Archives du mot-clé Poutine

Voter H. Clinton, c’est cautionner les attentats d’Orlando et offrir les E.U. à l’islam

Afficher l'image d'origine

Espérons que les électeurs américains sauront surtout  tirer les conclusions avec leurs bulletins de vote de cette tragédie d’Orlando qui a coûté la vie à 49 personnes et qui vient de plonger dans l’horreur la communauté gay américaine et à travers elle tous les gay du monde ainsi que tout être humain digne de ce nom, en infligeant un camouflet mémorable aux démocrates qui sont et les pires collabos de l’islam wahhabite une véritable calamité aussi bien pour les E.U.  ainsi que pour le reste du monde.

Chaque bulletin de vote pour le camp collaborationniste démocrate est une balle tirée dans le dos des E.U. et le reste du monde qui résiste à la déferlante islamique.

En effet, depuis l’arrivée de Barak Hussein Obama à la Maison Blanche les attentats terroristes islamiques dans le monde sont devenus le lot quotidien de l’humanité pour un bilan extrêmement lourd. C’est pourquoi voter Clinton c’est l’Apocalypse assurée.

L’heure est très grave et n’est plus aux atermoiements et aux numéros de crique des professionnels de l’enfumage de l’innocence de l’islam.  Le sort des E.U. et pas seulement dépend des bons choix des électeurs américains. Ils doivent être conscients que leurs bulletins de vote sont la meilleure riposte qui soit pour étouffer les velléités génocidaires islamiques.

Tout toit être mis en oeuvre pour en finir avec cette impunité dont jouissent les terroristes musulmans adoubés et financés par les deux têtes du serpent wahhabite couvées par l’Administration américaine.

Les deux E.U. sont à la croisée des chemins, soit le maintien du statu-quo énergétique actuelle et son corollaire l’islamisation à marche forcée de leur société propagée au moyen du vecteur terroriste soit une inflexion radicale de la politique étrangère américaine à l’égard de des monarchies pétrolières est garante de l’éradication du terrorisme islamique qui passe par la remise en cause du Pacte de Quincy et l’éradication des deux têtes du serpent wahhabite, le Qatar et l’Arabie Saoudite, les argentiers et maîtres à penser du terrorisme musulman. Plusieurs centaines de dessins rendent hommages aux victimes d'Orlando (Montage L'Express Pixlr).

Aujourd’hui,  ils massacrent  en toute impunité les minorités ethniques, religieuses et sexuelles, demain, ce sera la majorité silencieuse centrée sur son nombril et indifférente à son propre destin humain que par le Tsunami islamique qui fait peser de sérieuses menaces sur sa pérennité.

Ce n’est certainement pas avec des islamo-compatibles comme  Ali Juppé,  Cheikha Clinton et  Aïcha Merkel que l’on va va gagner la partie.

Le monde a plus que jamais besoin des Chinois, des Russes, des Américains dirigés par un homme de la trempe de Trump, des Israéliens,  des Japonais et des Indiens hindous  voire d’un Sissi et de tous les islamo-irréductibles pour ne pas sombrer dans les fonds abyssaux de l’histoire.

En damant les pions à Poutine en Syrie l’Occident signe son arrêt de mort

Afficher l'image d'origine

Plutôt que d’agir et de circonscrire le feu gigantesque qu’il a lui-même allumé, l’Occident se met à déverser son venin comme si la Russie était la diablesse en personne. Une agitation hystérique qui tranche avec son silence sur les crimes de guerre et crimes contre l’humanité de Daech.
La Russie est plus que jamais le seul rempart contre le danger apocalyptique qui menace l’Occident lui-même-même qui un jour finira par être pris en étau entre les cellules islamistes dormantes en son sein et le déferlement des combattants djihado-terroristes venus de la Syrie si rien n’est fait en amont, autrement dit éradiquer le foyer de feu syrien.
L’Occident a tout intérêt d’appuyer Poutine qui remédie à ses carences et sa frilosité inexplicable à moins qu’elle ne cache un jeu plus pervers et suicidaire qui se traduira tôt ou tard fatalement par la disparition de l’Occident qui ne sera plus l’ombre de lui-même.
Toute attitude hostile à la Russie ne peut-être que suspecte et qui en dit long sur la collusion coupable de l’Occident et les forces djihado-terroristes et confirmer plus que jamais les soupçons qui pèsent sur lui quant à son implication directe dans la création de l’E.I.
Des deux choses l’une soit on laisse l’E.I.poursuit ses oeuvres génocidaires et si Damas tombe c’est la fin inéluctable de l’Occident, imaginez les centaines de milliers de Merah, Coulibaly, Nammouche et kes frères Kouachi qui attendent la bonne occasion pour passer en action, soit on attaque le mal à ses racines pour sauver le Proche-Orient du plus grand péril de son histoire et épargner à l’Occident le bain de sang qui le menace. Poutine fait une oeuvre de salubrité humaine. Que propose l’OTAN comme solution pérenne ? La peau de Bachar.
Il a eu la peau de Kadhafi pour in fine plonger la Libye dans un chaos indicible comme il avait eu dans un passé un peu plus lointain celle du Shah d’Iran pour faire émerger la bête immonde des Ayatollah qui ont fait d’un pays des lumières un pays des ténèbres.
Aujourd’hui l’Occident est entrain de se mettre lui-même en danger de mort s’il ne fait rien pour mettre fin à la chienlit proche-orientale en jouant la carte des pseudos rebelles, les faux-nez de l’E.I.
Il ne suffit plus de critiquer la position française dans la question syrienne, il revient au peuple français de sortir massivement dans les rues pour crier sa colère contre la politique suicidaire de son gouvernement.

