Archives du mot-clé conservatisme

Pourquoi l’islam est bien pire que le nazisme

 

L’islam légitime le viol des femmes non-musulmanes.
L’islam légalise la pédophilie.
L’islam légitime la polygamie.
L’islam légalise l’esclavage.
L’islam légitime le terrorisme.
L’islam légalise les inégalités entre les hommes.
L’islam est la mère de tous les vices.
L’islam est le pire régime d’Apartheid qui n’ait jamais vu le jour.
L’islam légitime le meurtre des apostats.
L’islam est le retour au monde des ténèbres.

L’islam appelle à la haine et l’extermination du juif et du chrétien.
L’islam porte en lui tous les germes de la destruction de l’humanité.
L’islam est l’intolérance érigée en dogme religieux.
L’islam est raciste et suprémaciste.
L’islam est la science de la mort.
L’islam est le culte de la bêtise sacrée.
L’islam est l’interrupteur qui éteint la lumière sur l’humanité.
L’islam est la science ce que les rebouteux sont à la médecine.
L’islam se veut un remède aux maux de l’humanité alors qu’il est un cancer métastasé.

L’islam se prend pour le meilleur de la classe alors qu’il est le dernier de la classe.
L’islam viole les lois internationales.
L’islam est la pire drogue dure qui puisse exister.
L’islam est une maladie neurodégénérative.
L’islam est une arme de destruction massive.
L’islam fait de la vie des siens un enfer sur terre.
L’islam souffre d’un complexe de supériorité pathologique.
L’islam a des graves problèmes de troubles de la personnalité.
L’islam est le plus grand plagiaire de tous les temps.
L’islam a fait de la violence la voie de la félicité.
L’islam est le pire ennemi du genre humain.
L’islam est un narcissique pervers.
L’islam a fait de la barbarie un culte pour les hommes.

L’islam est la cause de tous les tourments de l’humanité.
L’islam est un loup garou de la pire espèce.
L’islam est un napalm, après son passage plus rien ne pousse pour l’éternité.
L’islam est une bombe thermonucléaire.
L’islam est une hydre à plus d’un milliard de têtes.
L’islam est un vil imposteur.
L’islam est au-dessus des lois.
L’islam est un nouvel ordre mondial impérialiste.
L’islam est une idéologie totalitaire et génocidaire qui oeuvre à l’anéantissement de l’humanité.
L’islam est un virus létal pour l’humanité.
L’islam est bien pire que le nazisme, si on ne fait rien pour l’éradiquer il sonnera le glas de l’humanité.
L’islam est la ruine de l’âme et la mort de la vie.
L’islam est l’enfer sur terre.

L’islam n’est ni une calamité ni une saloperie, il est l’Apocalypse finale.
L’islam est un crime contre la paix.
L’islam est un crime contre l’humanité.
L’islam est le parent naturel du nazisme.
L’islam est un produit décapant de la mémoire historique.
L’islam est une idéologie liberticide.
L’islam est un puissant excitant des pulsions lubriques.
L’islam est l’art de rendre le licite illicite et l’illicite licite.
L’islam est inhumain et inhumaniste.

L’islam est une religion pour des sans foi ni loi.
L’islam est dépourvu de toute spiritualité.
L’islam est un attrape-nigauds.
L’islam est le dernier de la classe.
L’islam est une machine à figer le temps.
L’islam est une religion païenne, polythéiste et fétichiste.
L’islam est un culte de la pierre.
L’islam est un ogre insatiable.

L’islam est incompatible avec la démocratie.
L’islam est l’ennemi des droits de l’homme.
L’islam est un goulag pour la femme.
L’islam est un danger mortel pour la petite enfance.
L’islam est un moulin à vent dont on ne sort jamais vivant.
L’islam est une morne plaine peuplée de charognards infâmes.
L’islam est la tombe des libertés humaines et des droits fondamentaux.
L’islam est une doctrine totalitaire à bannir de la surface de la terre comme on l’a fait avec cette idéologie ignominieuse que fut le nazisme.

