Archives pour la catégorie juifs

Si l’islam pouvait sauver les âmes, il ne serait pas l’enfer des hommes

J’en apprends des choses sur Mahomet comme cette histoire affabulée de cet enfant juif qui lui servait de domestique.  Selon ses sectateurs qui l’idolâtrent plus que leur Allah lui-même, pour dire combien il est en réalité leur vrai dieu, que le garçon  tomba un jour gravement malade et Mahomet affecté et inquiet par la dégradation de son état de santé, lui convainquit de renoncer au judaïsme en faveur de l’islam s’il voulait retrouver la santé.
Ô « miracle ! », l’enfant sage, lucide et raisonnable, touché par la grâce d’Allah qui égare qu’il veut et guide qu’il veut n’est-ce pas ?, comprit qu’en dehors de l’islam point de salut pour lui et se fit musulman à la grande joie de son maître Mahomet. La légende ne nous dit pas s’il était un simple serviteur ou un joujou sexuel pour satisfaire les de Mahomet. 
Faute d’avoir convaincu les Juifs de donner une once de crédit à sa pseudo prophétie Mahomet pouvait se réjouir d’avoir sauvé un enfant juif d’une mort certaine. Un « miracle » qui a tout l’air d’être un vulgaire plagiat du signe de l’aveugle à qui Jésus Christ rendit la vue, mais contrairement à Mahomet le prophète qui n’a jamais rien prophétisé il l’a fait sans contrepartie.
Un Mahomet s’apitoyant sur le sort  d’un enfant juif est comme un bourreau pour ses victimes. Le génocide  de la tribu des Banu Qoureydha et la déportation des tribus de Banu Qaynouna et des Banu Nadir de Yathreb, l’actuelle Médine, se suffisent d’eux-mêmes pour témoigner de l’extrême cruauté du prophète du carnage comme il se définissait lui-même. 
Si l’islam pouvait sauver des vies humaines il ne serait pas le cauchemar des hommes depuis sa création et n’aurait pas enfanté autant d’égorgeurs. Il est de la famille des drogues des plus dangereuses et  hautement néfastes à la santé mentale, psychique et physique des hommes. Faire son apologie revient à faire l’apologie du souffle du Diable (ou Scopolamine).
 A se demander si cette histoire loufoque n’a pas inspiré Diam’s 14 siècles plus tard qui prétend que l’islam aurait sorti de sa dépression.  Non seulement l’islam serait une religion d’amour, de tolérance et de paix mais en plus un traitement curatif contre les maux des non-musulmans. Il suffit de s’y soumettre et la santé serait au rendez-vous. « Islamisez-vous et vous voilà guéris. » crierait un imam du haut de son minaret. Un slogan qui devrait être affiché sur les frontons de leurs mosquées, ces hauts lieux de la culture de la haine et de l’incubation de l’ultra-violence.
Mais alors pourquoi les musulmans dépendent à 100% pour leurs soins  des pays non-musulmans ? Aucun médicament ne porte leur label à ce jour.  Si vraiment l’islam avait des vertus médicinales les pays musulmans ne seraient pas les derniers de la classe humaine dans les prises en charges et la prévention des maladies et n’auraient pas l’espérance de vie la plus faible du monde.
Faute d’apporter la preuve de leurs talents, les musulmans cultivent le vent pour en faire une vérité attestée et avérée. C’est normal chez les adeptes du charlatanisme fait culte.

Musulmans : cessez de faire du juif et du chrétien votre alibi pour justifier les crimes abominables de l’islam

Comment peut-on justifier l’injustifiable en cherchant à noyer le poisson, à faire diversion à chaque fois qu’on vous interpelle sur les horreurs  en arguant des antécédents judiciaires d’autrui ?

Est-ce pour autant une raison pour donner une légitimité aux crimes portant la signature de l’islam au motif que les autres religions ne sont pas blanches comme neige ?

C’est l’islam qui est  mis en accusation et non pas les autres religions. C’est lui qui est actuellement la source première de l’insécurité dans le monde et le cauchemar de l’humanité.

C’est en son nom qu’on atteint les sommets de la barbarie. On tue, on décapite, on profane, on purifie la terre musulmane de toute présence chrétienne et autre, on viole, on kidnappe, on réduit à l’état d’esclaves et on détruit et profane la mémoire des peuples.

