Archives du mot-clé Boko Haram

Il n’y a pas 36 islam, il y en a qu’un, wahhabite et barbare

Le vrai islam n’est pas celui  qui se présente sous le visage des soufis voire des chiites, et moins encore des 2 fondateurs du mu’atazilisme,Wassa b. Ata et Omar b. Ubayd, d’Ibn Khaldoun, Averroes, Avicenne, Ibn Arabi, Ibn Roumi, Razi, Khawarizmi, et tous ces savants qui ont apporté leur contribution aux sciences et aux savoirs universels, bannis et persécutés pour la plupart d’entre eux et dont une grande partie de leurs oeuvres détruites, il est incarné par Mahomet, et de tous ceux qui sont restés fidèles à sa fidèle de route où il n’y a de salut pour les non-musulmans que dans la soumission  Omar, Abu Bakar, Okba, les 4 fondateurs des écoles juridiques musulmanes, Abu-al-Hassan Achari, Ibn Taymmyya, Al-Ghazali, Mohamed Ibn Abdelwahhab, Alfghani, Mohamed Abdou, Saïd Qotb, Hassan Al-Banna,  Al-Baz, Al-Qaradhaoui, Al-Baghdadi et bien d’autres figures sinistres de la barbarie humaine et de l’obscurantisme érigé en dogme religieux,

Il  y en a qu’un,  celui propagé par d’Al-Jazeera, Iqra et les télévisions satellitaires moyen-orientales. Un islam qui est en train de mettre le monde à feu et à sang et qui est à l’origine des années de braise en Algérie et de tous les attentats terroristes qui rythment la vie de l’humanité depuis le 11 septembre 2001.

Cet islam hyper activiste et prosélyte qui se nourrit de la théologie tawheediste salafo-tawheediste,  qui ignore le temps et l’espace, fidèle au texte fondateur qui a force de loi fondamentale, à savoir le Coran.

Se voulant rigoriste, puritain, non-consensuel et intransigeant, il ferme la porte à toute possibilité d’innovation sous prétexte de préserver l’héritage mahométan.  Cet islam tant décrié par les musulmans eux-mêmes est celui qui gagne chaque jour du terrain aussi bien  dans le monde musulman que chez les jeunes de la deuxième génération qui y voient le meilleur vecteur identitaire et salutaire pour redonner à l’islam sa supposée splendeur passée.

Après avoir été instrumentalisé par les Anglais à son apparition au cours du 18 e siècle pour précipiter la chute du grand corps malade ottoman, , les Américains ont pris le relais avec le Pacte du Quincy signé le 14 février 1945 pour en faire leur pièce de maîtresse dans la lutte contre le communisme dans les pays « arabes » et musulmans et dans leur stratégie géo-politique et géo-énergétique en ce qui concerne cette zone en question.  Sans eux, ils n’auraient pas dépassé les confins du désert d’Arabie  et peut-être que le monde ne serait pas en proie à son pire péril depuis le nazisme.

Plutôt que tuer la bête, ils ont préféré la nourrir et l’aider à s’essaimer..

On lui doit la création de la nébuleuse terroriste qui sévit sur les 5 continents grâce au soutien financier et certainement plus de l’Arabie Saoudite et le Qatar. Il est peu probable que leur protecteur ne soit pas tenu au secret de leurs agissements criminels et belliqueux.

Il n’en demeure pas moins, et indépendamment de sa face cachée, il a le visage de   Boko Haram, des Talibans, des Frères Musulmans, des cités franciliennes les vendredis aux sorties des mosquées, de Molenbeek,  la voix des prêches haineux, racistes et antisémites des imams et le son des bombes dans les gares et les salles de concert.

Ses coups de griffe mortelle ont commencé à lacérer l’ Algérie dont les dommages collatéraux ont atteint la France avec  les attentats du métro Saint-Michel, la Rue de Renne et la station du RER de Port Royal.

