Archives du mot-clé FN

Dr Salem Ben Ammar : « Pourquoi je ne soutiens pas Marine Le Pen »

Résultat de recherche d'images pour "photos de marine le pen au bal nazi de VIENNE"

Notre ami Salem Ben Ammar, Français d’origine tunisienne, est un courageux combattant contre l’islam qu’il connaît mieux que personne (sa vie est menacée par les islamistes sur le sol français). Il publie aujourd’hui un article pour mettre en garde les électeurs du Front national : «si Marine Le Pen est élue par des électeurs qui s’attendent à ce qu’elle les débarrasse de l’islam et de l’immigration, ils vont se réveiller avec la gueule de bois».

Je comprends et conçois fort bien l’hostilité de certains partisans de Mme Marine Le Pen à mon égard, mais sont-ils conscients du fossé idéologique et politique qui nous sépare :
je ne fais pas la cour aux musulmans,
je ne prône pas le «pas d’amalgame»,
je ne fais pas de différence entre l’islam et la charia,
je ne proclame pas que l’islam est soluble dans la République,
je ne cherche pas à laïciser l’islam,
je ne suis pas favorable à la création de l’Etat palestinien,
je ne soutiens pas l’armement nucléaire de l’Iran,
je ne suis pas allé quémander l’absolution des doctes musulmans d’Al-Azhar,
je ne me fais pas l’avocat des musulmans victimes de l’islamisme «fondamentaliste» -un pléonasme stupide et dangereux comme si l’islamisme n’est pas fondamentaliste,
je n’invite pas Mezri Haddad à la convention sur les banlieues le 15 novembre dernier, car ce cacique de l’ex-despote tunisien Ben Ali est fier de revendiquer haut et fort son islam et idolâtrer Mahomet.

Son camp est celui des islamo-compatibles par pur calcul électoral, mon camp est celui des lanceurs d’alerte sur sa haute toxicité.

Résultat de recherche d'images pour "photos de marine le pen au bal nazi de VIENNE"

Marine Le Pen peut être une chance pour la France, c’est tout le bien que je souhaite à ses partisans, mais elle ne le sera jamais pour moi, car nous n’appartenons pas au même camp : j’ai horreur des cireurs de babouches.
Son camp est celui des négationnistes et des islamo-compatibles par pur calcul électoral, ce qui n’est pas à son honneur, et mon camp est celui des lanceurs d’alerte sur sa haute toxicité.

http://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/propos-n%c3%a9gationnistes-jean-fran%c3%a7ois-jalkh-remplac%c3%a9-par-steeve-briois-%c3%a0-la-t%c3%aate-du-fn/ar-BBAtt2l?ocid=spartanntp

Je ne puis approuver la position d’une femme prête à tout pour le pouvoir comme son déni de la Rafle du Vel d’Hiv véritable crime contre l’humanité. En ce qui me concerne, ma vie est en péril à cause de mon combat incessant contre l’hydre musulmane. Je vis avec la mort au quotidien, je ne me sens rassuré qu’une fois que je referme la porte derrière moi.
L’amie déclarée de ceux qui ne jurent que par la mort des opposants à leur idéologie liberticide et intolérante, et contre le vivre ensemble, ne sera jamais ni une amie ni une alliée.
Elle a ses raisons, mais je ne puis admettre qu’on louvoie face à l’hydre musulmane.

Marine Le Pen doit savoir que le vote musulman est aussi un vote opportuniste et qui n’est accordé qu’à celui qui leur paraît le mieux drapé dans son costume de collabo-capitulard.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info.

Le Pen est peut-être parti mais ses idées politiques sont toujours présentes au FN

Je ne suis pas un rabat-joie mais les porte-flingues de Marine  le Pen qui ferait mieux de cesser de railler ses adversaires politiques ne feront pas le poids face à des adversaires rompus au débat public. Ils devraient travailler leur argumentaire et ce n’est pas avec leurs sous-entendus douteux sur le plateau de BFM le soir de la primaire des Républicains  qui visaient nommément Fadhila Amara et Frédéric Mitterrand comme s’ils étaient des gros nuages dans le ciel de François Fillon qu’ils vont pouvoir séduire les électeurs viscéralement hostiles au FN.

