Archives du mot-clé Ramadan

Trinquons à la mort de l’islam et pour que vive la Tunisie

Photo de Salem Benammar.

Je bois ma bière à l’effigie de l’ennemi de l’islam et cauchemar des musulmans. Qu’ils soient outrés et ébranlés dans leur mauvaise foi qui leur sert de masque à leur hypocrisie et leurs dérives morales  j’en ai que faire.

Honte à la police tunisienne aux ordres d’Ennahdha, l’émanation des Frères musulmans, l’une des plus corrompues et inefficaces au monde, qui arrête  le 6 juillet 2015 un citoyen tunisien juste au lendemain de la proclamation de l’état d’urgence dans ce pays,  dont le seul crime est de transporter en ce mois maudit du ramadan dans sa voiture deux canettes de bière.

Incapable d’élucider les crimes terroristes et de les prévenir mais très efficiente pour lutter contre les non-jeûneurs et sauver l’honneur de l’islam en vertu de l’article 6 du torchon constitutionnel qui fait de l’Etat protecteur des dogmes plutôt que des libertés humaines les plus élémentaires.

Les tueurs à gage d’Allah et leurs commanditaires dont l’ange de la mort le petit nazillon Rached Ghannouchi et ses lieutenants Ali Larayedh et Hamadi Jébali, continuent à profiter des bienfaits de la république qui leur assure protection et un train de vie de nabab.

Qu’a fait cette police de pleutres et poltrons plus attachée au bien-être de l’islam que la défense de la sécurité des citoyens et des touristes, le gagne pain de 450 000 salariés et source principale des devises du pays,  pour empêcher la commission du carnage de Sousse  ?  38 touristes sauvagement abattus  parce qu’ils sont des infidèles qui ont eu le malheur d’avoir choisi ce pays pour leurs vacances. Elle a mis  40 minutes avant de se décider de passer à l’action après que leurs hommes de main aient eu tout le temps de finir leur sale boulot. « Continue mon frère nous sommes là pour te protéger ».

Ce pays qui se somalise à une vitesse vertigineuse grâce à Hussein Barak Obama parrain des islamistes locaux n’est plus aujourd’hui que l’ombre de lui-même. D’un pays de la vie avant sa funeste révolution qui est en réalité une ré-islamisation des structures de l’Etat et de la société qui était la plus ouverte dans le monde dit musulman, il est en train devenir un cimetière de morts-vivants.

Je me rince le gosier à la mort de l’islam.

Editer l’article

Le ramadan ne fait pas le bonheur des musulmans, il est la ruine des économies nationales

Je découvre dans une pseudo étude, ramadan, résultats économiques et bien-être, faite par deux apprentis-chercheurs de l’université de Harvard que le ramadan est une source de bien-être pour les musulmans malgré ses effets négatifs sur la croissance économique tout en passant sous silence leur méthodologie d’enquête.

Je rappelle juste à ces deux auteurs qui ont dû être payés royalement par la propagande islamiste que pendant ce mois en question qu’il y a une véritable explosion de la courbe des accidents routiers pour défaut de vigilance, ainsi que celle de la violence  qui connaît des fortes hausses dans les pays musulmans à cause de l’extrême état d’irritabilité des jeûneurs à l’humeur maussade et fracassante, hachicha.

Il leur aurait suffit d’aller observer sur le terrain le comportement des musulmans pendant le mois ramadan et leur frénésie consumériste pour se rendre compte de visu qu’il existe une véritable fièvre ramadanesque où les heurts violents et les invectives verbales sont légion. Le ramadan n’apaise pas les esprits il attise les braises de la colère et excite les tensions.

Avec cette étude fortement empreinte d’arrière-pensée idéologique on a atteint les sommets de l’apologie de la paresse et de l’incitation à l’inversion de l’horloge biologique. C’est le mois où la majorité des musulmans dorment, pour tuer le jeûne comme ils le disent, et veillent depuis l’heure de la rupture du jeûne jusqu’à l’aube.
Complètement déconnectés du monde réel et pris dans le tourbillon des agapes ramadanesques ils n’ont que faire des exigences de la vie réelle.

Peu importe la baisse catastrophique de la productivité, la hausse de la mortalité, les urgences hospitalières prises d’assaut comme les étals des sucreries, tant que la pratique du jeûne leur procure joie et bonheur.

Grâce au ramadan, il semble selon,ces deux apprentis-propagandistes que les musulmans sont plus heureux tout en devenant plus pauvres. Sous prétexte que l’on se consacre plus à la religion et moins au travail et à la satisfaction des besoins matériels ils sont mieux dans leur peau comme si les musulmans avaient une représentation d’eux-memes. Les musulmans sont comme un cancre fier d’être le dernier de la classe qui ne veut pas se faire violence et se mettre au travail. Allah n’a jamais demandé aux siens d’aller au charbon, il les a créés pour le servir. Au moins pendant tout un mois ils baignent dans l’illusion de se rendre utiles à leur religion plutôt que d’oeuvrer pour remettre leurs pays en état de marche.

