Archives du mot-clé choc des civilisations

Ce que pensent vraiment les musulmans des attentats de Charlie et de l’épicerie Cascher

Les musulmans, qu’ils soient modérés ou islamistes, ont-ils la même lecture que nous des attentats de janvier 2015 à Charlie Hebdo et l’épicerie Casher ? La réponse est non!

Les terroristes ne sont pas des terroristes, du point de vue des islamistes. Ce sont des chouhadas, des martyrs tombés sur le sentier d’Allah. Elevés au rang de héros dont ils louent le courage et la vaillance. Adulés et glorifiés comme des exemples à suivre pour la jeunesse musulmane.

Leurs exploits sont accueillis par des salves de fusils et des manifestations de joie.
Ils ne sont pas morts, ils ont gagné définitivement leur place au paradis où ils sont plus que jamais vivants et bien portants auprès d’Allah qui les comble de tous ses bienfaits.
« Ne pense pas que ceux qui ont été tués dans le sentier d’Allah, soient morts. Au contraire, ils sont vivants, auprès de leur Seigneur, bien pourvus –et joyeux de la faveur qu’Allah leur a accordée, et ravis que ceux qui sont restés derrière eux et ne les ont pas encore rejoints ne connaîtront aucune crainte et ne seront point affligés. – Ils sont ravis d’un bienfait d’Allah et d’une faveur, et du fait qu’Allah en laisse pas perdre la récompense des croyants)) » (S.3. V.169 à 171).

Il faut sauver le soldat islam du déshonneur et de l’infamie

« Ces attentats n’ont rien à voir avec l’islam », « pas d’amalgame entre l’islam et l’islamisme » ; répètent en chœur les musulmans « modérés » qui s’affublent du masque de l’ange pour tromper la vigilance de l’opinion publique. Des simulateurs nés usant de toutes les ficelles pour abuser de la crédulité du grand public.

Roublards et perfides, capables de faire passer les victimes des attentats pour les auteurs de leur propre malheur. Experts dans l’allumage de contre-feux pour disculper leur idéologie mortifère et la draper dans toutes ses vertus.

Leur malhonnêteté intellectuelle n’a d’égale que leur déni des évidences et la supercherie. Ils se donnent des airs atterrés, comme s’ils étaient tétanisés par de telles horreurs.
» Comment est-il possible, hululent-ils comme une hulotte, que notre religion qui est l’essence même de l’amour, du respect de la vie et du vivre-ensemble, puisse voir son nom associé à ces abominations ? »

» Il y a forcément un complot, dirigé, fomenté par les occidentalo-sionistes, à moins que ce ne soit les francs-maçons laïcards, contre l’islam. Pour le salir et le discréditer. Il ne peut en être autrement. »

Selon eux, les terroristes ne seraient pas musulmans, alors qu’ils leur donnent sans hésiter le droit à la prière du défunt, et qu’ils sont enterrés selon les rites funéraires islamiques : leur mauvaise foi pour rendre sa virginité à l’islam est telle qu’ils se prennent les pieds dans le tapis de leurs mensonges sans s’en rendre compte.
Développant les arguties les plus farfelues et abracadabrantes pour innocenter l’islam, ils avancent même que « ces terroristes-mercenaires sont à la solde des ennemis de l’islam, voire même que ces attentats sont l’œuvre des services secrets qui cherchent à créer des écrans de fumée et faire pression pour détourner l’attention de leurs populations des vrais problèmes qui minent leurs pays. »

Au point qu’ils n’hésitent pas parfois à faire passer leurs frères terroristes pour des victimes d’une mise en scène morbide dont la finalité est de servir les intérêts des gouvernants ou des mouvements politiques qui surfent sur les sentiments de peur.

