Archives pour la catégorie salem ben ammar

La France ne s’est pas suicidée elle gagne ses galons de catin de l’islam

La mécréante Licra fait du charme aux nobles musulmans aussi imperturbable qu’un saoudien devant une poupée gonflable. Elle a commis un sacrilège   en faisant condamner indirectement Allah pour un écrit dont il est lui-même pour incitation à la haine de ses propres ouailles.  Allah n’a plus désormais le droit de remonter les kamis à  ses créatures sous peine d’être condamné pour d’essuyer le courroux de la justice humaine. Le comble de l’insulte pour lui.

Mais nul est au-dessus de la loi. C’est un justiciable comme un autre et il a été  jugé en vertu de la loi de 1881 qui ne lui reconnaît pas le droit dinvectiver crument ses créatures qui se servent de lui comme paravent pour donner libre-cours à  leurs pulsions charnelles. Il en a ras-les-minarets de voir son nom sali sans arrêt et ses esclaves se défaussant sur lui pour ne pas répondre de leurs actes ignominieux. Ils ne sont ni responsables ni coupables. N’en pouvant plus il m’a dicté un décret au vitriol contre les déviants de son Oumma ce modèle d’intégrité et de probité morale où le bien n’est pas le bien et le mal est la norme.

C’est pourquoi les musulmans n’ont pas la même notion de la morale que les non-musulmans. Ils ne sont pas dans la transgression des interdits de droit humain car leur ordre juridique ne reconnaît pas les interdits non-frappés du sceau d’Allah. C’est pourquoi Allah a voulu mette en conformité sa loi avec la loi de la République mais grand mal lui fasse car l’officine de pacotille des bonnes moeurs musulmanes qui n’a rien compris à  la genèse du texte et à  sa portée canonique s’est faite l’avocate des transgresseurs et des déviants musulmans.

Elle a ainsi commis l’outrecuidance impardonnable de traîner Allah devant le Tribunal  spécial de l’Inquisition de Paristan pour délit de blasphème alors qu’il est le seul juge en la matière.

Dire qu’il doit bénéficier d’immunités diplomatiques dues à son rang.

En me condamnant, elle a condamné Allah lui-même dont je ne suis qu’un humble exécutant.

La Licra s’est rendue coupable d’une bavure diplomatique et a violé ainsi  la nouvelle Convention de Vienne  réécrite par l’O.C.I.qui place les esclaves d’Allah hors la loi.

Un délit d’ingérence caractérisé, plus que ça un  péché mortel attentatoire à  la dignité musulmane qui aurait pu embraser l’oumma islamique dans son ensemble comme pour les caricatures de l’infâme Mahomet.

Au lieu de suivre le bon exemple de neutralité de ceux qu’elle fait passer pour victimes d’injures de caractères racistes qui sont restés muets comme un musulman le soir du 13 novembre 2015, grâce à elle, les voilà désormais une race.

Elle se veut plus musulmane que les associations de défense des musulmans qui sont conscientes qu’il n’y a aucun délit d’outrages à l’honneur des musulmans et certainement pas une incitation à la haine.

L’auteur lui-même qui a prêté juste ses doigts à  Allah est encore  plus musulman que Mahomet lui-même. En injuriant ses nobles coreligionnaires il s’injurie lui-même.  Avec ce jugement infâme et inique, on condamne un musulman qui s’en prend à lui-même.  Mais la Licra est atteinte de cécité mentale s’en est prise les pieds dans mon beau tapis de prière.

Elle se mêle de tout mais jamais de l’essentiel comme se porter partie civile dans les crimes terroristes de mes coreligionnaires et les profanations des cimetières et des église. Mais ça c’est une autre histoire. C’est plus porteur de mener de se défendre les couleurs de mon Allah que les mécréants.

Chacun sa  porcherie  et les porcs musulmans sont bien gardés.  Tous ces bipèdes qui font le mouton 5 fois par jours  sont plus malins que la Licra, ils ne condamnent jamais les leurs qui se défoulent sur les chrétiens  selon les prescrits de mon Allah. La Licra  s’est crue autorisée sans apporter la preuve qu’elle a été dûment mandatée par lui ou ses représentants dont je fais partie, de saisir le tribunal de la charia en vue de décapiter la pensée d’Allah en personne.

En ma qualité de musulman au-dessus de tout soupçon, je suis en droit de sonner les cloches à mes coreligionnaires.