Vous défendez l’islam c’est votre droit mais là où vous êtes complètement hors sujet et de mauvaise foi, ce qui est dans votre nature en tant que musulmans  pour qui mentir est un précepte religieux,  quand vous faites de la violence avérée ou supposée du judaïsme et de christianisme un alibi pour justifier les dérives violentes de l’islam.

Si l’islam est soi-disant une religion de rupture venue pour mettre de l’ordre dans la mise en oeuvre de la feuille de route messianique pourquoi a-t-il perpétué la violence inhérente à ses prédécesseurs ? Ce qui laisse clairement entendre qu’il n’a pas su ou pu se doter d’une personnalité propre en ayant pas réussi à se démarquer de ses prédécesseurs et se frayer un chemin non-violent.

Si l’islam est violent c’est dû pour vous à son héritage « génétique » et c’est donc la faute au legs judéo-chrétien. 

Chez vous ce n’est jamais la faute à l’islam ni à vous-mêmes puisqu’ Allah vous a déchargé de toute responsabilité dans ce que vos mains peuvent commettre comme mal.

 Vous n’êtes jamais responsables et encore moins coupables d’où votre propension à se servir de l’autre comme paravent, un écran de fumée, pour esquiver le débat.

On vous pose des questions ciblées et bien précises sur les crimes passés et présents de l’islam et de ses desseins hégémoniques et génocidaires et non pas ce qu’auraient commis les deux autres dans le passé qui pour l’instant et ça vous ne devez pas l’ignorer ne sont pas mis en cause dans les tourments actuels de l’humanité.

Quant à vos souffre-douleurs qui sont les premières victimes de votre violence ils ont tourné officiellement la page de leurs crimes mais est-ce que c’est le cas de l’islam toujours en guerre contre l’humanité tant qu’elle ne se plie pas à ses lois ?

Pourquoi considère-t-il les de pays non-islamisés comme dar-al-harb, des terres de conquête ? Tant que vous n’aurez pas fait le ménage dans le Coran, qui est mission impossible, vous ne saurez nous convaincre que l’islam oeuvre pour le bien commun de l’humanité.

Votre excès de violence est symptomatique de votre impuissance à argumenter et à débattre.
Vous maniez l’insulte pour intimider vos contradicteurs comme vos frères activistes manient le couteau de boucher pour décapiter leurs pauvres victimes.

Musulmans : ce n’est pas la faute à Israël si vous êtes les derniers de la classe

