Archives du mot-clé bouc-émissaire

Les attentats du 13 novembre sont l’oeuvre des juifs, parole d’un musulman

Que deviendraient les musulmans sans leur bouc-émissaire juif ? Je dis bien juif et pas sioniste. Ils sont vraiment incorrigibles et inénarrables. Ils les auraient inventé rien que pour leur servir d’écran de fumée pour dissimuler la vrai visage de l’islam.

A chaque fois que l’islam fait parler la poudre et plonge le monde dans l’horreur et fait jubiler de joie les musulmans qui se s’enivrent à l’occasion de la pisse de chameau, leur élixir préféré, tels des djinns sortis de leur boîte assènent à qui veut bien tendre l’oreille à leurs élucubrations hallucinatoires que l’islam est la première victime des attentats terroristes fomentés en réalité par le juif, cet éternel ennemi juré.

Toujours fidèles à leur serment complotiste, ils sont plus que jamais convaincus que la Nuit de Cristal parisienne du 13 novembre 2015 est l’oeuvre des juifs. Le doute n’est pas permis, le musulman est lui-même l’incarnation de la certitude, les attentats ont eu lieu comme par hasard la nuit du vendredi, au début du Shabat à une heure où il n »y a aucun juif qui traîne sa kippa dans les rues de Paris. Tout prouve que les vrais cerveaux ne peuvent qu’être que des juifs, car les musulmans ne sont que des brillants sous-fifres, des pions hors pair manipulables et influençables, la preuve il n’y a pas de victimes juives. Le même discours délirant et éclatant de vérité toute musulmane, dans le sens de fabulation, que pour les attentats du 11 septembre 2001. I besoin de le prouver ils sont musulmans, leur parole est en elle-même une preuve irréfutable. Il leur suffit de dire que l’islam est innocent et blanc comme Mahomet, le père naturel d’Adolph Hitler et de Marc Dutroux, pour que l’on prenne ça pour une vérité coranique, ce fameux brulot qui rend licite le mensonge et prohibe la vérité.

Dans l’islam c’est tu mentiras toujours si tu veux gagner tes galons pour jouir après ta mort des faveurs des 72 prostituées d’Allah, ce dieu-maquereau et rabatteur de pigeons en manque de plaisirs charnels, ce sont bien des juifs qui ont organisé ces attentats et les exécutants sont des faibles d’esprit envoyés à la mort par ces diables de juifs.

L’honneur de l’islam est sauf et les musulmans n’ont pas à endosser la responsabilité des crimes initiés par les juifs dans le seul but de défigurer la religion d’amour et du respect de la vie humaine qui enseigne aux musulmans d’aimer les non-musulmans autant que ses frères musulmans. Autrement dit ils se tuent entre eux par amour et tuent les non-musulmans toujours par amour.

Par conséquent ce n’est jamais la faute à l’islam, c’est la faute aux comploteurs juifs jaloux des succès scientifiques et technologiques des musulmans qui raflent tous les prix les plus prestigieux chaque année de la bêtise humaine et sans rivaux dans la barbarie humaine.

Nul doute que tant que les musulmans l’affirment, l’islam ne peut être que la première victime d’une machination diabolique que seuls les juifs en sont capables. La grande mosquée de Paris elle-même a jugé opportun de garder le silence pour témoigner de son indignation sur des actes qui font du mal surtout à l’islam et aux musulmans à l’innocuité légendaire. Après tout Daech est bien une créature juive.

Ne demandons pas aux musulmans de compatir pour des victimes assassinées non pas au nom d’Allah, mais au nom de Yahvé. Nous n’avons pas l’acuité auditive des musulmans, c’est pourquoi nous avons confondu Allah avec Yahvé.

Cessons de calomnier et d’accabler cette si belle et sublime religion agréée par cette merveilleuse divinité connue pour son caractère anxiogène, ses talents de navigateur à courte vue et son enseignement à contre-courant de la marche du train de l’humanité, une véritable machine à remonter le temps et le figer dans la météorite noire de la Ka’aba, qui témoigne de la nature foncièrement fétichiste de l’islam.