Une vraie pécheresse cette Licra que la malédiction d’Allah la frappe. S’en prendre à un vertueux musulman et pas n’importe lequel,  lcelui qu’Allah a élevé au-dessus de Mahomet en personne. il va falloir qu’elle apprenne par coeur mon Saint Corampf pour une réduction du châtiment qui l’attend en enfer.

La Licra est une intruse, une pécheresse, elle a violé la charia. On ne traîne jamais en justice un esclave d’Allah pour quelle que raison que ce soit. Mon Allah n’aime pas les gens qui mettent leur nez dans ses affaires.  Il est dogmatiquement raciste, ça l’horrifie que des antiracistes se fassent ses avocats.  J’imagine la tête qu’il fera le jour où la Licra se présentera devan lui.  C’est l’enfer assuré.

Il est « pardonneur » seulement avec lui-même. Un principe élémentaire de son droit canonique pour se couvrir de sa propre colère et auto-châtiment.

La plaignante s’est comportée en experte de la charia, alors qu’elle n’a jamais lu la fatiha, cette immense et sublime sourate qui fait de nous autres des êtres purs et de ceux qui ne veulent pas de mon Allah et de mon Mahomet, le prophète de l’amour vache et du sexe de 5 à 77 ans, des êtres impurs.

Je lui conseille musulmanement parlant de lire mon Corampf pour qu’elle sache comment s’y prendre la prochaine fois.

Partager les articles de Salem Ben Ammar est un crime en France socialo-islamisée

« Petit rappel : Stephane Bournet (President du Plie Uni-Est) avait retweeté il y a quelques mois, un message tiré d’un article rédigé par Salem Benammar et publié le 18 juillet 2015, dont le titre était « L’Islam n’est pas le nazisme en pire, il est le point culminant de la barbarie humaine » »

Qui pourrait croire que nous sommes encore dans un Etat de droit en France depuis le jour où l’on a sorti l’islam des caves pour en faire le maître de nos cités ?

Aujourd’hui, il y en a que pour l’islam et les musulmans. Ils ont toutes les faveurs de la république, traités comme des seigneurs, couvés et courtisés pour ne pas gâcher cette chance inouïe de les avoir parmi nous. Ils peuvent tuer, violer, terroriser, cracher leur venin sur la république, bafouer, transgresser ses lois et piétiner ses codes, dealer,  brûler son drapeau, siffler son hymne national, la mettre à feu et à sang, poser des bombes dans ses lieux de vie, la plonger dans l’horreur, transformer ses cités en zones de non-droit, s’attaquer à ses forces de l’ordre, ses militaires et ses soldats de feu.

Vraiment une chance pour la France qui a bien reçu 5/5 le message des agents de la propagande nazislamiste qui pullulent en son sein et qui font preuve d’un zèle incroyable pour en faire la prochaine concubine de l’islam.

Pour mettre toutes les chances de son côté afin de concrétiser son rêve de future concubine de l’hydre musulmane , elle commence d’ores à jeter de la Roche Tarpéienne ses vrais enfants qui s’opposent au péril de leur vie à son projet suicidaire et criminel et  à voiler chaque jour ses libertés publiques qui ont beau être inscrites en lettres d’or dans sa Constitution qui sera condamnée à disparaître  pour laisser la place à la Charia.

Pour  gagner les faveurs de l’islam et ses égorgeurs de la liberté assoiffés de sang humain, la France  ne ménage pas ses efforts et consent tous les sacrifices  indispensables, se renier soi-même et cracher sur sa propre histoire pour ne pas froisser la susceptibilité pathologique de son futur concubin. Hyper jaloux et possessif, sadique et cruel, nombriliste et narcissique, fermé sur lui-même comme une huître et au Q.I. qui ne dépasserait pas celui d’une crevette, fruste et ultra-violent, inculte et complexé.  Le seul à se croire beau c’est pourquoi il ne supporte pas l’idée même d’une présence de quiconque qui pourrait lui faire de l’ombre. Paranoïaque et schizophrène il voit ses ennemis partout surtout quand ils ne sont pas là et veut toujours avoir raison contre les évidences. Un psychopathe incurable et mortifère. Un Thanatos de la pire espèce, un danger mortel pour le vivant qui se rêve en maître de l’univers et quiconque n’abonde pas dans le sens de ses délires mégalomaniaques et ne croit pas en lui est un homme mort. Il veut être celui qui veut sceller le destin de la vie sur terre.

