Archives pour la catégorie islam

L’histoire retiendra le nom de la France championne du monde et pas les origines de ses joueurs

Pourquoi tant de polémique infâme autour des origines des joueurs, sommes-nous plus loyalistes qu’eux envers la FRANCE et faisons-nous plus de bien qu’eux pour sa gloire ?

L’histoire retiendra que la FRANCE a été en ce jour du 15 juillet 2018 championne du monde et certainement pas leurs origines africaines ou « onussiennes » comme j’ai pu le lire dans certains commentaires nauséabonds comme si leurs détracteurs sont plus Français qu’eux et oeuvrent plus qu’eux pour son image dans le monde.

Une amie tunisienne m’a envoyée une photo d’un quartier populaire de Tunis où ses habitants arboraient à leurs fenêtres le drapeau tricolore et criaient « Allez les bleus » pendant tout le match.

Faute d’être un facteur d’apaisement des tensions internationales et de compréhension mutuelle entre les hommes le football a au moins le mérite de créer parfois des courants de sympathie pour les pays victorieux.

Le terrain de football est aussi un terrain de bataille où la guerre fait rage pendant 90′ voire 120′ et seuls les vainqueurs sont salués comme des valeureux soldats. h
Les 211 pays affiliés à la F.I.F.A. davantage que l’O.N.U. auraient aimé être à la place de la FRANCE et des esprits chagrins crient au scandale parce que ces champions qui exaltent la fibre patriotique et font souffler le vent de la joie sur tout le pays et au-delà de ses frontières  ne sont pas blancs de peau comme eux ou ils ne sont pas des Français depuis plusieurs générations. 

La citoyenneté ne s’évalue pas au nombre des générations d’appartenance à la FRANCE elle est la résultante des devoirs envers elle.

L’islam n’est pas une couleur

h · 

La pire des inepties est l’équation islam=racisme anti-blanc, comme si l’on ne peut pas être blanc et musulman et que ses adeptes ont une couleur spécifique ou ont un « faciès » musulman comme disait Nicolas Sarkozy.

Le vrai racisme qui est le summum de la bêtise humaine, est justement l’amalgame, une confusion absurde entre religion et couleur de peau. Etre musulman pour les   c’est être non-blanc. Car l’islam est incompatible la blancheur. « Je suis blanc et je suis le seul à l’être, un Tunisien ne peut être blanc comme moi car il est musulman. » Sauf que ces individus  qui associent islam et non-blancheur de la peau qui défendent cette thèse et arborent leur couleur de peau comme un emblème de leur supériorité oublient qu’il y a aussi des leurs aussi blancs de peau qu’eux sont musulmans et qu’il existe d’autres peuples à la peau aussi clair e que la leur.

Jésus n’était pas un blond aux yeux clairs, Abraham, Moïse, Bouddha et tous les autres non plus. Ils sont sémites et pourtant ils sont adulés comme des dieux par des femmes et hommes de toutes les couleurs.

Quant à nos ancêtres, en l’état actuel des découvertes paléontologiques et archéologiques, il semble qu’ils soient originaires d’Afrique il y a quelques millions d’années. Quant à leur couleur, c’est sans intérêt car le plus important est qu’ils ils attestent de l’existence d’une origine commune à toute l’humanité.

Combien de blancs racistes  tel Watson, le père de la génétique moderne, ont été trahis par leur ADN qui a révélé chez eux des origines noires ou asiatiques si ce n’est les deux.

La « science arabe », le plagiat érigé en dogme religieux

Publié par Salem Ben Ammar le 3 juillet 2018

La science arabe est l’art de tout emprunter à autrui sans jamais citer la source originelle pour laisser croire qu’elle est à l’origine de ce qu’elle a transmis. 

A la sortie du Moyen Age, l’Occident n’a pas cherché à identifier la genèse, sa création et son processus d’élaboration, de cette science arabe qui est en réalité de seconde main. Se contentant de la prendre comme si elle était une parole biblique, digne de foi.

Il a fallu attendre le XXe siècle pour faire tomber le masque de ladite science qui n’aurait pas existé sans l’Inde et la Grèce tout particulièrement.

Longtemps le monde avait cru que ladite science a enfanté le concept zéro. Il en est point le cas.

Al-Khawarizmi qui est ouzbek et non pas arabe, qu’on présente comme le père de l’algorithme et de l’algèbre n’a fait en réalité que s’inspirer fortement des travaux de l’Indien Brahmagupta, le concepteur du zéro moderne.

Historiquement les arabo-musulmans avaient surtout vandalisé le savoir des peuples conquis que de l’avoir préservé et enrichi.

