Archives pour la catégorie la peur de l’islam

Que deviendraient les musulmans sans leurs boucs émissaires juifs et islamophobes ?

A croire l’écrasante majorité des musulmans qui vivent dans la peur des feux ardents de l’enfer et des tourments de la tombe idéalisant la mort comme d’autres idéalisant la vie que l’islam est une blanche colombe, aussi candide qu’inoffensif, il n’est pour rien dans les malheurs du monde. Tout se passe comme si ce n’est pas l’islam qui enrégimente, embrigade, arme la main de ses fidèles, tue, égorge et massacre des musulmans et surtout des non-musulmans en Syrie et en Irak et leur promet le sexe à volonté et le vin jusqu’à plus soif en contrepartie des sacrifices des vies humaines pour étancher la soif de sang humain de cette divinité lunaire appelée Allah, ce sont les islamophobes, une pathologie psychique caractéristique des seuls musulmans pourtant car ils ont trop peur d’abjurer l’islam. Ils sont comme ces femmes victimes de violence conjugale qui idéalisent leurs bourreaux et tortionnaires comme si elles éprouvaient une forme de jouissance dans cette relation sado-maso.

Tant que les coups ne les tuent pas pourquoi doivent-elles dramatiser la situation au point que leur souffrance devient leur raison d’être et de vivre. Les musulmans s’enferment dans leur état de déni psychiatrique pour ne pas affronter la réalité en face, celle de l’islam ou la mort.

Pour donner du sens à cette relation du bourreau et sa victime, ils se font forts de se fabriquer un bouc-émissaire comme la femme victime de brimades au quotidien qui se crée une rivale imaginaire qui serait la seule responsable des dérives comportementales de son partenaire. C’est sa faute s’il est violent, elle projette sa propre phobie de son tortionnaire sur elle, c’est exactement le cas avec ces musulmans qui n’ont le courage que dans la soumission d’un chien à son maître, en l’occurrence Allah. Ils sont paralysés par la peur de briser les chaînes qui les entravent convaincus que la dignité de l’esclave est dans son état d’assujettissement éternel,  les vrais responsables de l’Apocalypse musulmane qui n’est qu’une avant-première du Grand Effroi coranique sont les ennemis de l’islam dont le seul crime comme tout le monde sait est de combattre l’islam avec les armes de l’esprit. Pour ces hypocrites qui confondent salam, paix et salut et islam, soumets-toi si tu veux avoir la vie sauve, ayant une foi inébranlable dans leur ignorance et la vacuité de leurs idées sur l’islam, les coupables sont bel et bien ceux qu’ils accusent d’islamophobie. Il est connu qu’un musulman n’est ni responsable ni coupable, il a besoin de bouc-émissaire pour exister.

Le doute n’est pas permis, ce sont eux qui sont derrière  les atrocités et exactions dont sont victimes les pays du Cham.

Daech, cette immonde créature wahhabite couvée par Obama en personne et armée par Erdogan et sa meute de charognards n’y sont pour rien. Les hypocrites croient dur comme fer que ce sont les « islamophobes » qui défigurent l’islam et lui font porter le masque de la barbarie humaine. L’islam est innocent, il est étranger à ces scènes d’horreur qui devraient être qualifiées de crimes contre l’humanité. Ils ont cet art consommé de faire de la victime une coupable comme on le voit souvent dans les affaires de viol. Une violée est coupable de son propre viol et l’auteur est innocenté. Ils me font penser au mari cocu au grand jour mais bourré de certitudes quant à la fidélité de sa femme. Je ne croyais pas que dénoncer et démystifier la vraie nature de l’islam pouvait être la cause des atrocités dont les peuples syriens et irakiens sont victimes.

C’est eux qui ont poussé les vaillants djihadistes tunisiens d’aller mener une guerre de religion dans le Levant et guider ainsi leurs mains d’égorgeurs et de coupeurs de tête.  Si l’on suit par conséquent leur raisonnement surréaliste, abscons, illogique, débile,  insensé et suranné des musulmans hypocrites qu’on appelle modérés les islamophobes devraient payer de leurs crimes contre l’humanité devant la C.P.I. .

Les musulmans ont besoin d’un souffre-douleur, du juif qui les hante et les obsède, sans quoi l’islam disparaîtra de lui-même. Et tant que les étiquetés islamaphobes sont là ils doivent endosser toutes les abominations de l’islam. A se demander si ce n’était pas les « islamophobes » qui avaient inspiré Mahomet et les corédacteurs du Coran qui est la source première de l’utra-violence, du fanatisme, de l’obscurantisme, de l’ethnocentrisme, des moeurs perverses et immorales,du culte de la négation de la vie terrestre pour gagner la vie dans l’au-delà et de la barbarie qui caractérisent les musulmans.