Mais autant faire entendre la voix de la raison à un musulman qui soigne son cancer à l’urine du chameau sur recommandation de son gourou infâme que de sortir la France de sa bulle amoureuse de l’hydre musulmane et lui ouvrir les yeux sur l’issue tragique de ce concubinage. Elle ne s’écoute plus elle-même, impatiente de fêter le grand soir de sa première nuit de noce funeste avec ce serpent monstrueux et effrayant qui va la réduire en cendres.

Et dès que des voix s’élèvent et sont relayées  par ses nobles citoyens pour dénoncer cette alliance contre-nature comme si l’on mariait la carpe et le lapin ou le nazisme avec la démocratie, elles sont forcément stigmatisées, diabolisées et réduites en silence comme c’est présentement le cas de Monsieur Stéphane Bournet élu de Meyzieu, président du Plie Uni-Est qui a commis le pire sacrilège qui puisse exister dans cette France-bananière et qui a été lamentablement jeté aux orties par les socialistes de Vénissieux,

PLIE http://venissieuxinfos.fr/stephane-bournet-president-du-plie-uni-est-revoque/.

Un châtiment digne des tribunaux de l’inquisition chariatique. Aujourd’hui on censure et on exclut demain on décapitera sur la place publique. Tellement outré par un tel acharnement sur cet homme que je n’oserais pas qualifier et je préfère laisser le soin aux électeurs d’expédier les laquais socialistes de l’islam là où ils auront à goûter aux joies de la Charia, est d’avoir osé retweeter mon article :

salembenammar.wordpress.com/2015/07/18/lislam-nest-pas-le-nazisme-en-pire-il-est-le-point-culminant-de-la-barbarie-humaine/

Il ne fait pas bon en France de relayer les écrits de ce « pestiféré » de Salem Ben Ammarhttp://ripostelaique.com/nouvelle-charia-socialiste-interdit-de-relayer-articles-de-salem-ben-ammar.html

Banni du paysage médiatique comme beaucoup de ses semblables combattants contre l’islamisation de la France, dont le seul crime est de faire tomber le masque de l’hydre musulmane et d’alerter ses concitoyens sur les faux-semblants des musulmans, de véritables légions d’envahisseurs sous le masque de paisibles croyants, qui n’ont que haine et mépris pour les valeurs de la république, allaités au biberon du racisme, de l’antisémitisme et du suprémacisme.

Nous sommes en France me dit-on, mais cette France-là n’est pas la mienne. Je ne peux me reconnaître dans cette France qui lapide son héritage voltairien et jauréssien en échange d’une place au club fermé des nations-risées- de l’humanité.  Une France fasciste et liberticide gouvernée par les lois scélérates de la Charia. Une France qui se donne à la théocratie musulmane n’est plus France, elle est la honte de l’humanité. Je ne peux que condamner cette France qui doit répondre un jour pour sa trahison de ses valeurs jalousées pourtant dans le monde entier et qui ont fait sa gloire et sa splendeur dans un passé récent. Au lieu de se remuscler et se revitaliser en renouant avec ce qui a fait sa force, elle préfère lécher les babouches aux forces envahisseuses en multiplient les gages de bonne volonté à leurs égards et leur  témoigner de son attachement indéfectible aux valeurs de l’islam qui lui feraient regretter son Moyen Age autrement plus humain, riche, fécond, joyeux, apaisé et non-violent.

La France se fait Hara-Kiri et se désintègre pour réussir sa dissolution macabre  dans l’Oumma islamique.

Aux Tunisiens qui font de la calomnie une arme pour m’achever

Si je devais tendre à chaque fois l’oreille aux rumeurs qui courent sur mon compte, j’aurais de quoi remplir une encyclopédie que j’aurais monnayée pour assurer mes arrières et enrichir les potins des cafés de natte tunisiens.

Paraît-il qu’en de nombreux tunisiens, qui m’en veulent pour mes écrits peu tendres et au goût très amer  sur leur prophète de l’ignominie et la barbarie et leur religion infâme et abominable sont convaincus que je suis à la solde d’Israël. Après tout cela n’a rien d’injurieux et diffamatoire en ce qui me concerne, quand on sait que les dirigeants palestiniens préfèrent se faire soigner dans les hôpitaux « sionistes » que les leurs.

