Archives pour la catégorie isamisme

Pendant que les islamistes sèment la mort les musulmans modérés font le mort

Afficher l'image d'origine

Les dessous, la face cachée, chercher les vrais coupables, on ne fait que fantasmer et épiloguer sur la théorie du complot depuis 15 ans sur les attentats du Twin Towers. Et pourtant les milliers des victimes sont le vrai visage de ces attentats et la preuve irréfutable que des milliers de vies humaines furent brisées pour étancher la soif de sang humain d’un escadron de la mort portant la couleur de l’Islam.

Elles, elles sont bel et bien mortes et sacrifiées sur l’autel de l’ogre islamiste. Nous avons tous à leurs égards un devoir de mémoire et spéculer sur l’identité des vrais commanditaires et bénéficiaires de cette boucherie qui avait frappé toute la communauté internationale sans distinction de religion et de nationalité revient à infliger une nouvelle mort aux victimes et réveiller la douleur de leurs familles.

Qu’il y ait des zones d’ombres entourant cette tragédie qui portait le sceau de la terreur islamiste cela va de soi mais qui est loi d’être avérées, mais spéculer là-dessus alors que ces morts sont là pour témoigner que le ventre de la bête islamiste est aussi immonde fécond que la bête nazie est un déni de vérité et une profanation de la mémoire de tous innocents qui avaient le malheur d’avoir croisé sur leur chemin de la vie des fanatiques avides de chair humaine.

Nul ne doit nier que jusqu’à preuve du contraire que les auteurs des attentats macabres du 11 septembre 2001 professaient tous la religion musulmane. De même qu’à ce jour aucune voix ne s’était levé dans le monde musulman pour condamner explicitement et sans ambages ni détour cet acte ignominieux qui jeté une tache indélébile sur l’Islam lui-même qui du statut de religion se trouve depuis cette date assimilée à une idéologie ultra-violente, sanguinaire et totalitaire.

Il est regrettable et navrant qu’aucun rassemblement ne soit tenu en hommage aux victimes, ni aucune prière ne soit organisée dans les mosquées pour commémorer la mémoire des victimes. Le sang qui avait coulé ce jour-là était tout simplement humain. Les terroristes n’avaient pas fait de différence au moment de leur passage à l’acte. Les musulmans qui étaient eux aussi endeuillés en ce jour funeste se doivent d’associer aujourd’hui dans leurs prières toutes les victimes de ces attentats que certains de leurs coreligionnaires avaient perpétrés quoi qu’il en soit au nom de la religion musulmane et pour la gloire d’Allah, cette divinité immonde et diabolique.

La dernière parole prononcée par ces monstres n’était-elle pas justement : Allah Akhbar et non pas louange à Dieu ou Haré Khrisna ? Il est évident que les musulmans qui sont souvent les premières victimes de la violence terroriste n’ont pas à endosser une quelconque responsabilité dans lesdits attentats, mais il n’en demeure moins que leur silence trouble n’est guère rassurant quant à leur volonté d’éradiquer la peste terroriste qui prospère en leur sein.

C’est leur absence de réaction virulente et de forte mobilisation contre le fléau terroriste qui laisse à penser qu’ils s’y accommodent parfaitement., validant ainsi le postulat qui ne dit mot consent. Enfin que les djihadistes islamistes aient été manipulés et des simples pantins entre les mains des forces occultes, il s’agit-là d’une circonstance aggravante qui dénote d’une part qu’ils sont des sujets influençables et dénués de volonté propre et d’autre part leur doctrine religieuse dont ils se veulent les vaillants combattants n’enseigne ni le respect de la vie humaine ni le sens de l’honneur. Les terroristes islamistes sont sans foi ni loi, ce n’est pas par hasard qu’ils sont des potiches et des nervis pour leurs vrais maîtres.

La vraie réconciliation des musulmans avec la communauté internationale aura du sens le jour où chaque pays musulman érigera sur son sol un Mémorial en hommage aux victimes du radicalisme musulman. Mais cela relève encore de l’utopie.