Il n’y a pas d’islam ouvert et éclairé, se projetant dans l’avenir et respectueux de son environnement, il y a un islam fermé, archaïque, rétrograde,  hégémonique, prétentieux,ethnocentrique, psychotique, ethnocentrique, sauvage, monstrueux, destructeur, inculte, charlatanesque, liberticide, totalitaire, raciste, pédophile, antisémite, le mal personnifié, expansionniste, conquérant, immobiliste, négationniste, impérialiste, arrogant, terrifiant, cauchemardesque, velléitaire, ultra-violent et ultra-réactionnaire qui marche à contre-courant du train de l’humanité et qui veut faire du passé barbare et obscurantiste de Mahomet, un présent et un avenir pour toute l’humanité.

L’islam ne s’adapte au monde, il en est incapable, à cause de sa personnalité borderline et son hyper rigidité mentale et psychologique.

C’est une idéologie tribale née dans le sang, des conflits larvés, des crimes contre l’humanité, la traitrise, le désordre, l’anarchie, les massacres, les complots, la discorde, les divisions et les assassinats tels que ceux de ses premiers Califes, la propre fille de Mahomet, son gendre et ses petits-fils

Le visage de l’islam est celui des stigmates de la violence, l’ignorance et la barbarie qui sont le lot des siens et celui des centaines de millions de morts et des champs de ruine sur la voie de ses conquêtes.

L’islam est le plus grand mémoricide de tous les temps.
Tous les peuples islamisés ont perdu leur mémoire historique pré-musulmane.

Les musulmans ont-ils mis en valeur la richesse et l’histoire ancienne des peuples islamisés Quelle plus-value civilisationnelle leurs ont-ils apportée ?

Quelles infrastructures ont-ils créés ? Dans quels domaines ont-ils excellé et de quelle lumière les ont-ils éclairés ? Tous marquent le pas aujourd’hui dans les domaines où ils étaient à l’avant-garde, les arts, la poésie, la culture,l’agriculture, la tolérance religieuse, l’architecture, la musique, la littérature, la navigation, etc..
Pourquoi ont-ils tout détruit sur leur passage ? Ont-ils peur que les peuples soumis se révèlent à eux-mêmes en découvrant leur vria visage dans leur miroir historique qui les réconcilie avec leurs racines et leur fait briser ainsi celui l’arabo-islamité ?

Quand Amnesty International se fait l’avocat du diable islamiste

Selon le site du Monde Afrique dans un article daté du 17 septembre, les « experts » d’Amnesty International et d’International Cris Groupe qui ont brillé par leur silence jusqu’alors sur les exactions indicibles de la secte islamiste de Boko Haram dans le nord du Nigéria et du Cameroun, s’inquiètent de la réaction violente de l’armée camerounaise face à ladite secte .
Ces fameux « experts » qui sortent pour une fois de leur silence pour faire pleurer dans les chaumières sur le traitement inhumain infligé par l’armée camerounaise aux combattants de la cause d’Allah très connus pour leur respect tout particulier de la Convention de Genève sur les conflits armés et la protection de la population civile, souhaiteraient apparemment au nom des principes généraux du droit international que les militaires camerounais s’offrent en Holocauste aux inoffensifs boucher de Boko Haram qui n’ont jamais fait du mal à une mouche mais qui appliquent fidèlement les préceptes de l’islam : Piller, massacrer, incendie, violer, asservir, que des nobles valeurs humanistes.
A leurs yeux d’aveugle, les barbares ne sont pas ceux qu’on croit ce sont les militaires camerounais qui devraient laisser faire ces pauvres militants des droits humains qui ont le souci de la vie humaine comme Mahomet avait le souci des juifs de Médine.
Au nom de l’islam on a le droit de répandre la mort et la terreur et contre les musulmans extrémistes nul n’est en droit de se défendre bien au contraire on doit leur faciliter le sale boulot pour se livrer à leurs exercices favoris es brûler les églises, égorger les chrétiens par milliers, enlever les collégiennes, commettre des attentats terroristes sur les marchés, réduire en amas de cendres des villages entiers, afin d’éviter soi-disant toute recrudescence de la violence..
Ainsi à la violence des extrémistes musulmans, il est interdit de riposter dans les mêmes proportions. Il faut être charitable et humaniste.
Boko Haram (https://fr.wikipedia.org/wiki/Boko_Haram) fidèle à l’islam des sources originelles dans sa conception wahhabite doit avoir les coudées franches aidé par ses mentors qatariens pour mettre la région à feu et à sang jusqu’à ce qu’il ait exterminé les derniers chrétiens, animistes voire des pauvres musulmans inoffensifs.
Selon leur logique troublante, on ne doit pas combattre l’horreur par l’horreur et le sang par le sang, le Cameroun ne doit pas assurer la défense de l’intégrité physique de sa population en proie aux attaques incessantes meurtrières depuis plus d’une dizaine d’années de la part du groupe salafo-djihadiste sunnite de Boko Haram, ni avoir une politique de représailles pour ne pas envenimer la situation à moins que pour ne pas troubler leur bonne conscience.
Il y a tout à parier qu’ils seraient ravis de voir l’armée camerounaise se comporter le plus lâchement du monde à l’image de l’armée nigérienne et dérouler le tapis rouge aux pattes de ces meutes de prédateurs avides de la chair humaine.

