Archives du mot-clé O.N.U.

L’islam veut s’imposer au monde en le détruisant

La guerre de l’islam contre  le reste du monde a pris son envol officiel avec les attentats meurtriers du 11 septembre 2001  qui ont fait 3000 morts et plusieurs milliers de blessés et qui ont fait entrer l’humanité tout entière dans un état de chaos sécuritaire indescriptible.

Ni les Nations-Unies ni l’Occident ne semblent se préoccuper outre-mesure et surtout ce dernier devenu depuis cette date un terrain de prédilection des attaques terroristes récurrentes de grande envergure, il fait comme si de rien n’était et  continue à lui lécher les babouches et lui tailler des lois sur mesure au nom de la liberté de culte et de l’antiracisme républicain. Comme s’il jouissait du spectacle de sa mise à mort lente à moins qu’il ne cherche pas à tirer  profit des coups de semonce violents déclenchés par l’islam à des fins géostratégiques, géopolitiques, géo-énergétiques et géo-économiques.

Quel que soit le scénario adopté l’Occident n’en sortira jamais indemne. On ne compose jamais avec un fauve qui ne rêve que d’une chose est de dépecer sa proie.

Plutôt que de se prémunir contre le péril musulman et lutter contre  cette idéologie néfaste qui porte en elle tous les germes de la destruction de la vie et du racisme l’Occident  lui taille des habits sur mesure pour le rendre fréquentable et en faire un gendre idéal n’hésitant pas à faire passer sous les fourches Caudines de la justice tous ceux qui  doutent de l’innocuité de l’islam et de son essence religieuse.  On ne devrait pas par exemple  laisser le soin à un système de croyance qui a érigé en dogmes religieux le racisme, l’antisémitisme, l’homophobie,  la ségrégation sexuelle et la négation du droit  de se prévaloir des lois antiracistes pour passer pour victime de discrimination alors qu’il n’est pas une race dans le sens étymologique du terme. En le protégeant juridiquement il ne se rend pas compte qu’il protégeait une doctrine politique pire que le nazisme ou un régime d’Apartheid.

L’Occident court à sa propre perte en lui accordant un statut de culte religieux lui permettant ainsi de jouir des mêmes droits à l’exercice de sa liberté au même titre que les autres religions qui ne font peser aucun danger sur la paix et la sécurité dans le monde et qui n’ambitionnent pas de faire de leurs lois une Loi universelle unique pour toute l’humanité menaçant d’exterminer tous ceux qui ne s’y soumettent pas.

L’Occident doit savoir que l’islam ne cessera ses desseins velléitaires tant qu’il ne s’installera sur le toit du monde et n’aura pas anéanti tout ce qui ne porte pas son cachet ?

Il ne passe plus un jour sans que des musulmans  ne décapitent leurs otages occidentaux et ne mènent ou projettent des actions terroristes au coeur de même de l’Europe et tout particulièrement Bruxelles devenue leur cible privilégiée et que font les gouvernants européens ? Ils se couvrent de honte et de ridicule en se faisant  l’avocat de du diable nommé islam en l’exonérant de toute responsabilité dans le comportement belliciste et terroriste des siens.

Ils cherchent à défendre l’indéfendable avec un zèle des plus troubles qui ne fait pas de doute quant à leur esprit partisan résolument pro musulman à moins qu’ils ne soient pas les otages de leur compromission monnayée. A chaque fois que l’islam doit être mis sur les bancs des accusés pour ses atrocités insoutenables et ses crimes barbares récurrents, ils sont toujours les premiers à monter au créneau pour enfumer leur opinion publique de plus en plus hostile à l’égard de l’islam. Une hostilité réactionnelle qui témoigne de leur inquiétude oppressante à cause des images apocalyptiques dont les abreuvent l’islam et les menaces pressantes à leurs portes.

Il n’y a que leurs  gouvernants qui font la sourde oreille et se voilent la face devant la propagation de la peste musulmane devenue l’enjeu politique majeur aujourd’hui en Europe qui a plus que jamais besoin d’un Charles Martel pour étouffer les velléités hégémoniques de l’islam. Ce n’est certainement pas des petites frappes comme Cameron qui vont la sauver des griffes de ce prédateur pire encore que le nazisme.