Après avoir inventé l’islam modéré, les dirigeants occidentaux créent l’islamisme modéré

Pourquoi il est temps de regarder la vérité en face : s’il existe des musulmans modérés, il n’existe pas d’islam(isme) modéré

La modération chez les islamistes est ce que fut l’humanisme chez les nazis: un crime contre la conscience universelle.
28 novembre 2011, 19:26

Salem Benammar

Des gouvernements et des médias des pays des rivages septentrionaux de Mare Nostrum ainsi que la Maison Blanche continuent de faire preuve d’un angélisme béat et d’une mansuétude surprenante à l’égard des extrémistes de confession musulmane appelés communément les islamistes. Ceux qui prônent un islam fondamentaliste et rigoriste dont ils veulent faire un mode d’organisation totalitaire de la vie des hommes et de la cité . Fasciste et théocratique.

En effet, malgré les expériences tragiques de Munich 38, d’Iran 79 , les attentats du 11 septembre 2011 et ceux perpétrés sur leurs propres  territoires à un rythme récurrent et soutenu, les dirigeants occidentaux sont réellement atteints de cécité  mentale et continuent à occulter  le danger de l’islamisme polymorphe et anthrompomorphe.  Ils s’en font ses courtisans, et  le laissent semer ses graines toxiques dans leurs cités. Des quartiers entiers des  villes comme Londres, Bruxelles et les banlieues françaises,  sont devenus des enclaves islamiques voire des zones de non-droit soumises à la charia.  transformant ses rues en véritables lieux de culte et les attaques répétées contre les symboles de la démocratie, persistent à draper les extrémistes musulmans dans les habits vertueux de la modération et l’ apaisement.

Comme si les extrémistes pouvaient avoir le sens de la modération. Eux qui ont fait de l’exaltation et de l’immodération la colonne vertébrale de leur corps politique. S’ils sont sur la ligne médiane c’ est qu’ils ne sont pas à l’extrême.

Pourquoi fait-on preuve de retenue à leur égard alors que les extrémistes n’ ont aucun sens de la réserve et du juste mesure ? Eux qui pour imposer leurs idées ne manquent jamais l’occasion de recourir aux solutions radicales et ultra-violentes et qu’ils ne s’embarrassent pas de scrupules pour donner la pleine mesure à leurs revendications idéologiques au mépris de la sécurité des biens et des personnes.

Est-on devenu sourd et aveugle à ce point pour faire croire que l’islamisme ne doit pas nourrir les peurs et les inquiétudes et qu’ il est devenu aussi honorable que n’importe quel autre système de pensée politique républicain ? Alors qu’ il est aux antipodes des valeurs de la république et de la démocratie.

Au lieu de le combattre politiquement et juridiquement, on préfère l ‘enjoliver et l’ encenser pour lui donner un visage apaisant et le rendre plus fréquentable. L’ islamisme se trouve ainsi malgré lui paré de toutes les vertus en gratifié d attribut synonyme de modération. Connaissent-ils pas le sens de ce mot et surtout le contenu idéologique des thèses propagées par les islamistes ?

Savent-ils que l’ islamisme est une idéologie impériale, coloniale, hégémonique, liberticide, négationniste, ultra-violente, ultra-réactionnaire, mortifère, pédophile, ultra-machiste, sexiste, prédatrice, ségrégationniste ? Une idéologie régressive, désuète, qui prône la pédophilie et la polygamie, nécrophile, fondamentalement raciste, xénophobe, esclavagiste, inégalitaire, belliciste. Qu’ est-ce qu’ ils en savent de la nébuleuse islamiste, de ses desseins politiques et de son action propagandiste ? Apparemment rien ou tout au moins ce que leurs caniches islamiques leur ont raconté !