Qu’importe si leur litanie favorite que « celui qui tue un innocent tue l’humanité tout entière » n’a rien de musulmane et qu’elle est alambiquée pour autoriser toutes les transgressions :
«C’est pourquoi nous avons prescrit pour les Enfants d’Israël, que quiconque tuerait une personne non-coupable d’un meurtre ou d’une corruption sur terre, c’est comme s’il avait tué tous les hommes. Et quiconque fait don de la vie, c’est comme s’il faisait don de la vie à tous les hommes. En effet, Nos messagers sont venus avec les preuves. Et puis voilà, qu’en dépit de cela, beaucoup d’entre eux se mettent à commettre des excès sur terre» ; (S.5.V.32).
C’est le pur plagiat d’une règle talmudique : « … c’est pour cela que l’homme a été créé seul, pour t’apprendre que celui qui ôte la vie à un fils d’Israël, détruit un monde entier, et celui qui sauve la vie d’un fils d’Israël, sauve un monde entier ;». (Traité Sanherdin, CH.5, Mishna 5).

Pris dans leur tourbillon mensonger et pitoyable sur l’innocence de l’islam, les attentats sont dilués sont dilués dans le bain acide de leurs larmes. Point de compassion, ni de condamnation, ni de regrets, pour les victimes abattues au nom d’Allah Akbar.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info

Ça fait 1437 ans que l’islam est en guerre permanente contre le reste du monde

L’histoire humaine a toujours enfanté des monstres de toutes les couleurs et la barbarie n’a jamais été l’apanage de telle ou telle « race ». Il est idiot de réduire le débat sur les dangers néfastes de l’islam radical à un conflit racial. Autant signer notre reddition de suite plutôt que de faire des variantes mélaniques un facteur de rassemblement.

Les djihadistes qui veulent mettre la France à feu et à sang ne sont pas venus d’ailleurs. Ils sont tout aussi « souchiens » que ceux qui sont obsédés par la couleur blanche de la France. Ils auraient pu juguler le phénomène de l’explosion démographique des nouveaux envahisseurs quand il était encore temps. La France n’est pas une couleur c’est des valeurs et des richesses humaines diverses et multiples.

Quand à ceux qui professent l’islam cosmique et impérial sont de couleur multiple et n’ont guère de problème de racisme entre eux.Ces nouveaux cavaliers noirs de l’Apocalypse brandissant le Coran dans une main et la bombe dans une autre qui déferlent comme des rouleaux compresseurs sur nos cités et qui mettent en péril la pérennité de l’humanité tout entière ont dépassé ce clivage de la coloration de l’épiderme, ils sont la nouvelle peste brune de notre temps.
Notre ennemi aujourd’hui n’est ni noir, ni blanc, ni rouge, ni jaune, ni métis, ni cuivré, ni brun, ni olive, il est NAZISLAMISTE.

Continuons à mener une guerre d’arrière-garde et ultra-réactionnaire, il n’y a pas meilleur moyen pour lui offrir demain nos vies en HOLOCAUSTE. Eux au moins qui sont aussi bien Français de « blanche que Nigérians de « race » et Malais de « race » jaunes et de Nord-Africains de « race » basanée ( la bêtise taxinomique est sans limite) sont unis comme les doigts d’une main et n’ont qu’un but instaurer la charia partout dans le monde.

Quand ils tuent, ils ne prennent pas en compte la couleur de la peau, ils tuent parce que nous sommes différents d’eux.

Faire de la couleur de la peau un motif d’évaluation des capacités humaines revient à classifier et exclure et faire le jeu des vrais ennemis du genre humain.

Aujourd’hui ils décapitent les Coptes, les Yazidis, les Chrétiens d’Orient, les apostats de l’islam voire des musulmans qui ne sont pas assez musulmans à leurs goûts, non pas en raison de leurs origines ethniques mais parce qu’ils ne sont pas musulmans comme eux, demain ils nous feront subir exactement la même chose à moins que l’on doive notre salut dans la soumission totale et absolue à l’islam, celle de l’esclave pour son maître.

Le virus létal islamique gagne nos propres foyers plutôt que chercher à le combattre pour l’éradiquer on se plaît à exalter la couleur blanche de notre peau.

L’islam classe l’humanité en musulmans qui ne sont pas un groupe ethnique ou national venant de tous les horizons pour se fondre dans une même et unique communauté et les non-musulmans, ces êtres impurs et infâmes, de la caste des intouchables, qu’il faudrait un jour anéantir ou les convertir. Dotant ainsi les premiers de toutes les vertus pour en faire la caste des seigneurs de nous autres nous en sommes la lie.

La lutte contre l’islam est avant tout humaine et civilisationnelle et ne sera jamais raciste ou racialiste.