Archives du mot-clé ethnocentrisme

Musulmans, vous n’êtes vraiment rien sans les « mécréants » que vous haïssez tant

En terre « mécréante » comme si la mécréance pouvait avoir une terre mais pour les musulmans c’est la terre qu’il faut purifier de son « mal » en la mettant à feu et sang,  on prend soin du bien-être des humains dont ils sont les premiers bénéficiaires tout en lui témoignant haine et ingratitude.

En terre pseudo sacrée dédiée au culte maléfique mahométan, il y en a que pour l’innommable Allah et son abominable et criminel gourou et jamais rien pour les hommes qui n’ont de salut que dans la négation de leur vie.

Là où la vie est foi et le respect des droits humains est loi, chez eux c’est tout le contraire.

Ils construisent des mosquées pharaoniques qu’ils appellent les maisons d’Allah, qui sont en réalité des hauts lieux d’élevage des cellules souches du cancer métastatique pour détruire l’humanité.

On a que faire de la santé des hommes, de leurs toits alors que certains d’entre eux élisent domiciles dans les cimetières, de l’amélioration de leurs conditions de vie, de leurs besoins vitaux, de leur liberté, et de leur épanouissement personnel, seule importe la gloire de l’islam.

Le développement humain est un péché mortel dans l’islam, changer l’homme c’est changer l’islam, autrement dit signer son arrêt de mort. Il n’y a qu’Allah  qui conçoit, élabore, innove, crée, décide et choisit pour ses esclaves. C’est pourquoi  le vrai musulman est condamné  à l’immobilisme et l’esclavagisme éternels et l’islam et n’a pas à agir et modifier le cours de son destin.  Toute tentative de résilience et de rébellion est punissable des feux de l’enfer.  Plus ils sont abêtis, abrutis, inhibés dans leur volonté de briser les chaînes de leur aliénation aux dogmes et endoctrinés, plus l’islam a des chances de se pérenniser et continuer à propager son virus mortel.

« L’islam est contraire à l’esprit scientifique, hostile au progrès ; il a fait des pays qu’il a conquis un champ fermé à la culture rationnelle de l’esprit.«  (Ernest Renan / 1823-1892 / conférence à la Sorbonne, 1883)

L’avenir chez eux eux n’est pas celui que les mécréants tant honnis par eux préparent aujourd’hui pour les générations futures, il est le passé qu’ils veulent imposer à l’humanité et leur vie dans un monde illusoire où ils pourraient donner libre-cours à leurs instincts bestiaux qu’un gourou violeur et pédophile leur a  fait miroiter s’ils mettent en oeuvre ses desseins mortifères et génocidaires pour l’humanité.

Le bon musulman est celui qui craint le jugement denier, qui se résigne à son sort,   n’est-il pas aussi celui qui échange sa vie sur terre pour gagner la vie éternelle comme l’enseigne le Coran ?

Quel est le sens de son existence si c’est pour faire de sa vie un don pour une hypothétique vie après sa mort non sans avoir fait au passage un cauchemar de la vie de ses semblables humains ?

Si la vie est pour eux un idéal de la mort pourquoi sont-ils dans le monde des vivants ?

L’islam est la plus grosse entreprise de manipulation mentale de tous les temps

Les musulmans qui sont comme la grenouille qui se voient aussi grosses que le boeuf sont convaincus qu’ils sont les champions du monde toutes catégories sans avoir  besoin d’en faire la démonstration, puisque le Coran qui l’affirme :
« Vous êtes la meilleure communauté qu’on ait fait surgir pour les hommes. Vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allah. Si les gens du Livre croyaient, ce serait meilleur pour eux, il y en a qui ont la foi, mais la plupart d’entre eux sont des pervers. » Coran, S3:V110.
Le coran dit aussi:
« Et aussi Nous avons fait de vous une communauté de justes pour que vous soyez des témoins aux gens, comme le Messager sera témoin à vous. » Coran, S2:V143.
Que connaissaient Allah et son gourou de la géographie humaine, de l’histoire des peuples et des cultures pour faire croire aux musulmans qu’ils sont tout ce qui se fait de mieux sur terre ?
Que connaissaient-ils des Grecs, des Hindous, des Egyptiens, des Romains, des Carthaginois, des Babyloniens, des Assyriens, des Chinois, les grands maîtres de l’histoire du 2 e siècle avant J.C. jusqu’au 18 e siècle, des Byzantins ( 330-1453), des Sumériens, des Hébreux, des civilisations précolombiennes, des Perses, des Abyssiniens, des Gaulois, des Maoris, des Esquimaux, et de bien d’autres civilisations, pour placer les musulmans à la première place de la hiérarchie humaine ?
Que connaissaient-ils des autres religions, monothéistes, polythéistes, animistes et des sagesses, bouddhistes, zorastriennes, pour proclamer l’islam comme étant la religion jamais donnée à l’homme ?
En quoi les musulmans qui ne sont ni un peuple, ni une nation ni une ethnie sont-ils supérieurs aux non-musulmans ?
Est-ce que le fait d’être musulmans leur confère des vertus morales, les prisons prouvent tout le contraire, et des qualités supérieures intrinsèques qui les place au-dessus de tous les autres humains alors qu’ils n’ont jamais brillé pour leur génie créatif et inventif à cause des freins religieux ?
Classer les hommes, c’est les mettre en compétition d’abord, comment Allah et Mahomet ont-ils pu alors vérifier des capacités des musulmans en situation réelle face à leurs rivaux avant de leur décerner le ruban d’or des premiers de la classe humaine.