Tant pis si pendant tout un mois l’appareil économique est en panne, on est pas à un mois près dans des économies exsangues,une inflation à deux chiffres si ce n’est pas à trois, une augmentation vertigineuse des prix des denrées alimentaires pendant le ramadan. le surendettement des ménages pour couvrir leurs besoins alimentaires démesurés, l’aggravation de la balance commerciale, etc…C’est comme un suicidé heureux d’en finir.

Tout est prétexte pour justifier ses retards économiques et sa misère chronique en laissant croire qu’avec le ramadan c’est le bonheur et qu’Allah saura récompenser les siens. Conscients qu’ils perdu la partie le ramadan est une aubaine pour eux pour se voiler la face et dissimuler leur honte d’être à la traîne du train de l’humanité.

Le ramadan ne fait pas le bonheur des hommes, il est la tombe des économies nationales ce que feu Habib Bourguiba avait parfaitement compris et avait exhorté son peuple à ne pas l’abandonner pour gagner la guerre contre l’ennemi intérieur, celui qui inhibe les facultés physiques, psychiques et intellectuelles et empêche l’homme de se bâtir un monde meilleur pour lui et pour les générations futures.  

On ne gagne pas la guerre contre l’obscurantisme religieux en incitant les peuples à la paresse et le bigotisme.

Pour un Ramadan réussi, la France tout entière doit se plier à ses règles

Aucune communauté n’a été autant choyée, adulée, vénérée, couverte de toutes les attentions, chérie, draguée, élue des coeurs de tous les hommes politiques de droite comme de gauche, comme la communauté musulmane. Jamais dans l’histoire de la république on a connu un tel bal de prétendants lèche-babouches et fayots de service. Tout se passe comme si elle était la France à elle toute seule. On ne parle que d’elle, il y en a que pour elle, à laquelle tout est pardonnée ou presque même quand elle s’enivre du sang des innocents, les hommes politiques volent à son secours et abreuvent les Français de leur litanie favorite pas d’amalgame.

Afin de sceller cette alliance entre la France et l’islam, je suggère au gouvernement socialiste à l’amour de l’islam contraste avec son abomination du christianisme,de mettre la France entière au régime du ramadan. Au moins que son louvoiement ait du sens. Le prochain ramadan doit marquer l’entrée définitive de la France dans l’Oumma musulmane. Elle se doit de donner des gages de son allégeance à la volonté d’Allah, une divinité que Mahomet la Science de la pisse du chameau a empruntée au polythéisme arabe, qui sans lui le monde n’aurait pas existé selon de nos compatriotes musulmans, qui sont d’abord des fidèles musulmans et certainement pas une chance pour la France,  et leurs frères en situation régulière et illégale venus par centaines de milliers par les côtes méditerranéennes qui n’ont pas besoin de l’autorisation de personne pour violer la législation sur les conditions d’entrée et de séjour des étrangers en France. En leur qualité d’ayants droit d’Allah, cette terre France est la leur,«Tout ce qui existe dans les Cieux et sur la Terre appartient à Allah». (Sourate al-Najm, 53: 31)

En effet, les musulmans sont en France chez eux et ce sont les Français qui squattent une terre qui leur revient de droit. Les intrus deviennent les maîtres des lieux et les maîtres des lieux deviennent ainsi des occupants illégaux. Comme avec les musulmans le non-sens a du sens et le bon sens est un non-sens à leurs yeux et pour épouser leur logique qui n’a de logique que son ineptie et son irrationalité, pourquoi ne ferions pas le ramadan pour eux pendant qu’ils vont travailler pour nous ?

Mr Cazeneuve qui ne connaît de l’islam ce que les imams Chalghoumi et Dalil Boubaker qui devrait être expulsé en Algérie si la France était un Etat de droit et moins vendue à l’islam, doit prendre signer sans tarder un décret de bienséance islamique qui porte sur la prohibition de la vente de la viande de porc,  de l’alcool et toutes les viandes non certifiées 100% halal.  Mais pas seulement, il faut retirer des musées toutes les sculptures qui mettent en relief le sexe humain, des bibliothèques tous les livres qui ne sont pas inspirés par Allah.

D’autres mesures devraient être prises, telles que le port des jupes longues et des pantalons par toutes les femmes tenues à se couvrir les cheveux,  fermeture de tous les cafés, les bars, les restaurants, les charcuteries, les salons de thé, les salles de jeu,  de ne pas servir des repas dans toutes les cantines de France et de Navarre,  de cesser de boire, manger et fumer dans la rue, de circonscrire  la prostitution seulement après la rupture du jeûne,  de supprimer les publicités qui montrent les jambes et les cheveux des femmes, et les programmes profanes de toutes les chaînes de TV qui doivent diffuser des soirées ramadanesques.

