Archives pour la catégorie Oumma

On ne peut pas être musulman et patriote français

Afficher l'image d'origine

Pourquoi tous ceux qui dénoncent la parenté idéologique entre l’islam (isme) et le nazisme sont-ils catalogués d’extrémistes de droite ?

En quoi les patriotes qui défendent l’identité culturelle de leur patrie menacée par des valeurs d’un autre temps, et sa souveraineté nationale sont-ils des fachos et des racistes, ? Or, il n’y a pas pire racisme que celui véhiculé par l’islam (isme) lui-même qui veut détruire leur espace de vie républicain.

Si ceux qu’on taxe d’extrémistes de droite étaient aussi radicaux que cela  et mus par une idéologie extrémiste, ils seraient les premiers à soutenir les idées nauséabondes de propagées par les nazislamistes.

Le patriotisme  est l’expression d’un sentiment partagé d’appartenance à un pays, fondé sur l’adhésion inébranlable à des valeurs communes. Il n’a ni religion, ni idéologie, au-dessus des partis politiques. Il est le dénominateur commun à tous les citoyens vivant sur son territoire et n’est aucunement l’exclusive d’un parti politique.  Le patriotisme est une obligation de loyauté et de dévouement qui pèse sur tous les citoyens. Il n’a aucune connotation réactionnaire et rétrograde. Il est garant de la survie des peuples.  il est le sel de la vie des hommes, leur raison d’être et de vivre sans quoi l’homme perd son âme et son essence. Il ne rime pas avec xénophobie et suprémacisme ni non plus avec fermeture sur le monde et frilosité. C’est un lien indéfectible, un cordon ombilical qui relie les hommes au pays auquel ils s’identifient,  qui est leur milieu naturel fusionnel, où ils ont vu le jour, qui est une autre mère même si étymologiquement pour eux ou qui les a adoptés comme s’ils étaient ses natifs et pour lequel ils éprouvent des sentiments forts..

Aimer sa patrie et veiller à sa pérennité est un devoir qui pèse sur tous les citoyens et s’y soustraire et l’enfreindre est plus qu’une faute un crime moral qui signifie clairement qu’on est pas digne de la citoyenneté que lui a conférée sa patrie et ce n’est certainement pas à travers les signes ostentatoires symboles de valeurs rétrogrades et anti-républicaines et qui sont autant de rejets de la citoyenneté française.Afficher l'image d'origine

Renier sa patrie reviendrait à renier sa mère. On est donc indigne de se réclamer de sa citoyenneté. Une patrie se nourrit du dévouement de ses membres pour elle. Elle se meurt quand il y a déliquescence du sentiment d’appartenance nationale. Une patrie faible est une partie proie pour les utopies idéologiques. Une partie forte avec ses enfants qui se sacrifient pour elles et qui sont fiers de défendre ses couleurs ne pliera jamais devant ses ennemis.
Il n’y a ni complexe ni honte à aimer sa patrie.

Une patrie accueillante et généreuse doit être irréductible et ferme, elle  doit  imposer ses lois, ses us et coutumes aux nouveaux arrivants et pas se soumettre à leur diktat culturel et se plier aux lois de leur religion.  Le début de sa fin s’enclenche le jour où elle met un voile sur son histoire, ses richesses patrimoniales,et humaines, sa personnalité politique, sa spécificité et diversité culturelle, ses propres valeurs pour ne pas brusquer les convictions idéologiques des nouveaux accueillants.

La patrie, celle que ses enfants les plus jaloux défendent corps et âme que sont les patriotes, ne doit pas éprouver de gènes pour affirmer son intransigeance sur sa véritable identité.

Le patriotisme n’est ni ouvert ni fermé, il est demeure dans le seul paravent pour sauver la patrie des périls qui la menacent. C’est lui qui symbolise sa personnalité, ses richesses  et sa force.