Le FN  a du mal de passer du parti de la calomnie et des attaques contre les personnes et les minorités à un parti réellement républicain et respectueux de ses adversaires politiques.

Le jour où le FN entrera dans les rangs il ne sera plus le même et n’aura plus rien à vendre aux Français.  Et nombreux sont ses électeurs qui pourraient réintégrer leurs familles politiques d’origine au moindre faux-pas. On oublie qu’ils sont versatiles et ambivalents. Ils utilisent leurs bulletins de vote comme carton rouge aux élections locales et se montrent plus réfléchis et prudents aux élections nationales. Que l’état-major du FN ne se voie pas trop en haut de l’affiche

Passer de 7 millions qui restent un chiffre théorique à ai moins 15 millions d’électeurs pour gagner la partie il y a un gap énorme  à franchir autant traverser l’Atlantique à la nage. Il faut qu’il soit conscient que les Français sont majoritairement républicains.  Ils voteront  en 2017 comme en 2002.

On n’attire pas les électeurs en stigmatisant les personnes en raison de leurs origines et orientations sexuelles. La violence morale est le propre du faible quand il n’a rien à proposer. Quand on se veut un parti apaisé on ne fouille pas dans la poubelle et attention au retour du bâton.

Les adversaires sauront s’en souvenir le moment venu.

Pourquoi les antisémites sont généralement pro islam et pro palestiniens

J’ai remarque que les sujets les plus immunisés contre le virus islamique sont les moins atteints de palestinionite aigüe et ne sont pour autant les agents d’un quelconque organe ou sympathisants d’un système idéologique. Leur seul capital est leur lucidité celle qui fait défaut aux endoctrinés, haineux et anti-juifs.

Ils ont tout humanistes et humains contrairement à ceux qui sont conditionnés mentalement et idéologiquement et qui sont pro-musulmans parce qu’ils trouvent bien souvent dans le Coran des échos à leurs propres ressentiments anti-juifs. Hitler n’était pas un grand fan de l’islam par hasard. Il y a forcément une corrélation entre la judéophobie et l’islamophilie .

Par exemple un homme comme Florian Philippot, sans pour autant le moins du monde être suspect de judéophobie, le vrai manitou du FN est favorable à un Etat palestinien ne peut être qu’islamo-compatible- pas-d’amalgaliste.

En effet, il suffit d’observer le grand virage sémantique du FN lui-même et de Marine le Pen, depuis qu’il l’a prise sous sa coupe, à se demander si elle n’est pas sa disciple, , d’islamophobe » convaincue, elle est s’est convertie au pas d’amalgamisme. Les musulmans sont les premières victimes des islamistes dit-elle.

Marine le Pen qui ne veut pas être en reste dans la pêche aux voix des musulmans doit savoir qu’on peut aussi être victime, partisane et supportrice de son assassin surtout quand c’est pour le besoin de la même cause que défendent tous les deux.

La victime musulmane est une martyre, la victime non-musulmane pour laquelle il est interdit de compatir n’est qu’une bête abominable pour Allah.Quoi qu’elle fasse dans son nouveau processus de rédemption idiomatique, cela ne la réhabilitera jamais à leurs yeux, elle restera toujours une infidèle, une mécréante, un être impur, et en tant que femme un champ de labour, une majeure incapable aux facultés intellectuelles et morales totalement altérées.

Que tous ceux qui se font l’avocat de l’islam et de ses ouailles et jouent à leurs idiots utiles lisent la sourate du butin, n°8, elle est hyper instructive quant au mépris intolérable du Coran pour les non-musulmans qu’il appelle à leur anéantissement. .
Personnellement, je n’ai rien contre la création d’un Etat palestinien, je suis contre le mensonge et la confusion entre palestinien et philistin.

