne, fataliste, défaitiste, nombriliste, suffisant, arrogant, mégalomane, mythomane, arriviste, vénal, opportuniste, à l’ego surdimensionné, antipatriote, lymphatique, indolent, qui se veut roi alors qu’il serf, velléitaire, capable de vendre se rallier aux ennemis de sa patrie pour l’appât du gain, égoïste, bigot, shooté à l’héroïne de la religion.

Afficher l'image d'origine

C’est pourquoi les combattants de Daech ont un bel avenir en Tunisie qui leur servira de centre de régénération afin de pouvoir repartir à la reconquête de nouveaux territoire où ils pourront donner libre-cours à leurs pulsions meurtrières et continueront exercer leurs talents de djihado-terroristes.

D’une terre de hommes, la Tunisie est devenue depuis la chute kafkaïenne de Ben Ali une terre de la terreur et du djihad-fornicateur.

L’islam poursuivra son oeuvre destructrice jusqu’à ce qu’il ait fini par devenir le maître du monde

Les indignes représentants du culte de la barbarie humaine et de l’obscurantisme et la négation de la vie érigés en dogme religieux de France font semblant de rompre le silence non pas pour condamner explicitement la source même de l’extrémisme musulman qui est le Coran lui-même et inviter leurs coreligionnaires à s’en démarquer, ils leur demandent juste de faire preuve de volonté d’ouverture et de se détourner de l’extrémisme, comme s’il leur demandait d’abjurer l’islam lui-même, cette religion qui sanctifie la violence et la récompense, qui fait de l’immoralité et la perversion des normes de vie en société, qui nourrit ses fidèles  de la haine du juif, de la femme  et de l’autre.

Une religion qui ne l’est pas et qui s’apparente surtout au nazisme et qui devrait être abolie pour racisme, esclavagisme, pour crimes et incitation aux crimes contre l’humanité. Des centaines de millions de vies humaines fauchées et des civilisaions glorieuses achevées au nom de l’islam.

Que ces indignes représentants, ennemis de l’ombre de la république dont ils cherchent secrètement à miner les fondations pour lui substituer un jour l’islam, fassent pour une fois preuve d’honnêteté intellectuelle et d’humanité en faisant tomber le masque de l’islam plutôt que de continuer à le draper dans sa vertu.

Pourquoi s’ouvrir si on est déjà ouvert ? S’ouvrir sur qui et sur qui ?  Le Coran qui a fait de la haute de l’autre et de son extermination un des premiers articles de la foi islamique ne fait-il pas lui-même interdiction aux musulmans de se mêler aux non-musulmans, d’acter avec eux ou d’en faire d’eux leurs mandataires ? Un musulman est celui qui se soumet totalement à la volonté d’Allah, son seigneur et maître, son propriétaire de plein de droit qui leur obligation absolue de combattre les infidèles et les convertir de gré oui de force. Un musulman qui n’oeuvre pas dans la voie d’Allah n’est pas un musulman. Il n’a pas à se préoccuper du bien vivre ensemble, de la fraternité humaine et de la paix et la sécurité dans le monde. Sa mission sur terre n’est pas à apporter sa contribution au dialogue entre les hommes indépendamment de leur croyance, il n’y a qu’une seule croyance qui prime sur toutes autres c’est l’islam appelé à devenir la croyance commune de toute l’humanité. Convaincu qu’un jour il installera son auguste derrière dans le trône planétaire, il lui est insupportable  de rechercher un quelconque compromis et consensus avec des modes de pensées  qui sont selon lui vils et imparfaits.

Que peut-on attendre de la part des croyants à l’humilité défaillante car convaincus que leur islam est le salut de l’humanité ?

On ne demande jamais à quelqu’un de s’ouvrir s’il n’était pas justement suffisant, arrogant, imbu de sa personne, mégalopmane, ethnocentrique bourré de préjugés et de mépris de l’autre. Quand on est citoyen d’un pays on a pas à se proclamer musulman d’abord ou même accoler l’adjectif musulman à sa nationalité.Comme si le fait d’être français tout court par exemple est synonyme d’infamie.

