Archives du mot-clé 11 septembre

Il n’y a pas d’islam dévoyé il y a un islam que les islamistes appliquent à la lettre

L’utopie islamiste qui séduit de plus en plus les jeunes musulmans et convertis contrairement à ce que les musulmans prétendent n’est en aucun cas un virus inoculé dans le corps musulman par les ennemis de l’islam, elle est un ver venimeux qui prospère dans le fruit musulman depuis la prétendue révélation qui serait plutôt un délire hallucinatoire.

Ses ravages n’ont jamais ainsi cessé de produire leurs effets depuis 1435 ans.  De toutes les religions monothéistes, l’islam est celui qui a le plus sanctifié l’ultra-violence pour en faire un de ces premiers piliers promettant le lupanar paradisiaque et l’érection éternelle à ceux de ses fidèles qui ne reculent devient rien pour propager son message et imposer la volonté d’Allah aux quatre coins de la planète.

La majorité musulmane silencieuse continue pourtant à draper l’islam dans sa vertu louant à qui veut bien l’entendre le message de paix et d’amour de l’islam qui sont les seuls à y croire comme les agents de la propagande nazie entre les deux dernières grandes guerres. Niant ainsi toutes les évidences et occultant par mauvaise foi à l’instar de Tarek Ramadan , ignorance et méconnaissance  l’histoire génocidaire de leur religion. dont le nom est accolé à l’exception du nazisme aux plus grands massacres massifs et ciblés des populations non-musulmanes au cours de ces 14  derniers siècles.

L’islam n’est pas victime des excès de violence sauvage et barbare de ses activistes les plus zélés, il secrète lui-même son propre poison qui menace la sécurité dans le monde et les musulmans eux-mêmes qui sont les premières victimes des actes de terrorisme perpétrés au nom de l’islam.  Qu’ils le veuillent ou non ils doivent non seulement revisiter l’histoire abominable et inhumaine de leur religion dont de nombreux peuples avaient eu à pâtir dont leurs propres aïeux tels les berbères, les noirs, les égyptiens, les perses, les syriens, les irakiens, etc.. mais également oeuvrer pour le bien commun de l’humanité et particulièrement non-musulmane tant honnie par le Coran . Ils doivent ôter leur carcan et contribuer à trouver le remède pour l’éradiquer, extraire ce ver de leur corps.  Il n’y a pas d’islam intemporel et immuable, il y a urgence à fabriquer  un antidote contre ce redoutable poison et le juguler au nom de la sauvegarde et de la pérennité de leur foi et de la protection des valeurs humaines. Autrement, ils risqueraient fort d’être mis au ban de l’humanité qui sera un jour ou l’autre contrainte de se prémunir contre la nocivité de la religion musulmane qui est la plus grande imposture de tous les temps, en se dotant d’un cordon sanitaire.

L’utopie islamiste  devenue l’idéal de leur jeunesse en manque de perspectives, désoeuvrée et au comportement suicidaire est entrain de devenir leur tombe tant elle semble bénéficier d’une réelle impunité et de forts courants de sympathie car elle fait renaître l’islam des origines de ses cendres.

Grâce à elle le monde est témoin de ce que fut cet islam au temps de Mahomet. Un islam à l’antipode de cette image idyllique véhiculée par la majorité silencieuse musulmane qui confond soumission et paix qui ne sait pas non plus qu’islam veut aussi dire soit l’islam soit la mort.

L’utopie  islamiste ne dénature en rien l’islam, elle révèle sa face que la majorité musulmane silencieuse veut soustraire du regard des tiers non-musulmans.  Ce visage hideux de l’islam que le monde non-musulman ne doit pas découvrir. Que les musulmans se murent dans leur déni psychotique, le monde non-musulman ne doit pas tomber dans le piège de l’islam dévoyé et défiguré par l’utopie islamiste. Il n’a pas le droit de dire que je ne savais pas alors qu’il est l’utopie islamiste lui révèle la nature hégémonique, belliciste,  exécrable et barbare de l’islam. L’islam est un cocktail explosif composé d’ingrédients nuisibles pour ses propres consommateurs et le monde non-musulman.  Il est un mélange d’éléments fascistes, totalitaires, théocratiques, génocidaires, liberticides saupoudrés  de zestes de délires cosmiques, de relents racistes, discriminatoires, sexistes, antisémites et xénophobes.