Voter pour Sarkozy, c’est voter contre la France et pour le Qatar

Il faut que les électeurs règlent son compte à Sarko. Il n’a pas à être présent sur le terrain après avoir été expulsé par les urnes. Avec lui, c’est la wahhabisation assurée de la France et la mise de son armée sous les ordres du Qatar qui pourrait ainsi donner libre-cours à sa soif de grandeur .

Cet homme mégalomane capable de vendre la France pour satisfaire ses goûts de luxe, est un danger pour la France, son retour est une insulte aux patriotes.

Tout doit être mis en oeuvre pour lui interdire l’accès au terrain politique. en amont.  Sa victoire en 2017 n’est pas utopique, elle est des plus vraisemblables. Dans un face-à-face avec Marine le Pen, il aura toutes les chances de rafler toutes les voix de gauche, du centre et de l’extrême gauche. Sa réserve de voix pourrait lui garantir un écart considérable avec la candidate du FN. 2012 n’aura servi pour rien et Sarkozy pourrait proclamer: la France c’est moi et j’en ferais ce que je voudrais.   Après l’avoir embrasée pendant son quinquennat 2007-20012, fort de l’adhésion massive des électeurs qui lui accorderaient un nouveau chèque en blanc, une reconnaissance explicite de sa politique incendiaire et anti-France, il pourrait endosser en toute impunité  de nouveau ses habits de pyromane. Qui oserait croire un seul instant qu’il deviendrait comme par enchantement un soldat du feu pour éteindre ce qu’il avait allumé lui-même ? Il est à craindre que la majorité des lecteurs n’aient pas la lucidité nécessaire pour évaluer la portée politique de leurs bulletins de vote.

Sarko porte une grave responsabilité dans la crise humanitaire qui frappe la Libye et la Syrie et un degré moindre la Tunisie et qui avait failli embraser l’Egypte. Sans lui ni l’Aqmi ni Boko Hraram ne se seraient dotés d’armes redoutables de fabrication française parachutées sur la Libye qui ont servi pour tuer des soldats français au Mali et répandre la terreur dans la région.

Ce pyromane à la fibre patriotique douteuse sans scrupule ni vergogne, effronté, qui devrait être derrière les barreaux si la France n’était pas une république bananière, ami du Qatar auquel il a vendu l’honneur de la France, cherche à se faire passer pour un Zoro, le sauveur de la France et de l’Europe occidentale.