Cet appel qui est un mirage dans le désert dans lequel l’islam a installé les peuples tombés sous son joug laisse clairement entendre que les musulmans vivent dans leur coquille en marge de la collectivité,qui est en même temps un témoignage de leur hostilité et inimitiés vis-à-vis de tout ce qui n’est pas musulman et de leur défiance à l’égard de leurs hôtes.

Pourquoi appellent-ils leurs coreligionnaires à s’ouvrir alors que c’est une obligation citoyenne, car on ne peut pas vivre avec les autres si on ne les accepte pas tels qu’ils sont dans un esprit de tolérance et non se refermer sur soi pour s’en détourner et afficher ostentatoirement les couleurs de son appartenance religieuse qui sont autant d’offenses et de mépris pour les valeurs de la république.

Les signataires de cet appel insultant pour la mémoire des victimes du terrorisme musulman devraient savoir que les auteurs de ces crimes agissent dans le respect des préceptes coraniques et la Sira mahométane. Les victimes de l’islam ont besoin d’actions concrètes et sans équivoques. Ils devraient pour commencer faire le bilan tragique de toutes les vies humaines fauchées par des musulmans instrumentalisés par l’islam lui-même.

L’extrémisme n’est pas une nécrose dans l’organisme musulman, il en est le liquide rachidien. Les musulmans sont ce que l’islam a fait d’eux et non ce qu’ils font eux-mêmes de l’islam. Ils sont le Coran à ciel ouvert. Ceux des musulmans qui sont les plus fidèles à l’islam qui manifestent le plus d’ardeurs velléitaires et terroristes, ce qu’on appelle djihadistes, qui ne cessent depuis ces trois dernières décennies à donner l’image la plus cohérente et conforme à ce que l’islam doit être. Un islam ténébreux, criminel, génocidaire, et apocalyptique.

Des milliers, voire des centaines d’autres milliers de Merah, Nemmouche, les frères Kouachi, Coulibaly, Ben Laden, Abou Ayoub, Ghannouchi, Omar Bachir, Zawahiri etc.. attendent patiemment leur heure pour passer à l’action pour châtier les infidèles là où ils se trouvent et purifier ainsi la terre toute entière de leur présence. Aucun abri ne leur garantira la vie, car rien ne doit échapper à la vengeance d’Allah qui doit être exécutée de la main de ses plus vaillants fidèles.

Tous les actes terroristes qui jalonnent l’actualité mondiale aujourd’hui sont frappés du sceau sacré de l’islam. et portent la signature indélébile de leurs commanditaires que sont cette divinité sanguinaire héritée du polythéisme arabe et de ce prophète imposteur et cruel.
Ce n’est pas un appel à la volonté d’ouverture dont le monde a besoin, c’est une dénonciation et une condamnation sans appel de tous les crimes de l’islam partout dans le monde.

Leur appel en trompe l’oeil contre l’extrémisme n’est qu’un coup de bluff médiatique pour refaire la virginité de l’islam déflorée par cette violence consubstantielle et endémique depuis ses origines, un leurre et une entourloupe islamique. On fait semblant de dire les choses pour amadouer son auditoire mais dans les coulisses on doit faire les choses selon la volonté d’Allah.

Il n’y a ni repentance ni compassion dans leur appel saugrenu et malveillant. D’autres attentats suivront après ceux du Musée juif de Bruxelles, de Toulouse-Montauban, de Madrid, de Londres, de la Rue de Rennes, du Métro de Saint-Michel, du 11 septembre 2001, de Naïrobi, du Nigéria, du Nord du Cameroun.
Le seul appel digne de ce nom est de dire aux musulmans de se plier aux lois de la république dont ils sont les premiers transgresseurs( on commence par la case prison pour finir terroriste) et de bannir de leurs vies les lois de l’islam qui sont un crime contre l’humanité.