Qu’Israël ait cette intelligence d’utiliser le mal qui gangrène le corps musulman qui est le salafisme pour éradiquer le mal lui-même qui est l’islam je ne saurais que m’en réjouir. Accuser l’Etat hébreu de tous vos tourments cela dénote de votre état de faiblesse intellectuelle et de votre immaturité psychologique. En en faisant votre bouc-émissaire vous reconnaissez que vous êtes des vauriens, des marionnettes, des êtres influençables et manipulables. Ce n’est jamais un honneur de se faire passer pour les éternelles victimes. Quand on est pas capable de se remettre en question et de tirer ainsi les leçons de ses échecs pour ne pas refaire les mêmes erreurs. il nous reste qu’une chose à faire s’auto-décapiter. En quoi Israël est responsable de la condition féminine chez vous ? En quoi est-il la cause du régime liberticide et despotique de votre environnement politique ? Si tous vos indicateurs sociaux, intellectuels, scolaires, technologiques, sanitaires, économiques, démographiques, urbains, industriels, techniques, technologiques, humains, environnementaux, sont au rouge à qui la faute ? Est-ce Israël ou vous ? Qui est responsable de vos divisions endémiques qui perdurent depuis 1435 ans est-ce Israël ou vous ? Mahomet lui-même n’avait pas réussi à cimenter l’unité entre les tribus arabes est-ce à dire que c’était le résultat du complot israélien, même si Israël n’existait pas en tant qu’Etat contrairement aux Banu Israël dont il est fait mention dans le Coran ? Votre sel leitmotiv pour esquiver vos responsabilités dans l’état catastrophique et misérable de vos pays est de tout mettre sur le dos d’Israël. Heureusement pour lui qu’il a le dos très large. Il semble que n’est pas Israël qui a institué la pédophilie et la polygamie, ni le bannissement des femmes et leur quasi exclusion du système scolaire et du monde du travail au nom des principes religieux d’un autre temps. Vous êtes connus pour êtes les pays les plus corrompus , violents, criminogènes,  racistes, et inégalitaires au monde qui en est responsable c’est Israël ou vous ? -Vous lapidez vos femmes pour adultères, -vos décapitez  vos apostats, vos homosexuels et vos intellectuels, -vous appelez à la haine du juif pendant vos prières, vous les maudissez dans vos alcôves, -vous faites des victimes des viols des coupables, vous pratiquez les mariages arrangés, -vous vendez vos fillettes aux prédateurs sexuels sous couvert de la sunna ( mariages forcés des fillettes à 8-9 ans), -vous préférez construire des mosquées plutôt que des écoles, des laboratoires de recherche, des hôpitaux, des routes, des voies ferrées, etc.. Malgré sa position géographique au milieu d’un marais infesté de requins Israël consacre près de 10% de sa richesse nationale à son système éducatif et vous ? Les dizaines de millions de filles et de garçons non-scolarisés et déscolarisés dans les pays musulmans sont certainement aussi victimes du complot de l’ombre d’Israël contre le bien-être de vos enfants. Plus de 70% de vos femmes et 40% sont analphabètes ce qui signifie pas pour autant que les autres sont lettrés. A chaque fois qu’Israël et pas seulement lui fait un pas en avant c’est 100 pas en arrière que vous faites. Il est inutile de vous rappeler que votre retard sur ce pays votre souffre-douleur et tous les autres dans tous les domaines qui est abyssal qu’il vous faudrait des millénaires pour le rattraper. Israël travaille brillamment pour l’avenir et vous êtes les premiers à profiter des bienfaits de sa technologie  de communication par exemple pendant que vous oeuvrez pour faire d’un passé mort et cauchemardesque une voie pour votre avenir. Ce n’est la faute à personne si vous avez toujours raté les grands rendez-vous des révolutions humaines. Le mal est en vous, dans votre religion et vos dirigeants. Avec un minimum de lucidité vous comprendriez aisément pourquoi vous en êtes là aujourd’hui. Là où Israël innove, créé, éduque et forme ses citoyens aux sciences, à la culture, aux savoirs et aux connaissances, vous les figez dans le marbre de l’ignorance, de l’obscurantisme et dans le charlatanisme. Vous avez de l’inepte, la bêtise et le grotesque un mode de vie par fidélité aux préceptes de votre religion  qui est  la ruine de l’intelligence et la mort du savoir  scientifique universel : « L’Islam est le dédain de la science, la suppression de la société civile; c’est l’épouvantable simplicité de l’esprit sémitique, rétrécissant le cerveau humain, le fermant à toute idée délicate, à tout sentiment fin, à toute recherche rationnelle, pour le mettre en face d’une éternelle tautologie : Dieu est Dieu… » (Joseph Ernest Renan / 1823-1892) « Du fond de

Mr F. Hollande, la France n’a rien à faire à la marche contre le terrorisme à Tunis

S’il y a une marche à organiser contre le terrorisme c’est soit en Syrie soit en Irak en proie au quotidien au Tsunami terroriste cosmopolite musulman instrumentalisé par ceux-là mêmes qui vont se produire sur la scène tunisienne en jouant une nouvelle adaptation de la vierge effarouchée le dimanche 28 mars à Tunisie, ce n’est certainement pas en Tunisie le premier pays au monde producteur du terrorisme et du djihad du sexe dans la voie d’Allah.

Quant au fameux massacre du Musée du Bardo du 18 mars 2012 c’étai un acte motivé par une forte arrière-pensée raciste de nature idéologico-théologique. Il visait des touristes occidentaux ces mécrus qui viennent souiller cette terre d’Allah selon Ennahdha qui souhaite les remplacer par des touristes halal.

On peut effectivement se demander si ces malheureux touristes abattus lâchement par deux tueurs formés à l’école tunisienne de la haine du non musulman étaient des orientaux même si la culture n’est pas leur pisse de chameau il est peu probable que l’attentat ait eu lieu.

Le choix des victimes n’était pas le fruit du hasard. Les assaillants bons musulmans tunisiens avaient pris pour cibles ceux que le Coran appelle les infidèles et dont il recommande l’extermination ( S. 4 les femmes ( al Nissa), V. 74, 75, 76, 77, 84, 89, 90 et suivants).

