Archives pour la catégorie guerre de l’islam

L’islam n’est pas plus compatible avec la démocratie que ne l’étaient le nazisme et le bolchevisme

L’islam est pacifique et nous tuerons tous ceux qui disent le contraire

On sait que l’islam n’est compatible avec rien, sauf avec la folie meurtrière des siens en Syrie, en Irak, au Yémen, en Algérie hier, en Afghanistan, au Pakistan, au Nigéria et partout dans le monde.

Aux yeux de ceux qui s’affublent du masque de l’islam « modéré », un oxymore, les détracteurs de l’islam n’ont toujours rien compris au vrai sens du mot islam, la soumission faite culte, car trop aveuglé par leur jalousie maladive, paraît-il, et de leur haine de cette religion d’amour, de paix et de tolérance. Alors qu’ils ne font que de donner l’alerte sur le péril musulman.

Mais plutôt que de les écouter et surtout respecter leur droit à la liberté d’expression on les criminalise et les diabolise sans raison sauf celle qui consiste à mettre à nu l’hydre musulmane.

L’islam est tout sauf ce que les siens veulent faire croire. Il est à l’amour ce que le Coran est à la poésie romantique, à la tolérance ce que le vivre-ensemble est aux musulmans et à la paix ce que l’épée est au salut des âmes.

Briser le mythe de l’islam est plus que jamais une oeuvre de salubrité publique, une priorité absolue car il y va de la pérennité de l’humanité tout entière. C’est un combat à tout instant tant ses ravages hautement toxiques et contagieux font rage là où son engeance prend racine.

Selon les agents de la cinquième colonne et leurs collabos, l’islam est une blanche colombe qu’il est lui-même la première victime du terrorisme islamiste, comme si l’islamisme et l’islam n’ont pas les mêmes racines et ne sont pas les deux faces du miroir musulman.

Résultat de recherche d'images pour "photos des musulmans contre la démocratie"

La dichotomie islam/islamisme est un subterfuge pour les besoins du film où le même acteur joue le rôle de deux personnages ô combien différents l’un de l’autre au point que les spectateurs ne voient que du vent et sont convaincus que les deux font la paire comme si Dr Jeckyll et Mr Hyde étaient deux personnalités distinctes.

Deux facettes de la même personne qui sont en réalité aussi hideuse et abominable l’une que l’autre mais que par le jeu des effets spéciaux l’on arrive à faire passer le bourreau pour la victime au détriment des vraies victimes.

Un tour de passe-passe ignominieux qui donne du bourreau une image de sainte- nitouche, tel l’imam de Carcassonne qui affirmait sans honte que les attentats terroristes étaient des coups de poignard plantés dans le dos de l’islam.

L’islam martyrisé, l’islam défiguré, l’islam offensé, l’islam pansant ses blessures, l’islam blessé dans sa chair et son âme. Les morts et les blessés qui sont pourtant réels deviennent des quantités négligeables, comme s’ils n’existaient pas ; personne ne doit en parler.

Un sacrilège, un scandale même que d’en faire la une de l’actualité, le tortionnaire devient ainsi l’objet de toutes les attentions, tout le monde ou presque vole à son secours, défend son intégrité morale, dénonce les attaques insidieuses visant à le confondre avec ceux tuent au nom de son dieu.

Pas d’amalgame crient en choeur et en boucle ses thuriféraires, il faut sauver le valeureux soldat musulman de l’infamie qui l’accable et qui déshonore les « imprécateurs » qui soufflent sur la braise des divisions entre les Français. Un crime que d’accuser ce pauvre et innocent islam incapable de faire du mal à une mouche.

On s’est trompé de victime car c’est lui et ses adorateurs qui sont la cible de l’islamisme, comme si l’islamisme et l’islam ne sont pas bonnet blanc blanc bonnet. Pauvres musulmans champions toutes catégories de l’imposture victimaire, les voici drapés affligés et peinés par le drame qui les frappe, il ne faut pas ajouter à leur malheur plus qu’ils ne peuvent en supporter.
Quant aux douleurs et souffrances des familles et des proches des morts et blessés des attentats commis au nom d’Allah akbar qui n’ont rien à voir comme chacun sait avec l’islam. Elles ne sont qu’un non-événement, elles ne méritent pas que l’on compatisse pour leur chagrin. Un petit détail superfétatoire qui vient gâcher la cérémonie de deuil et de recueillement en hommage à la mémoire de l’islam. Une péripétie dans ces moments tragiques un cheveu dans la soupe aux larmes musulmanes, des larmes de crocodiles à l’acidité mortelle.