Grâce à lui, le Qatar connu pour son art d’acheter ses amis pour en faire ses obligés, un micro caillou désertique, cet Emirat-terroriste maître du P.S.G. dont il a fait la vitrine du wahhabisme arrogant et conquérant, qui se rêve en leader suprême du monde arabophone a réussi sa mutation biologique. Du petit crapaud infect et monstrueux, disgracieux et répugnant, avaleur de mouches et d’insectes, il est devenu un prédateur féroce qui veut engloutir la France elle-même. Un pays à l’histoire sortie du sable en 1971 qui s’attaque à des pays glorieux de l’humanité. Mais avec les félons et les anti-France, il pourrait .

Il est responsable avec ses complices Cameron et Obama de la mort des centaines de milliers de personnes, de l’état de chaos en Syrie et en Libye de la mort de lente de la Tunisie et à l’origine direct des vagues « migrationnistes » qui déferlent sur l’Europe actuellement qui font peser des sérieuses menaces sur sa pérennité humaine et nourrir la montée inexorable de la xénophobie réactionnelle.

L’islam et le nazisme deux faces d’un même miroir ?

L’Islam ne connaît de la tolérance que le nettoyage religieux des non-musulmans

Toujours et encore la même cible. Celle des infidèles chrétiens qu’Allah voue aux bûchers de l’enfer et dont il recommande l’extermination. Ses escadrons de la mort forts de leur impunité religieuse donc juridique ne font qu’appliquer scrupuleusement son enseignement et nettoyer leur prétendument terre sacrée de tout ce qui est juif, chrétien et incrédule, les ennemis à battre et avec lesquels Allah interdit toute alliance. Tels des nazis, ils œuvrent pour protéger et immuniser leur espace territorial contre toute forme de présence non-musulmane susceptible de le polluer. La pureté de leur religion est au prix du sang des mécréants. Le sang humain, celui des hommes frappés par la malédiction d’Allah et dont le meurtre est licite, devient le sang purificateur de l’Islam lui-même. Comme s’ils cherchaient à nettoyer avec le sang des innocents les traces de  souillure de leur propre religion. L’islamisation du monde est en marche et avec elle son corollaire de massacre et d’exil force. Les Coptes discriminés et opprimés sont devenus la cible à abattre pour les nazislamistes au pouvoir en Egypte, invités par Mohamed Morsi à choisir entre la valise et l’Islam. Les chrétiens irakiens de rites nestoriens, chaldéens, orthodoxes dont certains appartiennent aux plus vieilles églises chrétiennes au monde, sont en voie d’extinction en Irak. Pour la plupart ils ont choisi l’exil plutôt que la mort ou la conversion forcée. Les chrétiens syriens qui représentent plus de 10% de la population syrienne, ne vont pas non plus échapper au triste sort de leurs frères irakiens, sous l’œil indifférent de l’Occident chrétien qui préfère armer les djihadistes exterminateurs à des fins mercantiles, géo-stratégiques et énergétique plutôt que les défendre contre ces mêmes terroristes agresseurs du peuple syrien. Il serait fastidieux de dresser l’inventaire du martyr chrétien dans les pays musulmans de l’Indonésie au Nigeria en passant par le Pakistan, l’Iran voire l’Arabie Saoudite où des chrétiens risquent la peine de mort pour avoir apostasié l’Islam. Comme si l’Islam est la voie que l’humanité doit emprunter et qu’il ne tolère l’existence d’aucune autre voie différente susceptible d’égarer les bons musulmans qui se trouvent ainsi exposés au châtiment suprême. Il ne se passe plus un jour au Nord du Nigeria sans que des églises locales ne subissent des attaques terroristes de la part de la secte sanguinaire et fétichiste de Boko Haram (boko : livre; haram : illicite) qui veut créer un Etat islamiste dans cette partie du Nigeria se revendique des Talibans et de l’islamisme salafiste mais proche dans son mode