Pour se constituer une armée de moutons docile et crédule qui gobe toutes les grosses couleuvres coraniques et capables de se transformer en fauves pour les besoins de la cause Allah et Mahomet ont su habilement exalter le narcissisme des loosers de l’humanité. Il leur a suffit de les nourrir d’illusions de grandeur et de puissance pour que ces derniers croient dur comme fer qu’être musulman est d’être le premier de la classe humaine.
Jamais les musulmans ne prendront conscience qu’ils sont les dindons de la plus grosse farce de l’histoire humaine, ni imaginer un seul instant qu’un âne ne sera jamais un cheval de course.
Du mensonge ils en font une  vérité absolue et de leur complexe de supériorité ils en font un habit de lumière. alors qu’ils ont atteint le degré de la bêtise humaine..

Prière dans la rue à Venise : 23 morts

Dépourvus de toutes leurs facultés de discernement et de tout esprit critique et d’analyse, tenus à mémoriser tout simplement les sourates sans devoir les interpréter, seul Allah est en droit d’interpréter les paroles « sacrées » conditionnés mentalement et psychologiquement et vivant sous l’emprise de leur drogue quotidienne du berceau jusqu’à la mort, ils idéalisent l’islam comme s’il était un Moi-idéal parfait, faisant de leurs élucubrations enfiévrées une force de conviction. Ils se voient beaux alors qu’ils ne sont pas plus qu’ils ne le prétendent. Ils n’ont toujours pas appris que c’est la réalité du terrain qui est le vrai miroir de l’homme. Mais fermés sur eux-mêmes, incapables de s’ouvrir sur le monde extérieur qu’ils confondent avec leur monde intérieur. Pour eux, il n’y a pas de monde en dehors du leur. Centrés sur leur nombril, ils subliment leurs frustrations de toutes sortes à travers les sentiments de toute-puissance.
Incapables de mesurer le gap qui les sépare du monde extérieur, celui qu’ils désignent par monde obscur et ténébreux sur lequel ils projettent en réalité leur propre image. De leur petitesse d’esprit ils en font une grandeur et ils rabaissent et dévaluent la puissance d’autrui sans jamais faire pour autant la preuve de leurs capacités. En tant que cancres de la classe humaine, ils n’ont aucune chance de gagner la guerre de civilisation. Mais de cela les musulmans n’ont en cure car Allah et son gourou leur assurent le premier prix quoi que les autres fassent.
L’islam s’est pérennisé en jouant sur les mécanismes de manipulation mentale et en flattant les ego de ses fidèles et exalter leurs instincts bestiaux. Les musulmans ne sont ni dans le temps, ni hors du temps ils sont à contre-temps.

