Archives du mot-clé Israël

Pour une fois, je tiens à féliciter les pays « arabes » de ne pas être tombés dans le panneau du Hamas

Résultat de recherche d'images pour "photos des émeutes du 14 mai 2018 à Gaza"

Pour une fois, je tiens à féliciter les pays « arabes » pour avoir fait preuve de perspicacité et discernement en évitant d’avaler la grosse couleuvre du Hamas comme à l’accoutumée.

Une attitude inédite qui tranche avec leurs communiqués enflammés dans le passé empreints d’une surenchère verbale qui frise le ridicule et la haine du Juif.

Ont-ils enfin compris que le Hamas est un innocent aux mains sales et qu’il n’est pas le résistant qu’il prétend être se servant de la « cause » palestinienne pour alimenter son fonds de commerce anti-juif et servir les desseins hégémoniques de l’Iran qui se verrait bien prendre Israël en tenailles à ses frontières avec la Syrie et Gaza.

Le cinéma du Hamas a trop duré et vient l’on vient d’assister peut-être au clap de fin au regard du retour du bâton qu’il vient d’essuyer en se trouvant totalement lâché par ses soutiens naturels sunnites « arabes » en raison de son annexion par l’Iran.

On sait de source égyptienne digne de foi que le Hamas a tout orchestré et mis en scène et qu’il avait payé les manifestants pour venir faire la figuration dans cette « marche du retour » organisée à la lisière de la clôture de sécurité séparant Israël de Gaza.Résultat de recherche d'images pour "photos des émeutes du 14 mai 2018 à Gaza"

Le fait même que l’organisation terroriste du Hamas qui s’est empressée à la surprise génrale d’annoncer qu’il y aurait 50 de ses membres parmi les victimes est en soi une preuve de la bonne foi d’Israël et ne devrait pas laisser planer l’ombre d’un doute sur ses intentions prédatrices d’aller « bouffer » du Juif et ses manoeuvres provocatrices pour enfumer l’opinion publique mondiale et souffler sur les braises de la haine du Juif.

Toutefois, il s’est gardé si ces membres tombés en martyr selon un de ses hauts responsables appartenaient à sa branche armée.

Tout indique que les pays »arabes » sont en train de négocier un nouveau virage dans le conflit israélo-palestinien en faisant montre de neutralité, fût-elle feinte qu’elle n’en a pas moins le mérite de voir le jour, qui ne peut que les honorer, contrairement à la France et l’Allemagne qui sont tombée comme des aveugles pieds et mains liés dans le piège du Hamas emportés dans leurs élans par leur palestinisme aigu qui leur fait perdre leurs facultés de discernement. Ils ont commis une vraie faute morale et politique en se jetant comme des affamés sur le leurre du Hamas. Il est impardonnable que ces pays aient joint leurs voix au concert des antisémites qui s’étonnent et regrettent qu’il n’y ait pas eu des morts israéliens.

Les 50 morts sont-ils d’ailleurs des vrais morts et surtout le volte-face du Hamas est-il spontané ou contraint ?

Un aveu déroutant de la part d’une organisation terroriste qui a fait de la désinformation et de l’intox ses boules puantes pour enfumer l’opinion publique mondiale et surtout palestino-compatibles qui dégainent leur haine d’Israël plus vite que leurs propres ombres sans jamais se poser la question  et si Hamas n’en faisait pas trop et qu’il joue sa partition de pyromane et de l’agresseur qui se fait passer la victime du méchant loup israélien.

Il y a fort à parier qu’Israël, via le canal égyptien, véritable monsieur bons offices entre les deux parties, ait clairement fait comprendre à ses dirigeants qu’ils seront les prochaines cibles de ses représailles s’ils n’arrêtent pas leur mascarade mortifère.

ttps://fr.timesofisrael.com/le-chef-du-hamas-dit-avoir-un-accord-avec-legypte-pour-calmer-les-emeutes/

Défendre son territoire est un droit légitime et inaliénable, le crime est de vouloir l’envahir et plus en utilisant sa population dont un nourrisson de 8 mois comme chair à canon à des fins propagandistes.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info.

Les « Arabes » auront tout à gagner de s’instruire de l’exemple d’Israël plutôt que de fantasmer sur sa perte

PUBLIÉ PAR SALEM BEN AMMAR LE 5 AVRIL 2018

Puisque mes « amis » arabes, pas plus arabes qu’ils ne le prétendent, sont férus des chiffres, savent-ils que les 22 pays dits arabes produisent 40% de brevets industriels en moins que leur ennemi juré Israël.