Elle sera ma cause, le jour où l’islam sera expurgé de ses sourates .inhumaines, intolérantes, velléitaires, belliqueuses, judéophobes,anti-chrétiennes, liberticides et génocidaires.

La Palestine n’a pas plus besoin que l’islam de lécheurs de babouches

Que les Français s’unissent s’ils veulent sauver la France du péril musulman

Quand les soldats d’Allah massacrent à tout va, ils ne font pas de différence entre leurs victimes même si les leurs se trouvent pour elles. Ils ne font que tuer des non-musulmans et tant pis aux dommages collatéraux. Ils appliquent à la lettre les préceptes de l’islam et le font au nom d’Allah sans se poser des questions. Ils ont un ennemi à abattre celui que leur recommande le Coran. Et cet ennemi c’est nous. En se divisant, on ne fait que précipiter notre perte et lui faciliter la tache pour nous achever jusqu’au dernier.
Plutôt que d’unir nos forces et de faire preuve d’un esprit d’équipe certains d’entre nous qui prétendent mener le même combat que nous contre cet ennemi commun s’illustrent par un esprit de clocher et une diarrhée verbale putride pour reproduire in fine la même rhétorique de l’ennemi, raciste, antisémite, xénophobe, inquisitoriale, haineuse, intolérante, ethnocentrique, ultra-réactionnaire, nombriliste, fasciste. Ils ne sont pas conscients que la guerre ne se gagne pas avec une sémantique nazillonne et en adoptant le même registre barbare et inhumain que l’adversaire.
En attendant, cette surenchère diurétique nauséabonde dessert notre combat à tous contre la peste noire musulmane. On a jamais éradiqué une peste par une autre. Le risque serait de les voir fusionner entre elle, comme en 39-45 où la brune et la verte s’étaient alliées contre le Monde libre ayant pour toile de fond l’extermination des juifs.
Une alliance idéologique et guerrière qui pourrait se répéter si nous persistions dans la voie actuelle.
Que le FN ait gagné la première manche des Régionales, il n’y pas de quoi plonger la France dans l’effroi ou la célébrer comme s’il s’agissait d’un nouveau 14 juillet.
A entendre le camp qui est sorti en tête à mi-course qui se voit déjà tout rafler dans les compétions futures, il y aurait des français plus français que d’autres car ils ont choisi un camp qui serait plus le camp de la France alors qu’en réalité ils ne sont que 7 millions sur 44 millions d’électeurs potentiels et les 85% qui n’ont pas voté comme eux sont forcément suspects et collabos. Aucun parti en France n’a le monopole de la patrie.
De même que je condamne cet amalgame criminel entre le FN et le nazisme. Avec une telle accusation, leurs détracteurs ont véritablement touché le point Godwin. Quand on veut combattre la soi-disant haine de l’autre ce n’est pas en étant encore plus haineux que lui. Gardons-nous de la calomnie qui est la meilleure alliée de l’adversaire. Le FN est un parti politique comme tous les autres et si certains ne sont pas d’accord ils n’ont qu’à changer la loi sur les partis.
En se querellant comme des chiffonniers les français ressemblent de plus en plus aux musulmans noyés depuis 1436 ans  de rivières  de sang et de larme.