opératoire de la Qaïda au même titre que la secte d’Ennhdha en Tunisie rendue coupable le 22 novembre 2012 d’actes antisémites et d’apologie du nazisme. Le salut hitlérien de la police palestinienne (Autorité Palestinienne) en Cisjordanie Tous sont à la poursuite des desseins hégémoniques et messianiques qui nécessitent pour leur réalisation un nettoyage en règle de tout ce qui n’a pas le caractère musulman. Boko Haram qui signifie littéralement l’éducation occidentale est un péché qui sème la mort dans les églises depuis 2002, plus de 1000 morts, préfigure ce que les nazislamistes réservent pour l’humanité non-musulmane, voire les musulmans eux-mêmes qui restent toutefois les premières victimes de la violence terroriste qui prend de plus en plus aussi les mosquées pour cible de ses méfaits. Aujourd’hui, en cette mirifique terre musulmane, havre de paix et sanctuaire de la non-violence, selon les laudateurs zélés de l’Islam humaniste, l’humain n’a plus guère d’autre alternative soit se fondre dans le moule pour sa survie, soit mettre sa vie en péril en traversant la Méditerranée à bord de barques de fortunes qui deviennent la cause bien souvent de son infortune pour finir dans les fonds abyssaux de cette Mer qu’il croyait être la Mer de son salut. Certains ont tendance à chercher à dédouaner les agissements criminels des extrémistes musulmans on y opposant le passé inquisiteur de la chrétienté. On ne justifie pas ses propres horreurs par les horreurs d’autrui. On devrait plutôt en tirer des leçons pour ne pas infliger des nouvelles blessures à l’humanité. Par décence et humanité, ils doivent cesser de regarder dans le rétroviseur d’autrui et de regarder la réalité en face. On ne justifie pas ses propres dérives par les dérives d’autrui. On répond de ses actes et on ne les explique pas par les actes d’autrui non plus. C’est pas une raison de voler ou de tuer parce que les autres l’auraient fait. C’est symptomatique d’immaturité intellectuelle et d’incapacité pathologique à assumer ses responsabilités. Ni responsable ni coupable comme on l’entend souvent est un faux argument et révélateur surtout de l’état de troubles psychiques de celui qui le tient. En droit, un auteur d’un crime reste son auteur et il doit s’en expliquer et y répondre. Quand des terroristes dûment identifiés commettent des attentats aux voitures piégées, ils sont des terroristes et doivent être condamnés en tant que tels. Quelqu’un qui commet un crime est criminel point et ne peut se prévaloir des faits criminels commis par autrui en d’autre temps et lieu pour s’exonérer de ses propres crimes Depuis 20 ans, il y a une véritable recrudescence des attentats meurtriers contre les édifices religieux et les chrétiens un peu partout dans le monde et tout particulièrement en Egypte, l’Irak, la Syrie et le Nigeria et ce sans que ni le Vatican, ni la communauté internationale plus préoccupée à couvrir le carnage du peuple syrien ne s’en émeuvent et ne désapprouvent. Toujours ce silence complice angoissant et inquiétant quand au péril de la barbarie islamiste qui menace dangereusement notre devenir humain. . Quoi dire et quoi en penser ? Ces attentats ne sont pas l’œuvre d’une religion mais celle des hommes qui s’en réclament et qui suivent ses préceptes. N’est-il pas temps que des voix unanimes s’élèvent pour les condamner et désapprouver les agissements barbares de ces brebis galeuses ? S’offenser parce que l’image de la religion a été bafouée est une chose mais ne pas s’indigner, compatir, se révolter et réagir contre les agissements criminels de ses coreligionnaires n’est pas digne d’un pratiquant. Et qui ne condamne pas cautionne et souscrit ? Salem Ben Ammar

Avec son livre sur le « racisme des islamophobes » Charb avait raté son grand retour à titre posthume