Il n’y a pas pire anti-patriotisme que de jeter l’opprobre sur les patriotes qui défendent la France contre l’appétit hégémonique des nouveaux arrivants porteurs de valeurs suprémacistes et destructrices des âmes des peuples et de la diversité des patries. Un monde sans patries est la voie ouverte à l’Oumma islamique, un monde sans frontières, sans couleurs, fade et stérile, abêti par les préceptes coraniques, dépourvu de raison humaine, où l’on oeuvre plus pour le progrès humain et le bien-être commun des hommes, soumis à la tyrannie de l’islam. Où tous les pays du pays du globe n’en feront qu’un.

Une religion pour tous et une langue commune à tous. Uniformisé et coulé dans le même moule. Vivre l’islam du lever au coucher et pendant le sommeil, ne jurer que par Allah et Mahomet, ayant pour seule activité la prière, vivant au rythme des hauts parleurs des mosquées qui martèlent de l’aube au coucher l’état d’abandon de l’homme à la toute-puissance des dogmes.

Un monde fermé et endoctriné, livré à l’obscurantisme, l’immobilisme et le charlatanisme. Un monde de corps sans vie, un cimetière à ciel ouvert.

Fini les compétitions mondiales entre les patries bâties autour des valeurs communes et véritablement universelles qui ne vont pas dans le sens de la négation des patries.
La patrie ne promet pas à ses ses enfants un Eros  Center pour assouvir leurs pulsions sexuelles ad vitam aeternam, et une rivière de vin où l’on s’enivre plus que de raison sans jamais connaître l’état d’ivresse. Un paradis pour les pervers et obsédés sexuels de tous bords et  les alcooliques addicts .

La partie élève l’âme de ses enfants là où l’islam la rabaisse et la dévalorise.  Elle incarne des valeurs  plus nobles et dignes que cette religion contraire à la morale humaine lubrique, bestiale, concupiscente, perverse et charnelle.

 » La notion de patrie n’est point une sclérose de l’être dans la piété de temps révolus… Elle ne commande point à l’homme le ressassement nostalgique de thèmes défunts… Elle ne murmure pas: « ressuscitons le passé » comme des archéologues soigneux. Elle dit: « je vous désigne ce qui a duré, je vous rappelle ce qui a réussi. Mais je vous l’enseigne pour que (…) vous ajoutiez votre part, car vous êtes des continuateurs » [[Marie-Madeleine Martin, Histoire de l’unité française, (p.408), Puf, 1948, ouvrage couronné par l’Académie française en 1949.]] .

C’est l’Occident qui a fait lui-même le lit au péril migratoire

Qu’on le veuille ou non et les statistiques le confirment aisément sans la tempête de sable que les dirigeants occidentaux ont fait déferler sur les peuples du Croissant fertile on en serait pas là aujourd’hui.

Obama, Sarkozy et Cameron ont oeuvré à la chute de Ben Ali, M’Barek, Khadhafi, Bachar pour leur substituer leurs chiens de garde wahhabo-islamistes comme Ennahdha et les Frères Musulmans égyptiens, sans évaluer les conséquences de leur jeu à la roulette russe. Ils ont fait le malheur de ces peuples et les leurs qui se trouvent aujourd’hui pris dans le tourbillon migrationniste.

Est-ce que la menace migratoire avait été aussi forte qu’avant leurs numéros d’illusionnistes de faiseurs de révolution populaire et démocratique qui n’étaient en réalité que de grossiers subterfuges pour favoriser l’arrivée au pouvoir des pays en question des pires ennemis de la liberté comme s’ils avaient promu le nazisme en son temps ? Il n’en reste pas moins qu’on était loin d’être au bord de l’asphyxie présente.

Savez-vous qu’en 2010, on était à 861 migrants clandestins syriens, aujourd’hui plus de 5 millions de syriens sont mis sur la route de l’exil dont quelques dizaines de milliers d’entre eux ont trouvé refuge en Occident, alors que la Turquie abrite plus de 2 millions de réfugiés autant que le Liban ?

Cette forte poussée migratoire devrait être analysée objectivement et sans parti pris, chiffres à l’appui et en prenant en compte les bouleversements géopolitiques que connaît le bassin méditerranéen, et pas nourrie par des élucubrations fantasmagoriques.et des réflexes xénophobes alors que nos dirigeants politiques ont joué aux pyromanes dans les pays d’origine des migrants. Encore heureux pour l’Occident que Sissi est arrivé au bon moment contre son gré et à son grand dam et a l’a sauvé d’un véritable Tsunami migratoire où il y aurait eu des millions de migrants égyptiens.