Avec les esclaves d’Allah, les preuves ne sont pas des évidences, leur parole se suffit d’elle-même.

Jamais les musulmans ne se plieront à la manifestation de la vérité avérée et incontestable. Aux faits ils opposent leur diarrhée nauséabonde et antisémite.

ps cet article est inspiré des échanges entre musulmans d’apparence modérée que j’ai entendus dans une brasserie parisienne.

Daech massacre, viole et décapite les chrétiens d’Orient au nom de l’islam comme Mahomet autrefois

Les musulmans et leur haine obsessionnelle des Juifs

Le vrai visage de l'islam et des musulmans - the real face of islam and muslims : sign - god bless hitler - / Pancarte - Dieu bénisse Hitler -

Du complot juif d’hier au complot sioniste d’aujourd’hui, l’honneur des musulmans est sauf tant qu’ils peuvent s’abriter derrière le paravent juif.

Il est fortement recommandé à tous ceux qui spéculent sur le caractère « sioniste », un passe-montagne pour masquer leur antisémitisme, des révolutions du printemps pourri arabique de fantasmer sur les 72 houris et l’érection éternelle. De toutes les façons ils n’ont que ça à faire pour donner du sens à leur vie misérable et fade.

Au moins c’est concret, ils achètent des actions au comptant ou à découvert en croyant qu’elles sont à un bon cours en espérant que le cours va remonter leur permettant ainsi de pouvoir réaliser une plus-value à la vente.

Pour mieux étayer leurs élucubrations spéculatives, qu’ils commencent d’abord par acquérir à la bourse des valeurs politiques les actions « sionistes » afin de rendre crédible leur théorie sur le complot « sioniste ».

La question que l’on devrait se poser si Israël n’était pas pris dans un engrenage de la guerre intra musulmane dont il ne maîtrise ni les tenants ni les aboutissants.

C’est aller trop vite à la besogne en voulant faire des apparences une vérité absolue en voulant tirer le plus empiriquement du monde des conclusions trop hâtives des bombardements israéliens du territoire syrien qui peuvent être aussi entendus comme un avertissement destiné aux belligérants des deux camps en leur faisant clairement comprendre : quelle que soit l’issue de ce conflit, Israël fera toujours preuve de vigilance et de fermeté pour défendre sa pérennité.

Est-il devenu inconscient et irresponsable en creusant sa propre tombe pour satisfaire les desseins bellicistes et génocidaires des pires ennemis du peuple juifs ?

L’éternelle obsession du complot juif devenu aujourd’hui sioniste semble être la seule motivation qui guide les assertions pitoyables des apprentis-sorciers stratégistes et géopoliticiens qui foisonnent dans les pays arabisés depuis la déferlante islamiste.

Qui peut croire que les islamistes sont les agents du Mossad alors que l’islamisme est l’enfant de l’islam lui-même ? A supposer qu’ils le soient, cela prouve qu’il n’y a pas pire ennemis des musulmans que les musulmans eux-mêmes.

Et ce n’est ni à leur honneur ni à leur crédit d’être l’objet de manipulation et d’instrumentalisation de la part de ceux-là mêmes que le Coran voue aux gémonies Alors qu’eux-mêmes ne rêvent que d’une chose détruire l’Etat d’Israël et qui présentant à peine 0.7% de la population musulmane totale de par le monde.

En faisant du juif hier et du sioniste aujourd’hui, alors qu’il s’agit juste d’un glissement sémantique, le bouc-émissaire de tous leurs maux, même domestique, les musulmans se couvrent de honte et de ridicule.

En quoi leur retard intellectuel chronique des musulmans depuis que l’islam existe est-ce la faute à Voltaire ou à Rousseau ou plutôt au juif cet cet ennemi juré inventé par leur prophète pour donner un sens pseudo mystique et théologique à ce l’on pourrait qualifier de Protocole des Sages de Sion avant l’heure et du Mein Kampf mahométan ?

Heureux le juif qui hante les nuits des musulmans et obsède leur pensée. Ils voient sa main partout y compris derrière le raz-de-marrée qui a emporté leurs anciens despotes mafieux, comme si les damnés de la terre n’avaient aucune raison pour crier leur colère et les faire dégager.

