Archives pour la catégorie guerre à la France

L’islamisation de la France est en marche et cela ne semble guère inquiéter les Français

Au temps où l’islam vivait dans le pénombre des caves des cités et se faisait moins visible ,il n’était pas un problème pour la France, mais depuis qu’il avait pris de la visibilité à cause de l’explosion démographique des musulmans et leur poids électoral non-négligeable, il est devenu le problème majeur du pays.

Il occupe les devants de la scène de l’insécurité, attentats et tentatives d’attentats terroristes, attaques au couteau, revendications communautaristes, prolifération du halal, des pans entiers de son territoire vidés de leurs habitants traditionnels et totalement islamisés, zones de non-droit soumises aux lois des caïds. Les ceintures rouges parisiennes ne sont plus rouges elles sont vertes et noires les couleurs de l’islam. Plus rien qui renvoie à la France d’aujourd’hui ni d’hier. Le paysage humain est tout sauf français, femmes et fillettes voilées, hommes et garçons en kamis et djellaba. On y parle toutes les langues sauf le français.

Les politiques, les médias, sociologues et les urbanistes appellent y voient une chance pour la France.  Une chance mortelle plutôt.  Plus la diversité se fait jour et prend de l’ampleur médiatique à travers les visages des indigénistes et des « décolonisateurs » plus la francéité se fait rare. Pour eux l’intégration signifie disparition du mode de vie français des citées islamisées.

Le processus de colonisation du territoire par les anciens colonisés, autrefois indigènes de l’empire colonial français, est parfaitement engagé et rien ne semble l’enrayer dans sa progression qui ne semble pas inquiéter outre-mesure les pouvoirs publics ni la population française trop préoccupée par l’instauration de la taxe carbone qui tourne à l’insurrection que par les vraies menaces qui pèsent sur la pérennité de la civilisation française qui pourra s’effacer un jour des manuels d’histoire où l’on enseignera aux élèves nos ancêtres les  Arabes plutôt que nos ancêtres les Gaulois.

Le pronostic vital de la France est engagé mais le mouvement des gilets jaunes n’en a cure. Il n’a pas compris que la survie de la France passe par la fin de l’ère de l »énergie fossile; seul moyen d’assurer son indépendance politique et de  contenir l’appétit hégémonique des monarchies hégémoniques nazislamistes pétrolières qui utilisent les  musulmans présents  sur son territoire comme tête de pont pour leur conquête de la France tant convoitée depuis 14 siècles.

Ce que leurs ancêtres n’ont pas réussi en 732 leurs descendants sont en train d’y arriver sans coup férir et rencontrer la moindre résistance de la part des autochtones. Dès que des voix s’élèvent pour exprimer leurs inquiétudes face à cette islamisation galopante de leurs territoires et tirer la sonnette d’alarme sur la démission-capitulation suicidaire des gouvernements successifs depuis de Gaulle, elles sont aussitôt diabolisées et réprimées pénalement.

la vraie réforme de la France consiste plus que jamais à déminer le terrain de son islamisation. Son salut ne passe pas par la lutte contre le réchauffement climatique il dépend de sa volonté politique à reconquérir les territoires perdus de la République par le retour du service public et l’ordre républicain dans les cités-ghettos. Que la police puisse y faire son travail de police sans se faire caillasser et être attaquée aux cocktails Molotov comme à Viry-Châtillon.

https://www.europe1.fr/societe/policiers-brules-a-viry-chatillon-un-des-suspects-a-viole-son-controle-judiciaire-3552170

Ce n’est certainement pas en profanant l’Arc de Triomphe  comme l’ont fait des casseurs mus par la haine de l’Etat le samedi 1er décembre 2018 que l’on va pouvoir la guérir de la métastase islamique dont les premiers symptômes datent des Accords d’Evian qui ont marqué la fin de la guerre d’Algérie mais qui ont vu la France hériter des enfants du divorce.

En prenant pour cible la police, les « voyous » des cités  qui se comportent comme des soldats de l’islam ne font pas mystère quant à leurs desseins belliqueux et velléitaires, ils sont en guerre ouverte contre  l’Etat.  Leur message politique est sans équivoque,  » ici la loi c’est nous ! » .

Contrairement aux idées reçues, ils ne sont plus les exclus du système et victimes d’une quelconque discrimination en raison de leurs origines et localisations urbaines, c’est la France  qui est exclue de ses propres territoires.