Archives pour la catégorie islam

Si les pays musulmans étaient si grands que ça ils auraient gardé leurs enfants chez eux

Comment peut-on dire que tel ou tel pays musulman est grand alors qu’il est la risée de l’humanité ? Des pays qui font figure de figurants sur la scène mondiale ne peuvent mériter un tel qualificatif. S’ils le sont vraiment qu’ils rapatrient leurs nationaux vivant en Occident et mettent un frein aux velléités de départ de dizaines de millions des leurs .
La grandeur des nations est dans la protection de leurs enfants et d’en faire des leviers de leur futur et non pas de les laisser sur les bords du chemin avec pour seule perspective l’exil ou la misère noire.
Je me demande si ces pays-indignes n’ont pas d’autres idées derrière la tête en se défaussant sur l’Occident des surplus de bouches qu’ils sont incapables de nourrir à cause de la corruption institutionnalisée et les inégalités criardes à l’exemple de l’Algérie et du Maroc ? Des pays qui auraient pu réussir leur décollage économique et technologique mais qui sont restés en rade préférant construire des mosquées plutôt que des écoles et des hôpitaux.
Mais ce qui est le plus à condamner au fond c’est moins ces pays en question que les autorités politiques occidentales qui leur laissent les portes grandes ouvertes tout en sachant consciemment le danger encouru avec les afflux massifs des populations dont le souci premier est moins de se greffer à leur nouveau milieu d accueil qui est en réalité un espace de conquête pour y enraciner leur culture d un autre temps. Où les mots individu, liberté, démocratie, justice, égalité, parité deviendront fidèle, soumission, théocratie, charia, relégation, discrimination, inégalité, injustice, musulman et non musulman,

Le feu embrase la Tunisie et son peuple joue aux sauveurs des Palestiniens

 

En quoi Hamas est-il un remède aux maux pathologiques et endémiques de la masse tunisienne ?

Que connaissent les Tunisiens de l’histoire de cette organisation terroriste et de sa charte ?

Savent-ils au moins que le mouvement islamiste du Hamas est  un mouvement fondamentalement terroriste, totalitaire, théocratique, à la solde de l’Iran, oligarque, liberticide, corrompu, sans foi ni loi, fossoyeur des Gazouis qui lui servent de chair à canon et de bouclier humain, mu par sa seule haine des Juifs à l’instar de ses bailleurs de fonds chiites et qataris? 

Plus aucune trace dans son bastion de Gaza de laïcs et de chrétiens palestiniens mais cela ne risque pas de susciter leur émoi vu qu’eux-mêmes ils les abominent. Un véritable agent de purification religieuse. 

En quoi la haine de l’autre et l’exaltation de la judéophobie est une solution au problème insoluble du conflit israélo-palestinien et un exécutoire au mal-être des tunisiens ? Justement parce qu’elle sert d’exécutoire à ces criminels nazis, antisémites, et racistes qu’ils l’exploitent machiavéliquement.  

Quelle que soit la légitimité de la cause palestinienne elle ne peut être inscrite au chapitre des priorités en Tunisie qui est la première des causes à défendre pour son peuple.

La solidarité bien ordonnée commence par soi-même et les Tunisiens ne peuvent faire de la Palestiniens leur catharsis. 

Imaginons un seul instant les Palestiniens disposer d’une force de frappe financière à l’image de cette principauté-confettie qui joue à l’ogresse partout où elle peut, est-ce qu’ils auraient eu un seul geste de solidarité désintéressée enverleurs pseudos frères tunisiens, comme si parler la même langue ou professer la même religion alors que les palestiniens ne sont pas majoritairement musulmans, à supposer que les tunisiens le soient tous ce qui reste à prouver ?

En quoi les Tunisiens confrontés à des problèmes multiples et épineux doivent être concernés par un conflit qui ne les concerne guère. Quels sont les meilleurs protégés des Américains protecteurs d’Israël aussi ? Ce sont bien les bailleurs de fonds des intégristes tunisiens n’est-ce pas ?

Aujourd’hui les héritiers de l’islamo-nazisme égyptien ont déclaré qu’ils ne toucheront pas au traité de paix israëlo-égyptien.

Et enfin en quoi les Tunisiens sont-ils arabes ? Quant à l’unité arabe, il vaut mieux faire cohabiter deux caïmans dans un même marigot que des peuples à l’arabité jamais établie sur la planète Mars. Qui a massacré aujourd’hui encore des chiites en Irak ?

C’est honteux de savoir que le pays de la Ghriba, de Kairouan et de la Cathédrale de Saint-Louis devient un symbole de l’intolérance et de la violence religieuse.

La Tunisie à défaut de révéler ses propres dessous nous révèlent le vrai visage de la masse tunisienne.