Mais cela a encore plus de sens si l’on compare la population israélienne de 8 millions à celle des dits arabes, 380 millions. A peine 2, 2%. On peut affiner encore plus l’analyse en rapportant le nombre de brevets à la population de chaque camp. Il n’y a plus de génie israélien que d’incurie intellectuelle arabe. La force d’Israël est dans son système éducatif et la part de 12% de son PIB à l’éducation. l’Égypte à peine 2,5%. Et dire qu’Israël est une économie de guerre.

Feu Habib Bourguiba disait en son temps que la vraie guerre est celle contre l’ignorance et l’endoctrinement religieux. Plutôt des écoles que des mosquées. Des ingénieurs plutôt que des imams. Des hommes de sciences plutôt que des cheikhs. Le développement humain plutôt que le Jugement dernier. Des stylos plutôt que des balles. Le paradis terrestre plutôt que celui de Mahomet.

La vraie vie éternelle est la préservation de l’environnement. Investir dans le bien-être humain pour plutôt que dans celui du divin. La vie sur terre n’est pas dédiée à la vie dans l’au-delà, elle est le présent des générations futures. Le vrai tribunal est celui où l’homme aura à répondre de ses actes bons ou mauvais en faveur ou au préjudice de ses semblables humains.

Et tout cela n’est enseigné nulle part dans leur brûlot de la haine du Juif, du Chrétien et de tous qui ne sont pas dans leur moule et qui s’en sortent. Car il n’y a de sacré que l’éveil des consciences et l’épanouissement humain. Donnez des livres aux hommes plutôt que le Coran et vous en ferez des vrais acteurs de leur vie.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info.

Le silence de cathédrale du Vatican sur le génocide des chrétiens d’Orient

Pourquoi le Vatican garde-t-il le silence sur le massacre des Chrétiens d’Orient par l’islam ?
Il n’y a pas que les musulmans qui sont à traduire devant le tribunal de l’histoire crime et incitation au crime contre l’humanité en raison d’appartenance à une collectivité identifiable au plan religieux aux termes de l’article 7 du Statut de Rome , il y a leurs alliés objectifs les catholiques et tout particulièrement le Souverain Pontife  dont le comportement est des plus troubles et ambigus qui heurtent la conscience humaine. 
En effet, on ne voit aucune campagne médiatique catholique d’envergure pour alerter l’opinion publique mondiale sur les persécutions criminelles et abominables des chrétiens d’Orient et ceux du Pakistan et du nord du Nigéria, ni on entend peu de voix catholiques qui s’élèvent et condamnent explicitement le génocide perpétré par l’islam à leur encontre.
Il est de son devoir de dénoncer les actes de barbarie humaine qui visent les véritables héritiers du Message originel du Christ.
Il est scandaleux que des prêtres puissent plaider la cause de l’islam et le couvrir de louanges.
Y a t-il une entente tacite voire formelle entre les autorités de l’Eglise catholique et les musulmans dont le but (in)avoué est l’anéantissement du peuple d’Israël et des chrétiens d’Orient auxquels les deux parties vouent une haine viscérale ? 
Par son silence coupable et inexpliqué l’Eglise romaine  semble être  prête à sacrifier les chrétiens d’Orient issus de la plus vielle communauté chrétienne au monde née à Antioche alors capitale de la Province romaine de Syrie qui sont la mémoire vivante du christianisme pour les intérêts de la réussite de son alliance avec l’islam dont la finalité est la destruction du peuple juif cet ennemi irréductible comme il l’avait fait dans les années noires nazies. 
Après tout aux yeux du Vatican les chrétiens d’Orient n’ont que ce qu’ils méritent à cause de leur refus de faire allégeance à Rome et auxquels ils préfèrent les musulmans obsédés par la haine du juif et de son anéantissement. Oubliant que le musulman est encore pire que le nazi il n’aime ni le chrétien , ni personne d’autre et encore moins lui-même. Il n’a d’amour que pour cette divinité sanguinaire, impérialiste, cannibale, esclavagiste et génocidaire. Le musulman est créé pour avoir de l’aversion pour l’humanité tout entière. 
Le Vatican fait fausse route en jouant la carte de l’islam pour venger la mémoire du Christ en lui offrant en Holocauste la minorité chrétienne d’Orient à la façon de Pétain qui considérait les juifs de France comme un détail pour sauver l’essentiel.
Il ne va pas pleurer sur le sort de ces schismatiques, ces sécessionnistes et leur venir en aide alors que le génocide dont ils sont victimes est du pain béni pour lui pour s’en débarrasser sans coups férir. 
Un obstacle de moins dans son projet de mettre un jour la main sur Jérusalem qui est en réalité le vrai noeud du problème du Proche-orient. 
Tout laisse croire qu’il y a un marché secret sur le dos des chrétiens d’Orient et des minorités chrétiennes dans les pays de l’O.C.I. entre les deux forces du mal qui convoitent Jérusalem qui portent sur le partage de la ville entre musulmans et chrétiens et exit les juifs. 
En attendant il faut éliminer tous les obstacles qui peuvent nuire à leurs desseins respectifs qui passent par l’extermination des chrétiens et des juifs des mains des musulmans que le Vatican ne doit pas gêner dans leurs oeuvres destructrices qui ne sont qu’un bien pour un mal