Les musulmans se servent du dialogue pour berner les non-musulmans

Quel dialogue avec les musulmans qui sont convaincus qu’il n’y pas meilleure vérité que la leur et que l’islam est une religion parfaite qui doit un jour être partagée par toute l’humanité de gré ou de force ? Le dialogue pour eux est un subterfuge pour amener leurs débatteurs à adhérer à leur vérité. Un musulman est un agent de la kommandantur propagandiste, arrogant, méprisant, ethnocentrique, prosélyte, haineux, psycho-rigide et trop sûr de lui, un Dr Jekyll en public et un Mister Hyde chez lui, possède plusieurs facettes à l’image de l’islam, il voile sa vraie nature pour ne pas effrayer ses interlocuteurs, il ne cherche ni le compromis ni le consensus, il n’a qu’une idée fixe en tête balayer sur le chemin de la vérité de l’islam tous les obstacles qui l’entravent.
S’il fait mine de dialoguer, c’est pour mieux désarmer ses interlocuteurs et endormir leur vigilance afin de leur porter le coup de poignard dans le dos.
Honnêtement comment peut-on s’asseoir autour de la même table qu’un musulman qui est par essence fermé au dialogue et allergique aux questionnements, délirant sur son pouvoir hégémonique et dominateur car Allah l’aurait élevé sur le toit du monde auquel un jour il lui imposera l’ordre de l’islam, guidé par une seule certitude: le monde sera aux pieds de l’islam.
Le dialogue pour lui est un outil de communication qui fait partie de sa stratégie prosélyte. Il fait juste semblant d’endosser des habits d’apparat pour soigner son image et l’image de sa religion. Un gage pour rassurer ses détracteurs et prendre le monde à témoin qu’il est épris de paix et qu’il est dans une démarche constructive.
Le dialogue inter-religieux et pseudo-oeucuménique est une pure illusion d’optique, un mirage,  la plus grande fumisterie de tous les temps qui donnerait des accents de sincérité au dialogue entre le nazisme et le monde dit libre, mais ô combien capitulard et traître à ses propres idéaux humanitaires. Le sacrifice du juif valait bien une poignée de mains à la grande joie du fauve nazi, fort de cette absolution inespérée il avait pu donner ainsi libre-cours à ses desseins funestes pour toute l’humanité.

Soit les partisans du dialogue avec les musulmans sont ignorants de la pensée nauséabonde de l’islam à leurs égards qui leur promet de finir cramés en enfer s’ils ne cèdent pas à ses chants de sirène paradisiaques, vin de date à gogo et l’érection éternelle, soit ils sont naïfs et irresponsables en servant de caution morale et politique aux pires ennemis du genre humain de toute l’histoire universelle, soit ils espèrent les faire fléchir quant à leurs desseins impériaux et hégémoniques en leur faisant entendre la voix de la raison, or un musulman n’a d’oreilles que pour les paroles d’Allah et de Mahomet et n’a d’objectif ultime que l’islamisation de la terre tout entière.
Dialoguer et débattre avec les musulmans revient banaliser le péril mortel de l’islam et ouvrir la voie royale aux musulmans à leur projet de conquête du monde.