Au moins ils me reconnaissent une vertu rare chez eux c’est mon immunité contre le virus de l’islam. Contrairement à eux, je suis un sujet sain. Il est difficile pour eux d’en dire autant avec un corps gangrené par le djihad du sexe , du terrorisme, de l’antipatriotisme, l’obscurantisme, le fanatisme, le fatalisme, le défaitisme, l’inculture, la fainéantise, la haine de soi et de l’autre, l’ignorance et l’archaïsme.

Si ces colporteurs ont des preuves de leurs assertions qu’ils les rendent publiques et je leur offrirais un séjour sans eau ni vivres dans le désert de leur Arabie satanique pour tester  leur esprit de combat dans des situations extrêmes.

La calomnie ne grandit pas son auteur, elle le rabaisse et le tue à petit feu à cause de la jalousie qui le ronge et le mine. La lâcheté d’un homme se mesure à l’aune de la calomnie propagée sur celui qu’il ne peut atteindre par l’intelligence et le verbe franc et argumenté.

Je n’ai que mépris et dédain pour ceux qui pensent m’abattre en répandant la crasse qui les étouffe sur mon compte.

Quand on est pas capable d’escalader les sommets de la montagne, on hurle son désespoir comme un putois puant. Pauvres Tunisiens qui ont fait de leur si beau pays en l’espace de 58 mois une nouvelle Somalie. Trop occupés à jeter la pierre sur autrui plutôt que de balayer devant leurs portes obstruées par des montagnes d’ordures nauséabondes qu’ils vomissent comme un cracheur de feu. Espérons qu’ils sauront méditer sur le sens de cette citation de Pierre-Claude-Victor Boiste qui leur va comme un kamiss afghan: « Les inférieurs, en quoi que ce soit, se vengent par la calomnie et la médisance. »

Au secours la charia socialiste veut interdire la diffusion des articles de Salem Ben Ammar !

Je suis l’homme par qui le scandale arrive dont les écrits hérissent les épines de la rose socialiste. Après l’épisode du maillot de bain qu’on veut noyer dans le fumier des affaires étouffées, suivi par celui de la femme CRS discriminée par le roitelet saoudien avec la bénédiction toute républicaine de la Hollandie, allons-nous dans la même semaine assister à une nouvelle affaire où mon nom se trouve en première ligne suite parce qu’un élu républicain a commis l’irréparable en re-tweetant un de mes articles ?

Je tiens toutefois à adresser aux socialistes mes salamalecs les plus islamiquement incompatibles et indignés. En effet, ils sont en train de concocter un remède à base de pisse de chameau pour soigner leur urticaire pour mon article: « l’islam est bien pire que le nazisme, il est le point culminant de la barbarie humaine »

https://salembenammar.wordpress.com/2015/07/18/lislam-nest-pas-le-nazisme-en-pire-il-est-le-point-culminant-de-la-barbarie-humaine/

Les socialistes de Meyzieu, probablement sur les ordres de la rue Solférino réclament dans la pure tradition inquisitoriale des pays de l’islamie pour apaiser la colère de l’hydre musulmane, la tête Mr Stéphane Bourdet Président de PLIE Uni Est de Vénissieux, dont je salue le courage et le cran républicain. Cet homme a commis à leurs yeux le pire crime qui puisse exister : partager avec ses abonnés sur son compte Tweeter l’article précité.

http://venissieuxinfos.fr/le-ps-de-meyzieu-reclame-la-demission-du-president-de-plie-uni-est/

Il aurait partagé une vidéo apologiste du Coran, un brûlot raciste et haineux, il aurait certainement mérité de leur admiration, reconnaissance voire l’Ordre Républicain que lui aurait remis François Hollande en personne, pour avoir apporté sa contribution à la valorisation de l’islam, cette chance pour la France, mais l’élu républicain a préféré encourir le risque du glaive islamique plutôt que la médaille du déshonneur du Waterloo programmé.

Qu’est-ce qu’ils ne font pour séduire leur électorat musulman en trahissant les valeurs de la république ? Quand on aime l’islam et les musulmans, la liberté d’expression n’a pas de prix sauf celui de sa décapitation.