Daech massacre, viole et décapite les chrétiens d’Orient au nom de l’islam comme Mahomet autrefois

Les musulmans ne sont jamais responsables de rien

Le cheikh explique à ses étudiants que la Terre ne peut pas tourner sur elle-même, pas plus qu'atour du soleil. - / Capture écran Dailymotion

Un torchon électronique tunisien écrivait que c’est la faute aux ennemis des arabo-musulmans que si la majorité des pays « arabes » est en pleine déliquescence humaine.

C’est comme  si les divisions entre les sunnites et les chiites, les querelles intestines,  la haine érigée en dogme religieux, les guerres larvées et la haine viscérale entre les arabo- musulmans qui puisent leur source  de l’histoire originelle de l’islam est un phénomène nouveau et que ce serait la faute d’Israël et des Etats-Unis s’ils en sont là aujourd’hui.

Dès la mort de Mahomet, les arabes islamisés n’ont jamais raté l’occasion de se tuer entre eux comme des fauves se disputant à mort leur proie et à transformer leurs lieux de culte en abattoirs.

Accuser le Qatar, l’Arabie, la Turquie, Israël et les E.U. et pourquoi pas l’Abbé Pierre d’être responsables des 500 000 morts au cours de ces trois dernières années c’est faire fi de la culture crimnogène de l’arabo-islamisme et l’innocenter ainsi de ses centaines de millions de morts au cours de 1435 ans.

Les arabo-musulmans sont blancs comme neige et doux comme un agneau ! Mince alors il n’y a que l’islamo-incompatible de mon espèce qui l’ignore. Il faut être cons et débiles pour victimiser les arabo-musulmans. S’ils en sont là aujourd’hui qu’ont-ils fait pour s’immuniser contre l’obscurantisme, l’ignorance, l’endoctrinement religieux, le pouvoir exorbitant des imams, l’immobilisme, le dégoût de la vie …? A quelle source nauséabonde et polluée s’abreuvent-ils ? Non la vraie cause de ces 500 000 morts  tués au cours de ces dix dernières années au nom d’Allah cette horrible divinité sanguinaire est l’islam lui-même.

Qu’ont-ils fait pour bâtir des sociétés démocratiques et pour l’éducation de leurs peuples ? Israël consacre plus de 12% de son PIB à l’éducation, l’Egypte à peine 2%. Quel est le nombre de brevets d’invention cumulés de tous les pays dits musulmans qui serait judicieux de les comparer avec ceux de la Corée du Sud ? 97000 brevets pour ce dernier contre à peine 2500 pour les pays pollués par les déchets radioactifs de l’islam. Soit 1/40 ième.

Ne voilons pas le soleil avec un tatamis comme le dit si bien un proverbe tunisien. Le ver est dans le fruit arabo-musulman lui-même. Quant aux fameux comploteurs, ils n’ont fait que raviver les foyers d’incendie jamais éteints.  

Le jour où ces peuples soumis à l’islam apprendront  à se remettre en question et auront atteints l’âge adulte, ils comprendront qu’ils sont surtout les victimes d’eux-mêmes et de leur substrat religieux infantilisant et déresponsabilsant.  Le bouc-émissaire est le seul remède aux innombrables maux de ces peuples.