Au lieu de se demander pourquoi sont-ils la risée des nations et à la traîne du progrès humain et s’inquiéter de l’état des libertés humaines et publiques chez eux et du statut dégradant et humiliant de leurs femmes, ils se complaisent dans leur petit rôle de victimes de cet ennemi dont ils font la source de tous leurs tourments histoire de rendre la pilule de leurs échecs pathologiques moins amère ?

Nourris aux sources de la haine du juif, de la morale immorale, de la loi de la jungle, connus pour leur absence de libre-arbitre et de discernement, les musulmans ne peuvent exprimer un choix ou émettre une opinion s »il n’est pas le fruit de leur enseignement doctrinaire primaire.

Chez eux, le juif devenu sioniste aujourd’hui est leur mode expiatoire pour donner une certaine légitimité à leur quotidien. Au point qu’il est permis de se poser la question quelle serait leur vie sans cet ennemi mythifié et abominé comme s’il était le démon en personne ?

Mais le jour où les musulmans auront appris à faire leur propre examen de conscience et de faire des sciences sociales leur vrai modèle de réflexion et d’analyse afin d’apprendre à assumer les vraies causes de leurs retards multiples, il y a une forte probabilité à ce que cela ne les éloigne des dogmes scélérats de leur foi.

Faire porter la responsabilité des guerres qui les minent depuis la mort de Mahomet, de leurs divisions et leur état de chaos permanent à Israël c’est comme s’ils veulent exorciser le diable qui les freine dans la quête de leur humanité.

Quel crédit doit-on accorder à des théories aussi fumistes que nauséabondes sur le « sioniste » qui les empêche d’abandonner leurs habits des ténèbres pour les habits des lumières comme si leur religion n’était pas le vrai frein à leur émancipation humaine et politique ?

S’ils sont frappés du sceau de l’infamie humaine et en proie au despotisme éternel, à la violence, aux conflits confessionnels, aux appels aux meurtres des laïcs et des apostats, à la terreur, à un climat insurrectionnel et inquisitorial permanent, aux attentats meurtriers qui peuplent leur quotidien et qui frappent leurs lieux de culte, à l’arriérisme, au fanatisme, à la profanation des cimetières juifs, chrétiens voire musulmans, à l’endoctrinement religieux à outrance au biberon, est-ce la faute encore une fois à Israël ou au régime liberticide et terrifiant auquel ils sont soumis depuis l’avènement de l’islam ?

La question que les musulmans doivent peut-être se poser : pourquoi en sont-ils toujours au stade des peuples de la boucherie humaine comme c’est le cas en Syrie, la Somalie, en Afghanistan, au Pakistan, au Soudan, et hier en Algérie et en Libye, avec des sombres perspectives pour la Tunisie, l’Egypte, le Yémen, le Nord du Nigéria, etc.. ?

A moins qu’Israël ait un extraordinaire don de muer les djihadistes d’Allah en des forces supplétives, d’en faire une force de frappe pour mater leurs coreligionnaires hostiles à l’expansionnisme « sioniste », moteur du complot que les petites têtes pensantes musulmanes attribuent en tout aveuglement intellectuel à Israël ?

Israël est assez lucide et prudent pour ne pas faire des forces djihadistes qui présentent une réelle menace pour sa sécurité et sa pérennité ses alliés stratégiques de circonstance. Les islamistes ne sont rien d’autre que la version contemporaine des nazis et en aucun cas des « islamosionistes », un néologisme indécent, comme se plaisent à les appeler les antisémites qui pullulent dans le monde musulman.