Musulmans, vous en faites trop avec vos délires de grandeur

Si le christianisme est falsifié selon des plantigrades mahométans c’est que l’islam l’est encore plus. N’est-il pas lui-même une pâle copie du judaïsme et du christianisme ?
Vous n’êtes pas meilleurs que ceux n’adhèrent pas à votre croyance,  pires vous l’êtes certainement, car à force de vous égosiller depuis 1436 que vous êtes la plus belle communauté jamais envoyée sur terre sans absolument rien connaître de l’histoire des civilisations et de la géographie humaine vous semez vous-mêmes le doute sur vos capacités mentales et intellectuelles.
C’est la preuve que vous êtes dans les catacombes de l’histoire et vous fantasmez sur l’absence de lumière dans cette obscurité opaque dans laquelle vous êtes plongés. Les êtres de lumière ne se voient pas dans les habits des lumières puisqu’ils les portent, il n’y a que ceux qui comme vous qui en sont dépourvus qui les revendiquent.
C’est quand on est laid, moche, monstrueux,  cauchemardesque, ténébreux, et répugnant qu’on se voit beau, merveilleux et sublime. Vous êtes défavorisés par la vie et vous n’êtes pas les seuls mais vous n’avez pas l’intelligence pour compenser votre handicap en cherchant à  faire un bon usage de vos capacités intellectuelles et humaines, d’oeuvrer pour le bien-être commun de l’humanité, plutôt que de la parasiter et lui nuire.
Animés par des sombres desseins pour l’asservir alors que vous êtes les premiers à profiter de ses bienfaits. Que feriez-vous le jour où le monde finira par vous ressembler pour devenir une Arabie Saoudite planétaire votre modèle parfait, un cimetière à ciel ouvert ?
Ce sera fini de  la joie de vivre, de la gaieté, de la réflexion, de la création, de l’innovation, de la recherche, de la culture, de la philosophie, de l’art, de la musique, de la poésie, de la morale humaine, du contrat social, des droits humains, de la protection de la petite enfance, des droits des étrangers, de l’égalité entre les sexes,  des régimes matrimoniaux garantissant les droits de la femme, etc… Un monde coulé dans le même moule et guidé par la voix d’Allah. Est-cela votre projet politique et civilisationnel pour l’humanité ? Pourquoi avez-vous tant peur d’un monde pluriel ?
La richesse humaine n’est pas dans le sectarisme et l’uniformisation de la pensée, elle est et le restera que cela vous en déplaise dans sa variété et sa diversité.  Saint- Exupéry  disait « Celui qui diffère de moi, loin de me léser, m’enrichit » Il est douter que vous connaissiez de cette citation. Vous êtes trop centrés sur votre nombril dont vous voulez en faire le nombril de l’humanité tout entière.  Au lieu de la régénérer par le savoir et le progrès vous cherchez à l’anéantir et faire des humains une race de dégénérés à l’image de ces masses frustes, avachies, des corps sans âme, et inertes,  au Q.I. de crevettes,  lobotomisées et abêties des pays musulmans.
Epargnez-nous votre vantardise et vos fanfaronnades et prouvez-nous sur le terrain le niveau de vos performances.  Vous ne serez jamais des médaillés olympiques tant que vous n’avez pas foulé les terrains de la compétition mondiale et travailler d’arrache-pieds pour y arriver.
De grâce  cessez de vous faire passer pour des champions alors que vous êtes très sincèrement des vauriens. Soyez humbles et modestes et vous aurez notre estime et considération.
Vous ne sauriez nier que vous en queue du peloton, plus il roule à vive allure plus vous êtes largués. Ce n’est pas avec votre lecture du Coran que vous allez pouvoir parvenir à combler les retards abyssaux qui vous sépare des autres.
Regardez ce que la Corée du Sud a fait en 60 ans, pour ne pas citer Israël et tant d’autres pays, des millions  de brevets industriels et technologiques, et ce que vous avez fait en 1436 ans. Rien ! Zéro apport à l’humanité sauf le terrorisme et l’obscurantisme érigé en dogme.
Peu importe ce que vous auriez soi-disant inspiré à l’Occident, ce qui est loin d’être avéré. et les quelques savants qui ont osé briser les chaînes de l’ignorance sacrée furent persécutés et la majorité de leurs oeuvres détruites sachant qu’ils étaient surtout des commentateurs.
Il suffit de comparer l’architecture majestueuse des cathédrales et des églises médiévales avec celle de vos mosquées pour tordre le cou aux idées reçues sur votre supériorité sur le christianisme. Je crois savoir que votre plus belle mosquée était une ancienne basilique. Je sais que vous n’êtes pas capables à cause de votre ignorance aveugle et votre mesquinerie intellectuelle de reconnaître vos faiblesses et vos carences pathologiques.
Je n’ai rien contre vous, c’est votre comportement envahisseur, hégémonique, irrespectueux de l’environnement, incompatible avec le bien-vivre ensemble, ultra-violent, rétrograde, archaïque, arrogant et ethno-nombriliste qui m’indispose et m’insupporte.

L’islam est à la science ce que l’urine du chameau est à la médecine

another-day-another-beheading-620x395

Alors qu’une bombe vient d’exploser près de l’entrée de l’aéroport de Kaboul, en Afghanistan, tuant au moins 20 personnes, il m’a été demandé de mettre en ligne cette rubrique de Salem Ben Ammar sur l’islam des lumières.

Il doit s’agir des lumières des explosifs. – Jean Patrick Grumberg

 

A entendre les musulmans, l’humanité est redevable de tout à l’islam et doit lui être reconnaissante à tout jamais pour ses bienfaits scientifiques. Sans lui, elle  ne serait jamais sortie des ténèbres où ils ont élu domicile depuis 1436 ans. Rien que ça!

Il est vrai que l’humilité n’est pas leur vertu première et que l’islam est l’ignorance élevée au rang du sacré, et les musulmans, conditionnés et endoctrinés du berceau à la mort, ne peuvent imaginer le monde en dehors du dessin que le Coran fait de lui. Ils sont convaincus que ce livre est la science des sciences. L’ignorance est devenue leur savoir universel. L’ignorance de ce que l’islam ignore lui-même.

Au point que tous ceux qui apprennent le Coran par coeur et excellent dans sa connaissance sont considérés comme des érudits, des savants, ulamas en arabe, et bénéficient d’un grand prestige chez leurs coreligionnaires.

Ainsi, les musulmans nourris aux sources de l’ignorance se prennent pour le nombril du monde.

L’étendue de leur savoir est large comme le chas d’une aiguille. Leur connaissance de la géographie n’est pas plus vaste que la surface d’un poil de la barbe de Mahomet.