Qu’ont-ils fait des héritages égyptiens, perses, numides, byzantins, assyriens, romains, carthaginois ?

Pour juger de l’attrait d’un peuple pour la science il faut l’étudier à travers l’angle de leur respect du savoir des autres. Il est difficile d’affirmer que les Arabes ont brillé en la matière. Et sans Napoléon, le monde n’aurait pas découvert la civilisation égyptienne.

L’équipe de France de football n’est pas africaine, française à 100%

Sénégalaise ou pas, Camerounaise ou pas, Malienne ou pas, Martienne ou pas, l’équipe de France de football est avant tout et surtout française, que cela n’en déplaise aux détracteurs racialistes nostalgiques de pureté de la blancheur de la France.

Elle reste le pur produit de la formation française enviée dans le monde entier et ses joueurs ne sont pas sortis des moules des pays d’origine de leurs parents . Cracher sur elle c’est cracher sur soi-même.

Il m’importe peu de savoir qu’elle soit une équipe de millionnaires, c’est la loi du marché,  tant qu’elle honore les couleurs nationales et faire flotter le drapeau national au plus hait mât de la victoire.

Nombreuses sont les équipes nationales qui auraient aimé être à sa place à ce stade de la compétition dont les éliminations ont tourné à la tragédie pour certains d’entre elles. Demandez le aux Allemands, aux  Espagnols, aux Portugais, aux Argentins et aux Brésiliens ce qu’ils en pensent ?

On juge les hommes sur leur loyauté envers leurs pays et jamais à l’aune de leur couleur de peau.

Les collabos et les miliciens de 1939-45 n’étaient pas noirs de peau.

En quoi un Français d’origine africaine est-il moins Français que celui qui fait de la blancheur de sa peau un signe d’appartenance à la France ? La couleur de peau n’est pas facteur de citoyenneté et en aucun cas synonyme de patriotisme et d’attachement aux valeurs de la République.

Etre noirs de peau n’est pas une calamité. Les noirs sont autant humains que n’importe quel raciste anti-noir.

J’ai été l’un des tout premiers en France dans le cadre de mes travaux de thèse de doctorat en Sciences politiques à avoir travaillé sur le sujet de l’instrumentalisation du sort à des fins politiques et de manipulation des masses.
Je n’ai jamais cru en sa neutralité et en son innocence mais il m’est insupportable en tant qu’humaniste que l’on stigmatise et discrimine les humains en raison de leur couleur de peau, leurs origines ou leur croyance.

Parmi ces noirs tant décriés comme s’ils étaient des pestiférés par les esprits chagrins, il y en a pas mal parmi eux dont les aïeux se sont battus pour la France comme ces millions de Français.
Les Sénégalais que vous moquez tant ont été tout autant exemplaires que les combattants français.

Hommage aux 9 agents de la Garde Nationale tunisienne abattus par des terroristes nahdhaouis

Tunisie : 9 Gardes nationaux tués dans une attaque terroriste à Ghardimaou
Mes condoléances les plus attristées aux familles des 9 gardes nationaux sauvagement abattus aujourd’hui par des terroristes nahdhaouis à Ghardimaou, ville située au Nord-Est de la Tunisie rattachée administrativement au gouvernorat de Jendouba.
Je tiens le peuple tunisien pour le premier responsable de leur mort comme celle des centaines de soldats, policiers et gardes nationaux depuis le 17 janvier 2011. Ce peuple indolent et apathique, indifférent à son propre sort porte aussi sur la conscience la mort de Chokri Belaïd, Mohamed Brahmi, Lotfi Nagga, Socrate, Ben Amor et tous les hommes politiques disparus dans des circonstances troubles, autant de crimes d’Etat restés impunis à ce jour et dont les assassins sont les figures de proue de la vie politique tunisienne post-Ben Ali.
 Plutôt que de sanctionner  sévèrement par ses bulletins de vote le clone de la NSDAP nazie dont le chef de file se rêve en Führer de pacotille,  filiale à 100% de la confrérie des frères nazislamistes il n’arrête pas de la plébisciter à chaque élection.  Inconscient et insouciant que chaque vote est une balle mortelle tirée lâchement dans le dos de la Tunisie.
Fort pour enterrer ses morts et pleurer sur leurs dépouilles mais toujours absent pour descendre massivement dans la rue non pour dénoncer la barbarie islamiste qui si rien n’est fait pour le mettre hors d’état de nuire, tous les ingrédients sont réunis pour reproduire en Tunisie le scénario des années de braise algérien.
Elle n’a pas trop tardé à le remercier pour son dernier choix aux Municipales qui a fait d’elle la maîtresse locale des principales villes tunisiennes dont Tunis elle a fait couler le sang de 9 victimes.
Tout ce qui n’est pas de son camp est l’ennemi à abattre.