En voulant écrire un pamphlet anti-islamophobes, contre mes amis et moi-même, Charb ne se rendait pas compte qu’il faisait involontairement ou par pure islamophilie l’apologie du terrorisme musulman. Défendre l’islam reviendrait à défendre le nazisme ou les Khmers rouges.
Il devait savoir quoi qu’il eût fait il n’aurait pas échappé au sort réservé par le Coran aux mécréants et aux insolents.Il n’avait rien compris au sens du combat de ceux qu’il qualifiait de racistes anti-musulmans et leurs mises en garde au péril de leur vie contre la haute nocivité de l’islam.
Les musulmans ne sont pas le Dr Jekill dont il brossait le tableau, ils sont Mr Hide, une hydre à plusieurs têtes, n’avancent jamais à visage découvert, s’affublant du masque du gendre idéal façon Tarek Ramadan pour mieux endormir la vigilance de leur victime et lui porter le coup de grâce généralement en l’attaquant dans le dos comme leur recommande le Coran.
Au nom de son anti-racisme de la gauche bobo-caviar-tout-le-monde-est-beau-tout-le-monde-est-gentil, il se faisait le défenseur des racistes de la pire espèce.

Encore un chantre de l’islam paix, amour et tolérance qui emporté par son zèle épistolaire et de brosse à reluire s’était couvert de ridicule symptomatique de son impatience à adopter son statut de dhimmis mais hélas pour lui les justiciers de l’islam ne l’entendaient pas de cette oreille et ont vengé l’offense qu’il avait faite un jour à leur satanique prophète.
Tous les croyants et les non-croyants ont droit au respect à condition qu’ils soient loyaux et eux-mêmes respectueux des lois de leur pays d’accueil ce qui est loin d’être le cas des musulmans qui ne reconnaissent que les lois de l’islam, se voulant les maîtres du monde et son nombril, connus pour leur esprit pervers, haineux, malfaisants, sournois, ethnocentriques, antisémites, ultra-violents, belliqueux, intolérants, négateurs du droit à la différence …
Cet homme ne devait pas ignorer que c’est l’islam et les musulmans qui alimentent le fonds de commerce des « racistes islamophobes » qui sont en réalité des islamo-incompatibles, des « vigiles » de la liberté, et nourrissent les peurs et les angoisses chez les non-musulmans.
Ce ne sont pas les « racistes anti-islam », comme si l’islam assimilé à une nationalité ou un groupe ethnique, qui ont enlevé les pauvres gosses lycéennes nigérianes. Ce ne sont pas ses souffre-douleurs non plus qui violent et réduisent les femmes et les enfants yazidis en état d’esclaves, les assimilant à un butin de guerre comme au temps de Mahomet. Ce e ne sont ceux qu’il croyaient qu’il était de leur camp et qu’il avait jeté en pâture aux chiens enragés musulmans pour leur témoigner de son allégeance à leur toute-puissance qui sèment la mort et la terreur partout dans le monde au nom de l’islam et qui font peser une lourde hypothèque sur la pérennité de l’humanité.
Charb avait péché soit par ignorance ou soit par complaisance, quoi qu’il en soit il croyait se racheter aux yeux de ses ennemis en leur léchant les babouches, ce n’était pas à son honneur il s’était rendu coupable d’une grave faute morale en diabolisant ceux qui luttent pour la survie des libertés et des droits fondamentaux en danger de mort avec l’islamisation galopante de l’Occident en donnant un quitus d’honorabilité à ceux agents de la propagande islamique qui oeuvrent à transformer la France en Emirat-bananier islamique.
Je n’oserais pas le comparer à Dieudonné et Soral mais quand même, c’est un peu fort de café à mon goût. Je considère toute tentative de victimisation des musulmans, de blanchiment de l’islam de ses crimes contre l’humanité, d’occultation de son idéologie hégémonique et génocidaire et raciste Certains d’entre nous sont menacés de mort par les fous d’Allah et Charb n’avait pas trouvé mieux que de se faire l’avocat du diable musulman.
Tout indique que ce n’est pas par hasard que Charlie Hebdo n’avait pas fait écho du dictionnaire de l’islamophobie, un recueil de fatwas de mort à l’encontre des principales figures de l’islamophobie en France où je figure en première place avec Houellebecq, Redeker, Buckner, Sami Aldeeb, mes amis de Riposte Laïque, pour ne pas citer tout le monde.
Ni Charlie ni le FN ni aucune autre voix ne s’est élevée en France contre la publication de cette liste noire des femmes et hommes à abattre.
Le devoir de mémoire implique le respect absolu de l’idéal de la liberté. Je ne saurais honorer la mémoire d’un homme qui avait bafoué cet idéal en caressant la bête immonde dans le sens du poil.