A moins que les musulmans soient des cordonniers mal chaussés, ils ne sont pas connus pour leur altruisme, y compris entre eux, et encore moins pour leur sens de responsabilité.

Leur vraie contribution, s’il y en a une, sont les crimes contre l’humanité commis au nom de l’islam et les dégâts incommensurables qu’ils font subir aux autres peuples.

Leur mauvaise foi est symptomatique de leur ignorance de leur propre état d’esclaves, murés dans leur certitude que cette religion des ténèbres et de l’intolérance a éclairé l’humanité de son phare.

Paradoxalement, l’islam l’a éteint sur eux et a plongé les peuples qui sont tombés sous son joug dans la protohistoire.

L’islam n’a rien apporté à l’humanité sauf la dhimmitude, le racisme, la haine du juif érigée en dogme religieux, l’ethnocentrisme, la perversion de la morale dans la voie d’Allah où tout est permis, les conversions par le fil de l’épée.

Quand on a le respect des arts, des cultures, des techniques et des sciences des autres peuples, on ne les détruit pas parce qu’ils risquent d’éloigner le fidèle de l’ignorance musulmane et de la voie d’Allah.

Remettez-vous en question : vous êtes les derniers de la classe, vous ne pouvez pas le nier. Vous savez très bien pourquoi vous êtes à cette place : la cause est l’islam et son enseignement sectaire et réactionnaire.

Avec un taux de plus de 80% d’illettrés et une moyenne de 4 minutes de lecture par an et par personne, vous ne pourrez jamais occuper la voiture de tête du train de l’humanité. Par contre vous êtes très doués pour la dynamiter et personne ne peut en effet rivaliser avec vous. Mais vous ne pourrez jamais le remettre en état de marche et reconstruire la voie ferrée.

Sans ceux que vous appelez par mépris et dédain des koffars, des mécréants, en projetant votre propre dégoût de vous-même, vous n’auriez jamais existé. Ni l’Indonésie ni la Turquie, les pays musulmans les moins en retard, ne sont des modèles du progrès humain ou technique.

Qui a mis en valeur vos richesses minières et énergétiques, bande de bons à rien et d’incapables ?

Vous n’êtes pas les meilleurs contrairement à ce que votre ignoble prophète imposteur vous a fait croire, vous êtes comme les fous dans un asile psychiatrique qui se prennent pour Jésus ou Napoléon.

Les meilleurs sont ceux qui le prouvent par leur travail et leur modestie. Il ne suffit pas de le proclamer pour le devenir.

Vous faites du terrorisme et de la fourberie vos armes pour dominer le monde, comme vous le recommande le Coran, sans tenir compte de la capacité de réaction de l’adversaire, de sa riposte, autrement plus redoutable et destructrice que l’imagine votre divinité sanguinaire et mégalomane.

Attila, Genghis Khan, Hitler, Pol Pot et Mahomet lui-même, qui a laissé derrière lui une communauté en proie à une guerre permanente depuis 1436 ans, ont fait de la terreur une stratégie de conquête. Ils ont fini par récolter ce qu’ils ont semé.

Faites le bilan de votre histoire : vous êtes la honte de l’humanité. Vous avez atteint le summum de la barbarie humaine. Chaque jour qui passe, c’est dix ans de retard que vous accusez à chaque fois sur les Chinois, les Taïwanais, les Sud-Coréens, les Israéliens, les Indiens, et tous les autres.

Quand on se veut les meilleurs, on doit avoir le sens de la dignité et de l’honneur, et pas pourrir la vie des « mécréants » en profitant de leur politique sociale et humanitaire, qu’Allah lui-même n’a pas pensé à créer pour vous attirer dans son paradis.

Vous êtes des champions : vous avez fait de votre ignorance une science.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info.

Les musulmans sont vraiment des êtres parfaits mais seulement dans leur folie de grandeur

Tout est parfait chez ces  créatures parfaitement parfaites.

La religion la plus divinement parfaite.

La divinité la plus anthologiquement parfaite que l’homme ait pu créer.

Le prophète le plus méssianiquement  parfait.

La communauté la plus sublimement parfaite.

La langue la plus délicieusement parfaite.

Le livre-guide le plus sacrément  parfait.

Les hommes les plus merveilleusement parfaits.

Les femmes les plus angéliquement parfaites.

Les enfants les plus admirablement parfaits.

L’éducation la plus exemplairement parfaite.

Les moeurs les plus purement parfaites.

La vie la plus humainement parfaite.

Les libertés les plus démocratiquement parfaites.