Un simple rapprochement entre l’ idéologie nazie et l idéologie islamiste les auraient certainement éclairés sur la vraie nature de l’ utopie islamiste et le danger qu ils présentent pour l’ humanité ? Ils sont les vers venimeux dans le fruit humain et constituent une réelle menace pour la paix et la sécurité dans le monde. L’ occident du Triumvirat Sarkozy, Obama et Cameron les entourent de toute son attention en leur jetant des oeillades amourachées.

Se transformant au besoin en VRP de luxe afin de faire leur promotion comme on a pu le voir sur la scène libyenne. La modération semble plus se situer au niveau du regard et de la perception que l opinion publique semble avoir d’eux que du changement de comportement ou de renonciation à leur idéologie par les islamistes. Un islamiste est comme un nazi sans son idéologie extrémiste, il perd son âme d’ islamiste. En conclusion, il n’ y a d islamisme modéré comme il n’ y a pas de nazisme modéré.

Tout est question d’illusion d’otique et un mirage pour nourrir les fantasmes de certains sur la modération des utopistes islamistes qui se considèrent toujours dans la voie du jihad et en croisade continue contre Dar al Harb, les pays non-islamisés.

Quand Amnesty International se fait l’avocat du diable islamiste

Selon le site du Monde Afrique dans un article daté du 17 septembre, les « experts » d’Amnesty International et d’International Cris Groupe qui ont brillé par leur silence jusqu’alors sur les exactions indicibles de la secte islamiste de Boko Haram dans le nord du Nigéria et du Cameroun, s’inquiètent de la réaction violente de l’armée camerounaise face à ladite secte .
Ces fameux « experts » qui sortent pour une fois de leur silence pour faire pleurer dans les chaumières sur le traitement inhumain infligé par l’armée camerounaise aux combattants de la cause d’Allah très connus pour leur respect tout particulier de la Convention de Genève sur les conflits armés et la protection de la population civile, souhaiteraient apparemment au nom des principes généraux du droit international que les militaires camerounais s’offrent en Holocauste aux inoffensifs boucher de Boko Haram qui n’ont jamais fait du mal à une mouche mais qui appliquent fidèlement les préceptes de l’islam : Piller, massacrer, incendie, violer, asservir, que des nobles valeurs humanistes.
A leurs yeux d’aveugle, les barbares ne sont pas ceux qu’on croit ce sont les militaires camerounais qui devraient laisser faire ces pauvres militants des droits humains qui ont le souci de la vie humaine comme Mahomet avait le souci des juifs de Médine.
Au nom de l’islam on a le droit de répandre la mort et la terreur et contre les musulmans extrémistes nul n’est en droit de se défendre bien au contraire on doit leur faciliter le sale boulot pour se livrer à leurs exercices favoris es brûler les églises, égorger les chrétiens par milliers, enlever les collégiennes, commettre des attentats terroristes sur les marchés, réduire en amas de cendres des villages entiers, afin d’éviter soi-disant toute recrudescence de la violence..
Ainsi à la violence des extrémistes musulmans, il est interdit de riposter dans les mêmes proportions. Il faut être charitable et humaniste.
Boko Haram (https://fr.wikipedia.org/wiki/Boko_Haram) fidèle à l’islam des sources originelles dans sa conception wahhabite doit avoir les coudées franches aidé par ses mentors qatariens pour mettre la région à feu et à sang jusqu’à ce qu’il ait exterminé les derniers chrétiens, animistes voire des pauvres musulmans inoffensifs.
Selon leur logique troublante, on ne doit pas combattre l’horreur par l’horreur et le sang par le sang, le Cameroun ne doit pas assurer la défense de l’intégrité physique de sa population en proie aux attaques incessantes meurtrières depuis plus d’une dizaine d’années de la part du groupe salafo-djihadiste sunnite de Boko Haram, ni avoir une politique de représailles pour ne pas envenimer la situation à moins que pour ne pas troubler leur bonne conscience.
Il y a tout à parier qu’ils seraient ravis de voir l’armée camerounaise se comporter le plus lâchement du monde à l’image de l’armée nigérienne et dérouler le tapis rouge aux pattes de ces meutes de prédateurs avides de la chair humaine.