L’islam est le cancer métastasé du XXI e siècle, ne peut prendre en compte sa dangerosité c’est signer non seulement l’arrêt de mort de l’Europe mais de l’humanité tout entière.

Il n’y a que les islamo-collabos qui croient encore que l’islam est une religion à part entière alors que ses textes fondateurs et les hadiths attribués au prophète auto proclamé démontrent aisément le contraire.

Tous ces monstres qu’on veut faire passer pour des non-musulmans ne sont pas que musulmans, ils sont les fidèles héritiers de Mahomet dans lesquels ils e reconnaîtraient s’ils devaient ressusciter. Ils sont la preuve vivante que le Coran n’est pas une ode d’amour appliquant fidèlement ses prescrits. Censés puiser leurs idées que dans ce livre pire que Mein Kampf. Les vrais musulmans ne doivent lire que le Cran. C’est lui et lui seul qui les conditionne psychologiquement et sert de catalyseur

 

à leurs pulsions j en leur promettant monts et merveilles dans l’au-delà;

Dissocier ces monstres des musulmans est la pire insulte que l’on puisse faire aux musulmans eux-mêmes. A travers eux, c’est l’islam lui-même qu’on bafoue.

Les musulmans modérés sont-ils atteints de cécité mentale ?

Il y a la trêve des confiseurs, la trêve olympique, le calumet de la paix, on croyait qu’il y a aussi la trêve ramadanesque, mais non c’est le ramdam permanent chez eux. Sinon ils deviendraient humains et capables de discernement, et c’est bien ce qui leur fait le plus peur, car ils ont honte de leur humanité. C’est pourquoi ils sont de cette fuite en avant, conscients qu’ils ne peuvent plus se remettre en question et préfèrent tuer leurs juges que sont les non-musulmans pour ne pas devoir répondre de leurs crimes abominables devant le Tribunal de l’Histoire. Sous prétexte qu’il n’ y a pas de Tribunal autre que celui de leur divinité pour les juger. Un homme qui ne répond pas de ses actes devant un tribunal humain est tout simplement dépourvu de toute morale humaine.
Un musulman est censé accomplir tous ses actes dans le strict respect de la volonté d’Allah, il ne peut par conséquent être jugé pour un crime dont il n’a pas conscience de son exécution. C’est Allah lui-même, qui n’a pas en réalité guidé sa main, mais qui l’a fait à travers lui. Il est pour ainsi dire téléguidé, il suffit qu’Allah appuie sur la télécommande pour qu’il explose comme une bombe à retardement. N’importe quel musulman peut devenir une human bomb sans qu’il ne s’en s’aperçoive pas lui-même. Il suffit que la voix d’Allah le lui chuchote à l’oreille et lui ordonne c’est maintenant ou jamais pour que sous ses pieds s’ouvrent un cratère béant.
Le musulman est irresponsable pénalement. Allah, cette divinité polythéiste qui aurait enfanté le nazisme, a fait de lui une machine à répandre la mort qu’il Allah actionner selon son bon vouloir. Les djihadistes par exemple n’ont pas le choix d’aller au djihad d’eux-mêmes, c’est Allah qui les a choisis. Ils ont été élus par lui de mettre en pratique ses commandements barbares. Quand vous les voyez égorger leurs victimes, violer les cadavres, boire le sang des chrétiens et manger le coeur humain, ce n’est pas eux qui le font, c’est Allah qui festoie et se reput. Ne jamais juger les musulmans pour leurs atrocités,ils n’y sont pour rien, ils ne font qu’incarner Allah dans sa forme charognarde.
Vous comprenez bien pourquoi ils ne veulent pas être jugés par la justice humaine, indigne soi-disant de leur rang. ils veulent être jugés par celui qui commandite leurs crimes qui bien évidemment saura les absoudre. Ce qu’ils appellent clémence et miséricorde. Une espèce de divinité terrifiante qui pousse au crime ne va se condamner lui-même pour des actes qu’il se fait fort de recommander et qu’il récompense royalement : une beuverie au vin de dattes non stop et une érection éternelle.
Il serait opportun que la Commission des lois des Nations Unies adoptent une loi internationale pour déresponsabiliser les musulmans de tous leurs crimes, pour troubles psychologiques profonds et graves altérations de leurs facultés de discernement.
Dépourvus de volonté propre et de raison humaine.