La justice la plus équitablement parfaite.

Le système de répartition de richesse le  plus admirablement parfait.

La protections sociale la plus honorablement parfaite.

l’accès au soin pour tous le plus étonnamment  parfait.

Le taux d’alphabétisme tous sexes confondus le plus faramineusement parfait.

La production scientifique, intellectuelle, culturelle, technologique, artistique génialement parfaite.

Les savants les plus brillamment parfaits.

L’espérance de vie et la mortalité infantile la plus éminemment parfaite.

Le droit de la famille le plus prodigisieusement  parfait.

La  liberté pour les femmes  de disposer de leurs corps, de décider de sa maternité, de choisir leurs conjoints ou de divorcer la plus phénomènalement parfaite.

Les performances économiques et industrielles les  plus sensationnellement parfaites.

Les taux de productivité et compétitivité les plus colossalement parfaits.

La culture du travail et de l’excellence la plus admirablement parfaites.

L’esprit d’innovation et de créativité le plus génialement parfait.

Les droits de la protection de la petite enfance les plus féériquement parfaits.

Les droits des étrangers le plus titanesquement parfaits.

Le modèle du bien-vivre ensemble  le plus exceptionnellement parfait.

Les traitements médicamenteux contre les  pathologies lourdes et les maladies graves les plus efficacement parfaits.

La politique d’environnement et le respect du monde des vivants la plus écologiquement parfaite.

L’amour de la vie le plus indéalement parfait.

La langue la plus paradisiaquement parfaite.

Les moeurs les plus savoureusement parfaites.

Tout est parfaitement parfait dans la caste des seigneurs de l’humanité. Tellement parfaits que cet autre parfait auquel ils vouent  un culte véritablement parfait A. Hitler, ce personnage inhumaniment imparfait mais  islamiquement parfait, les relègue à la dernière place à son échelle raciale, juste après les crapauds

L’humanité leur droit absolument tout sauf les grands rendez-vous des révolutions techniques, industrielles, coperniciennes, technologiques, nanotechnologiques, etc.. où ils ont brillé véritablement par leur absence remarquablement parfaites. Trop occupés à récolter l’urine des chameaux et à deviser sous l’ombre des palmiers à fantasmer sur leur passé mensongèrement parfait.

Ils rêvent de puissance et de gloire mais sans jamais s’en donner ni les moyens ni la volonté. Ils font de leur stagnation chronique une marche vers l’avant mais pour y arriver ils cherchent à couper l’humanité du progrès dans son élan.

Ils n’ont jamais rien appris de leurs échecs, ils ne savent pas que la réussite est de savoir positiver sa défaite et l’art de ne pas replonger dans les travers des erreurs passées. Tellement imbus de leur personne et esbroufés par le mirage de la grandeur suprême que leur a fait miroiter Mahomet ils sont convaincus qu’ils vont par   la magie de leur réminiscence du passé fabulé et délirant atteindre le toit du monde.

Winston Churchill disait : Pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent. Or, non seulement ils ne veulent pas changer, et le pire ils veulent que le monde change pour finir par leur ressembler.  Les musulmans qu’Allah a élevés au premier rang de l’humanité, du pur délire mégalomane et narcissique, ne vont jamais se faire violence pour se remettre  en question, ni d’efforts à fournir pour progresser et se bonifier, ils ont été envoyés sur terre pour asservir l’humanité et si besoin est la détruire,  qui n’a pas d’autre alternative pour sa survie que se plier aux lois de l’islam d’adopter ses moeurs, us et coutumes hérités de ces temps  de la naissance de l’islam, où l’épée faisait loi et la haine de l’autre faisait foi.  

C’est au monde de s’adapter ainsi aux musulmans. Ils viennent en Occident non point pour fuir leurs conditions de vie attentatoires à la dignité humaine et misérables, c’est pour miner ses fondements humains et civilisationnels.

Toutes les grandes civilisations  prises dans le tourbillon de l’islam  ne ressemblent plus à rien même plus à l’ombre d’elles-mêmes, toutes tombées en ruine pour devenir des cimetières à ciel ouvert où règnent la tristesse et souffle le vent de la mort.

Les musulmans embrigadés comme les Waffen SS, considèrent comme impie tout ce qui est oeuvre humaine et témoin du génie humain, pyramides, aqueducs,   livres, statues, manuscrits, et doit  être détruit et brûlé.

Ne risquant pas de souffrir d’une comparaison qui leur est forcément défavorable, ils s’attellent à éteindre la lumière qui jaillissait des peuples conquis et qui pourraient rejaillir un jour pour rallumer la flamme de la renaissance de ces peuples à la vie.