 Tant qu’ils ne sont pas maîtres de leur destin humain et politique,  ils ne pourront guère échapper à leur statut de pions sur l’échiquier de la politique internationale des grandes puissances.  On ne peut pas être acteur de la vie internationale quand on est pas maître de sa propre pensée, de concevoir, d’élaborer et de réaliser les choses par soi-même.  Un musulman n’est pas censé agir par lui-même,  il ne fait qu’accomplir ce qu’Allah lui dicte,  c’est pourquoi il ne peut adopter la moindre stratégie lui permettant de contrer les desseins velléitaires et hégémoniques de ses ennemis. La vraie question qu’il convient de poser pourquoi les musulmans et en l’occurrence les peuples arabisés islamisés sont incapables d’inverser le cours de l’histoire et de renverser les vapeurs ? 

Pour mieux digérer l’amertume de leur défaite plutôt que d’en  tirer les leçons pour ne plus reproduire les mêmes erreurs et se remotiver pour les futures joutes militaires et politiques, ils n’ont d’autre recours que de se défausser sur lsraël dont ils feraient mieux de s’inspirer de son modèle de développement humain et technologique,  les E.U. et ses satellites qataro-saoudiens,  c’est un aveu de faiblesse et d’impuissance. Ca ne fera pas grandir ces peuples, ça les fera  rabaisser davantage.

 

Les islamistes, ces enfants chéris de l’islam et de l’Oncle Sam

Les révolutions du printemps wahhabite ont vêtu des habits de lumière des hommes du monde des ténèbres aux visages épouvantables et effrayants, qui feraient apparaître ceux de Dracula et Frankenstein comme humains, tellement ils sont transfigurés par la haine du genre humain, au point qu’on peut y lire les verstes coraniques sur le Grand Effroi et le racisme anti juif et antichrétien et de tout ce qui est différent de soi.

Grâce aux urnes des cendres de Dame Démocratie en Egypte et en Tunisie, ces figures de la mort sont devenues des figures médiatiques et populaires comme des médaillés olympiques, au point que les égyptiens qui ont fini par les dégager et beaucoup  plus les tunisiens  semblent regretter leurs anciens despotes qui avaient au moins pour eux un visage humain.

Beaucoup de questions resteront sans doute sans réponse, même si les réponses sont toutefois dans les questions, pourquoi l’Occident a-t-il adoubé ces ennemis du genre humain au passé terroriste et à leur filiation nazie avérée  ?

Pourquoi a-t-on détourné les révolutions de leur cours initial pour en faire un tremplin pour les propulser à la tête de ces pays ? Pourquoi l’Occident sacrifie-t-il à chaque fois les démocrates et les modernistes au profit des forces obscurantistes et qui sont un véritable danger pour lui-même ? Pourquoi l’Occident n’a t-il pas tiré les enseignements de la Révolution iranienne dont il continue à subir le contrecoup depuis 34 ans ? L’Occident n’a toujours pas compris que les amis qu’il fabrique lui-même deviennent ses pires ennemis et qu’il vaut mieux dresser un pitbull qu’un islamiste.

Comment peut-il jouer à fond la carte des partisans d’une idéologie dont les fondateurs ont résolument joué la carte du nazisme qui l’avait plongé dans l’horreur ?  Assurément, il ne va s’embarrasser de scrupules pour sauver ces peuples des affres du totalitarisme  théocratique et se montrer lui-même digne de ses propres idéaux aux dépens de ses intérêts énergétiques et -. On peut croire que ce cataclysme qu’on a appelé prosaïquement Révolutions du printemps arabe, alors que c’est plutôt l’hiver sibérien, est le prolongement du Pacte de Quincy du 14 février 1945 qui est une inféodation de l’Arabie naissante aux Etats-Unis d’Amérique et la cause  première des grands tourments du XXI e siècle.

Cette Arabie qui ambitionne de devenir la maîtresse spirituelle absolue du monde musulman et que les américains utilisent comme cheval de Troie pour s’y infiltrer insidieusement sans que cela n’éveille l’hostilité antiaméricaine des peuples musulmans, et ce n’est pas par hasard que locataire actuelle de la Maison Blanche le musulman on-assumé le Président Hussein Barak Obama s’est impliqué personnellement dans le bon déroulement de la transition démocratique en Tunisie dont il voulait faire une vitrine de l’islamisme humanisé et fréquentable comme si une révolution a besoin d’un chemin de transit où les guides sont ceux-là mêmes contre lesquels les peuples tunisiens et égyptiens s’étaient révoltés.