Seule une rupture avec le tout islam peut sauver les musulmans de l’obscurantisme

Il y a une nécessité absolue pour les pays musulmans de ROMPRE avec le tout religieux dans l’enseignement et l’apprentissage du Coran et de mettre l’accent sur les savoirs de base.

Ils doivent apprendre à leurs enfants la culture de la vie plutôt que l’EXALTATION DE LA MORT et les tourments de la tombe, développant ainsi chez eux les mécanismes psychologiques de culpabilisation, la peur, de la haine de soi et de l’autre, du martyr.

Les pays musulmans ne sont pas conscient que leur système éducatif conçu et façonné par l’O.C.I. les mène tout droit vers le monde des TÉNÈBRES. Ils sèment aujourd’hui les fruits incomestibles de leur malheur de demain.

Il n’existe certes pas un modèle parfait en la matière, mais ils ont toutefois la possibilité de prendre exemple en la matière sur celui de feu HABIB BOURGUIBA qui a mis l’homme au cœur de l’enseignement et qui dépensait jusqu’à 30% du budget de la nation dans la formation des esprits.Un homme qui PRIVILÉGIAIT LES ÉCOLES AUX MOSQUÉES et les centres de formation pour les jeunes en échec scolaire aux camps d’entraînement djihadistes et la prison.

Quand on aime l’homme on lui donne les moyens de son épanouissement et son développement et qu’il ne peut y avoir de PROGRÈS HUMAIN en faisant des écoles des hauts lieux d’embrigadement idéologique.et de fanatisme.

Les pays musulmans doivent comprendre qu’il n’y a pas de SACRILÈGE de bâtir des programmes scolaires dépouillés de toute forme d’endoctrinement religieux, axés sur l’éducation à la tolérance ,le bien-vivre ensemble, l’amour de son prochain surtout quand il est différent de soi, l’ouverture sur le monde, l’abolition de la culture ethnocentrique et suprématiste, la compréhension mutuelle, l’humanisme, la philosophie.

Il faut que les musulmans, sortent de leur état d’ENFERMEMENT MENTAL peuplé du mythe de l’Arche perdue symptomatique de leur dépression chronique et leur apprendre qu’ils ont des responsabilités avant tout humaines et c’est l’histoire qui sera leur vrai juge !

Salem Benammar
17 mai 2014

L’islam est à la civilisation ce que la mosquée est à l’Académie des sciences

Si l’islam rimait avec civilisation, il aurait commencé par féconder une civilisation en Arabie et mis en valeur les civilisations des peuples qui avaient eu le malheur d’être tombés sous son joug à l’exemple de l’Égypte, l’Irak la Syrie, l’Afrique du Nord et la Perse.

Aucune religion n’a contribué à la mise en valeur de l’histoire ancestrale des peuples et tout particulièrement dans le cas de l’islam qui a agi en véritable décapant de leur mémoire historique.

Il était totalement ignorant de la culture et des richesses patrimoniales de ses nouvelles conquêtes qu’il avait plutôt pillées et anéanties pour apparaître comme étant le point de départ de leur histoire.

Pour lui le meilleur moyen d’étouffer les réveils des consciences est de priver les peuples de pratiquer la politique de la terre brûlée.

Son essor intellectuel et scientifique n’aurait jamais vu le jour s’il n’y avait pas eu les Syriaques, les Perses, les Juifs et tous les autres sauf les Arabes qui étaient plutôt les derniers de la cordée.

Une religion, à supposer que l’islam le soit, n’a pas vocation à enfanter  une civilisation car l’une est l’œuvre de la pensée irrationnelle et insensée et l’autre est le fruit de la volonté des hommes à œuvrer pour le bien commun sans distinction de croyance. De par leur essence les deux  entités sont antinomiques même si l’islam est dans le mélange des genres qui ne distingue pas le civil du sacré.

Sans les emprunts éhontés qu’il s’est appropriés sans scrupule, jamais il n’aurait pu faire illusion et voir son nom accolé au concept de civilisation.

Il n’existe pas d’exemple de peuple que  l’islam a civilisé et auquel il a ouvert la voie du développement humain, il a plongé les peuples dans l’obscurité totale.

 

 

L’humanité en proie aux gangrènes supremacistes: blanc et musulman

Rien a changé aux EU où la police continue à tuer des noirs et à les humilier comme cet homme noir traîné avec une corde au cou par deux policiers à cheval parce qu’ils sont noirs.

Est-ce deux policiers noirs l’auraient fait avec un noir ?

La simple couleur de peau suffit pour condamner un noir à mort. Comme pour le nazisme et l’islam, ce qui n’est pas comme soi est forcément un ennemi qu’il est légitime d’éliminer.

Diaboliser l’autre en l’affublant de tous les stéréotypes infâmes pour motiver le verdict de sa mise à mort purificatrice.

Les clichés ont plus que jamais la vie dure, l’humanité a beau soi-disant être entrée dans une ère de communication sans précédent dans son histoire fonctionne sur le même modèle d’algorithme.