L’islam agit comme un produit décapant dans la mémoire historique des peuples afin qu’il apparaisse à leurs yeux et dans leur imaginaire collectif comme l’unique source de lumière alors qu’elle est peu éclairante.  Mais tant que leurs yeux sont voilés par l’obscurité qu’il leur fait croire que c’est une lumière d’une puissance inégalable et le prélude d’une lumière plus féérique qui va les inonder pour l’éternité.  Nourris de fantasmes et d’illusions de grandeur et de puissance, ils se laissent emporter par leur enthousiasme de vainqueur qui gagne la partie sans avoir appris à jouer au ballon, chausser les crampons.

La compétition n’est pas musulmane, ils trustent toutes les médailles et glanent tous les trophées sans  avoir besoin d’y aller. Il suffit pour eux  d’éliminer tous leurs adversaires et plus personne pour les descendre de leur piédestal.

A vouloir être trop parfaits on préjuge de ses forces et inconscient de ses faiblesses occultant les capacités de l’adversaire à les faire déjouer et c’est le drame de ces êtres qui se prennent pour les premiers de la classe alors qu’ils sont dans la casse de l’histoire.

Il n’y a qu’un islam celui qui dépasse en horreur la barbarie nazie

L’.E.I. n’est pas l’islam paraît-il  sans bien entendu nous expliquer en quoi ne l’est-il pas , les musulmans dits modérés inventés en toutes pièces par les médias et les hommes politiques de tous bords européens,  ne sont pas l’islam non plus, c’est quoi alors l’islam  qui signifie littéralement soumission, asservissement, assujettissement, allégeance et acceptation de s’en remettre à la volonté du plus puissant que soi ?

Est-t-il l’ami des hommes de tous horizons sans distinction de croyance , de sexe  et de couleur ?

Prône-t-il la paix universelle dans le respect du droit à la liberté de conscience et sans aucune prétention hégémonique et négatrice des spécificités culturelles des peuples ?

A-t-il fait de la femme l’égale de l’homme jouissant des mêmes droits et soumise aux mêmes devoirs ce qui est en totale contradiction de la sourate 2 Al Bakara, la Vache, verset 28 qui consacre et affirme la prééminence absolue de l’homme sur elle ?  Selon Erdogan, le V.R.P. de l’islamisme modéré à la mode occidentale, qui n’a jamais caché son aversion pour la dichotomie entre l’islam modéré et l’islam radical, pour lui l’islam est l’islam, la femme ne peut pas être naturellement l’égale de l’homme. Vouée au rang de domestique, de champ de labour à finalité sexuelle, de pondeuse et de vache à lait.  Sa représentation de la femme ne fait que résumer fidèlement le statut de la femme défini par le Coran.  Allah a beau avoir stipulé « que l’homme est élevé au-dessus de la femme » mais il n’y a que les musulmans modérés qui sont assurément sourds, aveugles, ignorants et en rupture avec les références fondamentales de l’islam qui continuent à le nier sans pour autant l’étayer.

A-t-il couvert les juifs, les chrétiens, les apostats, les opposants, les associateurs  à son message de tout son amour  alors que rien dans les sourates ( 2, 4, 5, 7, 9…) ni dans les hadiths ne témoignent de son affection et sa bienveillance à leur égards ?  A moins que les musulmans modérés considèrent le Coran et les Hadiths comme un tissu de mensonges, une cabale pour nuire au pseudo message non-violent et humaniste qu’Allah a fait propager par la voix de Mahomet connu pour son hostilité pathologique des juifs dont il fallait purifier la terre : « L’heure ne viendra pas avant que les musulmans combattent les juifs et les tuent.  Les juifs tenteront de se réfugier derrière des pierres et des arbres, mais les pierres et les arbres les dénonceront en disant : « Ô serviteur de Dieu!  Il y a un juif derrière moi; viens le tuer ! »  Seul l’arbre appelé gharqad ne les dénoncera pas, car partisan des juifs. » Ses propos rapportés par  Sahih Muslim et Al Bukhari auraient pu servir de sous-bassement théorique à  Heidrich et Eichman dans la mise en oeuvre de  leur programme de la « Solution finale ».