La tenue d’une telle manifestation dans un pays gouverné par les agents du terrorisme djihadiste est une offense grave à la mémoire des victimes de la barbarie musulmane de par le monde d’une part et d’autre part un nouveau Munich 1938. Comme si l’Occident organisait avec les nazis des manifestations contre les pogroms à Nuremberg au lendemain de l’adoption par le Reichstag des lois raciales visant à exclure les juifs de la citoyenneté  allemande et consolider  l’arsenal génocidaire hitlérien.

Plutôt que d’exiger de la Tunisie devenue une terre de djihad au lendemain de son cirque vaudevillesque  révolutionnaire de nettoyer ses écuries d’Augias encombrées et infestées par par des montagnes de crottins contaminés se couvre une nouvelle fois de honte et de déshonneur en volant au secours de ses ennemis leur offrant l’occasion de se refaire une virginité à bon compte.

Cette marche n’est rien d’autre qu’une marche d’adoubement du terrorisme djihadiste et symptomatique de la décadence et de la capitulation de l’Occident . F. Hollande et Ghannouchi côte à côte pourquoi pas ne pas y convier pendant qu’on y est Daech, Boko Haram, la Qaïda, les Frère musulmans ? Mais comme le cynisme tunisien n’a pas de limite ils vont mettre en tête du cortège leurs mentors idéologiques et leurs bailleurs de fonds, turcs, qatariens et saoudiens.

On ne combat pas le terrorisme en Occident et on le soutient en Tunisie en défilant avec ses maîtres d’oeuvre sous la bannière de l’islam.

Daech massacre, viole et décapite les chrétiens d’Orient au nom de l’islam comme Mahomet autrefois

Les musulmans et leur indispensable paravent juif pour dissimuler leurs crimes contre l’humanité

Bilan des actes de terrorisme  portant la signature de l’islam  au cours des ces derniers jours :

  • une fillette âgée de 7 ans utilisée par Boko Haram comme bombe humaine  s’est fait exploser au milieu de la foule au nord du Nigéria : 5 morts après une vague d’attentats dans le sud du pays :40 morts.
  • 21 Coptes décapités en Libye dans la pure tradition mahométane.
  • Une attaque sanglante menée par les shababs somaliens contre un hôtel à Mogadiscio : 25 morts.
  • Raid meurtrier des talibans contre une mosquée chiite : 20 morts.
  • Triple attentat à Bagdad : 36 morts.
  • Agression contre des soldats tunisiens : 4 morts.

La majorité des victimes sont des esclaves d’Allah qui retrouveront dans l’au-delà leurs bourreaux pour jouir des d’Allah et s’adonner au plaisir charnel éternel promis.

Les chiffres ont beau être têtus, il n’y a que les musulmans qui refusent d’y croire.

Dès qu’on les titille sur leur propre silence et le caractère hautement criminogène et ultra-violent de leur religion, ils s’effarouchent, s’indignent, se scandalisent et crient à l’injustice. Ils se cachent derrière leurs petits doigts en assénant leur tirade favorite : regardez les juifs ont beau tuer les enfants palestiniens, les privant de nourriture et de soins, personne n’ose les critiquer.

On a beau leur dire que les crimes abominables dans le monde aujourd’hui sont l’oeuvre des musulmans qui professent la même foi qu’eux et appliquent fidèlement la feuille de route mahométane – ce qui est loin d’être leur cas – impossible de leur faire entendre la voix de la raison.

Têtus et obtus, sourds et aveugles, obstinés et rigides, ils restent murés dans leurs certitudes et inébranlables dans leurs convictions qui ce sont les juifs, et les juifs seuls, qui doivent être jugés.

Jamais les musulmans ne regarderont l’islam dans le miroir de leurs organisations terroristes et barbares. Ils prétendent même qu’elles sont une créature sioniste, comme pour Daech. Jamais ils admettront que l’islam est la source de leurs maux et de l’humanité tout entière.

Leur mauvaise foi est sans limite, le coupable est toujours le juif. Il est leur échappatoire pour dévier le débat sur les supposées exactions dont sont victimes les palestiniens de la part d’Israël.

Pourquoi les musulmans ont-ils cette fâcheuse manie de toujours chercher à dévier la discussion sur le sort des palestiniens ?

Savent-ils que le bilan des meurtres entre palestiniens dépasse le nombre des morts du conflit israélo-palestinien?

Plus de 20 000 victimes palestiniennes en septembre 1970 en Jordanie – et ce n’est certainement pas à mettre à l’actif de l’Etat hébreu. Dans leurs délires de persécution, ils seraient encore capables de les leur imputer si on tente de les empêcher d’occulter. Quand un musulman tue, ce qui arrive de plus en plus, il est forcément manipulé par un sioniste.