Cet article qui met les socialistes locaux en émoi n’engage que ma responsabilité personnelle, ne présente jusqu’à nouvel ordre aucun caractère offensant pour quiconque, ni haineux ni raciste, ni l’islam ni ses sectateurs ne possèdent les attributs biologiques d’une race humaine alors que le concept de race lui-même n’existe pas et banni de surcroît supprimé de la législation française le 17 mai 2013.

Ceux qui aujourd’hui jouent aux pères-fouettards et aux censeurs au nom d’Allah devraient plutôt s’inquiéter de la montée du péril musulman et des réelles menaces qu’il fait peser sur la démocratie et la pérennité de la république. Il ne suffit pas de voir dans les musulmans des simples électeurs qu’il faut caresser dans le sens du poil. Ils feignent d’oublier que le vrai musulman est celui qui suit la voie de l’islam et ne reconnaît que la charia.

J’assume pleinement jusqu’à la moindre virgule ce parallèle entre l’islam et le nazisme comme la confusion entre l’islam et l’islamisme qui se nourrissent l’un de l’autre et sont les deux faces d’un même miroir. L’islam lui-même ne fait pas de différence entre le profane et le sacré entre le temporel et l’intemporel. Il est religion, Etat et monde. L’islamisme n’est pas l’islam politique, il est la politique de l’islam pour mettre la main sur l’humanité et l’intégration de tous les pays du monde dont la France dans un même espace mis sous la coupe d’Allah: l’Oumma une sorte de Reich islamique.
Sommes-nous entrain d’assister à un nouvel épisode à la sauce de la France socialiste qui déroule le tapis rouge aux pieds des esclaves d’Allah, ibad Allah, enchaînés aux dogmes comme des forçats entravés, de la « Peur Rouge », livrer une chasse aux sorcières( witch hunt) débusquer tous ceux qui relaient les articles de Salem Ben Ammar.
Le maccharthysme affublé masque de l’inquisition charaïque risque fort de devenir le seul acquis des socialistes.

Hommage à Salem Ben Ammar pour son combat intellectuel contre le nazislamisme, le vrai péril pour notre humanité

Un texte de Mouna Daadouche, journaliste tuniso-danoise et Zak Amazigh Ostmane, militant des droits humains et fondateur du Comité algérien de soutien à Amina Sboui
 .
Un éternel libre penseur , un grand homme de plume, un visionaire qui a  su mettre à nu le vrai visage de l’idéologie obscurantiste et  barbare des théocraties fascistes islamistes dans un franc parler qui lui vaut de mettre sa vie en péril, au point qu’il n’a pas pu rendre se rendre en Tunisie au début de cette année pour accompagner sa maman à sa dernière demeure dont il ne fera jamais le dueil tant qu’il ne se recueillera pas sur sa tombe .
Victime depuis le mois d’Avril 2011 d’injures antisémites et de menaces de mort successives  la provenant de la  Tunisie et de plusieurs pays du monde arabo-musulman. Ce grand homme a fait de sa plume libre et indépendante une arme de révolte et un rempart contre le fanatisme envahissant, il est l’un des plus grands militants de l’intelligentsia tunisienne.
Salem est un électron libre, qui ne s’est jamais laissé séduire contrairement à certains par les chants de sirène de la terrible dictature de Ben Ali. Il est de même l’un des premiers à avoir défendu avec force et conviction l’affaire Amina et apporté son soutien inconditionnel à l’ex Femen tunisienne en donnant un contenu intellectuel à son geste. Et pour citer ses propos sur l’une des affaires qui a fait le plus de bruit en Tunisie « Qu’ Amina ne les représente pas ,  que j’écris trop sur Amina et moins sur la Tunisie comme si Amina n’était pas la Tunisie captive de la barbarie islamique.
En mettant Amina en prison ces barbares ont ôté la vie à la Tunisie ».
Salem a un répertoire de  plus d’un millier d’articles, sa plume corrosive, son éloquence verbale, la pertinence de ses propos , son esprit critique et ses dons de visionnaire, sa perspicacité, sa lucidité et son sens inné de l’analyse, font de lui un érudit précurseur qui s’élève de la masse nébuleuse des êtres humains.
Salem défie l’esprit grégaire , et traite tous les sujets d’actualité , il s’engage dans tous les débats de son temps. Comme le tango est un malheur qui se danse,
Salem a fait de cette danse un pas historique pour prêter allégeance au combat démocratique et au front anti-islamo fasciste.