Archives pour la catégorie terroriisme

Les attentats de Bruxelles sont l’oeuvre de l’islam et les musulmans en sont les coauteurs!

Les laudateurs abjects de l’islam de paix vont encore nous seriner que l’islam est étranger au malheur qui vient de frapper nos amis belges et pousser l’indécence  jusqu’à le faire passer pour la vraie victime et que les morts et les blessés  ne sont que les dommages collatéraux  des attentats dont elle était la principale cible et qui visent à le salir et le discréditer.

La vigilance est de mise et on ne doit pas céder à l’angélisme des profanateurs professionnels de la mémoire des victimes de l’islam. Ils ne sont rien d’autres que des apologistes de crimes contre l’humanité,  des agents de la propagande islamique dont la finalité est d’anéantir l’humanité non-musulmane,  et avocats zélés de leurs  frères djihadistes qui plongent le monde dans l’horreur indicible  comme aujourd’hui à Bruxelles.

Comme à l’accoutumée ils ne vont pas manquer de brandir comme sur LCI au lendemain des attentats du 13 novembre 2015 leurs versets de paix et de respect de la vie humaine,  mais ils ne doivent plus tromper personne, car ces versets  sont d’une part contredits et abrogés  par d’autres qui portent en eux tous les germes destructeurs de l’humanité et d’autre part ils sont une grosse couleuvre qu’ils veulent faire avaler à l’opinion publique de plus en plus réfractaire et hostile à l’islam.  Une fable mahométane.

C’est l’islam qui appelle à la mort des infidèles et remplit de haine le coeur des siens.  C’est lui qui arme la main de leurs frères djihadistes et qui fait d’un voyou un monstre d’inhumanité et une bombe humaine. Ce sont des musulmans qui mettent en péril la pérennité de l’humanité.

L’islam ordonne et les musulmans exécutent.

En se proclamant de lui, ils sont  tout autant coupables que les leurs qui mettent en musique les préceptes coraniques.

Leur silence et leurs dénégations pathétiques  quant à la haute toxicité de leur bolet de Satan islamique sont autant d’aveux  de culpabilité et les preuves morales de leurs implications directes dans les plus de 30 000 attentats terroristes  depuis le 11 septembre 2001.

En faisant le choix de la voie de l’islam et d’y rester,  ils doivent assumer les crimes des leurs qu’ils sont tenus de leur venir en aide et les soutenir, comme couvrir leur cavale de Salah Abdeslam à Molenbeek par exemple, victimes ou coupables,comme leur enjoint leur modèle Mahomet, ce prophète du carnage, de la terreur, de la perversion morale, du racisme, de l’antisémitisme, du pillage, de l’intolérance, du nombrilisme, et du crime contre l’humanité.

Abjurer l’islam, faudrait-il qu’ils soient lucides,  dotés d’esprit critique, rationnels,  jouissant de leurs facultés de  discernement et se comportent en êtres raisonnables et raisonnés, pour y arriver, et encore moins le courage et la volonté de le faire.  L’islam a tué chez eux le sens de valeurs  humaines  et du respect de la vie et a anéanti leurs facultés de résilience.  Faisant de la résignation le chemin de la félicité et de la mort un idéal de vie.

Le vrai musulman est celui qui ne s’oppose pas aux injonctions divines et doit les appliquer à la lettre et quand bien même elles pourraient le heurter il n’est pas en droit de faire jouer sa clause de conscience dont il est de surcroît dépourvue. Que ce soit mal ou bien, il n’a pas à décider de de ses choix en son âme et conscience, Allah sait mieux que lui ce qui lui convient même si ce n’est pas à son goût : »Il se peut que vous détestiez quelque chose alors que c’est un bien pour vous. Et il se peut que vus aimiez quelque chose alors qu’elle vous est néfaste. C’est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas »( S. 2, V. 216 ). L’humain est ignorant de tout et Allah omniscient et Audient.

On ne peut imaginer l’émergence d’un humain dans un environnement négateur du libre-arbitre et de la néantisation de l’être.

Le musulman doit être un bon  serviteur et un parfait exécutant des ordres,  il n’a pas à comprendre le sens du message ni en mesurer les conséquences sur lui et son entourage.  S’il ne veut pas subir le sort réservé aux mécréants,  il n’a point de salut que dans l’obéissance  (S. 8.V.13).