Les musulmans n’ont que faire des révolutions, ils sont nés pour détruire l’humanité

En 2011, les médias aux ordres et les politicards de tous bords  nous ont saoulés à mort et rebattus les oreilles avec des prétendues révolutions du printemps arabe, comme si les printemps humains pouvaient avoir un parfum arabo-musulman.

Rarement des révolutions n’ont été autant glorifiées, médiatisées, encensées et enjolivées comme si elles étaient porteuses d’humanisme et de droits fondamentaux.

Des peuples qui n’ont jamais été maîtres de leur Histoire ne pouvaient pas changer eux-mêmes le cours de leur propre histoire surtout que c’est Allah qui écrit tout pour eux.

Totalement soumis au pouvoir exorbitant de leur religion, ils ne peuvent imaginer que l’homme pouvait être capable de prendre en main son destin humain et politique sans que cela ne constitue un sacrilège sous prétexte que l’homme ne peut pas changer ce qu’Allah a décidé pour lui.

Enchaînés aux dogmes de la foi, les musulmans n’ont de salut que dans leur obéissance aux prescriptions du Coran qui les figent dans la pierre mortuaire de la Ka’aba. Vouloir changer la vie revient à violer la règle de l’immuabilité de la vie telle qu’Allah l’a dessinée pour ses créatures.

  • Les musulmans ont pour seule vocation de préserver cet ordre politico-sociétal que le Coran a défini tant dans les contours que dans les moindres petits détails. Toute tentative de bouleversement est forcément une Fitna, un désordre, qui expose ses auteurs aux pires châtiments. Il n’y a pas, par conséquent d’islam politique, il y a une politique totalitaire de l’islam qui embrasse tous les domaines de la vie.
  • L’islam se veut ainsi comme une machine bien huilée où toutes les composantes sont reliées entre elles par des fils tissés par Allah lui-même. La main de l’homme, en l’occurrence celle du musulman, ne peut modifier le réseau de ces liens et encore moins casser ces fils d’essence divine.
  • Or, ces révolutions censées être une rupture radicale avec l’ordre passé se sont, en toute logique, avérées être une montagne -pas celle que les fidèles musulmans escaladent une fois par an à l’occasion de leur pèlerinage une sorte de dévotion fétichiste qui n’est pas plus haute que la colline dans la petite prairie  mais  celle qui accouche d’une souris grise et noire, les couleurs préférées par les folles et fous d’Allah.
  • Il est connu que la flatterie nourrit le flatteur aux dépens du flatté. Les médias occidentaux aux ordres de leurs commanditaires se sont livrés à un véritable concours de courtisanerie et de « bendir man », ( tambourin), jouant aux lèches-bottes et des agents promotionnels, caressant le nombril des pauvres musulmans en butte à l’oppression politique et au despotisme totalitaire et théocratique depuis toujours, magnifiant et mystifiant surtout ce qu’il n’est pas.
  • La culture du vent est le propre des peuples à l’identité bâtarde, hybride et non-assumée. Voilà comment des peuples lymphatiques et indolents se trouvent couverts d’honneurs inhabituels pour eux, car ils ont toujours vécu dans la soumission et l’assujettissement.
  • Au fond d’eux-mêmes ils n’y croient pas trop mais ils ne vont pas renoncer à un cadeau royal que l’Occident leur a fait en leur offrant un spectacle hollywoodien du genre reality show. Ils se sont trouvés subitement sur un piédestal comme s’ils avaient intégré le monde libre après avoir baigné toute leur histoire durant dans celui des dominions. Ils ne vont pas faire la fine bouche sur le tapis rouge déroulé sous leurs pieds.
  • Des peuples avachis, inactifs, abêtis par un endoctrinement religieux tout au long de leur existence de jour comme de nuit, spectateurs hyper absents de l’Histoire, ils se retrouvent acteurs de l’Histoire par la magie du scénario grotesque des séries noires américaines. Anoblis et adoubés par les vrais artisans de leur révolution qui avaient tout intérêt à leur faire croire qu’ils ont mérité la médaille d’or de la dignité olympique qui est en réalité une médaille en chocolat qu’on remet aux éternels loosers, pour ne pas exciter leur frustration.
  • Encore une fois le scénario de leur histoire a été écrit sans eux. Mais peu importe le calice, pourvu qu’ils aient l’ivresse révolutionnaire. Plongés dans un état de coma éthylique à cause du breuvage frelaté que les barmen occidentaux leur ont spécialement concocté, ils n’ont pas vu qu’aujourd’hui ils sont les vrais dindons de la farce et les maris trompés.  Que ce qu’ils croyaient être la révolution est en fait une dévolution à Dieu pour introniser ceux qui sont ses plus fervents zélateurs et qui présentent la particularité d’avoir été adoubés par les Yankees après l’avoir été par la perfide Albion.  Toujours une affaire anglo-saxonne.
  • Mais s’il y a des chefs-marionnettistes, c’est qu’il y a justement des pantins et on ne saurait blâmer l’Occident d’avoir habilement manoeuvré comme à son habitude et pour des raisons sécuritaires, stratégiques, mercantiles, et énergétiques : contenir les pulsions de mort chez les musulmans  radicaux et faire d’eux leurs nouveaux agents indiens capables d’étouffer les velléités de révolte chez leurs coreligionnaires.