Même la Marine Le Pen, que ses électeurs présentent comme une chance pour la France, y va de son plaidoyer en faveur de l’islam inoffensif et de ses compatriotes musulmans au-dessus de tous soupçons, « Nos compatriotes musulmans sont victimes de la classe politique française« , a estimé sur i-Télé Marine Le Pen. « C’est la classe politique qui est responsable de l’amalgame entre l’islam et le fondamentalisme« , a-t-elle asséné. « Depuis des années, j’ai indiqué que je luttais contre le fondamentalisme et on m’a répondu à ça ‘islamophobe’« , a poursuivi la présidente du FN. Et d’insister : « Je tiens UMP et PS responsables de l’amalgame. »

https://www.lejdd.fr/Politique/Le-Pen-Nos-compatriotes-musulmans-sont-victimes-de-la-classe-politique-francaise-689720

Des compatriotes que si un jour on leur donne le choix entre l’islam et la France, ils seront à 100% pour l’islam.

Des compatriotes mus par un seul dessein faire de la France une vassale de l’islam au prix de la destruction de son mode de vie et de la dissolution de son histoire dans celle de l’islam. L’on enseignera plus dans les manuels scolaires nos ancêtres les Gaulois ce sera nos ancêtres les Arabes. La notion de compatriote n’existe pas dans la lexicographie coranique, incompatible avec l’Oumma islamique à laquelle doivent oeuvrer les musulmans du monde entier.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info.

Ça fait 1437 ans que l’islam est en guerre permanente contre le reste du monde

L’histoire humaine a toujours enfanté des monstres de toutes les couleurs et la barbarie n’a jamais été l’apanage de telle ou telle « race ». Il est idiot de réduire le débat sur les dangers néfastes de l’islam radical à un conflit racial. Autant signer notre reddition de suite plutôt que de faire des variantes mélaniques un facteur de rassemblement.

Les djihadistes qui veulent mettre la France à feu et à sang ne sont pas venus d’ailleurs. Ils sont tout aussi « souchiens » que ceux qui sont obsédés par la couleur blanche de la France. Ils auraient pu juguler le phénomène de l’explosion démographique des nouveaux envahisseurs quand il était encore temps. La France n’est pas une couleur c’est des valeurs et des richesses humaines diverses et multiples.

Quand à ceux qui professent l’islam cosmique et impérial sont de couleur multiple et n’ont guère de problème de racisme entre eux.Ces nouveaux cavaliers noirs de l’Apocalypse brandissant le Coran dans une main et la bombe dans une autre qui déferlent comme des rouleaux compresseurs sur nos cités et qui mettent en péril la pérennité de l’humanité tout entière ont dépassé ce clivage de la coloration de l’épiderme, ils sont la nouvelle peste brune de notre temps.
Notre ennemi aujourd’hui n’est ni noir, ni blanc, ni rouge, ni jaune, ni métis, ni cuivré, ni brun, ni olive, il est NAZISLAMISTE.

Continuons à mener une guerre d’arrière-garde et ultra-réactionnaire, il n’y a pas meilleur moyen pour lui offrir demain nos vies en HOLOCAUSTE. Eux au moins qui sont aussi bien Français de « blanche que Nigérians de « race » et Malais de « race » jaunes et de Nord-Africains de « race » basanée ( la bêtise taxinomique est sans limite) sont unis comme les doigts d’une main et n’ont qu’un but instaurer la charia partout dans le monde.

Quand ils tuent, ils ne prennent pas en compte la couleur de la peau, ils tuent parce que nous sommes différents d’eux.

Faire de la couleur de la peau un motif d’évaluation des capacités humaines revient à classifier et exclure et faire le jeu des vrais ennemis du genre humain.

Aujourd’hui ils décapitent les Coptes, les Yazidis, les Chrétiens d’Orient, les apostats de l’islam voire des musulmans qui ne sont pas assez musulmans à leurs goûts, non pas en raison de leurs origines ethniques mais parce qu’ils ne sont pas musulmans comme eux, demain ils nous feront subir exactement la même chose à moins que l’on doive notre salut dans la soumission totale et absolue à l’islam, celle de l’esclave pour son maître.