Les frontières idéologiques et raciales entre les hommes ne se sont pas estompées pour autant et le suprémacisme aussi bien blanc que musulman ne s’est jamais si bien porté avec un avantage certain pour le dernier. C’est celui qui tue le plus.

Un noir reste un noir il est condamné par la police américaine pour le fait de l’être. Un non-musulman est jugé un ennemi de l’islam et mérite d’être mis à mort pour ne pas être musulman.

Toutes choses étant égales par ailleurs un tel parallèle entre la police américaine et l’islam n’est pas si déplacé que cela. Car un noir peut être condamné par la police elle-même qui se fait son juge à la fois pour le simple fait qu’il est noir et en islam un djihadiste massacre des non-musulmans parce qu’ils sont jugés comme les ennemis de sa religion.

C’est toujours cet autre qui reste suspect, un danger potentiel de ne pas être ce qu’ils sont. Ils doivent l’éliminer de leur espace de vie. Un indésirable, un intrus qui n’a pas sa place parmi eux. Rien qu’en France là où les musulmans se sont installés plus aucune présence dans leurs quartiers autres que la leur. Une espèce de nettoyage religieux se fait le plus normalement du monde sans que les pouvoirs publics s’en rendent compte. Ou plutôt si mais ils font l’autruche pour au nom de la paix sociale

Un environnement assaini de la présence de l’intrus, cet étrange humain qui n’est pas si humain qu’il en l’air, un porc, un singe, un âne pour les musulmans par exemple. Il ne ressemble pas à ce qu’ils sont et n’adhèrent pas à leur modèle de valeurs et de croyance. Ils sont la caste des Brahmznes qui doivent vivre dans un environnement pur et qui ne doit pas être profané par les intouchables.

Ce noir et ce non-musulman sont porteurs du virus de la corruption, de la transgression et de la perversion morale dont il faut protéger les honnêtes gens dans un cas et protéger l’Oumma islamique.

La peur de l’autre est la première cause des tourments de l’humanité.

L’être humain n’a pas pris conscience que celui qui est différent de soi n’est pas un ennemi et que personne n’a choisi à sa naissance ses apparences physiques ou sa croyance.

Mais c’est comme si c’était le cas et on le punit pour ne pas répondre aux critères de couleur et de religion de ses bourreaux.

Être né noir ou non-musulman serait une sorte de malédiction « divine », un sacrilège qui mérite un châtiment de mort.

M. Trump: Arrêtez de jouer au donneur de leçons

Voyez-vous M Trump, les victimes des suprémacistes blancs ont beau être armées mais leurs armes ne leur ont servi à rien alors que vous avez prétendu que si les victimes du Bataclan étaient armées elles seraient encore en vie.

Dans toute l’histoire des tueries de masse aux E. U. on a pas souvenir que leurs auteurs ont abattus ou neutralisés par leurs victimes.

Cessez de jouer au donneur de leçon et de vous faire le défenseur de la cause du port d’armes à feu responsables de plus de 10 000 morts par an chez vous.

Les armes à feu ne sont pas un jouet inoffensif qu’on doit laisser entre les mains des premiers venus.

Vous le reconnaissez vous-même que les tueurs souffrent de troublent mentaux. Un examen psycho-médical s’impose avant la délivrance des licences ainsi qu’un examen périodique pour évaluer leur état de santé mentale.

Je pense aussi qu’il faut cesser de souffler sur la braise de la haine de l’autre, la majorité des victimes d’El Paso et de Dayton sont des Latinos et des noirs. Vous en droit de renvoyer les clandestins chez eux mais pas en les diabolisant.

On a toujours tué aux E. U. au nom de la suprématie blanche il faut bien que ça s’arrête et en tant que dépositaire de l’unité américaine il faut calmer les esprits.

Ennahdha, la charmeuse de serpent

Article 12 décembre 2012

Merci Ennahdha pour ce spectacle de jeu de chaises musicales gratos que tu as offert aux paumés tunisiens restés éternels enfants qui faute de manger à leur faim se gavent les neurones grâce à toi.

J’attends le 4ème acte, celui du coup de sirocco qui vaxeffacer la Tunisie de la surface du globe. Au moins on aura plus à se prendre la tête avec tous ces bras cassé.

Tous des cons, on a beau leur dire et répéter que la cible à abattre est l A N C mais rien à y faire, ils préfèrent mordre les leurres d’Ennahdha. Même Hamma est tombé comme un bleu dans le piège d’Ennahdha. Ce connard doit savoir qu’il faut priver l’adversaire de sa base-arrière, mais plutôt que de prendre Ennahdha par derrière là où ça lui fait mal, il lui a offert le sien parce que ça lui fait du bien.

Il n’a pas trouvé mieux à dire qu’il est inadmissible que le nouveau premier sinistre soit issu du gouvernement nahdhaoui.