Appendice

Il n’est pas exag2ré d’affirmer que c’est l’islam qui a posé les premiers jalons de la Solution Finale :

« Ibn Omar a déclaré avoir entendu le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) dire : « Vous combattez les juifs et aurez le dessus sur eux de sorte que la pierre dira : ô musulman ! Voici un juif caché derrière moi.. viens le tuer ». (rapporté par al-Boukhari, n° 3593). D’après le même Ibn Omar le Messager d’Allah a dit : « Les Juifs vous combattront et vous aurez le dessus sur eux au point que la pierre dira : ô musulman ! viens tuer ce juif qui se cache derrière moi ». (rapporté par Ahmad et par at-Tirmidhi et qualifié par ce dernier de « beau et authentique ). Ibn Omar (P.A.a) affirme encore avoir entendu le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) dire : « l’Antéchrist descendra sur une terrain salsugineux de Mar Qanat, et les femmes constitueront la majorité de ses partisans. A telle enseigne que l’on sera amené à attacher ses plus proches parentes comme sa mère, sa sœur, sa fille et sa tante, de peur qu’elles n’aillent rejoindre l’Antéchrist. Et puis Allah donnera aux Musulmans la victoire sur lui, et ils le tueront et en feront de même de ses partisans, au point que le juif se cachera derrière un arbre ou une pierre et que l’arbre ou la pierre dira au musulman : viens tuer le juif caché derrière moi » (rapporté par Ahmad dans son Mousnad et par Ibn Madja d’après Abou Umana al-Bahih qui tenait du Prophète un hadith relatif à l’Antéchirst.
Source : islamqa.info/fr/ref/9341 (archive)

Pourquoi les juifs ne font jamais des musulmans leur souffre-douleur ?