L’idéal musulman glacerait d’effroi les nazis eux-mêmes

Si la parenthèse nazie a duré une dizaine d’années pour plus de 80 millions de victimes militaires et civiles celle de l’islam commencée en l’an 622 ne s’est toujours pas refermée.  1437 ans de sang humain coulant à flot sans que des voix ne s’élèvent pour crier leur ras le bol de la boucherie musulmane. Sans que les Etats non-musulmans ptennent enfin leurs responsabilités politiques, historiques et humaines pour endiguer les flots de sang qui menacent de se transformer un jour en Tsunami si rien n’est fait.

Il ne suffit plus de mettre des mots sur les maux de l’humanité et de désigner nommément le coupable il s’agit de mettre en place un plan de sauvegarde de l’espèce humaine dont la pérennité est des plus aléatoires à cause du péril métastatique musullman. Une sorte de pandémie mortelle propagée sur les 5 continents par des êtres d’outre tombe sortis des entrailles de la terre.  Sous des allures humaines se cachent des monstres de la pire espèce. Des charognards jamais repus de chair humaine et à la soif de sang humain insatiable.

Ils attaquent toujours leurs proies par surprise surgissant comme des demons de leurs boîtes.  Totalement déshumanisés ils font régner la terreur et font souffler un vent de frayeur sur l’humanité tout entière complètement tétanisée rien qu’au prononcé du nom de leur groupe d’appartenance idéologico-religieux la brigade de la mort au nom d’Allah. Appelée aussi escadrons de la mort et plus connue sous le nom de djihadistes sur le sentier d’Allah. Mus par une bestialité féroce qui laisse supposer qu’ils ont perdu leur état d’humanité suite fort probablement à des séances intensives de la perte de la conscience de soi et de la modification profonde de la structure de sa personnalité en endossant une nouvelle personnalité de rupture avec soi. 

 qui fait apparaître ’Allah ne nous abreuvent d’images présentant des scènes de fin du monde qui ont atteint leur paroxysme avec les attentats du 11 septembre 2001 et qui n’ont jamais cessé depuisTERRORISME 26617 ATTAQUES-09-08-2015.

La vie internationale est plus que jamais rythmée par la barbarie musulmane.

Les intégristes musulmans fauchent les vies humaines comme un cultivateur moissonne son champ de blé.

Profitant du silence coupable des Etats musulmans et des grandes puissances quand ce n’est pas d’une complicité active comme en Syrie ils se comportent comme des fauves lâchés dans l’arène pour dépecer leurs proies.