En hommage à cette sublime communauté qui éblouit l’humanité de toutes  ses lumières ténébreuses et morbides, il est recommandé de remplacer la fête de la musique, car c’est haram dans l’islam, par une soirée de chants liturgiques.  Pour la soif il y aura l’eau sacrée de Zemzem importée directement d’Arabie malheureuse. 

Tout doit être mis en oeuvre pour ne pas offenser les musulmans dans leur pratique ramadanesque. Quand vous êtes là-bas dans leurs pays, ces terres pures et merveilleuses bénies par Allah que la pisse de Satan l’étouffe,vous vous inclinez à leurs règles abscons, et comme en France ils sont aussi chez eux il n’y a aucune raison que que vous y dérogiez. Un seigneur reste un seigneur et le musulman l’est chez lui ou chez vous c’est kif-kif.  

Elu maître de la terre par la plus immonde et infecte des créatures surnaturelles,  nous sommes ses dhimmis, des humains entièrement à part comme les juifs et tous les non-aryens, les handicapés, les homosexuels, les résistants allemands, au temps du règne de leur deuxième apôtre après Mahomet, celui que j’ai honoré un jour du titre du père naturel d’Adolph Hitler.

La France est une terre d’Allah et seuls les musulmans de par leur filiation biologique avec lui sont ses véritables occupants.

Dernier point et non des moindres pour un Ramadan mémorable et d’anthologie qui fera date dans l’histoire de France bien plus encore que la prise de la Bastille, il sera interdit de célébrer tout au long de ce mois béni, pardon maudit pour la France, de célébrer les offices  religieux chrétiens, protestants, juifs, bouddhistes, avec obligation absolue pour les femmes comme en Iran et en Arabie ces terres cauchemardesques de l’humanité de porter des tenues qui peuvent réveiller les sens des musulmans et attiser leur convoitise sexuelle.

Mr Cazeneuve en tant que Ministre des Affaires du Culte Musulman de France doit pour un ramadan réussi solliciter le concours précieux des écolos qui se veulent plus musulmans que français et plus intégristes que les intégristes musulmans eux-mêmes qui militent pour un environnement 100% halal afin de créer les conditions optimales d’un ramadan qui glacerait de jalousie l’Arabie maudite elle-même.  

Pour ne pas  exciter leurs pulsions lubriques et graveleuses qu’ils sont incapables de contrôler à cause de l’altération grave de la perte de leurs facultés de discernement due au matraquage religieux subi du berceau jusqu’à la mort qui les déculpabilise de leurs actes.

« Nous devons tout mettre en oeuvre pour un ramadan qui va au-delà des espérances des musulmans », dit Mr Cazeneuve, que je n’oserais pas qualifier pour m’éviter le glaive de la nouvelle justice charaïque, joignons donc  les actes à la parole  et rendons hommage à la communauté modèle du style ton chez toi c’est mon chez moi et mon chez moi n’est pas ton chez toi, puisse vivre intensément sa dévotion à Allah. 

Pour un Ramadan réussi  jeûnons pour eux et faisons-les travailler à notre place.  Le hic est qu’ils sont incapables de payer de leur personne trop préoccupés par la bonne santé de l’islam et leurs fantasmes lubriques pour après leur mort.

Et si la Tunisie faisait allégeance à l’Etat Islamique !

Et si la Tunisie par la voix de Marzougui devenait le premier pays au monde à reconnaître l’Etat islamique et plus encore lui faire allégeance en tant que suzerainenté du Califat renaissant qu’Ennahdha appelait de tous ses voeux. Ce scénario n’a rien de farfelu ne serait-ce par l’implication active d’Ennahdha dans le recrutement des combattants djihadistes pour renforcer l’armée isalamique d’une part et d’autre part Marzougui ne venait-il pas de recevoir un des principaux bailleurs de fonds de l’E.I. qui hante l’humanité non-musulmane et peuple les rêves des musulmans.

Le projet du Califat  est l’objectif majeur des islamistes. Depuis la  chute du V e Califat ottoman en 1923 et la création de la nouvelle république turque,  ils n’ont de cesse que d’en réclamer son rétablissement afin de faire redonner son lustre d’antan à l’Etat islamique seul garant de la pérennité politique et cultuelle de l’Oumma musulmane.