Il faut regarder la réalité des chiffres en face qui sont les meilleurs indicateurs quant à l’explosion exponentielle du nombre des migrants clandestins depuis 2010, année de stabilité politique relative de la Tunisie, Libye, Syrie à nos jours en tenant compte des effets induits de la chute de Khadafi sur le Mali et le Niger.

Pour ceux qui ne le savent pas, un clandestin meurt toutes les deux heures en moyenne en Méditerranée aujourd’hui.à comparer aux 2 morts par noyade par jour en 2007, considérée comme l’année la plus mortifère par l’UNHCR ( L’Agence des Nations Unies pour les Réfugiés). http://www.unhcr.fr/4f280ad3c.html.

La majorité des migrants n’auraient pas demandé à venir et si l’opinion publique occidentale s’inquiète à juste titre de la forte poussée migratoire c’est moins leur faute des migrants que celle des nos gouvernants.

On a voulu se débarrasser de Bachar Al Assad, garant de la protection des minorités ethniques et religieuses en Syrie et son corollaire l’exil forcé, et on a Daech partout en Occident.

Triste record pour les traversées de la Méditerranée par les migrants et les réfugiés en 2011
Ceci est un résumé des déclarations du porte-parole du HCR Sybella Wilkes – à qui toute citation peut être…
unhcr.fr|Par L’Agence des Nations Unies pour les réfugiés

Partager les articles de Salem Ben Ammar est un crime en France socialo-islamisée

« Petit rappel : Stephane Bournet (President du Plie Uni-Est) avait retweeté il y a quelques mois, un message tiré d’un article rédigé par Salem Benammar et publié le 18 juillet 2015, dont le titre était « L’Islam n’est pas le nazisme en pire, il est le point culminant de la barbarie humaine » »

Qui pourrait croire que nous sommes encore dans un Etat de droit en France depuis le jour où l’on a sorti l’islam des caves pour en faire le maître de nos cités ?

Aujourd’hui, il y en a que pour l’islam et les musulmans. Ils ont toutes les faveurs de la république, traités comme des seigneurs, couvés et courtisés pour ne pas gâcher cette chance inouïe de les avoir parmi nous. Ils peuvent tuer, violer, terroriser, cracher leur venin sur la république, bafouer, transgresser ses lois et piétiner ses codes, dealer,  brûler son drapeau, siffler son hymne national, la mettre à feu et à sang, poser des bombes dans ses lieux de vie, la plonger dans l’horreur, transformer ses cités en zones de non-droit, s’attaquer à ses forces de l’ordre, ses militaires et ses soldats de feu.

Vraiment une chance pour la France qui a bien reçu 5/5 le message des agents de la propagande nazislamiste qui pullulent en son sein et qui font preuve d’un zèle incroyable pour en faire la prochaine concubine de l’islam.

Pour mettre toutes les chances de son côté afin de concrétiser son rêve de future concubine de l’hydre musulmane , elle commence d’ores à jeter de la Roche Tarpéienne ses vrais enfants qui s’opposent au péril de leur vie à son projet suicidaire et criminel et  à voiler chaque jour ses libertés publiques qui ont beau être inscrites en lettres d’or dans sa Constitution qui sera condamnée à disparaître  pour laisser la place à la Charia.