Plus rien ne semble les arrêter dans leur marche funèbre. Leur férocité glacerait d’effroi les nazis eux-mêmes.

Ils n’ épargnent personne et s’adonnent en toute impunité et sous les regards bienveillants de leurs protecteurs occidentalo-turco-qatari-saoudien à leurs crimes contre l’humanité. Atteignant les points culminants de la barbarie humaine. Ils sont le témoignage vivant de ce que fut l’islam des origines celui prêché dans les mosquées salafistes dans le enclaves islamiques en Occident.  vnlèvements Enlèvements, viols, pillages, massacres, rançons, profanations des cimetières, autodafés, pogroms, attentats à la bombe dans leurs propres lieux de culte, destructions des monuments archéologiques, flagellations des opposants,  tuant, violant, décapitant et égorgeant les innocents. Vouant un véritable culte à la barbarie terroriste tels des Waffen SS et des escadrons de la mort.

Déferlant sur le monde comme des nuées de sauterelles qui ravagent et dévastent tout sur leur passage.  Des véritables bombes de Napalm, par où ils passent, l’humanité soit elle trépasse soit elle tressaillit de peur et d angoisses.

Ma perception et mes représentations découlent de leurs faits et actes des attentats barbares infligeant des souffrances morales et physiques au plus grand nombre de victimes innocentes. Des actes qui mériteraient d’être qualifiés de crimes contre l’humanité afin qu’ils soient jugés comme des peines imprescriptibles comme c’aurait pu être le cas des actes de terrorisme commis par les intégristes tunisiens et leur Chef islamo-salafiste, djihadiste notoire, Ghannouchi Rached , de Morched, le guide; de son vrai Farid Khirriji.

Leur idéal religieux qui n’a de cela que le nom  qui est une exaltation et sanctification de la barbarie est le vrai moteur de leurs comportements et conduites portant atteintes à nos libertés, notre intégrité physique et morale. Un idéal est pire encore l’idéal nazi qui est une négation du respect de la vie humaine et du droit fondamental à la différence.Seuls ceux qui sont islamisés sont membres de l’Oumma islamique. Une sorte de Reich musulman où la foi guide la vie des fidèles et se confond avec la nationalité. C’est cet idéal qui est une insulte à la conscience humaine qui est insupportable pour notre humanité. Il a fait de l’anéantissement de la vie et des non-musulmans l’objectif suprême pour ses fidèles.  Un Faute de sacraliser la vie humaine il a sacralisé la haine, le racisme, les inégalités, le bannissement des femmes, la pédophilie, la nécrophilie, le cannibalisme, le génocide, l’exclusion sociale, la discrimination des non-musulmans, les injustices, le fatalisme, l’exploitation érigée en dogme de l’homme par l’homme, les traitements inhumains et dégradants des ouvriers étrangers.  Tout cela dans le strict respect des prescrits coraniques qui leur confère un fondement théologique.

Un idéal inquiétant et qui laisse augurer un avenir sombre à notre humanité si nous nous n’y prenons pas garde. C’est cet idéal que je dénonce de toutes mes forces car il fait l’apologie de l’ antisémitisme, du racisme et qui justifie les assassinats et l’anéantissement de tous ceux qui ne se soumettent pas à l’Islam

Salem Ben Ammar

Hitler, Churchill, De Gaulle et l’islam

The Prime Minister Winston Churchill (in his a...
The Prime Minister Winston Churchill (in his air commodore’s uniform) and General Charles De Gaulle review French soldiers during their meeting in Marrakesh, Morocco, on 13 January 1944. (Photo credit: Wikipedia)1

Pourquoi brosser un portrait du musulman d’aujourd’hui alors qu’il est le reflet fidèle de celui d’hier  ? Avec lui il n’y a jamais d’époque révolue, il est dans la réactualisation permanente de son passé.

Il n’y a rien d’étonnant à ce que 80 ans après, les portraits esquissés du musulman  par Adolph Hitler, Winston Churchill et le Général De Gaulle sont plus que jamais fidèles à l’image du musulman d’aujourd’hui.