Mr F. Hollande, la France n’a rien à faire à la marche contre le terrorisme à Tunis

S’il y a une marche à organiser contre le terrorisme c’est soit en Syrie soit en Irak en proie au quotidien au Tsunami terroriste cosmopolite musulman instrumentalisé par ceux-là mêmes qui vont se produire sur la scène tunisienne en jouant une nouvelle adaptation de la vierge effarouchée le dimanche 28 mars à Tunisie, ce n’est certainement pas en Tunisie le premier pays au monde producteur du terrorisme et du djihad du sexe dans la voie d’Allah.

Quant au fameux massacre du Musée du Bardo du 18 mars 2012 c’étai un acte motivé par une forte arrière-pensée raciste de nature idéologico-théologique. Il visait des touristes occidentaux ces mécrus qui viennent souiller cette terre d’Allah selon Ennahdha qui souhaite les remplacer par des touristes halal.

On peut effectivement se demander si ces malheureux touristes abattus lâchement par deux tueurs formés à l’école tunisienne de la haine du non musulman étaient des orientaux même si la culture n’est pas leur pisse de chameau il est peu probable que l’attentat ait eu lieu.

Le choix des victimes n’était pas le fruit du hasard. Les assaillants bons musulmans tunisiens avaient pris pour cibles ceux que le Coran appelle les infidèles et dont il recommande l’extermination ( S. 4 les femmes ( al Nissa), V. 74, 75, 76, 77, 84, 89, 90 et suivants).

La tenue d’une telle manifestation dans un pays gouverné par les agents du terrorisme djihadiste est une offense grave à la mémoire des victimes de la barbarie musulmane de par le monde d’une part et d’autre part un nouveau Munich 1938. Comme si l’Occident organisait avec les nazis des manifestations contre les pogroms à Nuremberg au lendemain de l’adoption par le Reichstag des lois raciales visant à exclure les juifs de la citoyenneté  allemande et consolider  l’arsenal génocidaire hitlérien.

Plutôt que d’exiger de la Tunisie devenue une terre de djihad au lendemain de son cirque vaudevillesque  révolutionnaire de nettoyer ses écuries d’Augias encombrées et infestées par par des montagnes de crottins contaminés se couvre une nouvelle fois de honte et de déshonneur en volant au secours de ses ennemis leur offrant l’occasion de se refaire une virginité à bon compte.

Cette marche n’est rien d’autre qu’une marche d’adoubement du terrorisme djihadiste et symptomatique de la décadence et de la capitulation de l’Occident . F. Hollande et Ghannouchi côte à côte pourquoi pas ne pas y convier pendant qu’on y est Daech, Boko Haram, la Qaïda, les Frère musulmans ? Mais comme le cynisme tunisien n’a pas de limite ils vont mettre en tête du cortège leurs mentors idéologiques et leurs bailleurs de fonds, turcs, qatariens et saoudiens.

On ne combat pas le terrorisme en Occident et on le soutient en Tunisie en défilant avec ses maîtres d’oeuvre sous la bannière de l’islam.

Défendre les valeurs de l’islam revient à faire l’apologie de la barbarie nazie

Parlons-en de ces valeurs de l’islam que veulent imposer aux Français les musulmans de France et leurs godillots qui nous gouvernent.

Quelles sont ces valeurs et leur compatibilité avec la république et les exigences du bien-vivre ensemble et de la laïcité ? A-t-on besoin de promouvoir et de défendre ces valeurs si on était soi-même républicain et laïc à moins que l’on soit animé par des arrières-pensées prosélytes et on veut profiter de l’aubaine électorale pour faire de la propagande politico-religieuse ?