Si Allah était aussi magnanime, généreux, et désintéressé dans son soi-disant amour pour ses ouailles, pourquoi a-t-il réellement besoin de leur interdire de ne pas avoir de l’amour  que pour lui même pas pour leurs parents  sous prétexte qu’il les a dotées d’un seul coeur qui ne peut pas battre pour deux amours à la fois ?  C’est trop facile de faire croire aux crédules  et aux niais musulmans qui lui obéissent au doigt et à l’oeil s’il n’avait pas peur qu’ils s’éloignent de lui qu’il n’y a de place dans leur coeur que pour un seul amour, le sien exclusivement. « Deux amours, celui d’Allah et de ce bas-monde ne peuvent cohabiter dans le même coeur puisqu’Allah [le jaloux, le possessif] refuse et n’accepte guère l’association (shirk) », il n’a pas placé deux coeurs dans la poitrine de l’homme. » (Sourate 33, verset 4). 

A-t-il enseigné à ses fidèles les vertus de l’humilité et de la modestie ? A en juger de ses délires de grandeur il est loin d’avoir ces vertus et encore moins d’être un anti-raciste notoire.  Pour lui les musulmans sont pourvues intrinsèquement des qualités supérieures aux non-musulmans qui les prédisposent d’hériter de la terre et de tout ce qui s’y trouve ( 19, 40) et d’y régner en maîtres ?
Dans une autre sourate 3.110  que ne saurait renier  Adolph Hitler : « Vous êtes la meilleure communauté qu’on ait fait surgir pour les hommes vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allah. Si les gens du Livre ( la Bible ) croyaient, ce serait meilleur pour eux, il y en a qui ont la foi, mais la plupart d´entre eux sont des pervers. »

En quoi être musulman est un honneur et un privilège et ne pas l’être est un déshonneur et un crime passible de la peine de mort ? Pourquoi Al Azhar refuse de condamner l’E.I. et Boko Haram pour hérésie ?

Si les musulmans sont des ange pourquoi tout se sang qui se répand à son nom depuis 1435 ans ? S’il était un havre de paix pourquoi il n’y a plus de chrétiens et de juifs dans les pays musulmans ?

Comment peut-il se prétendre religion monothéiste et fier soi-disant de sa filiation judéo-chrétienne et racketter les juifs et les chrétiens pour qu’ils puissent avoir le droit à la vie ?

Pourquoi les relègue-t-il au rang de dhimmis, des humains entièrement à part, des pestiférés, des sous-hommes, des intouchables, des sujets de seconde zone  avec lesquels il est formellement défendu de les prendre pour alliés et associés ou de leur confier le moindre mandat de représentation ?

Est-e que le fait d’être musulman fait de l’homme un seigneur et de ne pas l’être fait de l’homme un esclave alors que le musulman lui-même est acheté par Allah, son esclave soumis ?

 

Pourquoi aucun pays musulman n’a ratifié la Convention Universelle des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1948  ni l’avoir inscrite dans leurs constitutions craignent-ils à ce point la liberté de conscience pour adopter en masse en tant que membres de l’O.C.I.  la Déclaration du Caire sur les droits de l’homme dans l’islam du 5 août 1990, qui veut dire en réalité  les devoirs des fidèles musulmans, un esclave n’a pas à jouir des droits ?

Droits de l’Homme :

La Déclaration du Caire sur les Droits de l’Homme en islam, qui elle seule est adaptée aux préceptes coraniques, est à des années lumières de la Déclaration des Droits de l’Homme, parce que l’islam est contre l’égalité. Le droit musulman est profondément inégalitaire et liberticide.

Le musulman est automatiquement placé au-dessus du non-musulman, le croyant au-dessus de l’athée, l’homme au-dessus de la femme, l’homme libre au-dessus de l’esclave.

Un exemple :

s33 v60à62 : « Certes, si les Hypocrites, ceux au coeur de qui est un mal et ceux qui tremblent ne cessent point, à Médine, Nous te mettrons certes en campagne contre eux [Prophète ! ] Ensuite, ils n’y resteront tes voisins que peu [de temps]. Maudits, quelque part qu’ils soient acculés, ils seront pris et tués sans pitié, selon la coutume d’Allah à l’égard de ceux qui furent antérieurement. Or, tu trouveras la coutume d’Allah non modifiable.»

Nourris au biberon de l’ethnocentrisme, à l’ego sur dimensionné et convaincus qu’il n’y a  pas d’autre vérité que celle figurant dans le Coran censé être un puits inépuisable de science, jamais les musulmans n’emprunteront la voie de la raison humaine et ouvriront le débat sur les idées fallacieuses , farfelues, néfastes à l’humanité, obscurantistes, figistes, ultra-réactionnaires, rétrogrades, et abracadabrantes véhiculées par leur religion.