A n’en pas douter, l’utopie islamiste consommée à fortes doses par les musulmans qui appliquent à la lettre la feuille de route mahométane porte en elle tous les symptômes d un Nouvel Holocauste celui de l Apocalypse.

L’islam tue partout et de plus en plus dans les mosquées

Afin d’en finir avec les attentats meurtriers dans les mosquées commis au nom d’Allah, celui qui tue et non qui sauve, n’est-il pas grand temps que les musulmans du monde entier s’ils tiennent à leur vie de ne plus jamais aller prier dans les mosquées ?

Aller prier dans une mosquée c’est signer son arrêt de mort. Des milliers de victimes innocentes laissent leur vie dans les mosquées et leur nombre ne va certainement pas diminuer. Ce n’est pas la violence galopante qui gangrène les sociétés musulmanes que ces attentats vont se circonscrire d’eux-mêmes. Avec la course au gigantisme  des mosquées dont certaines peuvent accueillir des dizaines de milliers de fidèles, il n’est pas exclu d’assister à des attentats qui dépasseraient en horreur ceux du 11 septembre 2001. Tous ces attentats doivent faire réfléchir les musulmans sur le vrai sens de leur théologie et si en effet le ver n’était pas dans leur fruit qui prend de plus en plus  le goût amer de la mort. Est-ce que ce n’est pas un  juste retour du bâton ? Car à force d’éduquer les gens dans la haine, le fanatisme, la violence,  l’intolérance et de transformer les mosquées en tribunes  de propagande idéologique, du djihad pour la conquête du monde, d’inoculation aux musulmans du virus coranique du racisme, de l’antisémitisme et de l’extermination  des non-musulmans, voire les musulmans aspirant à vivre en paix avec le reste du monde Quand leurs imams et leurs prédicateurs qui ne font que rapporter fidèlement la bonne parole coranique et rapporter les Hadiths ou se référant à la Sira du prophète soufflent nuit et jour sur la braise des brindilles de la mort, est-ce qu’un jour se sont-ils émus par une telle litanie digne de l’idéologie nazie. Vont-ils persister et signer qu’il n’y a pas de corrélation entre l’islam et la violence ?
Admettre aussi que leurs mosquées sont devenues des hauts lieux d’hooliganisme meurtrier, un nouveau stade Heysel en pire.
Leurs mosquées ressemblent de plus en plus à une caisse de résonance, qui font écho à cette violence qui les irrigue et les nourrit.
Que  les musulmans s’arrêtent de se voiler la face et de crier à l’islamophobie dont ils sont l’objet extérieur qui suscite  peurs, craintes et angoisses chez les non-musulmans.
L’islam tue y compris dans le ses propres sanctuaires à la différence de toutes les autres croyances. Jamais ils ne le reconnaîtront comme ils ne mettront jamais leur religion sur le banc des accusés pour incitation au génocide, aux crimes de guerre et aux crimes contre l’humanité.
Cette violence n’a aucun caractère exogène, liée à leur religion qui  est que la leur en déplaise. Elle est  la source-mère  du tourbillon  boueux  qui est entrain de les emporter dans les fonds abyssaux de leur marécage contaminé par les déchets radioactifs de la barbarie humaine.
Les musulmans avec tous les attentats-terroristes qui rythment leur quotidien sont-ils enfin entrain de  récolter ce que leur religion a semé en eux comme graines irradiées et nocives à la vie humaine ?
Que les musulmans fassent leur examen de conscience et avouent  que  si les terroristes auteurs de ces actes horribles et effroyables  ne se croyaient pas à l’abri du courroux d’Allah et de son prophète, les auraient-ils perpétrés ? Parce qu’ils sont forts de cette impunité théologiques qu’ils peuvent donner libre-cours à leurs pulsions meurtrières.
L’islam n’est-il pas justement la seule religion au monde qui sanctifie la violence et la récompense ?