C’est en toute logique qu’Obama  a sorti de sa manche tel un prestidigitateur ces figures d’épouvante qui  sont en train de plonger ces peuples  dans le pire cauchemar de leur histoire depuis l’invasion des arabes du désert d’Arabie. Grâce à la sollicitude toute fraternelle de leur nouveau mentor américain, ils ont fait le plus  démocratiquement du monde d’une pierre deux coups, devenir des hommes de pouvoir alors qu’ils sont incapables de gérer un mausolée comme dirait le Pr Mohamed Talbi d’une part et d’autre part imposer une dictature théocratique pour mettre fin  à tout jamais au rêve démocratique du peuple tunisien et éviter tout effet de contagion. Car non seulement la démocratie est  jugée comme un sacrilège dans l’islam et plus concrètement elle peut signifier l’arrêt de mort de l’Arabie Saoudite elle-même. D’autant plus qu’un musulman n’a pas à exercer son libre-choix et exprimer son désir de changement s’il veut mériter de la récompense que lui fait miroiter le Grand Maître de sa pensée et Manipulateur Escroc.

En faisant croire qu’ils vont faire de la Tunisie un nouveau laboratoire pour les pays musulmans pour y construire une démocratie islamiste, un sacrilège aux yeux de l’islam et un oxymore, les occidentaux réhabilitent volontairement ou non Adolph Hitler auquel les islamistes vouent un véritable culte comme s’il était un élu d’Allah a réussi son pari de conquête du pouvoir en Allemagne au moyen de la démocratie, tout indique que les descendants de ses anciens collabos issus de l’école  juridique sunnite Hanbalite vont rééditer son exploit et s’installer  comme les principaux acteurs du jeu politique dans leurs pays notamment en Tunisie qui sont dans un état de délitement économique, culturel, intellectuel et social; Sans aucun repère  ni horizon politique en dehors de leur identité arabo-islamique et le Jugement dernier qui sont leur seul antidote à leur mal-être. Subséquemment, il est impossible aujourd’hui de faire l’économie d’établir un tel parallèle entre les mouvements nazis et islamistes qoutbistes et surtout qu il est impérieux de ne pas retomber dans les entraves allemandes dans les années 20 et 30.

L’expérience tragique allemande doit servir de leçons aux électeurs tunisiens et égyptiens qui portent une lourde responsabilité dans le choix du paysage  politique et humain futur de leurs pays respectifs afin que le jeu démocratique  actuel n’ait pas les effets pervers et ne débouche pas sur les mêmes horreurs passées. Aussi bien les qoutbistes tunisiens qu’égyptiens  se positionnent en libérateurs de Palestine, un pur fantasme pour exalter le sentiment de la haine du juif,  inscrit en toutes lettres dans la Charte de la Confrérie des Frères Musulmans.

Retors et pervers, ils ont compris toutes les retombées médiatiques dont ils peuvent bénéficier en faisant semblant de s’afficher publiquement à côté des amis d’Israël n’hésitant pas à rallier B.H.L à leur cause pour faire de lui leur V.R.P. attitré .Contrairement aux idées reçues, Ils sont loin d’être des simples faire-valoir et des pions sur l’échiquier sioniste. Ils entrent dans le jeu de leurs ennemis pour mieux le surprendre et le poignarder dans le dos. Ils n’attaquent jamais de face ni n’avancent à visage découvert.

Leurs mots d’ordre c’est laisser croire et faire croire et ne reculer devant rien pour arriver à ses fins y compris pactiser avec Satan dont ils sont la pire progéniture qu’ils veulent tuer pour lui prendre la place.

Ce ne sont pas par conséquent des banales photos prises en compagnie de B.H.L. ou l’accolade donnée par Hamadi Jébali à Mc Cain qui vont témoigner de leur sympathie pour les sionistes loin s(en faut. Cette promiscuité apparente est un verni pour camoufler leurs véritables desseins surannés futurs pour détruire l’Etat d’Israël, « cette tumeur cancéreuse qui doit disparaître » selon les propos d’Ahmedinajad  et que le petit nazillon tunisien Rached Ghannouci traite de bacille dont il a prédit la fin à l’horizon  2027.