Le visage de l’islam est resté inamovible, inchangé, immobile que seuls les islamo-compatibles refusent de voir de peur heurter la susceptibilité pathologique des musulmans, en voulant faire croire que  le visage présent de l’islam est un visage transfiguré, dénaturé et dévoyé par les extrémistes musulmans qui sont les purs produits pourtant de l’isam mahométan.

Quoi qu’ils allèguent et quel que soit le qualificatif dont il gratifie l’islam, il n’y a qu’un seul islam, le radical. C’est lui l’islam authentique et fidèle à l’enseignement du prophète puisant ses racines dans les sources originales de l’islam lui-même qui consistent à statufier le musulman pur l’éternité, il est celui qui met en musique les dogmes de l’islam avec force et violence jouissant d’une certaine mansuétude et tolérance a au sein du monde musulman alors  qu’il est pourtant le premier à en pâtir en termes de discrédits et de nombreux attentats terroristes meurtriers dont il est victime.

En effet, cette espèce de complaisance dont jouit l’islam radical au sein du monde musulman et chez la bien pensance occidentale ne fait que de donner du crédit aux islamo-incompatibles quant à leur s inquiétudes sur la haute nocivité de l’islam. De part leur apathie légendaire et leur silence trouble les musulmans en ne condamnant pas explicitement et vigoureusement l’islam radical laissentapparaître leur religion comme étant violente, envahissante, hégémonique, coloniale, archaïque inadaptée au monde contemporain incapable d’assimiler les valeurs universelles de paix et de compréhension mutuelle dangereuse pour la paix et la sécurité dans le monde.

En se gardant de condamner les excès de violence et les dérives morales de leurs coreligionnaires les plus fanatiques, les musulmans ne font que jeter le trouble et semer le doute sur la vraie nature de la religion musulmane que beaucoup d’entre eux se plaisent à la définir comme une religion de paix et de bien vivre ensemble.

Alors que le mot islam veut dire littéralement soumission, assujettissement, allégeance, adhésion avec obligation stricte et absolue de se conformer et appliquer les prescrits de sa religion dans tous les aspects de sa vie. Ce qui interdit toute possibilité pour un musulman de s’interroger lui-même sur le sens de ses propres actes, sur le bien-fondé des actes accomplis par d’autres au nom de l’Islam et au profit de la cause musulmane telle que la retrace le Coran qui recommande aux musulmans d’emprunter la seule voie de la vaillance et de la combativité pour atteindre le stade ultime de la félicité, excluant ainsi, la voie de la modération.

Comme si l’excès de zèle était le propre des vrais fidèles musulmans. Il ne s’agit pas de rechercher les liens intrinsèques entre l’Islam et la violence quand bien même l’Islam refuse de faire lui-même sa propre introspection afin de se débarrasser de ses scories négatives qui lui sont inhérentes ou non et qui sont l’origine de frayeur et de peur justifiée ou non chez les non-musulmans, voire les musulmans eux-mêmes qui veulent vivre dans la modernité et qui luttent pour se dépêtrer du carcan de la religion pour la réduire au seul champ de la spiritualité.

En tout état de cause, il s’agit moins de fantasmes qui sont le produit de préjugés antimusulmans que d’une réalité observée et constatée ici et là qui laisse penser que les excès et dérives, dont se rendent coupables les mouvements activistes musulmans. Comme si le monde musulman est atteint d’une de schizophrénie où il se trouve partagé entre son désir de combattre le mal qui le ronge à l’intérieur et en même temps il est freiné par sa peur de vouloir éradiquer un mal qui n’en est pas un et qui n’est en réalité que l’expression du message politique et cosmique de l’Islam.