Marine le Pen fait l’amalgame entre la voie de l’islam et la voie des urnes

Aux fans club de Marine le Pen personne n’est irréprochable et au-dessus de la critique. De la même façon que vous dégainez sur l’UMP et le PS que vous appelez UMPS histoire de faire croire que la France est dirigée par un parti unique et que le FN est la seule alternative politique crédible pour redonner un nouveau souffle démocratique au pays, apprenez à essuyer les critiques sur votre Marine à laquelle vous ne lui rendez guère service en lui vouant un véritable culte de la personnalité propre au régime fasciste et totalitaire.
La France n’est pas la Corée du Nord pour faire de Marine le Pen sa figure tutélaire, son objet d’adulation et de vénération. Tout se passe comme si elle est infaillible et que l’on doit de ne pas l’égratigner pour ne pas subir le courroux de ses supporteurs qui ne jurent que par elle pour sauver la France.
Mise sur la première marche du podium sans qu’elle ait fait ses preuves quant à ses capacités de gouverner la France et la sortir de son bourbier dans lequel elle s’y trouve depuis la fin des 30 années glorieuses à cause d’une politique d’immigration irresponsable et les plaies qui la gangrènent, l’énarchie, la corruption, le clientélisme, les abus de privilèges, les mauvais choix économiques, le recul de la laïcité, l’effritement de l’identité française, la mise à mort de l’idéal républicain, le laxisme et la démission des pouvoirs publics nationaux et locaux face à l’islamisation. Marine le Pen saurait-elle être la maîtresse de la situation, la Winston Churchill de la France, capable de mobiliser les Français pour arracher leur pays des griffes de l’hydre musulmane ?
Elle est très loin de ce profil. Son revirement sur l’islam depuis qu’elle s’est attachée les services de son compagnon et éminence grise Florian Philippot ex (?) chevènementiste avéré qui fait office de mandataire-liquidateur du FN et pour lequel elle n’a pas hésité à « tuer » son père fondateur du parti lui voudrait juste le titre de la femme protée du paysage politique français.

S’attaquer à Marine le Pen c’est comme si l’on commettait un sacrilège aux yeux de ses séides qui doivent s’inquiéter de la teneur de ses différentes déclarations qui frisent l’apoplexie tellement elles sont versatiles, mielleuses et lénifiantes sur l’islam victime de ses fondamentalistes : « A travers sa déclaration, Marine Le Pen (FN) est persuadée que les coupables de l’attentat dans les locaux de Charlie Hebdo sont « des fondamentalistes islamistes » et cela, bien avant toute enquête. Aussi, après avoir bien ancré dans les esprits que Islam = terrorisme, elle termine son communiqué en appelant -pas trop quand même- les Français à ne pas faire l’amalgame entre « compatriotes musulmans attachés à notre nation et à ses valeurs » et « fondamentalistes islamistes »…
A moins que sa dernière déclaration du 29 mai 2015 à l’Université d’Al-Azhar ne soit un gage de sa stature de Chef d’Etat : »Selon al-Azhar, cette rencontre a permis au cheikh Ahmed al-Tayeb « d’exprimer à la présidente du Front national ses réserves concernant ses positions hostiles à l’islam et aux musulmans ». Marine Le Pen a répondu qu’elle était contre « l’amalgame entre islam et actes de violences » et « reconnu le droit des Français musulmans de pratiquer leur foi en toute liberté »
Elle semble oublier qu’il n’y a pas de liberté chez les musulmans que la conversion à leurs idées et de renoncer à son identité et ses valeurs pour se fondre dans les leurs.
En aucun cas elle n’est un recours pour les Français, elle est dans la continuité de l’establishment qui a ruiné la France pour en faire un Emirat-bananier en devenir du futur califat islamique que la Turquie d’Erdogan se rêve de le rétablir.
Le vrai combat que Marine le Pen et tous ceux qui ont la France en eux est de rétablir la laïcité dans les écoles, les rues, les hôpitaux, les prisons et d’interdire l’entrée de la Turquie dans l’Union Européenne.
Le vrai péril qui guette l’Europe est beaucoup plus la Turquie que la gangrène musulmane qui mine le corps politique et social européen. Autant cette gangrène pourrait être stoppée autant le péril turc sera impossible à vaincre à cause de Bruxelles où la Turquie pourrait peser sur la formation des directives, prédominantes sur les lois nationales, mortelles pour les libertés et résolument favorables à l’islam.