Quand on interroge l’islam sur ses crimes, les musulmans nous envoient aux crimes fantasmés de leurs ennemis. Ils ont un besoin  pathétique et pathologique du juif tel qu’ils l’auraient inventé pour pouvoir exister. C’est une sorte d’exutoire pour eux qui leur permet d’expier leurs crimes et leur voile pour ne pas se regarder dans le miroir de l’histoire qui illustre la nature sanguinaire de leur idéologie mortifère, leurs échecs et leurs défaites récurrents ainsi que leurs grands ratés de leurs rendez-vous avec le train du progrès humain.

 

La barbarie humaine est consubstantielle à l’islam

 


L’éclectique George Duhamel disait que chaque civilisation a les ordures qu’elle mérite. Ce qui est d’autant plus vrai quand on sait que les peuples qui ont marqué l’histoire humaine sont ceux qui ont enfanté des ordures en tous genres.
La remarquable civilisation allemande : Adolf Hitler; la grecque : Alexandre le Grand; l’italienne : Bénito Mussolini; la russe : Joseph Staline;  la chinoise : l’empereur Qin; la française : le Maréchal Philippe Pétain; la perse : l’Ayatollah Khomeiny; l’égyptienne : Mohamed Morsi,  la turco-monghole : Tamerlan; l’ottomane : Abdel Hamid II responsable du génocide arménien; et l’arabo-musulmane, qui n’a de civilsation qu’une langue et une religion : Abu al Qasim Muhammed ibn Abdallah ibn Abd al Muttalib ibn Hasham connu sous le nom de Mahomet en Occident et Mohamed chez les fidèles de sa religion.
Une religion qui mérite incontestablement le titre du culte le plus ordurier et ignominieux de toute l’histoire des religions.  Quant à ses prouesses civilisationnelles, fruit d’influences multiples et plurielles, fortement marquée par les sciences et l’art architectural byzantin, les traductions syriaques, la  pensée hellénique, le génie perse, le savoir hindou et l’art militaire berbère ainsi que l’apport conjugué des autres peuples islamisés par le fil de l’épée elles seraient qu’un mirage du désert lunaire arabique et des grains de sable figés dans la météorite noire vénérée par tous les musulmans de la terre. Ce qui en dit long sur la nature polythéiste et fétichiste de cette pseudo religion
Si la chrétienté a vu apparaître en son sein au XII e siècle en France le cancer de l’Inquisition dont elle est immunisée officiellement en 1965 avec la disparition du Saint Office et son remplacement par la Congrégation de la Doctrine de la Foi. Sans pour autant que les pays chrétiens aient attendu le Vatican pour tourner la page de l’Inquisition comme la France qui y a renoncé dès le début du XV e siècle. Contrairement aux idées véhiculées par les musulmans pour justifier les dérives ordurières de leur religion l’Inquisition n’est pas consubstantielle au christianisme. Elle fut une parenthèse dans son histoire mais en aucun cas sa sève nourricière, son liquide rachidien et son souffle de vie comme dans l’islam qui sans elle il est condamné à mort.
L’islam ne peut survivre que dans un environnement liberticide, obscurantiste, inquisitorial, hyper répressif, intolérant, avec une mise totale et absolue des dogmes sur la vie des hommes. C’est une religion de l’interdit et du verrouillage de l’intelligence. Incompatible avec la vie humaine qui ne reconnaît pas à l’homme la faculté de réfléchir, de raisonner et de penser les choses par lui-même. L’homme ne naît pas humain, il naît esclave d’Allah qui est son propriétaire seul maître de sa vie. Exit le libre-arbitre et la liberté de conscience comme le fait remarquer judicieusement le philo nazi Qaradhaoui le prédicateur de la fiente humaine distillée dans les cerveaux des masses musulmanes incultes, analphabètes, abêties par un endoctrinement religieux intensif et permanent, frustes et fanatiques :  « Si l’islam ne tuait pas les apostats il aurait disparu à la mort de Mohamed ».

