Archives pour la catégorie homosexualité

L’islam est raciste, Allah et son prophète en témoignent

Je rappelle aux laids, aux petits de taille, aux convertis blancs de peau et qui n’ont rien dans le cerveau, aux noirs africains, les éternels esclaves de l’islam, les asiatiques et surtout les Afghans, les Bangladais et les Pakistanais qui s’embrasent comme des torches vivantes pour des caricatures, et tous les autres à a couleur de la peau tannée par le soleil qui se démènent comme des toxicomanes shootées à l’islamoroïne, au point qu’ils ont perdu la raison qui aiment Mahomet plus qu’eux-mêmes, leurs femmes, leurs enfants, leur vie, leurs parents et leur patrie, ne ratant jamais l’occasion de se flinguer pour lui et nous avec eux, vous ne serez jamais les heureux élus d’Allah parmi lesquels il devra choisir son Mahdi.
Vous devez être blancs de peau comme un scandinave car cet horrible raciste Allah associe cette couleur à la pureté de l’âme,  à l’origine ethnique et au sang.  Du pur ethno-différentialisme mahométan mais quand on a perdu ses facultés de discernement, muré dans un déni psychiatrique, sourd et aveugle, on entend guère les messages  de bon sens et on ne distingue pas non plus les couleurs. L’insensé a du sens et le sens est un non-sens.
Allah très féru de la couleur blanche par la voix  de Mahomet a établi le profil ci-après de l’IMAM MAHDI, le Messie tant attendu qui ne viendra jamais car si Allah avait la capacité de le créer il aurait sorti les musulmans de la longue et angoissante nuit dans laquelle ils s’y trouvent depuis 1436 ans.
Selon Mahomet, à se demander s’il n’est pas lui-même le vrai Allah. Tellement il est obsédé par la surestimation de l’image de soi, rongé par la peur de  se voir moins aimé qu’ Allah promettant les pires châtiments à ceux qui faillent dans leur amour pour lui : Aucun d’entre vous n’est vraiment croyant tant qu’il ne m’aime pas plus que ses enfants, son père et tous les gens. » (rapporté par Al-Boukhari et Muslim),« Il y a trois choses dont la possession apporte au croyant la douceur de la foi : C’est qu’Allâh et Son Messager lui soient plus chers que tous les autres, qu’il n’aime une personne que pour Allâh et pour nulle autre raison, et que le fait de retourner à la mécréance lui soit plus répugnant que d’être jeté dans le feu.»(rapporté par Boukhari et Muslim) qui exige de ses disciples obéissance, amour et vénération, ce qu’aucun autre prophète ne l’avait fait avant lui: « M’obéir c’est obéir à Allah et obéir à Allah c’est m’obéir »
(Coran 4:80 4:59 24:56),« Vous ne serez pas de bons musulmans tant que vous ne m’aurez pas substitué à votre conscience personnelle et que vous n’aurez nulle angoisse à vous soumettre totalement à mes décisions » (Coran 4:65) le futur Messie doit remplir les conditions ci-après qui serait son clone avec les traits physiques en moins qui sont ceux d’un bel éphèbe promis au paradis:
Wa Yaţūfu `Alayhim Ghilmānun Lahum Ka’annahum Lu’ulu’uun Maknūnun
(Coran LII, 24 > Et parmi eux circuleront des garçons à leur service, pareils à des perles bien conservées)

Yaţūfu `Alayhim Wildānun Mukhalladūna Bi’akwābin Wa ‘Abārīqa Wa Ka’sin Min Ma`īnin
(Coran LVI, 17-18 > Parmi eux circuleront des garçons éternellement jeunes, avec des coupes, des aiguières et un verre d’une liqueur de source)

Wa Yaţūfu `Alayhim Wildānun Mukhalladūna ‘Idhā Ra’aytahum Ĥasibtahum Lu’ulu’uāan Manthūrāan
(Coran LXXVI, 19 > Et parmi eux, circuleront des garçons éternellement jeunes. Quand tu les verras, tu les prendras pour des perles éparpillées),

Son nom sera le même que celui du messager d’Allah, c’est-à-dire Muhammad. En plus, le nom de son père sera Abdullah mort 4 ans avant sa naissance.  Il semblerait que le saigneur de l’humanité serait resté 4 ans en gestation dans le ventre de sa mère Amina. Le miracle de la procréation assistée à la mode islamo-bédouine. Son titre sera le Mahdi, ce qui signifie le bien guidé. L’infâme prophète, celui que j’ai qualifié un jour du père naturel d’Adolf Hitler et qui m’avait valu le courroux  des musulmans « modérés » qui font le choix de la justice républicaine pour décapiter la liberté d’expression, l’a aussi appelé Khalifatullah, ce qui veut dire « le représentant d’Allah ».
Famille et lignage