Difficile de l’imaginer en résistante face à ce double-défi qui menace la France et met en péril sa souveraineté nationale et sa pérennité humaine. Ses admirateurs se doivent d’accepter la critique au nom des intérêts supérieurs de la nation française. Ce n’est pas en disant amen à tout ce qu’elle dit que la France triomphera de ses ennemis intérieurs et extérieurs.
On l’a pas entendue non plus condamner les propos foncièrement bellicistes et hégémoniques d’Erdogan qui veut ré-islamiser l’Espagne et ré-arabiser Jérusalem.
Grisée par le mirage de la victoire annoncée alors que le chemin est long et la pente est des plus raides, elle choisit un phrasé conformiste et adopte un comportement sarko-compatible convaincue que c’est la seule voie arriver à ses fins.
La France n’a pas besoin de femme qui à chaque fois qu’elle se maquille devant son miroir se rêve en présidente. Elle a besoin d’action et d’un discours tranchant et politiquement incorrect, sans calcul politicien et qui remue les français aux tripes.
Elle est otage elle-même du système qu’elle prétend combattre. Inconsciente qu’elle fait que le légitimer et crédibiliser en démontrant son incapacité à sortir des sentiers battus.
Aucun doute quant à son appartenance audit système tant honni et décrié aussi bien par elle que par son père. Elle n’est pas plus en rupture qu’elle ne le prétend en se voulant par exemple pro Russie poutinienne comme naguère le PCF pro Russie soviétique.
Quand on se veut le rempart contre l’islamisation de la France on ne caresse pas la bête immonde musulmane dans le sens du poil et ni chercher son absolution comme lors de son intervention du 28 décembre 2012 sur la chaîne de la propagande nazislamiste qatarie d’Al-Jazeera où elle louait la compatibilité entre l’islam et la démocratie.
Elle oublie qu’en cherchant à séduire l’électorat musulman elle se tire une balle dans les pieds, car chaque électeur musulman de gagné c’est dix électeurs français de perdu. 75% de Français sont hostiles à l’islam, elle a de
quoi faire pour piocher dedans ce n’est pas en allant quémander les voix musulmans auprès de la kommandantur islamique du Caire qui rêve du
rétablissement du Reich mahométan qu’elle va pouvoir gagner la partie.
Elle reprend à son compte la politique de Sarkozy grand dragueur devant Allah
du vote musulman qui est une vue de l’esprit. A vouloir trop séduire tout le monde on finit par perdre son âme et sa voie.

Le vote pro Ennahdha est un véritable cataclysme pour la Tunisie et pour les pays arabisés

Il n’est un secret pour personne que la secte de la barbarie humaine d’Ennahdha filiale à 100% de la Confrérie des Frères Musulmans, tendance wahhabo-salafiste, professe une idéologie raciste, liberticide, théocratique, terroriste, antisémite, pédophile, polygame, hyper machiste, antipatriotique, mercenariale, milicienne, oumienne, ultra-violente, suprématiste, négationniste,collaborationniste, cosmique, impériale, expansionniste, totalitaire, nazillonne, moyenâgeuse, inégalitaire, haineuse, génocidaire, apocalyptique, sanguinaire et inhumaine.

Nul doute que tous ceux qui ont voté pour cette secte infecte et infâme qui rêve de revigorer l’islam et de purifier la société tunisienne des influences « impies », c’est-à-dire occidentales afin d’éliminer tous les obstacles à sa réislamisation, et qui continuent à lui maintenir leur confiance ne peuvent pas dire qu’ils sont blancs comme neige et ne l’ont fait pas  en toute connaissance de cause. Le vote tunisien pro Ennahdha n’est en rien comparable à celui des électeurs français pour le FN, qui est un vote anti-islam, il est de la même nature que le vote allemand pro NDSAP, celui de la renaissance de la grandeur germanique et un blanc seing-accordé à Hitler pour la solution finale. C’est un vote d’identification et d’adhésion. Un vote fidèle aux idées de Saïd Qoutb le maître à penser des leaders islamistes tunisiens telles qu’elles sont schématiquement résumées dans Wikipedia :