C’est cette peur de se faire trancher la tête comme au temps de cet Ange noir de la mort  qu’estMohamed qui ne laissait aucunechanceàsesopposants et à tous ceux qui moquaient ou doutaient de l’authenticité de son message à l’image du massacre de latribujuivedesBanuQoreyza  à cause de l’éventuelle menace qu’elle faisait peser sur son ubuesque prophétie dont deux versets du Coran attestent la réalité de manière allusive : « Il [Allah] a fait descendre de leurs forteresses ceux des gens du Livre qui les avaient soutenus, et Il a jeté l’effroi dansleurscœurs. Un groupe d’entre eux,voustuiez, et un groupe vous faisiez prisonniers. Et Il vous a fait hériter leur terre, leurs demeures, leurs biens, et aussi une terre que vous n’aviez point foulée.

EtAllah est Omnipotent » (33.26-27). IbnKathir a commenté à ce sujet :

Le Messager d’Allah a ordonné de creuser des fosses, et on les a creusées dans le sol. Ils ont été emmenés les mains liées derrière le dos et ils ont été décapités. Ils étaient entre sept cent et huit cent. Ceux dont les poils n’avaient pas poussé ont été faits prisonniers, ainsi que les femmes, et leurs biens ont été saisis. ( Tafsir al-Qor’ân al-‘Azîm, volume 6, p.398, sourate 33 verset 26 )

 L’islam a véritablement atteint les sommets himalayens de l’abjection humaine à faire pâlir de jalousie le nazisme cette autre idéologie de l’immondicité humaine. l’islam puise lui directement ses sources dans le caractère aride, cruel, inhumain, sanguinaire, oisif, vulgaire et barbare des Arabes et dand la rigidité de leur pensée dogmatique qui n’est rien d’autre qu’un Maelstrom formé de suprématisme, de racisme, d’antisémitisme, d’ultra-violence, de Solution finale pour les infidèles, les insoumis et les associateurs, de colonialisme, d’inquisition et de terrorisme.

Certaines civilisations sont égales entre elles dans la barbarie humaine, mais il y a certaines qui ont brisé les chaînes de la barbarie et qui ont inondé le monde de la lumière des libertés tandis que d’autres tardent à le faire et qui sont plutôt enclines à éteindre cette lumière pour plonger le monde dans l’obscurité obscurantiste. N’est-ce pas le cas des islamistes dans les pays de l’hiver intégriste et qui inquiètent et effraient leurs compatriotes qui croient en la vertu de la lumière universelle celle des droits de l’homme et du citoyen né dans une terre chrétienne qu’on le veuille ou non mais qui aurait pu être inspirée par Ghandi lui-même.
L’humanisme issu de cette culture judéo-chrétienne tant décriée par les islamo-compatibles n’est certainement pas la valeur la mieux partagée entre les civilisations.
Quand les deux grande figures de ce qu’on appelle exagérément l’âge d’or de l’islam Averroes et Avicennes ont voulu impulser un souffle humain celui de la raison rationnelle, ils ont été cloués au pilori pour hérésie et leurs  livres en grande partie détruits et  les rares qui ont survécu aux flammes du bûcher ardent inquisitorial le furent grâce à des  traducteurs juifs et chrétiens. Galilée et Spinoza pour ne citer que les plus illustres étaient passés par là aussi mais la Renaissance florentine et le siècle des Lumières ont fait oublier les siècles noirs de l’obscurantisme religieux.
On attend toujours qu’un vent humaniste vienne nous envahir du Levant qui est pour l’instant en proie à un torrent de boue nauséabonde déversée sur lui par les djihado-terroristes de Daech fidèles à l’islam médinois pratiqué par Mahomet  lui-même, celui du pillage, du butin, du viol des captives, de la rançon, de l’esclavage, du butin, de la décapitation et de la tête de l’ennemi clouée dans un piquet.
Les musulmans doivent d’abord dépolluer leur terre de ces fermes pétrifiés, mais ils n’en ont ni les moyens, ni le désir ni les capacités. Il est à douter qu’avec leurs neurones  contaminés par 1435 ans de fumée fétide radioactive puissent comprendre un jour le vrai sens premier de la civilisation celle qui apaise et pacifie la vie des hommes et fait de la moitié de son humanité maîtresse de son destin humain et reconnaît les mêmes droits et devoirs à tous les hommes sans exclusive.
Une civilisation est une communauté de destin humain de caractère civil et pluraliste et non de destin religieux hermétique et monolithique entièrement dédiée au divin où l’humanité de l’homme est niée sans perspective aucune que sa totale soumission aux marchands du temple comme c’est le cas de l’islam