Du complot juif d’hier au complot sioniste d’aujourd’hui, l’honneur des musulmans est sauf tant qu’ils font de l’autre leur motus-vivendi
Il est fortement recommandé  à tous ceux qui spéculent sur le caractère « sioniste », un passe-montagne pour masquer leur antisémitisme,  des révolutions du printemps pourri arabique de jouer en bourse.
Au moins c’est concret, ils achètent des actions au comptant ou à découvert en croyant qu’elles sont à un bon cours en espérant que le cours va remonter leur permettant ainsi de pouvoir réaliser une plus-value à la vente.
Pour mieux étayer leurs élucubrations spéculatives, qu’ils commencent d’abord par acquérir à la bourse des valeurs politiques les actions « sionistes » afin de rendre crédible leur théorie sur le complot « sioniste ».
La question que l’on devrait se poser si Israël n’était pas pris dans un engrenage de la guerre intramusulmane dont il ne maîtrise ni les tenants ni les aboutissants.
C’est aller trop vite à la besogne en voulant faire des apparences une vérité absolue en voulant  tirer le plus empiriquement du monde  des conclusions trop hâtives des bombardements israéliens du territoire syrien qui peuvent être aussi entendus comme un  avertissement destiné aux belligérants des deux camps en leur faisant clairement comprendre : quelle que soit l’issue de ce conflit, Israël fera toujours preuve de vigilance et de fermeté pour défendre sa pérennité.
Est-il devenu inconscient et irresponsable en creusant sa propre tombe pour satisfaire les desseins bellicistes et génocidaires des pires ennemis du peuple juifs ?
L’éternelle obsession du complot juif devenu aujourd’hui sioniste semble être la seule motivation qui guide les assertions pitoyables des apprentis-sorciers stratégistes et géopoliticiens qui foisonnent dans les pays arabisés depuis la déferlante islamiste.
Qui peut croire que les islamistes sont les agents du Mossad alors que l’islamisme est l’enfant de l’islam lui-même ?  A supposer qu’ils le soient, cela prouve qu’il n’y a pas pire ennemis des musulmans que les musulmans eux-mêmes.
Et ce n’est ni à leur honneur ni à leur crédit d’être l’objet de manipulation  et d’instrumentalisation de la part de ceux-là mêmes que le Coran voue aux gémonies   Alors qu’eux-mêmes ne rêvent que d’une chose détruire l’Etat d’Israël et qui présentant à peine 0.7% de la population musulmane totale de par le monde.
En faisant du juif hier et du sioniste aujourd’hui, alors qu’il s’agit juste d’un glissement sémantique, le bouc-émissaire de tous leurs maux, même domestique, les musulmans se couvrent de honte et de ridicule.
En quoi leur retard intellectuel chronique des musulmans depuis que l’islam existe est-ce la faute à Voltaire ou à Rousseau ou plutôt au juif cet cet ennemi juré inventé  par leur prophète pour donner un sens pseudo mystique et théologique à ce l’on pourrait qualifier de Protocole des Sages de Sion avant l’heure et du Mein Kampf mahométan ?
Heureux le juif qui hante les nuits des musulmans et obsède leur pensée. Ils voient sa main partout y compris derrière le raz-de-marrée qui a emporté leurs anciens despotes mafieux, comme si les damnés de la terre n’avaient aucune raison pour crier leur colère et les faire dégager.
Au lieu de se demander pourquoi sont-ils la risée des nations et à la traîne du progrès humain et s’inquiéter de l’état des libertés humaines et publiques chez eux et du statut dégradant et humiliant de leurs femmes, ils se complaisent dans leur petit rôle de victimes de cet ennemi dont ils font  la source de tous leurs tourments histoire de rendre la pilule de leurs échecs pathologiques moins amère ?
Nourris aux sources de la haine du juif, de la morale immorale, de la loi de la jungle, connus pour leur absence de libre-arbitre et de discernement, les musulmans ne peuvent exprimer un choix ou émettre une opinion s »il n’est pas le fruit de leur enseignement doctrinaire primaire.
Chez eux, le juif devenu sioniste aujourd’hui est leur mode expiatoire pour donner une certaine légitimité à leur quotidien. Au point qu’il est permis de se poser la question quelle serait leur vie sans cet ennemi  abhorrée et détesté à mort comme s’il était la cause de leurs tourments.
Mais le jour où les musulmans auront appris à faire leur propre examen de conscience et de faire des sciences sociales leur vrai modèle de réflexion et d’analyse afin d’apprendre à assumer les vraies causes de leurs retards multiples, il y a une forte probabilité à ce que cela ne les éloigne des dogmes scélérats de leur foi.
Faire porter la responsabilité des guerres qui les minent depuis la mort de Mahomet, de leurs divisions et leur état de chaos permanent à Israël c’est comme s’ils veulent exorciser le diable qui les freine dans la quête de leur humanité.
Quel crédit doit-on accorder à des théories aussi fumistes que nauséabondes sur le « sioniste » qui les empêche d’abandonner leurs habits des ténèbres pour les habits des lumières comme si leur religion n’était pas le vrai frein à leur émancipation humaine et politique ?
S’ils sont  frappés du sceau de l’infamie humaine et en proie au despotisme éternel,  à la violence, aux conflits confessionnels, aux appels aux meurtres des laïcs et des apostats,   à la terreur, à un climat insurrectionnel et inquisitorial permanent, aux attentats meurtriers qui peuplent leur quotidien et qui frappent leurs lieux de culte, à l’arriérisme, au fanatisme,  à la profanation des cimetières juifs, chrétiens voire musulmans, à l’endoctrinement religieux à outrance au biberon, est-ce la faute encore une fois à Israël ou au régime liberticide et terrifiant auquel ils sont soumis depuis l’avènement de l’islam ?
La question que les musulmans doivent peut-être se poser : pourquoi en sont-ils toujours au stade des peuples de la boucherie humaine comme c’est le cas en Syrie, la Somalie, en Afghanistan, au Pakistan, au Soudan, et hier en Algérie et en Libye, avec des sombres perspectives pour la Tunisie, l’Egypte, le Yémen, le Nord du Nigéria, etc.. ?
A moins qu’Israël ait un extraordinaire don de muer les djihadistes d’Allah en des forces supplétives, d’en faire une force de frappe pour mater leurs coreligionnaires hostiles à l’expansionnisme « sioniste », moteur du complot que les petites têtes pensantes musulmanes attribuent en tout aveuglement intellectuel à Israël ?
Israël est assez lucide et prudent pour ne pas faire des forces djihadistes qui présentent une réelle menace pour sa sécurité et sa pérennité ses alliés stratégiques de circonstance. Les islamistes ne sont rien d’autre que la version contemporaine des nazis et en aucun cas des « islamo-sionistes », un néologisme indécent, comme se plaisent à les appeler les antisémites qui pullulent dans le monde musulman.