  • L’islam est en crise. Les millions de gens qui se réclament de l’islam n’en comprennent en réalité pas grand chose, ils ne sont pas de vrais musulmans. Qutb prononce donc une condamnation très forte de la société égyptienne contemporaine.
  • Un retour aux vraies valeurs de l’islam est nécessaire. Malheureusement les masses populaires manipulées par le nassérisme sont incapables de s’en sortir. Il appartient donc a une élite de guider les masses en jouant le même rôle que celui des compagnons du prophète de l’islam, cette élite qu’il appellera dans plus d’un ouvrage « annawâte assoulba » (littéralement « le noyau dur »). Le but étant de réislamiser la société.
  • L’islam apporte une solution complète à tous les problèmes, politiques, économiques, sociaux. En revanche, les influences occidentales sont dangereuses et nuisibles. Il dénie le qualificatif de « civilisation » (notamment dans son livre Moushkilât al-hadâra : Problèmes de la civilisation) aux blocs de l’est (socialiste) et de l’ouest (capitaliste), qu’il renvoie dos à dos comme représentant deux faces d’une même entité qu’il appelle la « Jahiliya » (littéralement : « état d’ignorance »).
  • L’idée d’une « lutte contre les Juifs » fut aussi présente dans la pensée de Sayyid Qutb, qui écrivit au début des années 50 l’opuscule Notre combat contre les Juifs11. Dans son commentaire de la sourate 5, Sayyid Qutb réaffirmera l’accusation : « Depuis les premiers jours de l’islam, le monde musulman a toujours dû affronter des problèmes issus de complots juifs. (…) Leurs intrigues ont continué jusqu’à aujourd’hui et ils continuent à en ourdir de nouvelles. »12

Sauver l’islam au péril de la vie des peuples. Il y en a que pour lui et jamais rien pour les hommes. Que leur apporte-t-il depuis le jour où ils sont tombés sous son joug colonial ,? Que misère, souffrance, sang ,désolation, arriérisme, obscurantisme, chaos, et frustrations,. Il a mis K.O. des civilisations grandioses pour en les transformer aujourd’hui en lambeaux humains.

Réislamiser les pays revient à les renvoyer dans les limbes de l’histoire. Ce n’est pas par hasard que la Tunisie est entrain d’entrer dans l’ère la plus noire de son histoire millénaire dans l’indifférence totale de son peuple davantage préoccupé par le bien-être de l’islam qui lui promet monts et merveilles dans sa vie dans l’au-delà sans que rien n’en atteste de l’existence mais de cela il n’en a cure tant qu’il peut fantasmer sur le lupanar paradisiaque que du sort tragique de son pays. Car la patrie est sueur et larmes, elle n’est pas ni un rêve érotique ni une rivière de vin, elle est concrète et exigeante, il n’y a place chez  que pour ses enfants qui payent de leur personne, travailleurs acharnés,dévoués et désintéressés qui n’attendent rien d’elle au retour sauf la  satisfaction d’avoir accompli leurs devoirs et la fierté de transmettre le flambeau aux générations futures.Le peuple tunisien comme tout peuple musulman ne se projette pas dans le futur sur terre, il est obsédé par le monde meilleur à sa mort pour lui-même et non pour ceux qui seront ses véritables juges devant le Tribunal de l’histoire pour leur avoir laissé un pays exsangue et en état de ruine.

Plutôt que d’investir dans l’avenir de ses enfants, il préfère les envoyer exercer leurs talents d’égorgeurs en Syrie, en Irak et en Libye pour la gloire d’Allah qui garantit aux familles l’assurance de 70 places au paradis pour chaque chahid (martyr) tombé sur le front , il suffirait de 150 000 morts pour assurer à tous les Tunisiens leur place au paradis le fruit du sang humain..

Notes

11 cf. Ronald L. Nettler, Past Trial and Present Tribulations : A Muslim Fundamentalist’s View of the Jews, Oxford et New York, Pergamon Press, 1987, pp.30-6

12 Cité par Paul Breitman, Les Habits neufs de la terreur, 2004, tr. fr. Richard Robert, Paris, Hachette Littératures, 2004, p.114