Pour  gagner les faveurs de l’islam et ses égorgeurs de la liberté assoiffés de sang humain, la France  ne ménage pas ses efforts et consent tous les sacrifices  indispensables, se renier soi-même et cracher sur sa propre histoire pour ne pas froisser la susceptibilité pathologique de son futur concubin. Hyper jaloux et possessif, sadique et cruel, nombriliste et narcissique, fermé sur lui-même comme une huître et au Q.I. qui ne dépasserait pas celui d’une crevette, fruste et ultra-violent, inculte et complexé.  Le seul à se croire beau c’est pourquoi il ne supporte pas l’idée même d’une présence de quiconque qui pourrait lui faire de l’ombre. Paranoïaque et schizophrène il voit ses ennemis partout surtout quand ils ne sont pas là et veut toujours avoir raison contre les évidences. Un psychopathe incurable et mortifère. Un Thanatos de la pire espèce, un danger mortel pour le vivant qui se rêve en maître de l’univers et quiconque n’abonde pas dans le sens de ses délires mégalomaniaques et ne croit pas en lui est un homme mort. Il veut être celui qui veut sceller le destin de la vie sur terre.

Mais autant faire entendre la voix de la raison à un musulman qui soigne son cancer à l’urine du chameau sur recommandation de son gourou infâme que de sortir la France de sa bulle amoureuse de l’hydre musulmane et lui ouvrir les yeux sur l’issue tragique de ce concubinage. Elle ne s’écoute plus elle-même, impatiente de fêter le grand soir de sa première nuit de noce funeste avec ce serpent monstrueux et effrayant qui va la réduire en cendres.

Et dès que des voix s’élèvent et sont relayées  par ses nobles citoyens pour dénoncer cette alliance contre-nature comme si l’on mariait la carpe et le lapin ou le nazisme avec la démocratie, elles sont forcément stigmatisées, diabolisées et réduites en silence comme c’est présentement le cas de Monsieur Stéphane Bournet élu de Meyzieu, président du Plie Uni-Est qui a commis le pire sacrilège qui puisse exister dans cette France-bananière et qui a été lamentablement jeté aux orties par les socialistes de Vénissieux,

PLIE http://venissieuxinfos.fr/stephane-bournet-president-du-plie-uni-est-revoque/.

Un châtiment digne des tribunaux de l’inquisition chariatique. Aujourd’hui on censure et on exclut demain on décapitera sur la place publique. Tellement outré par un tel acharnement sur cet homme que je n’oserais pas qualifier et je préfère laisser le soin aux électeurs d’expédier les laquais socialistes de l’islam là où ils auront à goûter aux joies de la Charia, est d’avoir osé retweeter mon article :

salembenammar.wordpress.com/2015/07/18/lislam-nest-pas-le-nazisme-en-pire-il-est-le-point-culminant-de-la-barbarie-humaine/

Il ne fait pas bon en France de relayer les écrits de ce « pestiféré » de Salem Ben Ammarhttp://ripostelaique.com/nouvelle-charia-socialiste-interdit-de-relayer-articles-de-salem-ben-ammar.html

Banni du paysage médiatique comme beaucoup de ses semblables combattants contre l’islamisation de la France, dont le seul crime est de faire tomber le masque de l’hydre musulmane et d’alerter ses concitoyens sur les faux-semblants des musulmans, de véritables légions d’envahisseurs sous le masque de paisibles croyants, qui n’ont que haine et mépris pour les valeurs de la république, allaités au biberon du racisme, de l’antisémitisme et du suprémacisme.

Nous sommes en France me dit-on, mais cette France-là n’est pas la mienne. Je ne peux me reconnaître dans cette France qui lapide son héritage voltairien et jauréssien en échange d’une place au club fermé des nations-risées- de l’humanité.  Une France fasciste et liberticide gouvernée par les lois scélérates de la Charia. Une France qui se donne à la théocratie musulmane n’est plus France, elle est la honte de l’humanité. Je ne peux que condamner cette France qui doit répondre un jour pour sa trahison de ses valeurs jalousées pourtant dans le monde entier et qui ont fait sa gloire et sa splendeur dans un passé récent. Au lieu de se remuscler et se revitaliser en renouant avec ce qui a fait sa force, elle préfère lécher les babouches aux forces envahisseuses en multiplient les gages de bonne volonté à leurs égards et leur  témoigner de son attachement indéfectible aux valeurs de l’islam qui lui feraient regretter son Moyen Age autrement plus humain, riche, fécond, joyeux, apaisé et non-violent.

La France se fait Hara-Kiri et se désintègre pour réussir sa dissolution macabre  dans l’Oumma islamique.