Ni phobie, ni préjugés défavorables, ni fantasmes négatifs, ni idées préconçues pour dénigrer la religion musulmane qui mérite tout le respect qui lui est dû en tant que catharsis, seule l’observation des comportements violents, velléitaires et bellicistes et l’analyse des discours extrémistes donnent de l’Islam une image peu reluisante et rendant légitimes toutes ces appréhensions que l’on puisse éprouver dans le cas d’espèce.
Et au regard de tous les pogroms, autodafés et actes de barbarie perpétrés un peu partout dans le monde, et particulièrement en Irak,  Egypte, Syrie, Pakistan, Somalie, Soudan,  Afghanistan,  Algérie et au Nord du Nigéria…, que l’on peut effectivement se demander si l’islam n’est jamais sorti de ses longues nuits de ténèbres et qu’il est resté inquisiteur et terrifiant.

Dans ce contexte, les descriptions De Gaulle, Churchill et Hitler sont plus que jamais d’actualité :
-1) « Les musulmans, vous êtes allés les voir ? Vous les avez regardés avec leurs turbans et leurs djellabas ? Vous voyez bien que ce ne sont pas des Français ! Ceux qui prônent l’intégration ont une cervelle de colibri, même s’ils sont très savants. Essayez d’intégrer de l’huile et du vinaigre. Agitez la bouteille. Au bout d’un moment, ils se sépareront de nouveau. Les Arabes sont des Arabes, les Français sont des Français. Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de musulmans, qui demain seront vingt millions et après-demain quarante ? Si nous faisions l’intégration, si tous les Arabes et Berbères d’Algérie étaient considérés comme Français, comment les empêcherait-on de venir s’installer en métropole, alors que le niveau de vie y est tellement plus élevé ? Mon village ne s’appellerait plus Colombey-les-Deux-Eglises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées ! »Charles De Gaulle
-2) « Certains musulmans peuvent montrer de splendides qualités, mais l’influence de la religion paralyse le développement social de ceux qui la suivent. Aucune force aussi rétrograde n’existe dans le monde. Loin d’être moribond le mahométanisme est une foi militante et prosélyte. […] la civilisation de l’Europe moderne peut s’écrouler, comme s’est écroulée la civilisation de la Rome antique. » Winston Churchill
-3) « On doit garantir à tous les membres musulmans des Waffn-SS et de la police le droit indiscutable, prévu par leur religion, à ne pas manger de la viande de porc et à ne pas boire de boissons alcooliques. Il faudra leur garantir des menus équivalents. (…) Je ne veux pas que, par la stupidité et l’étroitesse d’esprit de quelques individus isolés, un seul de ces héroïques volontaires eut à ressentir une gêne » Adolphe Hitler.

70 ans ou plutôt 1434 ans  après, le monde musulman est resté figé dans sa pierre tombale de la Ka’aba,. Tétanisé et pétrifié. Aucun changement notoire au plan du développement humain,. Liberticide, archaïque, rétrograde, bigot et passéiste.

Aux mœurs barbares et immorales. Là où le reste du monde fait un pas en avant le monde musulman devenu chair à canon pour ses maîtres fait dix pas en arrière. Il régresse dangereusement et que plus rien ne semble le freiner dans sa chute vertigineuse.  Même des pays comme a Tunisie et la Turquie que l’on se plaisait à présenter comme modernes et ouverts marquent de plus en plus le pas à causse de l’islamisation rampante des esprits.

Ces deux pays qui ont réussi à cantonner la religion et sa pratique à la seule sphère privée et personnelle, semblent être pris en otage par les mouvements islamistes et ils ne vont pas tarder surtout en ce qui concerne la Tunisie de rejoindre le rang des pays les plus rétrogrades et barbares de l’humanité.

En définitive, l’Islam semble être plus un problème qu’une solution aux problèmes de développement. Il n’existe pas aujourd’hui un seul exemple de pays qui a fait de la religion musulmane son modèle de développement humain, économique, social qui a réussi. A  supposer  évidemment que la religion ait cette vocation. Le problème que l’Islam qui est une catharsis se veut un antidote aux maux des sociétés humaines est perçu partout dans le monde comme une menace réelle ou supposée aux progrès humains