Pourquoi pas des Témoins de Jéhovah et des scientologues parties prenantes auxdites joutes électorales ? Si tout un chacun se met à se faire l’avocat de ses convictions religieuses c’est  le début de la fin de la république, un acte de défiance à l’égard de ses institutions, une manifestation des rejets de ses valeurs et une manière machiavélique pour marquer le retour par la grande porte de la prééminence du religieux sur la vie des hommes.

Est-ce que les valeurs de l’islam sont en danger tel qu’elles ont besoin que l’on vole à leur secours et soient mises au coeur du débat politique en France aujourd’hui ? Qui met à mal la sécurité des Français aujourd’hui est-ce la République ou l’islam ? S’il y a des valeurs à défendre ce ne sont certainement pas celles qu’on croit.

Les valeurs de l’islam sont les mêmes pour tous les musulmans, aussi bien en France comme en Arabie Saoudite comme partout ailleurs. Il n’y pas de valeurs modulables et modulées que les musulmans peuvent accommoder selon leur convenance.

Que ce soit l’U.O.I.F., le C.C.M.F. les Boko Haram, les Shebabs, les Talibans, Ennahdha, l’Aqmi, la Qaïda ou l’E.I.  ils professent le même islam et promeuvent les mêmes valeurs sauf que ce sont les moyens de communication qui diffèrent d’un groupe à l’autre mais ils convergent tous vers le même but: instaurer le règne de l’islam et mettre l’humanité tout entière au régime abominable de la charia

En aucun cas ces groupes ne sont porteurs  de valeurs autres que celles qui sont fixées par le Coran et la Sunna. Ils sont dogmatiquement anti-démocrates, anti-laïques et antirépublicains,  il n’y a aucune chance de les voir un jour devenir les défenseurs de la veuve et de l’orphelin et se découvrir des vertus humanistes.

Le monde doit se préparer à un avenir des plus sombres avec l’islam.

Les Français qui ont le droit à juste titre d’être suspicieux et inquiets ne doivent pas être culpabilisés sous prétexte que l’islam est étranger à l’image apocalyptique et sanguinaire que des groupuscules extrémistes renvoient de lui.
Les avocats de l’islam seraient certainement plus avisés de faire lecture aux Français des sourates et des hadiths qui servent de sève idéologique aux activistes musulmans.

Que ces zélateurs-prestidigitateurs-mystificateurs-fabulateurs qui cherchent à enjoliver l’image nauséabonde de l’islam et l’innocenter de ses crimes.

Il est à douter que les valeurs de l’islam soient de portée universaliste comme l’humanisme, la non-violence, la liberté,le respect de la vie, l’amour de l’humain et de ce qui est différent de soi, l’égalité entre les hommes et les sexes, la vertu du travail, le devoir de mémoire, la justice, l’équité, la parité, le féminisme, les droits de la femme au respect de sa vie et son corps et les droits de la petite enfance.
Cette religion sortie tout droit des caniveaux de l’humanité connue pour ses immenses talents de plagiaire croyant pouvoir tout révolutionner qu’au point qu’elle a décapité les Tables de Loi de Moïse se voulant elle-même une Loi avant toutes les lois.

J’ai beau chercher dans la liste des valeurs de l’islam, il n’y a ni modestie ni humilité,L’islam n’aime pas l’individualité et met freins qui peuvent contribuer à l’émancipation de l’homme. Il est contre le libre-arbitre, la dignité humaine, l’honnêteté intellectuelle, l’innovation, le progrès social, le respect des biens des non-musulmans, les droits de l’homme etc..

Les valeurs de l’islam c’est la dhimmitude, la relégation des femmes et le labourage de leurs corps, l’oisiveté, le nombrilisme, le racisme anti non-musulman, le despotisme, l’ignorance, l’obscurantisme, la lapidation, la décapitation, l’hégémonisme, le suprémacisme, le terrorisme, le fatalisme, l’incapacité de se remettre en question, l’ethnocentrisme, le voile symbole de l’état d’infériorité des femmes, la pédophilie, la nécrophilie, la zoophilie