Ils ne sont pas plus philosionistes que philosémites,ils manipulent l’image comme ils sèment la terreur. C’est une alliance toute tactique pour ne pas la qualifier de stratégique, un peu sur le modèle de celle d’Hitler avec Staline, N’ayant pas les moyens de mener une guerre frontale à Israël, ils savent qu’ils ne peuvent y arriver que par la ruse et l’entourloupe. Eux qui veulent venger Mahomet de l’affront que lui ont fait les juifs de ne pas l’avoir reconnu en tant que prophète, ils ne vont commettre un tel sacrilège en devenant des amis sincères des sionistes qui est avant tout pour eux un juif  et abjurer leur serment de faire payer à ce dernier le prix de sn insolence et son désaveu à l’égard de leur prophète. Ils doivent réparer le mal par le mal, il n’y a que l’élimination définitive du juif qui pourra calmer leur appétit féroce de vengeance et offrir ainsi au Pape du Sunnisme al Qaradhaoui la joie de prier à la  fin de ses jours à la Mosquée comme il appelait de tous ses vœux en 2009 sur le plateau d’al Jazeera où il exhortait les musulmans du monde entier d’achever le travail d’extermination du peuple juif commencé par Hitler, cet autre envoyé d’Allah selon ses propres termes. . .

Ne soyons pas dupes de leur jeu de cirque qui n’est rien d’autre qu’un jeu camouflé de la roulette russe qu’il réserve au peuple juif et qui leur sert en réalité de verni pour masquer leur haine du juif. Tout ceci est symptomatique de la résurgence de la résurgence de l’enfer nazislamiste, celui prophétisé  par le Coran  aux juifs  et mis en oeuvre par les nazis irrigués par Mein Kampf que Mahomet lui-même n’aurait pas renié tellement il faisait écho à sa propre haine du juif.

Pourquoi les juifs ne font jamais des musulmans leur souffre-douleur ?