Le virus létal islamique gagne nos propres foyers plutôt que chercher à le combattre pour l’éradiquer on se plaît à exalter la couleur blanche de notre peau.

L’islam classe l’humanité en musulmans qui ne sont pas un groupe ethnique ou national venant de tous les horizons pour se fondre dans une même et unique communauté et les non-musulmans, ces êtres impurs et infâmes, de la caste des intouchables, qu’il faudrait un jour anéantir ou les convertir. Dotant ainsi les premiers de toutes les vertus pour en faire la caste des seigneurs de nous autres nous en sommes la lie.

La lutte contre l’islam est avant tout humaine et civilisationnelle et ne sera jamais raciste ou racialiste.

Depuis les attentats du 11 septembre 2001 l’islam est en guerre totale contre le reste du monde

J’ai rêvé cette nuit que toutes les mosquées de France vont dédier leurs prières de ce vendredi au 14 e anniversaire de la commémoration de la mémoire des victimes des attentats du 11 septembre 2001 commis au nom d’Allah Akbar et accueillis dans la liesse générale dans les pays musulmans et notamment dans les territoires palestiniens.

http://www.ina.fr/video/1819417017107

Mais ce n’est qu’un rêve qui est pour eux un cauchemar. Ils ne vont pas gâcher leur joie d’avoir plongé les non-musulmans dans l’effroi pour si peu et de condamner un acte de grande bravoure et conforme aux prescrits coraniques.

Un musulman ne compatit jamais pour les victimes de l’islam. Si la victime est musulmane elle retrouvera son assassin au paradis. Allah est juste et équitable, il rend justice aux innocents musulmans tués dans son sentier et récompense les assassins qui tuent dans son sentier. Quant aux victimes non-musulmanes, ils n’échapperont aux feux de l’enfer car elles n’avaient qu’à se plier à sa volonté et devenir ses esclaves pendant qu’elles étaient encore en vie. L’insubordination à Allah est bien plus mortelle que les crimes contre l’humanité commis par des musulmans.

Allah est seulement juste avec son troupeau de moutons qui peuvent se muter en fauves féroces pour les besoins de sa cause. Ben Laden est un héros à ses yeux et il aura le droit aux prébendes promises.L’Abbé Pierre qui a secouru les nécessiteux dont de nombreux musulmans et qui a consacré toute sa vie au bien-être de tous les hommes finira en enfer car il avait fait le mauvais choix de ne pas vendre son âme à Allah.
Autant être criminel et terroriste dans l’échelle des valeurs de l’islam que d’être un bienfaiteur de l’humanité dans son ensemble.

Les 19 auteurs des attentats du 11 septembre dont 15 saoudiens devraient être en train de jouir comme il se doit des agapes d’Allah. Vin et sexe à gogo pour des gogos mais des gogos prêts à tout faire péter pour toucher leur Graal.
Tant que cette idéologie continue à exalter et sanctifier les pulsions mortifères et lubriques des siens, et de condamner l’amour du prochain et le respect absolu de la vie humaine, le terrorisme continuera à frapper l’humanité et les vocations ne cesseront pas.
Avec toutes les masses musulmanes endoctrinées du berceau jusqu’à la mort et qui n’ont guère d’autres horizons que les illusions d’un monde meilleur après la mort, Allah possède un vivier inépuisable pour ses futurs candidats au terrorisme dont Mohmed Merah fut l’une de ses recrues. S’il était non-musulman serait-il devenu le monstre qu’il fut ?

Effectivement tous les musulmans ne sont pas les ennemis de l’humanité, mais 100% des ennemis du genre humain sont des musulmans. La réalité des faits devrait faire donner à réfléchir aux musulmans, mais un musulman qui réfléchit n’est plus musulman.

C’est pourquoi, il ne faut pas rêver de voir les musulmans dénoncer les actes de terrorisme des leurs dont ils se font souvent les avocats mais cauchemarder qu’ils les fassent passer pour des victimes pour blanchir l’islam qui est et reste le plus grand creuset idéologique du terrorisme de toute l’histoire humaine.