De même tant que la république continue à manquer de vigilance, à fantasmer sur le pacifisme musulman et n’a pas pris elle-même les mesures fortes  comme celles que j’ai énumérées dans un récent article sur l’éradication du terrorisme musulman, pour mettre les musulmans en face d’un vrai choix soit la France soit l’islam, l’extrémisme musulman qui puise ses sources dans les textes fondateurs de l’islam et dont la finalité est établir la Loi d’Allah sur tous les hommes par l’islamisation à marche forcée et contraignante de toute l’humanité a un bel avenir devant lui. Celui du sang et des cendres.

Ce que ces potiches représentants autoproclamés de l’islam de France, comme si l’islam était un cépage qui pouvait à être adpaté à d’autres terroirs que son terroir originel,  devraient rendre public sont les versets coraniques qui sont la cause première de ce qu’ils appellent les dérives violentes chez les petits loubards des banlieues qui présentent paradoxalement le même profil violent, criminel et délictuel que Mahomet et ses complices.

L’islamisme est l’islam dans sa forme originelle : cas de Boko Haram et d’Ennnahdha

media

Qui sont les Boko Haram au nom qui signifie littéralement le livre est illicite, sous-entendu mort à la culture occidentale et évocateur d’un des pires cauchemars de l’humanité ,? Ils ne sont ni des animistes ni des bouddhistes, ils sont les dignes héritiers de Mahomet qui appliquent l’islam dans son expression originelle. Et pour cause aucune voix autorisée musulmane ne s’est élevée pour condamner leurs exactions criminelles ou les accuser d’atteintes au sacré. Ce n’est certainement pas Dalil Boubaker  l’icone médiatique de l’islam prétendument modéré de France qui va désavouer ce qu’il sait pertinemment ce que le Coran recommande.

Tout le monde en parle et rares sont ceux qui savent que ce sont les frères de sang idéologique de l’organisation terroriste tunisienne d’Ennahdha qui se drapent dans sa vertu pacifiste pour les besoins du casting. Etant toutes les deux des branches de la Confrérie des Frères musulmans au même titre que la Qaïda,les Shebabs, les Talibans et les Wahhabites leurs bailleurs de fonds communs, professant la même Credo cher à Hassan al Banna, le grand-père du Caméléon et apôtre de l’islamisme qui n’est pas plus modéré que le nazisme philosémite : « Allah est notre but, le prophète notre chef, le Coran notre constitution, le djihad notre voie, le martyr notre plus grande espérance ».

Toutes ces organisations qui appellent à l’anéantissement de l’humanité non-musulman et dont certaines ont droit de cité en Occident prônent une stricte application de la Charia, un retour à l’islam des sources au moyen du djihad, la création d’un Etat islamique mondial ayant pour constitution le Coran,le rassemblement de tous les musulmans sous la bannière de l’islam, le glaive et le Coran, le rétablissement du Califat et la lutte contre toute tentative de rénovation ou de « modernisation ».

Membres à part entière de la mouvance islamiste  qui tisse patiemment aux quatre coins du globe sa toile d’araignée avec la complicité bienveillante des gouvernements occidentaux et en premier chef l’Adminstration américaine qui leur tendent le couteau de boucher avec lequel ils l’égorgeront un jour, elles vouent toutes une haine dogmatique à la civilisation occidentale qu’elle tient pour la cause première du déclin de la civilisation musulmane qui ne l’a jamais été pourtant, mais ils ont l’art du faire du mensonge une vérité, ainsi qu’au communisme, à la franc-maçonnerie et à la laïcité.

Quelque soit la tenue d’apparat arborée elles concourent toutes à la destruction de la civilisation humaine pour lui substituer un modèle d’organisation sociétale et politique obéissant aux lois de l’islam, ayant pour seule langue la langue arabe en sa qualité de langue liturgique et originelle de l’humanité (comme si la plus jeune langue sémitique pouvait être la plus ancienne ), pour seule lecture le Coran et d’idéal humain le prophète ( le roi de l’imposture).