Du complot juif d’hier au complot sioniste d’aujourd’hui, l’honneur des musulmans est sauf tant qu’ils font de l’autre leur motus-vivendi
Il est fortement recommandé  à tous ceux qui spéculent sur le caractère « sioniste », un passe-montagne pour masquer leur antisémitisme,  des révolutions du printemps pourri arabique de jouer en bourse.
Au moins c’est concret, ils achètent des actions au comptant ou à découvert en croyant qu’elles sont à un bon cours en espérant que le cours va remonter leur permettant ainsi de pouvoir réaliser une plus-value à la vente.
Pour mieux étayer leurs élucubrations spéculatives, qu’ils commencent d’abord par acquérir à la bourse des valeurs politiques les actions « sionistes » afin de rendre crédible leur théorie sur le complot « sioniste ».
La question que l’on devrait se poser si Israël n’était pas pris dans un engrenage de la guerre intramusulmane dont il ne maîtrise ni les tenants ni les aboutissants.
C’est aller trop vite à la besogne en voulant faire des apparences une vérité absolue en voulant  tirer le plus empiriquement du monde  des conclusions trop hâtives des bombardements israéliens du territoire syrien qui peuvent être aussi entendus comme un  avertissement destiné aux belligérants des deux camps en leur faisant clairement comprendre : quelle que soit l’issue de ce conflit, Israël fera toujours preuve de vigilance et de fermeté pour défendre sa pérennité.
Est-il devenu inconscient et irresponsable en creusant sa propre tombe pour satisfaire les desseins bellicistes et génocidaires des pires ennemis du peuple juifs ?
L’éternelle obsession du complot juif devenu aujourd’hui sioniste semble être la seule motivation qui guide les assertions pitoyables des apprentis-sorciers stratégistes et géopoliticiens qui foisonnent dans les pays arabisés depuis la déferlante islamiste.
Qui peut croire que les islamistes sont les agents du Mossad alors que l’islamisme est l’enfant de l’islam lui-même ?  A supposer qu’ils le soient, cela prouve qu’il n’y a pas pire ennemis des musulmans que les musulmans eux-mêmes.
Et ce n’est ni à leur honneur ni à leur crédit d’être l’objet de manipulation  et d’instrumentalisation de la part de ceux-là mêmes que le Coran voue aux gémonies   Alors qu’eux-mêmes ne rêvent que d’une chose détruire l’Etat d’Israël et qui présentant à peine 0.7% de la population musulmane totale de par le monde.
En faisant du juif hier et du sioniste aujourd’hui, alors qu’il s’agit juste d’un glissement sémantique, le bouc-émissaire de tous leurs maux, même domestique, les musulmans se couvrent de honte et de ridicule.
En quoi leur retard intellectuel chronique des musulmans depuis que l’islam existe est-ce la faute à Voltaire ou à Rousseau ou plutôt au juif cet cet ennemi juré inventé  par leur prophète pour donner un sens pseudo mystique et théologique à ce l’on pourrait qualifier de Protocole des Sages de Sion avant l’heure et du Mein Kampf mahométan ?
Heureux le juif qui hante les nuits des musulmans et obsède leur pensée. Ils voient sa main partout y compris derrière le raz-de-marrée qui a emporté leurs anciens despotes mafieux, comme si les damnés de la terre n’avaient aucune raison pour crier leur colère et les faire dégager.
Au lieu de se demander pourquoi sont-ils la risée des nations et à la traîne du progrès humain et s’inquiéter de l’état des libertés humaines et publiques chez eux et du statut dégradant et humiliant de leurs femmes, ils se complaisent dans leur petit rôle de victimes de cet ennemi dont ils font  la source de tous leurs tourments histoire de rendre la pilule de leurs échecs pathologiques moins amère ?
Nourris aux sources de la haine du juif, de la morale immorale, de la loi de la jungle, connus pour leur absence de libre-arbitre et de discernement, les musulmans ne peuvent exprimer un choix ou émettre une opinion s »il n’est pas le fruit de leur enseignement doctrinaire primaire.
Chez eux, le juif devenu sioniste aujourd’hui est leur mode expiatoire pour donner une certaine légitimité à leur quotidien. Au point qu’il est permis de se poser la question quelle serait leur vie sans cet ennemi  abhorrée et détesté à mort comme s’il était la cause de leurs tourments.
Mais le jour où les musulmans auront appris à faire leur propre examen de conscience et de faire des sciences sociales leur vrai modèle de réflexion et d’analyse afin d’apprendre à assumer les vraies causes de leurs retards multiples, il y a une forte probabilité à ce que cela ne les éloigne des dogmes scélérats de leur foi.
Faire porter la responsabilité des guerres qui les minent depuis la mort de Mahomet, de leurs divisions et leur état de chaos permanent à Israël c’est comme s’ils veulent exorciser le diable qui les freine dans la quête de leur humanité.
Quel crédit doit-on accorder à des théories aussi fumistes que nauséabondes sur le « sioniste » qui les empêche d’abandonner leurs habits des ténèbres pour les habits des lumières comme si leur religion n’était pas le vrai frein à leur émancipation humaine et politique ?
S’ils sont  frappés du sceau de l’infamie humaine et en proie au despotisme éternel,  à la violence, aux conflits confessionnels, aux appels aux meurtres des laïcs et des apostats,   à la terreur, à un climat insurrectionnel et inquisitorial permanent, aux attentats meurtriers qui peuplent leur quotidien et qui frappent leurs lieux de culte, à l’arriérisme, au fanatisme,  à la profanation des cimetières juifs, chrétiens voire musulmans, à l’endoctrinement religieux à outrance au biberon, est-ce la faute encore une fois à Israël ou au régime liberticide et terrifiant auquel ils sont soumis depuis l’avènement de l’islam ?
La question que les musulmans doivent peut-être se poser : pourquoi en sont-ils toujours au stade des peuples de la boucherie humaine comme c’est le cas en Syrie, la Somalie, en Afghanistan, au Pakistan, au Soudan, et hier en Algérie et en Libye, avec des sombres perspectives pour la Tunisie, l’Egypte, le Yémen, le Nord du Nigéria, etc.. ?
A moins qu’Israël ait un extraordinaire don de muer les djihadistes d’Allah en des forces supplétives, d’en faire une force de frappe pour mater leurs coreligionnaires hostiles à l’expansionnisme « sioniste », moteur du complot que les petites têtes pensantes musulmanes attribuent en tout aveuglement intellectuel à Israël ?
Israël est assez lucide et prudent pour ne pas faire des forces djihadistes qui présentent une réelle menace pour sa sécurité et sa pérennité ses alliés stratégiques de circonstance. Les islamistes ne sont rien d’autre que la version contemporaine des nazis et en aucun cas des « islamo-sionistes », un néologisme indécent, comme se plaisent à les appeler les antisémites qui pullulent dans le monde musulman.