Quelle que soit la gravité de son acte, il n’a pas à en assumer la paternité.  Il a l’absolution et l’immunité  d’Allah.  Il peut avoir commis les crimes les plus abominables,  il est épargné par le jugement d’Allah : »Ce n’est pas vous qui les avez tués, mais c’est Allah qui les a tués ».  (S.8, V.17)

On peut en déduire ainsi quand un terroriste musulman pose une bombe dans une gare, ce n’est pas lui qui l’a fait, c’est Allah en personne qui l’a fait.

Ainsi, il est permis  d’en déduire en toute logique coranique que c’est lui qui est le véritable poseur des bombes ce de jour à l’Aéroport de Bruxelles et la station de métro de Molenbeek. pour un bilan provisoire de 34 morts et 198 blessés.

En résumé, Allah est un terroriste autoproclamé, qui a la franchise de ne rien cacher sur sa nature ultra-violente et ses pulsions meurtrières, contrairement à ses esclaves qui ne sont ni  responsables ni coupables.Ils s’effarouchent dès qu’ils sont mis en cause  et nient tout en en bloc en dépit de toutes les preuves qui les accablent.  Ils sont comme ça sinon ils ne sont pas musulmans. Ils  sont   persuadés que le mensonge n’est pas mensonge quand ils se le répètent d’abord à eux-mêmes, et plus il est gros, grotesque et grossier, plus ils sont convaincus qu’il est vérité et qu’ils peuvent la rendre ainsi opposable à autrui qui doit l’accepter en l’état pour ne pas froisser leur bonne foi.

Elevés dans la culture de la falsification de l’histoire,de l’affabulation et de l’imposture, ils n’acceptent pas la contradiction et la vérité des faits et quand ils se font attraper le couteau de boucher à la main et la victime agonisant à leurs pieds baignant dans une mare de sang,ils clament leur innocence et crient au complot.

Eternelles victimes, mais de leur propre mauvaise foi, de leurs délires hallucinogènes dus à leur intoxication quotidienne par leur bolet de Satan  et de leur idéologie criminogène.

Va-t-on juger Salah Abdeslam ou enfin l’islam qui arme sa main ?

Le petit soldat d’Allah Salah Abdeslam vient de signer sa reddition. C’est rare qu’un soldat d’Allah se rende entier aux mécréants et qui va ainsi être jugé ugé par la justice des hommes, à moins que ses avocats n’introduisent une requête en suspicion légitime à cause de l’impéritie et l’incompétence de notre justice pour juger un musulman de son envergure qui ne reconnaît que les lois d’Allah qui sont les seules qui sont dignes de lui.
Il y a déjà eu un précédent au Canada où le terroriste a récusé la justice canadienne au motif qu’un musulman ne peut être jugé que par la justice d’Allah.

http://www.postedeveille.ca/2013/04/les-terroristes-djihadistes-se-mettent-au-dessus-des-lois-salem-ben-ammar.html

Et comme c’est Allah qui tue à travers lui et endosse la responsabilité de l’acte, on peut aisément imaginer qu’il sera disculpé de son crime car Allah ne se condamne pas lui-même. Il est au-dessus de ses propres lois. La morale juridique musulmane a ses règles que le droit humain ignore.

Les siens auraient préféré certainement le savoir explosé avec sa ceinture pour rejoindre le bordel d’Allah car toutes leurs théories échafaudées sur le complot occidentalo-sioniste qui aurait armé la main des soldats d’Allah le 13 novembre va prendre un sacré coup de glaive dans l’aile d’une part et d’autre part son manque de bravoure va lui coûté cher. Allah n’aime pas ses soldats qui ne se tuent pas pour lui. Le bon soldat est celui qui se tue et tue dans son sentier.

Bravo toutefois aux policiers belges et français de l’avoir capturé vivant au péril de leur vie. Mais si cette coopération franco-belge avait fonctionné plutôt peut-être que que 130 vies humaines auraient été épargnées et les blessés ne lle seraient pas pour le reste de leur vie.

Son arrestation ne va pas réparer le mal que ce monstre de haine avait causé. Il a tué la vie et a plongé tout un peuple dans l’horreur pour l’ignoble cause de son Allah qui fait le malheur des hommes depuis 1437 ans.