De toutes les femmes au monde ce sont les voilées musulmanes qui sont les pires ennemies de leur liberté

Pourquoi le monde  devrait rendre hommage aux femmes un jour par an ?  Est-ce à dire que le reste de l’année il est permis d’humilier, brimer, violer, violenter,  lapider, reléguer,  discriminer, bannir, exclure, réduire à l’état d’esclave, frapper d’interdits,  offenser, maltraiter et harceler ?

La vraie journée de la femme est de 365 jours par an. L’Organisation des Nations Unies a beau avoir adopté le 16 décembre 1977  la résolution 32/142  dans un contexte de fortes luttes et âpres revendications des femmes entamées depuis 1857  pour l’égalité des droits et le respect de leur dignité,  proclamant la Journée des Nations Unies pour les droits de la femme et la paix internationale à observer n’importe quel jour de l’année par les États Membres, conformément à leurs traditions historiques et nationales, elles restent toujours les principales victimes du despotisme machiste et des traditions scélérates et des moeurs barbares d’un autre temps. Les femmes restent les premières victimes des inégalités et des disparités salariales, du blocage des carrières et des lois hyper répressives et privatives des libertés les plus élémentaires.

Cette journée internationale que l’on doit à Lénine dont les contours ont été dessinés pour la première fois par Clara Zetkin (1857-1933) en août 1910 à Copenhague à l’occasion de la Conférence internationale des femmes socialistes devrait être la reconnaissance de la condition féminine exécrable partout dans le monde et surtout dans les pays où la religion sert d’alibi pour bafouer la dignité de la femme et lui dénier ses droits.
Un jour par an, elle est princesse et 365 jours domestique. La femme est vivante, plus que jamais vivante, elle n’a pas besoin d’une journée mémorielle comme si l’homme devait faire ce jour-là un acte de contrition pour implorer son pardon. C’est le jour où les hommes de tous bords viennent déposer à ses pieds les remords pour les injustices et les humiliations qu’ils lui ont infligée.
 La femme doit être reconnue à sa juste valeur tous les jours de l’année, de bénéficier des mêmes droits que les hommes et d’être traitée en tant que citoyenne de plein droit.
Respectée un jour et jetée aux orties 365 jours par an.  Le 8 mars serait plutôt le jour de commémoration de la honte et l’infamie des hommes. Un jour de rachat pour apaiser leur bonne conscience et se déculpabiliser.
La femme ne veut qu’une chose est qu’on la respecte dans son humanité et dans son intégrité physique et psychique.
Battantes et vaillantes,  les femmes sont les égales des hommes et non leur moitié ni leurs compléments. A chances égales, elles excelleraient au moins aussi bien que les hommes.
Elles sont notre présent et notre avenir. Elles source de la vie. Et si cette source se tarit, les hommes n’existeront plus. Miroir des sociétés humaines et baromètre du développement humain, elles sont les vrais indicateurs du bonheur brut. Il n’y a pas de société émancipée et humanisée avec des femmes bannies et aliénées.
 Les sociétés les plus moribondes au monde sont comme par hasard les sociétés qui n’assument pas leur part de féminité à cause de leur religiosité maladive.
L’Arabie Saoudite qui applique fidèlement les prescrits de l’islam qui prêchent la haine de la femme , le modèle rêvé des intégristes tunisiens, est la société la plus mortifère, machiste, misogyne, liberticide, et concentrationnaire au monde.
 
Notre pensée doit aller  tout particulièrement à toutes ces femmes réduites à l’état d’esclaves au nom de la loi de la barbarie humaine: la Charia. On a bien abrogé les lois raciales de Nuremberg de 1935. Rien n’interdit à la communauté des nations d’en faire autant avec la Charia. Le 8 mars devrait être dédiée aux femmes qui n’ont pas la chance de vivre leur humanité à cause de la loi liberticide de la Charia