Dieu a dit, mais qu’a t-il dit et quelles sont les preuves de ce qu’il a dit ?

Comme s’ils ont des preuves irréfutables de ce qu’ils énoncent les croyants sont convaincus, un pléonasme, que  dieu a dit. Qu’a t-il dit et à qui il l’avait dit ? Se poser la question c’est ne plus croire. C’est l’évidence pour eux dieu a dit. Même s’il semble avoir perdu la voix depuis qu’un hurluberlu a prétendu qu’il est le dernier à qui dieu a dit.

On continue à lui faire dire ce qu’il n’a certainement jamais dit. Ils en sont certains dieu a dit et n’en démordent pas, nulle preuve à y apporter puisque dieu a dit et surtout celui du dernier illuminé de la chaîne des rapporteurs de ses dires qui pour verrouiller le doute sur ce qu’il a dit il enjoint ses ouailles de prendre ce qu’il a dit pour une vérité absolue leur promettant les pires châtiments s’ils s’aventurent à se questionner sur la véracité de ce qu’on a en réalité lui faire dire.

Et à supposer qu’il l’ait dit, personne n’a été témoin auditif de ce qu’il a dit, des illuminés-escrocs-gourous-manipulateurs leur ont fait croire que dieu leur a parlé et cela leur suffit amplement et les dispense de le démontrer

Ils sont convaincus que tout ce qu’ils leur ont rapporté a été dit par dieu. Abraham, Moïse, Jésus et Mahomet ont dit que dieu leur a dit. Et  ce qu il a été dit n’est consigné nulle part ni avoir été entendu par des tierces personnes dignes de foi pouvant attester de ce qu il a dit.

Un dieu qui dit  est forcément humain, doté de parole et s’exprimant dans une langue compréhensible par ses interlocuteurs et présentant bien souvent le même profil ethnique.

Drôle de dieu qui ne s’adresse à ses hommes dans un idiome propre à une seule région et à deux gropues  qui sont essentiellement sémites et n a pas choisi d autres peuples pour porter sa parole ?

Un dieu s il existe est par definition le pere de tous les hommes sans exclusive et capable faire d un esquimau un messager chez les Swahilis.

Il ne ne doit pas promouvoir sa parole par le canal de certains peuples tout en lui assignant une portée universelle et le pire est que ce dieu est nul en geographie humaine.

On ne fait pas du Proche et Moyen Orient le nombril du monde. Un dieu omniscient aurait fait d un Hindou un Jésus.

Si ce dieu est aussi universaliste comme l’affirment ses armées de benêts il aurait diversifié sa chaîne de prophètes. Et on aurait pu en avoir de toutes les couleurs, les origines et les cultures.

Ce n’est pas de la chute du QI des enfants français que l’on doit s’inquiéter, c’est de l’islamisation galopante

Une petite française décérébré e de 19 ans a lancé un appel sur un site propagandiste islamique pour que des âmes charitables islamiques l’aident à se « convertir », on se soumet à l’islam, pour plaire à son petit copain maghrébin. Son cas est loin d’être isolé.

On se demande après pourquoi l islam séduit les coeurs de certains français ?
Ce n’est pas le QI qui recule en France c est la France qu’ une fraction des siens est en train de sacrifier en gage de son allégeance à l’islam.

Des enfants de la République en manque d’idéal de vie et de valeurs morales sont enchantés par le chant de sirène de l islam qui est en réalité le dernier chant de cygne de la République.

Comme toute idéologie fasciste l’islam prospère sur le mal-être et la misère intellectuelle des enfants de la République.

Ce n’est pas en faisant nos choux gras sur la soi-disant chute du QI des jeunes français qui reste discutable que l’on va les arracher des griffes de l hydre islamique.

Honte à la République qui laisse des enfants de 11 ans se soumettre à l islam. De la même façon qu elle les protège contre les sectes elle doit le faire contre l’islam.

A 11 ans, il est à douter que l’on soit capable de jouir pleinement de ses capacités de discernement et de mûrir un tel choix.

Entre cette chanteuse paumée qui prétend que l’islam l’a sortie de la dépression, ce qui est un aveu de son manque de discernement au moment de sa déclaration d l’allégeance, et ces jeunes immatures et parfois borderline, l’islam a tout le loisir de faire son marché.