L’Imam Mahdi appartiendra à la tribu des Qurayish, celle de Mahomet une tribu de brigands et des voleurs des quatre chemins, des sans foi ni loi, et à la famille de Fatima, de la descendance de l’Imam Hassan.
Caractère
Il aura le caractère et les traits immoraux du Messager d’Allah. En une nuit, Allah lui accordera des qualités uniques de foi, de piété, de commandement et de savoir, d’où le titre de Mahdi.
Lieu de naissance
Il naîtra à Madinah Sharif, Yathreb, cette ville spoliée aux Juifs qui ont tous les droits sur cette terre d’Arabie, cauchemar de l’humanité .
Caractéristiques physiques
Il sera grand, blanc de teint, il aura un front large et un nez aquilin, et un grain de beauté sur sa joue droite. »
PS Voici le texte d’origine A vous de juger

Détails sur l’IMAM MAHDI
Les faits suivants sont tirés des paroles du Messager d’Allah( Sallallahu alayhi wasallam):
Nom et titre
Son nom sera le même que celui du Messager d’Allah Sallallahu alayhi wasallam, c’est-à-dire Muhammad. En plus, le nom de son père sera Abdullah. Son titre sera le Mahdi, ce qui signifie le bien guidé. Le saint Prophète Sallallahu alayhi wasallam l’a aussi appelé Khalifatullah, ce qui veut dire « le représentant d’Allah ».
Famille et lignage
L’Imam Mahdi appartiendra à la tribu des Qurayish et à la famille de Fatima, de la descendance de l’Imam Hassan.
Caractère
Il aura le caractère et les traits moraux du Messager d’Allah (Sallallahu alayhi wasallam). En une nuit, Allah lui accordera des qualités uniques de foi, de piété, de commandement et de savoir, d’où le titre de Mahdi.
Lieu de naissance
Il naîtra à Madinah Sharif
Caractéristiques physiques
Il sera grand, blanc de teint, il aura un front large et un nez aquilin, et un grain de beauté sur sa joue droite

L’islam glorifie les pédophiles et condamne à mort les homosexuels

A Hammamet ville côtière tunisienne située au sud-est du Cap Bon, en ce jour funeste du 1er août 2012  en plein mois du Ramadan, l’Ange noir de la mort musulman a offert en Holocauste à Allah, cette divinité homophobe,  un Ange de la vie. Angelo. Son meurtre atroce marque l’entrée définitive de la Tunisie dans l’ère de la barbarie qui frappe tout le monde dit musulman.