A force de jouer avec le feu au Proche-Orient l’Occident est en train de s’embraser lui-même

Afficher l'image d'origine

L’Occident est en train de jouer la sécurité et la pérennité humaine de ses citoyens contre des sombres et sordides desseins géostratégiques, géopolitiques et géo-énergétiques en Syrie. Plutôt que de se coaliser avec les Russes pour éradiquer la peste noire de Daech et pourquoi se débarrasser des deux foyers du terrorisme mondial le Qatar et l’Arabie, il préfère jouer la carte de Deach contre Bachar. Bachar n’est pas le problème, c’est Obama, Hollande et Erdogan qui le sont. L’Occident n’a jamais tiré les leçons de ses échecs passés.

Il s’est débarrassé du Shah d’Iran au profit des islamistes de Khomeiny pour se prendre lui-même les pieds dans le tapis. En cherchant à se débarrasser de Bachar dont certains font un obstacle à la normalisation des relations diplomatiques entre les pays du Golfe avec Israël, alors que la réalité est toute autre comme la question du plateau du Golan par exemple, l’Occident est en train de récolter ce qu’il a semé lui-même avec l’invasion massive de son territoire par des réfugiés de tous bords. Faux et vrais.

L’effet boomerang de sa politique suicidaire ne s’est pas fait attendre.
Sacrifier la paix intérieure chez lui pour une hypothétique paix durable entre Israël et les pays du Golfe qui stratégiquement ne pèsent pas lourds devant l’Egypte d’une part et d’autre part rien ne peut se faire sans un accord de paix entre l’Etat hébreu et l’Autorité palestinienne qui est loin très loin même d’être dans une logique de paix.

L’Occident n’a rien compris à moins qu’il ne soit dans le déni de la réalité pour des raisons mercantilistes et vénales à la versatilité de la mentalité sunnite changeante au gré des opportunités. Aujourd’hui je suis ton « ami » jusqu’au moment où tu t’y attendras le moins je te planterai un coup de couteau dans le d’os.

Bachar Al-Assad, qu’il n’en déplaise à Fabius demeure le seul garant de la pérennité du multiconfessionnelle, multi-éthnique de la Syrie ne saurait être un allié insignifiant pour l’Occident mais qui préfère jouer la carte des meutes de loups sanguinaires et criminelles qui ne rêvent que d’une chose le détruire ainsi qu’Israël. Sa sécurité et celle d’Israël sont tributaires du maintien de Bachar.

L’Occident dont les armes sont dans les mains de Boko Haram, Ansar Charia et l’Aqmi, n’est pas étranger à la création des Talibans, le FIS, Ennahdha, les Frères musulmans, la Qaïda, Daech, le wahhabisme pour arriver au final à créer l’état de chaos partout dans le monde dit arabo-musulman et la chienlit chez lui.

Il es impensable et inimaginable de croire qu’Israël qui a lui-même favorisé l’émergence du Hamas comme contre-poids à l’O.L.P. s’en sortira avec des forces jusqu’au boutistes et extrémistes à ses frontières.

L’Occident doit revoir sa copie de fond en comble avant qu’il ne soit trop tard pour lui. A chaque fois qu’il souffle sur la braise des foyers de feu jamais éteints au Proche-Orient il est le premier à s’exposer aux nuages de fumée.
La France en a déjà fait les frais avec les années de braise en Algérie et la guerre civile au Liban. Elle doit en toute logique s’attendre au pire dont les signes avant-coureurs se font d’ores et déjà sentir.
Il vaut mieux pour l’Occident des despotes éclairés et humains que des alliés illuminés et théocratiques qui veulent exterminer l’humanité au nom de leur religion.