Adoptant ainsi la même ligne de conduite préconisée par Hassan al Banna qui a navigué dans les eaux troubles et nauséabondes de la trahison, du collaborationnisme, de la collusion avec l’ennemi britannique, et de l’antinationalisme, à la solde de la « Compagnie du Canal » qui lui a versé généreusement la somme de 500 livres pour la création de son mouvement en 1928, qui prétend que l’islam est une loi totale et universelle qui se suffit amplement à elle-même pour diriger la vie des hommes dans toutes ses variantes et que grâce à sa pureté originelle  et son essence divine, elle doit être l’étape ultime pour toute l’humanité. Pour ce faire il exhorte les musulmans à s’engager résolument dans la voie du retour aux fondements de l’islam et de s’investir pleinement au péril de leur vie à sa propagation : « Je crois que le musulman a le devoir de faire revivre l’Islam par la renaissance [ nahdha ] de ses différents peuples, par le retour à sa législation propre (la charia); que la bannière de l’islam doit couvrir le genre humain; que chaque musulman a pour mission d’éduquer le monde selon les principes de l’Islam… ». C’est à quoi s’attellent toutes les branches appelées abusivement sectaires alors qu’elles puissent leurs ferments idéologiques dans l’islam lui-même et qui sont en parfaite adéquation des prescrits de l’islam.

Il n’y a pas plus aberrant que de les qualifier d’hérétiques, comme si la fidélité aux dogmes de l’islam et leur caractère extrêmement violent et inhumain était un acte transgressif et attentatoire aux règles du sacré. Contrairement aux musulmans qui se représentent l’islam comme étant un islam de paix, qui est une image erronée et fabulée, qui sont sans le savoir leur cible prioritaire dans le cadre du processus de ré-islamisation du monde musulman jugés comme  koffars, mécrus, par les tenants inconditionnels de l’islam du vécu de Mahomet et non celui que les musulmans veulent vivre selon leur convenance personnelle contaminé par les influences non-musulmanes. Ainsi, toutes ces branches.s’inscrivent toutes dans la continuité de l’islam médinois, appliquant à la lettre la feuille de route que Mahomet a fixée aux musulmans qui consiste à ne suivre qu’un seul et unique enseignement celui qui est contenu dans le Coran, censé être le seul phare éclairant leur voie dans la conquête du paradis après avoir rempli la mission qui pèse sur chaque musulman, le djihad dans le sentier d’Allah afin de faire de la terre son Royaume. .

En effet, pour les vrais musulmans, il n’y a que le Coran qui doit être le moteur de leur vie et leur unique et véritable Constitution et tout ce qui n’est pas frappé du sceau de l’islam est un sacrilège pour eux. Ni Boko Haram, ni Ennahdha, ni aucune branche de l’islam prétendument radical, alors que l’islamisme est l’islam dans sa forme originelle ne dévoient le message ultra-violent, ethnocentrique et hégémonique de l’islam.

Tous leurs adeptes sont tenus par le même serment qui sera peut-être amené un jour à devenir le trait d’union entre tous les musulmans au même titre que leur profession de foi islamique,« Je m’engage envers Dieu, le Très-Haut, le Très-Grand, dit le postulant, à adhérer fermement au message des Frères musulmans, à accomplir pour lui le « jihad » (la guerre sainte), à avoir entière confiance en son chef et à lui obéir totalement en toute circonstance heureuse ou malheureuse…« .

Les chemins de gloire de l’islam ne sont pas pavés de roses et un hymne à la vie, ils sont bellicistes guerriers sous les ordres d’un guide qui n’est en réalité qu’un chef de meutes de loups sans foi ni loi, à l’exemple des compagnons du prophète autoproclamé. .