Plus M. Valls se fait l’avocat de l’hydre musulmane plus il fait monter le FN

Afficher l'image d'origine

Mahomet lui-même le père-gourou-fondateur de l’islam qui n’est qu’un système politique qui se sert du « sacré » pour aliéner les hommes pour en faire sa chair à canon en vue d’imposer sa dictature aux quatre coins du monde, n’a jamais osé demander autant à ses sectateurs  alors qu’ils sont sa petite chose et sa pâte à modeler que M. Valls aux Français devenu plus le plus fervent zélateur de cette religion qui ne connaît de n’a plus d’amour pour les non-musulmans voire pour les siens que le nazisme n’en avait pour les Juifs et les non-Aryens.

En effet, il ne rate plus une occasion pour exhorter ses concitoyens de valoriser l’image de l’islam, de le rendre compatible avec la démocratie, ce serait un miracle s’il pouvait arriver car autant concilier l’obscurantisme musulman avec le rationalisme scientifique.

M. Valls qui mériterait à coup sûr de voir son nom graver sur la Ka’aba  n’est jamais à court d’idées pour servir la cause de l’islam qui est devenue une priorité quasi absolue pour lui et ce  malgré ses performances morbides de 2015, 150 morts et près de 400 blessés  outre les coûts financiers des attentats,  il est le seul ou presque à vouloir lui redonner une virginité qui n’a jamais été la sienne. Alors que tout plaide en faveur d’une politique de fermeté extrême à l’égard de cette idéologie mortifère, M. Valls est convaincu que l’on peut draper l’islam dans sa vertu en dépit de sa réputation exécrable.Afficher l'image d'origine

Peu lui importe que la majorité des Français est résolument hostile à l’islam  et qu’il suscite peur, méfiance, suspicion et rejet, à juste titre, il n’en a cure de tout cela. Quand on aime on ne compte pas, ni on ne s’attarde sur les faits et méfaits de l’être aimé qui peuvent pourtant changer le cours de l’histoire.  Pris dans l’ivresse du tourbillon amoureux et on a toujours les yeux embrumés par les fumées des soupirs.

M. Valls comme s’il était d’islamolite aiguë, est dans le déni de la réalité. Pour lui l’islam est victime d’une cabale,  injustement décrié et stigmatisé, il préconise quelques remèdes thérapeutiques pour rendre l’islam fréquentable et un bon parti pour la France. :

-l’aider à  grandir comme s’il était atteint de nanisme, n’est-il pas plus approprié de lui prescrire un traitement à bases d’hormones de croissance ?, peut-être veut-il entendre par là l’aider à étendre ses tentacules empoisonnés pour attraper sa proie française;

  • lui faire une place en France, alors qu’il y en a que pour lui couvé et courtisé comme un Emir débarquant dans un palace parisien, veut-il que les Français lui lèchent les babouches pour qu’ils puissent être promu comme leur  prochain Vizir ?
  • et à la surprise générale, il les appelle à prouver que l’islam est compatible avec la démocratie.  Si tel était le cas, pourquoi la greffe démocratique n’a jamais pu prendre dans les pays musulmans condamnés de vivre sous la dictature de l’islam ?M. Valls n’a pas appris que l’islam est foi et loi, il se veut un système fusionnel englobant toutes les sphères de pouvoirs. S’est-il donné au moins la peine de lire ne serait-ce quelques sourates coraniques pour être éclairé sur la nature inhumaine de l’islam ?  A moins qu’il prenne sur son temps pour lire Ibn Khaldoun.  En se faisant l’avocat de l’islam il prêche dans le désert.

M. Valls n’est pas conscient que son islamophilie maladive est contre-productive sur tous les plans et ne fait que précipiter la chute de la république et la montée des extrémismes de tous bords. Il n’a pas compris qu’il n’y a pas de grandeur que la France dont il doit être un digne représentant et un farouche défenseur. Sa mission n’est pas de bonifier l’islam, c’est de protéger ses concitoyens contre les germes destructeurs de cette idéologie hégémonique, impériale, expansionniste, cosmique, totalitaire incompatible avec tout, car elle se veut elle-même une réponse à tout et une loi pour tout l’univers.