N’importe qui d’entre nous aurait pu être à la place d’Angelo. Son meurtre de caractère sacralisateur jette le voile noir de l’indignité humaine sur la Tunisie. Un nouveau sacrifice d’Abraham dans la pure tradition mahométane pour apaiser la colère de cette divinité jamais repue de chair humaine surtout de celle de celui qui est différent de soi mais ô combien proche.
Angelo cumule tous les péchés aux yeux de l’islam, un associateur doublé d’un fils de Loth que Mahomet dépourvu pourtant de toute morale sexuelle ordonne de tuer. Il aurait dit : « Tuez ceux qui s’adonnent à l’acte du peuple de Loth » (Sentence prophétique rapportée par Abou Daoud, Tirmidhi et Ibn Maja)
De même : « Si vous trouvez quiconque en train de pratiquer les pratiques du peuple de Loth, tuez-les, que ce soit celui qui commet l’acte ou celui qui le subit » (Tirmidhi, Abou Daoud, Ibn Majah).
C’est pourquoi personne du voisinage n’est intervenue pour ne pas troubler l’accomplissement de l’acte purificateur et de peur de susciter ainsi la colère divine. Un musulman ne vole pas au secours d’un infidèle quand il est châtié par ses coreligionnaires selon la loi de l’islam.
De terre d’accueil de tous les hommes indépendamment de leur croyance, de leur origine et orientation sexuelle, elle devient leur terre hostile et inhospitalière. Grâce au vote d’adhésion à la volonté de Dieu représenté par son parti le mouvement sectaire et anthropomorphe d’Ennahdha, un jour du 23 octobre 2011, la Tunisie est en train d’amorcer une marche-arrière toute à une vitesse-éclair. Aussi, l’assassinat d’Angelo devient le prélude d’une ère sombre et effrayante qui s’ouvre devant les tunisiens.
Ce crime abominable est le témoin de la vraie nature de ce peuple ou tout au moins de ceux qui avaient voté pour les islamistes-homophobes-de-façade.
La Tunisie que le monde entier louait à une certaine époque pour ses vertus humaines et sa douceur de vivre qui avaient séduit Angelo s’avère être une Tunisie fanatique inhibée par la religion et qui a vécu longtemps dans l’illusion de l’humanité, mais avec ce meurtre elle lève le voile sur sa vraie nature hideuse, immonde, raciste, sauvage, homophobe et hypocrite.
 Angelo était comme cette lumière qui illuminait la Tunisie et qu’Ennahdha commanditaire de ce crime immonde vient d’éteindre pour plonger le pays dans le noir de l’infamie humaine.
D’autres meurtres suivront et d’autres Angelo périront. Faute d’être tous coupables, les tunisien ne peuvent s’exonérer de leur responsabilité morale dans ce meurtre qui laissera des traces indélébiles dans leur nouvelle histoire.  Celle qui est en train de les conduire tout droit dans les limbes de l’histoire.
Ce meurtre était prévisible depuis le retour au pays de leur terroriste national  R. Ghannouchi qui n’a jamais manqué  une occasion pour jouer au père-fouettard, pour stigmatiser les homosexuels alors que lui-même souffre des graves troubles d’identité sexuelle. Nonobstant, l’un de ses affidés le dénommé Ali Larayedh homosexuel notoire, mais indigne de faire partie de la communauté homosexuelle du fait de ses penchants criminels pédophiles.
L’hostilité exacerbée d’Ennahdha qui puise ses sources dans de nombreuses sourates dont An -Naml et Al-Arâf,  à l’égard de la communauté homosexuelle tunisienne est de l’ordre surtout de l’esbroufe, de la tartuferie et de la posture histoire de ne pas dévoiler au regard de sa propre identité sexuelle tendance homosexuelle.
Justifiant ainsi un proverbe tunisien qui dit : je n’aime pas voir mes tares chez autrui et je tuerai celui qui me les rappelle. En tuant cet autre c’est son propre miroir que l’on cherche à briser en réalité. Alors que l’homosexualité  est une identité sexuelle comme l’hétérosexualité. Comme si l’une pouvait être licite et l’autre pas. Le droit de disposer de son corps et d’assumer ses choix sexuels pouvaient être un crime moral en soi.  Ce qui l’est c’est le non-respect du droit à la vie, le corps de l’enfant objet de convoitise chez les musulmans fondamentalistes qui suivent fidèlement la Sira de leur ignominieux prophète.
L’hypocrisie musulmane est sans limite quand on sait qu’il est permis de pratiquer les rapports anaux dans le sentier d’Allah.  Le 26 juin 2014 dans une émission sur la chaîne de télévision égyptienne Al-Tahrir TV un prédicateur des Frères Musulmans venait d’édicter publiquement  une nouvelle fatwa, qui autorise les terroristes musulmans à se sodomiser les uns les autres s’ils sont loin de leurs femmes, s’ils sont en voyage, ou s’ils sont en train de mener le djihad ( art. de Nasreddin al-Brakhmar : Les Frères Musulmans ont le droit de pratiquer le Djihad anal in Riposte Laïque n°370)
La filiale tunisienne à 100% de la Confrérie des Frères Musulmans ne peut se prévaloir de l’exception tunisienne, on est frères musulmans à la vie et à la mort,  la différence d’Angelo, elle n’a ni courage ni volonté d’affirmer publiquement la nature homosexuelle de ses sectateurs. Des nombreuses fatwas telle celle de ce terroriste musulman qui s’est fait agrandir son orifice anal par ses « frères » pour pouvoir y introduire une bombe, légitiment l’homosexualité, la pédophilie, le viol, l’inceste, la nécrophile dans le cadre du djihad dans le cadre de la guerre malsaine de l’islam contre le reste du monde;.
En tout état de cause, n’est pas Angelo qui veut. Noble, un être pur, civilisé et humain tout simplement. On a tué un innocent, un humain qui faisait honneur à notre humanité. Angelo n’avait pas été tué parce qu’il était différent de son meurtrier c est parce que son meurtrier avait peu de cette partd’Angelo qui est en lui et qu’en le tuant il voulait tuer cet Angelo qui s’est révélé en lui. L’aversion que certains éprouvent à l’égard des homosexuels est moins une question de sexualité différente de soi, qu’une question que l’identité sexuelle nous renvoie à la nôtre.
Plus la haine est forte, plus elle est la preuve de la vraie nature non assumée de leur propre homosexualité. Ce n’est pas par hasard que les peuples les plus homophobes au monde et en premier chef les islamistes sont ceux qui abhorrent les homosexuels parce qu’ils sont leur miroir et en brisant leur miroir ils essayent de se cacher  d’eux-mêmes en se regardant du bout de la lorgnette. Leur leitmotiv est : cachez-moi cette chose que j’ose pas voir, mais parce qu’elle est tout simplement le symbole de leur propre mépris de soi. Les tunisiens en se gardant de condamner explicitement le meurtre d’Angelo démontrent leur incapacité pathologique à assumer au grand jour leur propre identité sexuelle.
Un peuple qui se détourne lui-même n’est pas un peuple d’espoir, c’est un peuple de désespoir comme celui dans lequel se trouve plongés la famille, les amis proches et lointains et tous ceux qui vivent en plein jour cette part d’Angelo qui est en eux.
Espérons que ce meurtre ignoble sonnera le glas des ennemis du genre humain et servira de catalyseur au réveil tant attendu du peuple tunisien ce dont il est permis toutefois de douter à cause de la main mise de l’islam sur la vie des hommes. Tant qu’il suit benoîtement les prescrits de sa mauvaise foi, il a ce crime immonde sur la conscience.
Angelo, en te volant ta vie, ils ont volé aussi la nôtre. On continuera à nous regarder dans notre miroir pour faire vivre cette part d’Angelo qui est en tout un chacun de nous.
Paix à ta mémoire et à celle de tous les homosexuels assassinés par l’islam  .