Comme si le monde venait de découvir l’apparition d’un spectre surgi  de nulle part, alors que les fondateurs de la Confrérie des Frères Muslmans en ont fait la pierre angulaire de leur pensée politique.  Maintenant que le projet de Califat  commence  à  voir enfin le jour après 90 ans d’attente, à prendre corps et à donner du sens à leur action politique, tous les leadres politiques de la nébuleuse islamiste doivent s’en réjouir et s’en féliciter.  Et ce n’est certainement pas la condamnation unanime des islamistes tunisiens par exemple qui ne doit convaincre personne même pas eux-mêmes que  cela va jeter le trouble dans les eaux nauséabondes du « Califamania » condtion sine qua non pour la survie de la communauté musulmane et de son expansion et la mise en euvre des lois de l’islam au sein d’un Etat fondé sur les seuls prescrits du Coran.

Le nouvel Etat islamique du Levant s’inscriit dans la continuité de cette prétendue constitution de Médine  synonyme de purification religieuse et qui a ainsi scellé définitivement  le sort des juifs et des chrétiens.

Les islamistes possèdent l’art consommé de la culture  de l’embrouille et de l’enfumage.  Fourbes, tartuffes, perfides, dissumilateurs et manipulateurs-nés, ils n’avancent jamais à visage découvert ni ne livrent le vrai fond de leur pensée.  Et quand ils dérapent, autrement dit ils se trahissent eux-mêmes en témoignant parfois de leur cohérence avec les principes doctrinaires du tawhid, la fusion entre le temporel et l’intemporel,  ils ont aussitôt après fait un revirement comme Hamadi  Jébali  le 15 novembre  2011 à Sousse en présence du chef terroriste du Hamas  appelant de tous ses voeux au 6 e Califat.

Un véritable pavé jeté dans la marre polluée tunisienne mais sans que cela ne suscitât des remous au sein de l’opinion publique tunisienne qui au fond d’elle-même ne voyait pas d’un mauvais oeil la restauration du Califat qui marquerait le retour aux vraies valeurs de l’islam qui ne pouraient trouver leur pleine expression que dans le cadre d’une organisation étatique d’essence musulmane.
L’Occident ne peut pas non plus feindre qu’il était pris de cours dans l’avènement du 6 e Califat alors qu’Obama en personne avait adoubé Hamadi Jébali et sa secte d’Ennahdha comme les Frères Musulmans en Egypte  qui n’ont jamais fait mystère de son engagement totalitaire de nature théocratique a été adoubé par Hussein Obama en personne véritable V.R.P de l’islamisme « modéré » dont le but suprême pourtant est d’imposer la dictature de l’islam aux quatre coins de la terre sous l’égide d’un Califat mondial sur le modèle du Reich nazi.

Et ce ne sont plus les propos autrement plus inquiétants et belliqueux tels qu’ils ont été rapportés par Dreuz info dans un article signé par Alexandre Dal  qui auraient dû éveiller la vigilance de l’Occident sur la tempête imminente qui menace le monde : »Quant au Guide suprême adjoint des Frères Musulmans, Khairat el-Shater, chargé par le Conseil d’orientation de la Confrérie de revoir la stratégie du mouvement dans l’ère post-Moubarak, il a précisé ce que veut dire un « régime juste et raisonnable », dans son discours du 21 avril 2011 : « Notre mission principale et globale est de renforcer la religion d’Allah sur Terre, de développer la Oumma et sa civilisation sur la base de l’islam, et d’amener le peuple à se soumettre à Allah sur Terre (…) Le rétablissement de l’islam dans sa conception englobante ; l’islamisation de la vie ; le règne de la religion d’Allah ».

Quel musulman ne rêverait pas aujourd’hui de la regénérescence du Califat et du règne de l’islam sur le toit du monde ?  Quel musulman va oser commettre un sacrilège en s’opposant fermement et sans équivoque à l’Etat islamique, la cité idéale qu’Allah a dessinée pour les seuls musulmans et leurs Dhimmis juifs et chrétiens, quant aux non-monothéistes soit l’islam soit la mort ?   Ni Tarak Ramadan ni Qaradhaoui les apôtres de la renaissance du Califat ne sont sortis paradoxalement de leur silence alors qu’ils ont été les premiers à s’illustrer sur la loi sur la laïcité à l’école et la loi sur l’interdiction du port du voile intégral dans l’espace public.

En conclusion tous les musulmans rêvent du rétablissement du Califat, aujourd’hui qu’il est devenu une réalité ils ne peuvent que s’en réjouir et y adhérer. Les tunisiens qui voteront prochainement  pour Ennahdha voteront pour l’allégeance au nouveau Califat. En politique, l’utopie d’aujourd’hui est la réalité de demain. Qui aurait pensé par exemple il y a quatre ans que la Tunisie allait devenir la première terre de djihad au monde personne et pourtant elle l’est plus que jamais aujourd’hui ? Méfiance et vigilance.